DNC Chapitre 208

DNC Chapitre 207
DNC Chapitre 209

Et hop, voici votre chapitre de DNC du mercredi ! Aujourd’hui, nous apprenons qu’il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, gnéhéhé…

Bonne lecture à tous !

Chapitre 208 — Percées successives

À ce moment, Chu Yang souffrait atrocement. La force ne cessait d’agiter son corps tout entier, et il avait l’impression que ses méridiens n’allaient plus pouvoir tenir bien longtemps et allaient éclater. Il pouvait juste tenter de tenir le coup, mais il ignorait combien de temps il allait bien pouvoir endurer tout ça…

Il pouvait exploser et finir en un tas de viande à tout moment, mais avant que ça n’arrive, il n’abandonnerait jamais !

La pression augmentait dans ses méridiens… Du sang commença à couler de son nez, de ses oreilles, de sa bouche et de ses yeux, ce qui lui donna un air particulièrement sinistre et horrifiant…

À ce moment précis…

« Bordel de merde, que se passe‐t‐il ?» L’esprit de l’épée que le jeune homme avait frénétiquement tenté d’invoquer apparut enfin et au moment où il se montra, il fut aussitôt choqué : « Où as‐tu trouvé une herbe médicinale avec une puissance pareille ?!»

Ensuite, il sembla vérifier cette force et fut immédiatement surpris : « C’est le pouvoir du ginseng esprit de jade !» Il devint furieux : « Pourquoi as‐tu mangé ce genre de chose ?»

« Qu’est-ce que j’ai mangé ? Du ginseng esprit de jade ?» Ce n’était que quelques paroles, mais cette légère distraction lui était déjà très pénible… Il n’avait même pas la force d’entretenir une conversation mentale.

« Absorbe ! Contrôle !» rugit l’esprit de l’épée comme s’il était en plein exercice et ne prenait pas le temps de s’arrêter. Petit à petit, l’adolescent sentit la pression qui l’étouffait se réduire…

Enfin, après un certain temps à contrôler la force, l’esprit de l’épée s’arrêta enfin et dit avec frustration : « Je ne peux contrôler que soixante‐dix pour cent de cette puissance, tu dois absorber le reste… Bon sang… Foutu gamin. Tu crois que les objets rares sont aussi facile à avaler que ça ? Tu es vraiment stupide ! Sans moi, tu ne serais plus qu’un tas de chairs…»

Le Fourbe sentit sa conscience lui revenir un peu, mais ses méridiens continuaient de gonfler comme avant. Il ne prêta pas attention aux paroles colériques de l’esprit et se concentra sur le contrôle de son énergie martiale.

Une fois qu’il fut entré dans son état méditatif, l’esprit de l’épée continua de marmonner dans sa barbe, comme s’il était très troublé : « Ce… Je ne peux plus contrôler son niveau de culture… Mais il n’a ni eu ni perçu aucune illumination pour accompagner sa montée ; que dois‐je faire ?»

Ji Mo et les autres regardaient leur ami avec inquiétude. Malgré le revers de Gu Duxing, il voulut toujours aider, mais il s’en tira moins bien encore que l’épéiste. Tel un cerf‐volant dont on aurait coupé le fil, il vola sur une vingtaine de mètres et tomba la tête la première dans un tas de neige… Même ainsi, il battait encore l’air de ses bras et jambes…

Tout le monde trouva ça amusant, mais ils furent plus inquiets encore pour Chu Yang.

Cependant, de préoccupés ils devinrent juste inquiets, car la force violente diminuait lentement… Il avait l’air de s’être stabilisé.

Tout le monde poussa alors un soupir de soulagement, comme si un poids venait d’être retiré de leurs épaules…

Gu Duxing dit froidement : « Je pensais que vous ne vouliez pas reconnaître grand‐frère comme tel, alors pourquoi êtes‐vous tous aussi anxieux, à présent ?»

Ji Mo dit sans se retourner : « Foutaises ! Qui a dit que je ne l’acceptais pas ?» Il fronça soudainement les sourcils et dit avec inquiétude : « Bordel de merde, vingt des trente jours qui nous sont alloués se sont déjà écoulés ; pourquoi je ne sens toujours pas que j’approche de la percée ? Merde ! Je vais perdre toute ma face si je me fais jeter…»

Tout le monde partagea son avis. Luo Kedi dit tristement : « Moi aussi… J’ai l’impression d’être coincé à un goulot d’étranglement. C’est de votre faute à vous tous ; vous me tabassez tous les jours…»

Dong Wushang sourit et dit : « Je devrais percer d’ici un jour ou deux. C’est très embarrassant, mais on dirait que je ne vais pas avoir d’autre choix que de prendre la position de troisième frère !»

Ji Mo et Luo Kedi firent aussitôt rouler leurs yeux dans leurs orbites en lui jetant un regard haineux. Les deux pauvres hères ne pouvaient même pas pleurer…

Rui Butong fronça également les sourcils, plongé dans sa contemplation, et dit : « J’ai aussi l’impression que je pourrais avoir une chance de percer dans quelques jours…»

Ji Mo et Luo Kedi restèrent bouche bée et tombèrent à terre. Se peut‐il que nous finissions derniers tous les deux ?

À ce moment précis, une aura ondula à travers l’atmosphère…

C’était une aura très familière ! Celle d’une percée !

Ji Mo et Luo Kedi réagirent comme des chats sur la queue desquels on aurait marché. Ils bondirent précipitamment sur leurs pieds, et poussèrent un cri étrange avant de chercher alentour : « Qui ? Bordel, qui est‐ce ? Qui a percé ?»

Ils étaient déjà infiniment amers ne serait‐ce que d’en parler, et voilà que ça arrivait réellement ?

Au moment où ils tournèrent la tête, ils virent que Dong Wushang, qui était jusque‐là triomphant, semblait également surpris. Il roula des yeux et regarda derrière lui : « La percée vient de là, bordel de merde !»

« Pas de là…» Avant même que les deux jeunes hommes finissent de parler, ils eurent soudainement l’air abasourdis et coururent vers l’avant.

Ils ne virent que Chu Yang, qui avait un air calme et avait perdu sa couleur violet‐rouge. Un lustre de jade semblait briller sous sa peau.

Luo Kedi marmonna : « Grand‐frère perce à nouveau…»

Gu Duxing roula des yeux et dit nonchalamment : « Hmm, il était sous le niveau d’artiste martial de neuvième rang… Qu’y a‐t‐il de si étrange à ça .»

« Qui a‐t‐il de si étrange que ça ?» répéta Ji Mo dans sa barbe avant de hurler soudainement : « Dis‐moi si c’est étrange : il a percé il y a quelques jours, et de trois rangs d’affilé qui plus est ! Et là il perce encore ?»

« Trois rangs… ce n’est rien, ça !» dit l’épéiste d’un ton condescendant. « Attendez un peu, vous allez voir !» Il sentait à ce moment que le jeune homme allait certainement créer un nouveau miracle !

Devant les regards stupéfiés de cinq jeunes gens talentueux, l’adolescent commença à progresser du neuvième rang et monta lentement à mi‐niveau de ce rang, puis au top‐niveau…

Il rougit à nouveau, et une aura dense jaillit !

« Et… Et il perce à nouveau… Maître martial… Maître martial de premier rang !» bégaya Luo Kedi.

Les autres étaient abasourdis, le cou tendu comme celui d’une girafe, et les yeux sortant presque de leurs orbites. Gu Duxing maintint une expression indifférente en pensant : Vous n’êtes pas encore vraiment choqués ; restez avec Chu Yang et tôt ou tard, vous serez aussi calmes que moi…

Alors qu’il pensait cela, il se sentit un peu amer. Il s’aperçut en regardant l’expression des autres… qu’il n’était pas différent d’eux, avant.

Le Fourbe était déjà un maître martial de premier rang, mais son aura continua de monter… mi‐niveau, top niveau…

Bang !

La mâchoire de Ji Mo tomba de plus en plus, jusqu’à ce qu’elle se déboîte dans un craquement sourd. Il eut si mal qu’il en trembla, et leva hâtivement les mains pour la rajuster avant de dire : « Second rang… Il est déjà au second rang…»

Il avait parlé d’une voix extrêmement aiguë, comme celle d’une vieille femme qui découvrait que son mari piquait de la nourriture. Ce genre d’amertume profonde… était vraiment indescriptible…

 Les autres restèrent pétrifiés comme des statues en gardant leurs silhouettes de girafes…

Second rang bas niveau, mi‐niveau… Pic du second rang…

Dong Wushang se laissa tomber à terre et se saisit précipitamment de neige pour se frotter le visage. « Bon sang, j’ai besoin de me calmer…»

Enfin… *bang*

Les cinq hommes en furent pétrifiés !

Troisième rang… mi‐niveau du troisième rang… pic du troisième rang.

Mon dieu, il s’est enfin arrêté !

Gu Duxing regarda ses quatre camarades aussi abasourdis que s’ils avaient vu un fantôme, et dit avec dédain : « N’est-ce pas qu’une percée ? Regardez‐vous, vous vous comportez comme si vous n’en avez jamais vu auparavant. »

« Comme si on en avait jamais vu avant ? Gu Duxing, comment peux‐tu être aussi insensible ?» hurla Ji Mo. « Avant, il perçait en tant qu’artiste martial, mais cette fois, il a percé en tant que maître martial ! C’est la même chose pour toi ?»

L’épéiste comprit aussitôt ce qu’il voulait dire et se frappa le front : « Mais oui !» Il regarda alors Chu Yang avec davantage de surprise.

Effectivement, comment la percée d’un artiste martiale pouvait être comparée à celle d’un maître martial ? Mais le jeune homme, lui, avait percé aussi facilement que s’il tranchait un bambou !

Tout le monde se souvint de ce qu’il avait dit auparavant : « Je suis actuellement un artiste martial de quatrième rang ! Dans un mois, je percerai au niveau de maître martial… Vous devez tous faire progresser votre culture d’un rang d’ici là. »

Tout ça était bien et beau, mais ça ne faisait que vingt jours ! L’adolescent avait atteint son objectif de devenir un maître martial et en plus, il était allé au‐delà de son but !

Il avait progressé de dix rangs, mais eux autres n’avaient pas changé !

Face à une telle comparaison, Ji Mo eut tout à coup envie de se suicider ! Il s’était toujours considéré comme un talent descendu du ciel, mais à présent, il réalisait qu’il était aussi con qu’un cochon !

La différence entre eux était trop importante !

À ce moment précis, Gu Duxing murmura doucement à son oreille : « Ji Mo, je vais te donner une bonne nouvelle. »

« Quoi donc ?» demanda ce dernier, le visage couvert de larmes.

« La bonne nouvelle, c’est que… Je vais bientôt percer au niveau d’Aïeul épéiste de neuvième rang…» sourit joyeusement l’épéiste.

« Aaaaaaah…» Ji Mo s’effondra complètement. Il bondit et hurla : « Y a‐t‐il une justice divine ? Y a‐t‐il encore une justice divine ? Où est la justice divine ?!»

Tout à coup, il tomba à genoux et se frappa la tête dans neige. « Tuez‐moi, tuez‐moi…»

Luo Kedi et Dong Wushang le regardèrent, surpris, et bégayèrent : « Il est… Il est épileptique ?»

Gu Duxing eut l’air de prendre plaisir à son malheur : « C’est une crise d’épilepsie !»

À ce moment, une aura gonfla tout à coup !

Quelqu’un était en train de percer !

Tout le monde regarda vers Chu Yang, choqué. Ils pensèrent : Ce monstre n’a donc pas fini de percer ? Cela dit, ils ne remarquèrent aucun changement en le voyant… Alors qu’ils étaient encore tous perplexes, Dong Wushang se mit à beugler : « Pourquoi est‐ce toi ? Pourquoi est‐ce toi ?»

Tout le monde suivit son regard, et ils trouvèrent Ji Mo accroupi à terre, l’air très étrange. L’aura venait bien de lui…

Ce vaurien avait continuellement reçu des stimulus et contre toute attente, il perçait à présent…

Dong Wushang éprouva une amertume indescriptible ! D’après l’ordre de percée… Ji Mo était devenu le troisième frère et même s’il devait percer, il serait classé en dessous de lui…

Le second jeune maître Dong Wushang ne pouvait que grincer des dents en haïssant Ji Mo ! Son esprit était embrouillé et il ne savait pas comment réagir. Se peut‐il que ce soit parce que j’ai glandé et gâché une demi‐journée ? Comment est‐ce possible ?

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 207
DNC Chapitre 209

12 Commentaires

  1. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  2. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:IL était comme toujours hilarant !

    Répondre
  3. reds

    marci

    Répondre
  4. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  5. natsu52

    merci pour le chapitre !!!

    » Ce monstre n’a donc pas fini de percer ? » mdrrrrrr, j’ai finis plier de rire x)

    Répondre
  6. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Barbaris

    Bonsoir à tous . Quelqu’un connaît t’il un site ou on peut avoir la suite en anglais ? Merci d’avance.

    Merci wazouille pour ton travail de traduction quotidien .

    Répondre
    1. Illumineus

      https://walkthejianghu.com/ttnh-index/
      Ils ont 100 chapitres d’avance sur wiaowaz mais le projet à été abandonné sur ce site.
      Bonne lecture, Chu Yang va bientôt mettre un bazard MONSTRUEUX dans le Grand Zhao ^^

      Répondre
  8. Jin

    Allô ici justice divine, oui je vois votre problème mais je ne peux rien faire pour vous. Se monstre n’est plus sous ma juridiction. Au revoir et passé une bonne journée.

    PS : Merci pour le chapitre.

    Répondre
  9. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre !!

    Répondre
  10. Mehlroth

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com