DNC Chapitre 242

DNC Chapitre 241
DNC Chapitre 243

Chapitre 242 - Le retour de Dong Wushang

De toute évidence, Tie Butian craignait énormément que quelque chose n’arrive à Chu Yang lors de son voyage pour le Grand Zhao. Il ne fit même pas attention à l’eau de vitalité que le jeune homme lui tendit, et l’avala sans y faire attention d’une traite. Il fit les cent pas dans la grande salle les sourcils froncés ; plusieurs fois, il parut vouloir dire quelque chose mais il se retint à chaque fois.

« Peut-on partir d’ici sept jours ?» lui demanda son ministre, afin de savoir quand il pourra disposer de la famille de Tang Xinsheng.

L’empereur dit : « Diwu Qingrou n’a envoyé personne pour les raccompagner, alors pourquoi devrait-on les faire escorter ? Sans parler de la neige et du verglas… On en reparlera au printemps…»

L’adolescent fronça les sourcils en trouvant Sa Majesté un peu trop émotive. On aurait pu croire qu’il hésitait à renvoyer la famille de Tang Xinsheng mais en fait, il ne voulait pas laisser son ministre partir !

« Bah, pas grave, je ne vais pas les accompagner de toute façon. » dit ce dernier.

Tie Butian soupira à sa réponse.

Puisqu’il n’avait plus rien d’autre à ajouter, le Fourbe fit ses adieux et s’en alla. Lorsqu’il arriva à la porte, l’empereur l’interpella subitement. « Ministre Chu ! Chu Yang !»

L’intéressé se retourna et le regarda : « Qu’y a-t-il, Votre Majesté ?»

Tie Butian remua les lèvres comme s’il s’apprêtait à parler mais au final, il resta silencieux. Il se tourna ailleurs et dit nonchalamment : « Si tu veux partir pour le Grand Zhao… Préviens-moi avant de partir. »

Chu Yang répondit : « Je sais. » Il fit demi-tour et se dit : Avait-il vraiment besoin de le dire ? Tu es mon supérieur, alors je vais évidemment te prévenir avant de partir !

Trois jours plus tard, Dong Wushang rentra enfin au Pavillon de l’Armement Divin, tout excité. Personne ne sait où il avait pu trouver tout ça, mais il ramena avec lui une demi-charrette d’acier noir !

Et ce tout ça parce que son grand-frère lui avait dit qu’il valait mieux qu’il ait un peu plus de minerai que nécessaire, de crainte de ne pouvoir finir son arme…

Du coup, les cinq frères de Wushang restèrent abasourdis devant cette charrette qui, avec le poids de l’acier noir, devait bien peser plus de cinq tonnes !

Huit chevaux tiraient la charrette, qui laissaient de profonds sillons derrière elle… Les routes de la Citadelle étaient excellentes et ne pouvaient pas être labourées de la sorte, même avec une cargaison aussi lourde. Cependant, il avait neigé ces derniers jours, et la neige avait peint le sol d’une belle couche de blanc…

Dong Wushang essuya la transpiration qui coulait sur son visage et haussa les épaules : « Je suis un peu en retard parce que j’ai dû préparer tout cet acier noir. *tousse tousse*»

« Mon idole !» s’exclamèrent Jo Mo, Luo Kedi et Rui Butong sans la moindre honte, les yeux écarquillés. « Où as-tu obtenu autant d’acier noir ? Et… comment as-tu traversé les portes vers les Trois Cieux Inférieurs avec ça ?»

« Je… Je les ai cachés sous mon couvre-chef. » Contre toute attente, Dong Wushang se mit à rougir un peu : « J’ai placé un bloc sur ma tête, et j’ai passé les portes… Puis je suis rentré, et je suis ressorti… etc…»

Ju Mo en tomba sur le cul. Il en resta coi un long moment, puis il se mit soudainement à éclater de rire. « Je t’admire tellement… Dong Wushang, pour la première fois je t’admire totalement… Ha ha, sur ta tête ? Tu as fait des allers-retours ? Tu es entré et sorti ? Oh bon sang… Tu me tues, ha ha ha…»

Luo Kedi se frappa le cul en riant incontrôlablement : « Tu es digne d’être notre quatrième frère ! Tu me surpasses complètement !»

C’était la spécialité de Luo Kedi. À chaque fois qu’il était excité, il se frappait bruyamment les fesses et criait même ‘baa, baa’ en rythme.

Gu Duxing ne put se retenir de rire également. Il commença à rire, puis se mit à tousser copieusement.

« Assez ! Vous avez assez ri. » Chu Yang toussa sèchement. « Je suis juste surpris… Tu as ramené tout ça… Par toi-même ?»

«*tousse tousse* Ils m’ont raccompagné aux portes de la Citadelle et sont repartis. » Le sabreur toussa sèchement. « Je sais que tu ne veux pas que nos clans connaissent cet endroit et bien que je ne puisse pas me cacher de mon clan… Tant que je ne veux rien leur dire, ils font ceux qui ne voient rien. »

L’adolescent lui adressa une de ses rares félicitations : « Oh, pas mal !»

« Sur le chemin du retour, j’ai fait un match avec mon père !» dit joyeusement Dong Wushang. « Je l’ai surpris ! Ha ha… Je suis parvenu à l’attaquer sans qu’il ne s’en aperçoive, et j’ai presque réussi à le vaincre…»

« Ton père ne t’a pas brisé les jambes pour ça ?» demanda Gu Duxing, les lèvres retroussées. Le père de Wushang était célèbre pour sa sévérité.

« Non, non bien sûr que non !» Le sabreur secoua la tête répétitivement. « Il ne m’a pas félicité non plus… Quand vas-tu commencer à forger mon sabre, grand-frère ?»

« Pourquoi es-tu aussi impatient ?» dit le Fourbe. « Tu as peur que je m’enfuie ou quoi ? Et d’abord, à quoi veux-tu que ton sabre ressemble ? Quel poids veux-tu qu’il fasse ? Et si j’utilise ces cinq tonnes… Seras-tu capable de le lever ?»

« Plus il sera lourd, mieux ce sera !» Dong Wushang sera les dents : « Si tu peux y arriver, grand-frère, fais-moi un sabre de deux cent cinquante kilos. Je pense que ce serait parfait !»

« Deux cent cinquante ?» s’exclamèrent les cinq frères à l’unisson. Un sabre ordinaire faisait trois kilos, trois kilos cinq et un sabre spécial, lui, faisait dix à quinze kilos au plus. Quant à l’épée que Chu Yang avait donnée à Ji Mo, elle faisait un peu plus de vingt-cinq kilos.

Bien sûr, c’était une épée et pas un sabre mais cela étant, les sabres noirs du clan Dong pesaient normalement quarante ou quarante-cinq kilos. En fait, le sabre du chef de clan Dong, le père de Wushang, n’utilisait qu’un sabre de cent kilos !

Et ce type parlait d’un sabre de deux cent cinquante kilos… Il voulait écrabouiller ses ennemis avec son sabre ou quoi ?

« S’entraîner avec son sabre est une forme de culture !» Dong Wushang leva les sourcils, et il dégagea subitement une aura glaciale. « Lorsque je pourrais manier ce sabre de deux cent cinquante kilos aussi facilement qu’un sabre normal, j’aurais alors maîtrisé ma voie du sabre ! Le sabre n’a jamais eu de champion, personne n’a jamais atteint le pic de sa maîtrise ! Le meilleur sabreur n’est jamais arrivé qu’à atteindre le niveau d’Empereur du Sabre, et certaines personnes disent que c’est là le destin de cette arme ! Mais moi, Dong Wushang, je veux défier ce destin ! Je veux me battre contre le monde et voir qui de nous deux va l’emporter !»

« D’accord !» dit Chu Yang haut et fort. « Dans ce cas, je vais exaucer ton souhait !»

« Merci grand-frère !» Le sabreur fit un pas en avant, garda une main dans le dos et une sur sa poitrine. Il fit face à son grand-frère martial et s’inclina respectueusement : « Je m’en remets à toi !»

C’était ainsi que les sabreurs saluaient respectueusement les autres !

L’adolescent se redressa tout à coup, comme une épée quittant son fourreau, tendit son poing et cria haut et fort : « Pas de formalités entre nous !»

Ji Mo et Gu Duxing furent surpris car jusque-là, ils ignoraient la spécialité de leur grand-frère martial… Mais à présent, ils savaient qu’il était un épéiste !

Le jeune homme ne voulait pas le leur révéler car il savait qu’avec leurs caractères et dans leur désir tenace d’atteindre l’excellence, ils allaient le forcer à s’entraîner avec eux à l’épée tout le temps…

Cependant, vu que Dong Wushang lui avait adressé le salut ultime des sabreurs, il était forcé de lui rendre la pareille à la façon des épéistes.

Si un étranger l’avait salué de la sorte, il ne lui aurait pas prêté attention, mais il s’agissait là de son propre frère !

Respectez ses frères, c’était se respecter soi-même !

« Merci, grand-frère !» Dong Wushang sortit un morceau de parchemin de chèvre de sa poche interne et lui dit : « C’est le design que je veux !»

Tout le monde se réunit autour de lui pour regarder, et ils hochèrent silencieusement la tête en regardant le dessin.

Le sabre de leur frère n’avait pas l’air très différent de sabres ordinaires, mais tout son design était concentré sur le tranchant, la puissance et la finesse. Ainsi, il n’y avait pas la moindre décoration superfétatoire sur le sabre.

Son design était purement et simplement tourné vers la voie du sabre ! Il n’avait même pas de garde dessus, juste une légère courbe vers l’extérieur !

Un seul regard sur le dessin permettait de voir qu’une fois forgé, le sabre allait être tyrannique !

« Bien !» Le Fourbe prit prudemment le rouleau de cuir entre ses mains et le rangea. « Amène tout cet acier noir dans ma chambre. »

Dont Wushang s’exclama joyeusement : « Tu es vraiment quelqu’un de bien, grand-frère !» Étonnamment, il ne demanda pas d’aide à ses frères, et amena lui-même les blocs d’acier noir un par un.

Il agissait ainsi parce qu’il voulait tout faire tout seul, pour que le sabre soit vraiment à lui.

C’était peut-être une raison arrogante et obstinée, mais tous les autres comprirent ce qu’il ressentait.

Ce sabre allait être son ami toute sa vie !

Dans la soirée, Chu Yang se servit de l’Épée des Neuf Calamités pour absorber tout l’acier noir qui, une fois avalé, ne forma plus qu’un gros bloc d’acier.

Il hocha silencieusement la tête en estimant la quantité d’acier. Heureusement que Dong Wushang en avait autant apporté, ou il n’y en aurait pas eu assez !

Il ne restait alors que moins d’une tonne d’acier devant lui. Le jeune homme leva la main et transféra tout dans l’espace des neuf calamités.

Ensuite, l’esprit de l’épée contrôla la pointe de l’épée et la fit tournoyer autour du gros morceau. Rapidement, un sabre suivant le plan de Dong Wushang apparut !

Un sabre puissant et pourtant, lisse et élégant ! Il allait certainement avoir une aura majestueuse, où qu’il soit.

Le Fourbe hocha la tête avec satisfaction en regardant l’arme nouvellement créée. Par rapport au plan de son frère martial, le sabre faisait trois centimètres de plus en longueur, un et demi de moins en largeur, et pesait approximativement deux cent quatre-vingts kilos !

Au premier regard, il ressemblait à un sabre normal ; personne ne pourrait soupçonner son poids !

Chu Yang l’admira un temps, et le rangea finalement dans l’espace des neuf calamités.

Il devait rester enfermé dans sa chambre quelques jours pour que personne ne soupçonne quoi que ce soit. Quant au nom du sabre… C’était le problème de Dong Wushang. Cependant, une chose était certaine : avec cette arme, la culture du sabreur allait atteindre un tout autre niveau que dans sa vie passée !

Le matin suivant, Dong Wushang vint hâtivement frapper à la porte de son grand-frère martial : « Grand-frère…»

Au moment où il rentra dans ses quartiers, il hurla : « Hein ? Où est l’acier noir ?»

« Je l’ai déjà emporté… Comment puis-je forger quoi que ce soit ici ? Tu ne vas même pas me laisser dormir ?» demanda le jeune homme, tout endormi.

« Tu es vraiment fort !» Dong Wushang le regarda d’un air abasourdi en se grattant la tête. La veille, il but l’eau de source de vitalité et alla se coucher aussitôt. Ces derniers jours l’avaient épuisé, mais même s’il était aussi crevé… Pourquoi n’avait-il pas entendu son grand-frère déplacer cinq tonnes d’acier noir…

C’était vraiment un… miracle !

L’adolescent prit soudainement une expression sérieuse : « Dong Wushang, je voulais te demander quelque chose… As-tu entendu quoi que ce soit à propos du clan Mo, sur le chemin du retour ?»

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 241
DNC Chapitre 243

13 Commentaires

  1. Ling_Tian

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  2. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  5. marumaru

    Merci pour le chapitre sinon 2 tonnes et demi c’est pas 250kg mais 2500 kg

    Répondre
  6. flo

    humm… petite question le sabre feras 2 tonnes 5 soit 2500kilos ou 250kilos ? c’est pas le même poids^^

    en tous cas merci pour le chap

    Répondre
  7. Shirosuu

    Oh mon dieu si chu yang apprend la vérité pour le clan MO sa va barder sévère

    Répondre
  8. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre
    Pardonnez moi Dieu du DNC, j’était lire la VA car je ne pouvais plus attendre… pardonnez-moi

    Répondre
  9. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  10. hollowrebel

    merci pour le chapitre

    Répondre
  11. essitamessitam

    merci pour le chapitre
    PS:R.I.P clan MO

    Répondre
  12. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  13. gutsguts

    Merci pour le chapitre houla ça promet si il a eut des nouvelles du clan mo

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com