DNC Chapitre 239

DNC Chapitre 238
DNC Chapitre 240

Chapitre 239 - Ce foutu maître de l’épée des neuf calamités

La puissance de la lame continua de déferler avec témérité et sans le moindre respect pour la vie. On aurait dit qu’elle pourrait directement pousser Chu Yang jusqu’au pinacle de la culture si personne ne l’arrêtait.

L’esprit de l’épée comme le jeune homme craignaient qu’elle ne déstabilise sa culture, mais ils étaient incapables de l’arrêter de force. Ils ne pouvaient que la laisser se défouler un peu…

La lame tyrannique avait toujours été le fragment le plus rebelle des neuf de l’Épée !

Elle continua sa poussée avec indifférence, jusqu’à ce que l’esprit de l’épée manque de piquer une crise de nerfs : « Ça suffit, maintenant !» L’adolescent était alors au pinacle du second rang d’Aïeul Martial !

Face à cet état de fait, l’esprit de l’épée ne put que soupirer d’un air désarmé.

Il n’avait aucun moyen de vraiment arrêter la lame ; il pouvait juste s’occuper des conséquences… La lame avait toujours été un outil offensif en plus d’un général audacieux en première ligne. Lui résister aurait eu des conséquences désastreuses.

Le Fourbe se réveilla enfin de son état mystérieux et expira longuement. Les quatre vers de la lame servaient à unir la technique de l’épée avec le corps de l’épéiste !

Il en était absolument sûr !

Il faut utiliser son élan pour guider l’énergie de l’épée, et se servir d’elle pour activer la technique. Ensuite, il faut se servir de la technique pour reprendre de l’élan. C’est un cercle vertueux qui tient jusqu’à ce que la lame boive le sang de son adversaire !

Une technique à l’épée est violente et tyrannique ! Elle est arrogante sur la terre comme les cieux !

Voilà l’essence de cette épée !

Il fronça les sourcils, perdu dans ses pensées. Dans la technique que l’esprit lui avait montrée, il n’y avait que de la folie, du carnage, des massacres, mais également une désolation éternelle… C’était une éternité de solitude obtenue par la puissance absolue.

Chu Yang sentit qu’il n’atteindrait pas ce niveau avant un long moment.

Il ouvrit les yeux en respirant lentement, se leva et remit tous les gravats en place. Cependant, lorsqu’il souleva un bloc de pierre, il fut si surpris qu’il manqua de le laisser tomber sur ses pieds !

Mais que… Quand est-ce que je suis devenu si fort ? J’ai l’impression que ce bloc de cinq cents kilos ne pèse rien !

Il tourna son regard vers son dantian par inadvertance et devint abasourdi !

Si, auparavant, il y avait une petite flaque, il y avait à présent un gros étang battu par d’innombrables vagues !

Il tenta de faire passer son énergie à travers la barrière du huitième rang de maître martial, et trouva en lieu et place de cette barrière une grande route dégagée… Il en écarquilla involontairement les yeux, et continua de faire avancer son énergie au-delà de la barrière du neuvième rang… Sans aucun problème.

Bouleversé, il avança au niveau d’Aïeul Martial de premier rang…

L’adolescent fut enfin bloqué en essayant de passer au troisième rang d’Aïeul Martial. « Bordel !» Il en bondit de surprise.

Se faisant, il oublia qu’il tenait un gros rocher et sauta à plus de trois mètres de hauteur, avant de retomber doucement…

La tête ailleurs, il réinséra tous les blocs de pierre dans le sol. Il envoya le dernier bloc voler d’un coup de fesse dans les airs, en prenant une pose involontairement aguicheuse, et le bloc alla s’encastrer parmi les autres sans heurts… !

Le jeune homme se gratta la tête : « Eh ben.. Je suis déjà un Aïeul Martial ? Comme ça. En un clin d’œil ? Et Aïeul Martial de second rang, en plus ?» Il se mordit fort le bras, mais la vive douleur lui confirma qu’il était bien éveillé : « Je ne rêve pas !»

J’ai percé ! Non, à ce niveau-là, j’ai carrément sauté des rangs !

Le Fourbe sortit du passage secret sur son petit nuage, mais une fois dehors, il fut sidéré par ce qu’il vit.

Gu Duxing, Luo Kedi et Rui Butong regardaient tous les trois le ciel avec des expressions sévères, comme si quelque chose les avait laissés songeurs…

Quant à Ji Mo… Il était à terre, recroquevillé comme un cochon, les vêtements en lambeaux et le visage couvert de bleu. Il essayait également d’ouvrir ses yeux pochés et de regarder vers le ciel, stupéfait…

Chu Yang ne l’était pas moins !

Que se passe-t-il ? Il suivit leurs regards et leva la tête vers le ciel, mais il ne vit rien que du bleu parsemé de nuages blancs que poussait un vent froid sifflant…

Il n’y avait rien d’anormal.

« Que se passe-t-il, les gars ?» demanda-t-il avec curiosité. Quelque chose d’extraordinaire avait dû se produire pour qu’ils lèvent tous le nez vers le ciel, mais lui ne voyait absolument rien, ce qui était vraiment agaçant…

« Un évènement majeur. » répondit l’épéiste en fixant obstinément le ciel, comme à la recherche de quelque chose.

« Un évènement majeur… ?» Luo Kedi et les deux autres opinèrent répétitivement du chef, et même Ji Mo hocha la tête comme un poulet qui picore. Le jeune homme n’en fut pas plus avancé et resta confus.

Gu Duxing expliqua d’un air sombre : « Le maître de l’Épée des Neuf Calamités a trouvé le second fragment de son épée… En d’autres termes, le second fragment est de retour. »

« Le maître de l’Épée des Neuf Calamités.. ?» L’adolescent fut tellement surpris qu’il manqua de se mordre la langue. Il resta bouche bée, l’adrénaline lui montant à la tête.

« En effet !» Ses quatre amis hochèrent la tête de concert, et tournèrent tous leurs regards sur lui. Ils le regardaient tous avec des yeux ouverts grands comme des soucoupes, si ce n’est Ji Mo qui en était incapable après s’être fait dérouiller par l’épéiste…

Le Fourbe bredouilla : « Co-Comment le savez vous ?»

« Arrête de faire l’idiot !» Gu Duxing leva les yeux au ciel. « À chaque fois que le maître de l’épée trouve un de ses fragments, le ciel des Neuf Cieux change subitement… C’est un signe…»

« Un signe ?» Chu Yang leva les yeux au ciel et manqua de s’évanouir. Il faillit même dire : Vous devez garder mon secret, mes frères ! Ce n’est pas une blague…

Heureusement que je n’ai encore rien dit !

« Tu ne sais pas ça ?» L’épéiste le regarda avec condescendance. « C’est une honte que tu viennes des Neuf Cieux et ne connaisse pas le maître de l’Épée des Neuf Calamités !»

« Il est célèbre ?» demanda le Ministre Chu en souriant en son for intérieur. Chercher les éloges était vraiment très agréable…

Naturellement, les quatre hommes lui répondirent à l’unisson : « Plus que ça !» Ils le regardèrent tous d’un air dédaigneux. « Le maître de l’Épée des Neuf Calamités est… est l’idole des Neuf Cieux tout entier ! Mon dieu, je n’arrive pas à croire que tu ne sais pas qui c’est. »

« L’idole des Neuf Cieux ?» L’adolescent était fier comme Artaban, mais n’en laissa rien paraître, et demanda avec surprise : « Il est si puissant que ça ? Il est votre idole à vous aussi ?»

« Bien sûr !» répondirent ses quatre frères en chœur.

Ces réponses attendues rendirent le jeune homme ivre de fierté. Dans sa stupeur, il demanda : « Il est vraiment si fort ?»

« Il n’est pas que puissant !» dit Ji Mo, le visage déformé. « C’est le roi des trous du cul et il devrait se faire découper en mille morceaux ! C’est à cause de ce connard qu’on m’a viré des Trois Cieux Intermédiaires pour que je m’entraîne ici ! Si je le croise, je lui casserai la gueule ! Enfin, si je peux le battre…»

« Argh !» Le Fourbe sentit ses yeux tressaillir dans leurs orbites.

Luo Kedi acquiesça rageusement : « Exactement ! Le maître de l’Épée des Neuf Calamités est un voyou qui ne cherche qu’à provoquer le chaos ! Il suffit qu’il se pointe et paf ! Le monde est en proie à l’anarchie ! Ce fils de pute n’est rien d’autre qu’une grosse merde au bout d’un bâton !»

L’expression de Chu Yang devint sinistre.

Gu Duxing resta concentré : « Mais l’Épée des Neuf Calamités est une arme dont rêvent tous les épéistes comme nous. » Cependant, avant que l’humeur du Ministre Chu ne s’améliore, il ajouta : « Malheureusement, je ne sais pas quel paumé a pu l’obtenir par pure chance. Quel gâchis. Si c’était moi qui l’avais obtenue…»

Rui Butong hocha répétitivement la tête : « C’est vrai, c’est vrai. Il a simplement eu de la chance… C’est tellement agaçant. Qu’il soit chanceux passe encore, mais il veut déchaîner l’enfer sur terre… Quel enculé, tout le monde doit se casser le cul dans ce monde ; on se débat tous de notre mieux, mais ce type va nous dominer à cause d’une épée… Enfoiré…»

Le Ministre Chu baissa la tête et dit sans s’en rendre compte : « J’ai vraiment envie de tuer des gens, là. »

« Nous aussi !» répondirent les quatre frères d’une même voix. « Et en particulier le maître de l’épée. »

Le jeune homme écarquilla tout à coup les yeux comme s’il avait découvert un autre continent et dit : « Ouah ! Ji Mo ! Hé… Mon pauvre troisième frère ! Que t’est-il arrivé ? On dirait que tu as été violé par un ours…»

La fameuse technique de détournement de la conversation…

« Ah… Je n’ai pas été violé par un ours, mais c’était pas loin non plus…» cria Ji Mo en levant les yeux vers lui. « Tout est de ta faute, grand-frère…» Il écarquilla subitement les yeux et ouvrit grand la bouche, comme un chat sur le point de bondir. Il hurla d’une voix rauque : « Hola… Hola… Oh… Hé, hé, hé, je… Je vois un démon…» Ses deux yeux gonflés s’ouvrirent comme par miracle.

« Que se passe-t-il ?» demanda le jeune homme, surpris.

À ce moment, les trois autres découvrirent également quelque chose de bizarre chez lui.

Gu Duxing recula de trois pas, incrédule : « Argh… Argh…»

Luo Kedi tomba sur le cul, abasourdi : « Woah…»

Rui Butong tituba, incapable de dire quoi que ce soit : « Ouah…»

Le Fourbe fronça les sourcils : « Qu’y a-t-il ?»

Ji Mo dit : « Tu as encore percé…» Il se pinça et hurla de douleur, puis bondit sur ses pieds. Il grinça des dents en hyperventilant : « Il n’y a pas de justice divine ! Il n’y a pas de justice divine…»

Chu Yang comprit enfin de quoi il retournait ; il leva triomphalement le nez vers le ciel et dit d’un ton humble : « Ah c’est vrai, j’ai accidentellement percé sur plusieurs rangs, rien d’important. Je suis juste passé de Maître Martial de septième rang à Aïeul Martial de second rang. C’est sans importance… sans importance…»

Il ajouta en souriant d’une oreille à l’autre : « Comparée à vos talents divins de jeunes maîtres de grands clans des Trois Cieux Intermédiaires, une telle vitesse de culture est… embarrassante…»

« Il n’y a pas de justice divine…» crièrent amèrement Ji Mo et Luo Kedi. « Une telle vitesse de percée prouve vraiment qu’il n’y a pas de justice divine… Et après avoir percé, tu fais exprès de te payer nos têtes. Il n’y a pas de justice divine…»

Chu Yang rit à gorge déployée et, lorsqu’il apprit que Ji Mo avait décidé de se battre contre Gu Duxing parce qu’il avait obtenu une illumination lors de leur duel, il devint plus joyeux encore !

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 238
DNC Chapitre 240

14 Commentaires

  1. reds

    marci

    Répondre
  2. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
    1. TesaYuuTesaYuu

      Je suis que deuxième grrrrr. Je voulais commenter en première !!

      Répondre
  3. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS : Leur tête quand il va leur dire !!

    Répondre
    1. Thonyo

      t as le temps ! 400 chap plus tard ils savent tjrs pas !

      Répondre
  5. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  6. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Meifumado

    Merci, j’adore les dialogues de ce LN !

    Répondre
  8. gutsguts

    Merci pour le chapitre le changement de réaction de CHU yang, je leur dis,ah en fait non

    Répondre
  9. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. hollowrebel

    merci pour le chapitre

    Répondre
  11. Shinai

    L’art de détourner une conversation par chu yang XD
    Merci pour le chap !

    Répondre
  12. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com