DNC Chapitre 267 [Bonus]

DNC Chapitre 266
DNC Chapitre 268 [Bonus]

Et hop, un deuxième chapitre bonus de derrière les fagots ! On remercie à nouveau notre Ragnaar national pour sa générosité et son soutien !

Merci à lui et bonne lecture =)

 

 

Chapitre 267 — J’avais tort à ce sujet

 

Les trois jours qui suivirent, Demande aux Cieux et le Sabre des Enfers apparurent chaque nuit et renversèrent sans dessus dessous la Citadelle du Centre du Continent. Plus de la moitié des bâtiments gouvernementaux furent détruits…

Cependant, Diwu Qingrou ne fit rien d’autre que d’arrêter autant de gens que possible.

Tous les captifs furent secrètement emmené au quartier général secret du Hall des Cavaliers Dorés, puis les arrestations reprirent…

Contrairement à ce quoi Chu Yang espérait, les clans des Trois Cieux Intermédiaires ne joignirent pas la bataille.

Le jeune homme avait cette sensation persistante que quelque chose clochait, et cette idée le préoccupa pendant des jours. Ce ne fut que l’après-midi du troisième jour qu’il réalisa soudain quel était le problème.

Le Roi des Enfers Chu se frappa la cuisse, les yeux brillants vigilance : « Et merde !»

« Qu’y a‐t‐il ?» Demanda Gu Duxing, qui ne leva pas les yeux de son épée du Dragon Noir qu’il tenait en main.

« Avec notre plan, on provoque évidemment le chaos, mais… Il est possible que nous aidions grandement Diwu Qingrou dans la foulée !» L’adolescent rit amèrement : « Les forces du Jiang Hu ! Tu comprends ? Les forces du Jiang Hu !»

L’épéiste releva soudainement la tête, incrédule : « Tu veux dire que… Diwu Qingrou en profite pour jeter de l’huile sur le feu ?»

« J’en suis certain. » Le Fourbe soupira, puis il prit une grande inspiration pour se calmer rapidement. À ce moment, toute précipitation de leur part aurait été mortel. Il devait absolument se calmer, qu’il le puisse ou non. »

« Ce n’est pas à un vieux singe qu’on apprend à faire la grimace. J’ai commis une terrible erreur. » Il sentait son sang bouillir dans ses veines tandis qu’il analysait les évènements.

Il disséqua ainsi les raisons de ses erreurs, réfléchit à la façon la plus rapide de se ressaisir et à comment se créer une issue de secours le plus vite possible. Bien qu’il ne soit pas encore sûr des tenants et des aboutissants, il espérait ainsi arriver à trouver une façon de s’en sortir.

« Tu as commis une terrible erreur ?» Gu Duxing fronça les sourcils. « Il n’y a aucune faille dans notre plan, et c’est la meilleur façon de provoquer le chaos chez notre adversaire. Le bordel créé par les experts du Jiang Hu représente la plus grande menace pour la cour royale, et on peut poursuivre notre plan dans ce sens. Je ne vois absolument pas où est ton erreur. Pourquoi…»

« C’est le Jiang Hu ! Les forces du Jiang Hu ont toujours été le plus gros problème de la cour royale, et la source du chaos en général. Elles se sont toujours opposées ces dernières années. » Chu Yang réorganisa lentement ses pensées : « Comme les experts du Jiang Hu sont partout, la cour royale ne pouvait que faire appliquer la loi sans jamais pouvoir les détruire ou les recruter. »

« Mais là, je viens de donner une telle occasion à Diwu Qingrou. »

Il se souvint alors de ce que Tie Butian lui avait auparavant dit : le Jiang Hu est le prédécesseur de la cour royale. Après une certain niveau de croissances, les experts se battaient entre eux pour le pouvoir et formaient rapidement l’embryon de la dite cour.

Les guerriers du Jiang Hu méprisaient depuis toujours les érudits mais une fois au pouvoir, ce sont ces mêmes érudits qu’ils installaient en premier au gouvernement, et les gens du Jiang Hu étaient les premiers à être éliminés !

Voilà ce que le prince lui avait dit lors de leur première rencontre.

Le Roi des Enfers Chu éprouva un énorme regret. Il réalisa que sa plus grande erreur dans l’histoire avait été de ne pas discuter de cette mission avec son Altesse. Son excellente maîtrise des rouages de la politique lui aurait sans aucun doute permis de voir les failles de son plan, mais l’impasse dans laquelle les deux hommes s’étaient retrouvés l’avait poussé à formuler son plan seul.

Le jeune homme se fâcha un peu en y repensant.

’Il avait tissé la corde avec laquelle il s’était échappé puis pendu’. Cette expression convenait parfaitement à la situation : pour bloquer le plan de Diwu Qingrou, le Fourbe avait fait disparaître Du Shiqing quatre mois plus tôt que prévu. Il avait ainsi déstabilisé les plans du premier ministre, donné une chance au Nuage de Fer de se reprendre, et lui avait donné le temps de faire ce voyage vers le Centre du Continent et de retarder la reprise de la guerre.

C’était pour cette même raison que Tie Butian lui en voulait et bien qu’il lui fasse encore confiance, il y avait à présent une tension entre eux qui ne pouvait pas disparaître. C’est pourquoi l’adolescent avait mené cette opération sans consulter le souverain au préalable.

Même avec l’expérience de deux vies entières, il ne comprenait toujours pas grand‐chose à la politique.

Cette erreur tirait sa source d’un dernier point : Tie Butian avait entièrement confiance ne lui ! Quoi qu’il fasse, le monarque le soutenait ! Il n’avait pas le moindre doute à son égard, même quant à ce voyage au Grand Zhao.

Mais cette confiance était aveugle et avait créé une erreur monumentale !

Le Fourbe, en réfléchissant à tout ça, se sentit mal à l’aise.

Mec, tu n’es pas capable de tout faire par toi‐même ! Dans le Jiang Hu, tu ne fais pas le poids face à Mo Tianji et en terme de stratégie, tu es bien inférieur à Diwu Qingrou ! Continue comme ça et tu vas te vautrer ! Se dit‐il.

Il se leva ensuite pour faire lentement les cent pas dans la pièce, marmonnant dans sa barbe : «… S’il y autre vie après la mort, je danserai pour toi sous les cieux !» À ce moment, seule Mo Qingwu pouvait être sa force ! Elle était également le meilleur remède à sa nervosité !

Si je perds, je n’aurais pas d’autre chance de danser avec toi, même s’il y a encore une autre vie qui m’attend !

Gu Duxing l’entendit murmurer mais ne comprit pas clairement ce qu’il disait. Alors qu’il allait lui demander de répéter, Chu Yang se retourna subitement et dit d’un air solennel : « Je me suis fourvoyé !»

Ces mots semblaient provenir droit de son coeur et une fois qu’ils les eut prononcés, il se sentit aussitôt détendu ! Eh oui, détendu !

Les gens importants à travers l’histoire étaient capables de reconnaître les faiblesses de leurs ennemis et de les utiliser à leur avantage. Cependant, combien d’entre étaient capables de se rendre compte de leurs propres erreurs ?

D’innombrables héros avaient sombré et étaient morts dans l’amertume de ne pas pouvoir s’apercevoir de leurs erreurs !

Mais en prononçant ces quelques paroles, Chu Yang fut capable de conquérir ce grand démon qui hante tout le monde, même s’il ne le savait pas lui‐même !

Il avait fait face à ses propres faiblesses, à ses défauts et avait admis son échec !

« Il y a de nombreux membres du Jiang Hu dans le Grand Zhao de Diwu Qingrou, et son pays reste stable et paisible. Du coup, il y a une gouffre irrémédiable entre le Jiang Hu et les fonctionnaires du pays. » Il sourit et murmura : « Par conséquent, le Jiang Hu du Grand Zhao est le plus gros problème du premier ministre. »

Gu Duxing était intelligent et comprit aussitôt ce que ça impliquait : » Alors tu veux dire que… Ces dernières années, même si le Nuage de Fer était dans une situation de faiblesse, les gens du Jiang Hu et eux se battaient contre un ennemi commun et que ça équilibrait les choses ?»

« C’est ça. »

L’épéiste fronça les sourcils : « Alors du coup, Demande aux Cieux et le Sabre des Enfers ont en gros rassemblé toutes les forces du Jiang Hu du Grand Zhao au Centre du Continent, où Diwu Qingrou va pouvoir les capturer tous d’un coup ?»

« Exactement. » L’adolescent dit lentement : « Si j’étais Diwu Qingrou, je profiterai de l’occasion pour laisser ces experts se battre les uns contre les autres en attendant mon heure, puis je ferai emprisonner tous ceux sur lesquels je peux mettre la main. Une fois que tout serait terminé, j’essaierai alors de pousser ces gens à rejoindre mes rangs. Même si je ne parvenais à en recruter qu’une fraction, ça boosterait néanmoins massivement mes forces. »

« De plus, après tout ce chaos, le Jiang Hu du Grand Zhao aurait besoin d’une longue période pour se remettre. Même si Diwu Qingrou doit subir cette tempête, il pourra ainsi éliminer cette épine persistante dans son pied. »

« Ça fait trois jours que le chaos perdure. » Dit le Fourbe doucement. « Bien sûr, la capitale en souffre actuellement, mais Diwu Qingrou a dû réussir à capturer plus de six mille personnes déjà ! La dévastation qu’a subi le Centre du Continent peut être facilement réparée avec de l’argent et de la main d’oeuvre. Ce n’est rien de plus qu’une petite rénovation. Par contre, Diwu Qingrou a profité de l’occasion pour amasser une force qu’il pourra utiliser sur le long terme pour nous vaincre !»

« Par conséquent, notre plan n’a donné que six mois à un an de répit au Nuage de Fer mais dans l’absolu, c’est Diwu Qingrou qui en profite le plus !» Il ajouta froidement : « Et à présent, le chaos est terminé, mais il peut encore profiter de l’occasion. »

« Une fois qu’il aura assemblé une force si puissante que nous ne pourrons nous y opposer… Il n’aura plus à se soucier de quoi que ce soit. »

Chu Yang rit doucement : « Diwu Qingrou… Tu es un sacré bonhomme !»

Gu Duxing eut le tournis rien qu’à écouter son explication. Il demanda : « Mais dans ce cas, comment peut‐on désamorcer ce problème ?»

« Le désamorcer, hein…» Le jeune homme se leva et réfléchit un long moment avant de dire : « On ne peut que continuer, on a aucun moyen d’arrêter le plan… Alors pour le moment, nous n’avons aucune solution. On ne peut qu’essayer d’en trouver une avec le temps. »

« Diwu Qingrou est minutieux et sur ce point, je ne peux pas rivaliser avec lui ! Il est parvenu à tourner une situation catastrophique à son avantage et de plus, il utilise une méthode très simple pour se servir du point faible de notre plan, et nous empêcher de contre‐attaquer !»

Il soupira : « Affronter un tel adversaire est le plus grand défi qu’on puisse relever sans sa vie !»

Gu Duxing s’aperçut que bien que son grand‐frère soupire, ses yeux brillaient d’esprit combatif !

Il ne put s’empêcher de soupirer également et de dire, admiratif : « Tu sais que tu as changé, Chu Yang ?» Dit‐il franchement. Effectivement, Chu Yang à ce moment était différent de qui il avait été.

Et ce changement s’était déroulé en un instant.

Auparavant, le jeune homme donnait aux autres l’impression que tout était sous son contrôle. Il paraissait ainsi puissant et audacieux, mais il était également un peu arrogant.

Mais à présent, il était très humble.

C’était un changement de sa mentalité même, comme si son âme même avait changé.

On pouvait dire qu’il avait enfin mûri ! Sous la terrible pression de Diwu Qingrou, il avait enfin percé mentalement.

Par conséquent, Gu Duxing l’admirait grandement. Il savait que la mentalité d’une personne était formée à partir de l’expérience acquise au fil de sa vie, et qu’un tel changement mental était terriblement difficile à achever. On pouvait même comparer une telle percée à une percée de dix rangs dans les arts martiaux !

Cette progression immense était fondamentalement incommensurable !

L’épéiste sentit que, grâce à cette percée, Chu Yang allait réussir à s’en sortir même si Diwu Qingrou menait pour le moment.

Il demanda : « Dois‐je dire à Ji Mo et aux autres d’arrêter ?»

« Non ! Qu’ils continuent comme prévu !» Dit le Fourbe d’un air pensif. « Diwu Qinrou a tourné la situation à son avantage… Peut‐on faire de même, à présent ?»

« Les membres des clans des Trois Cieux Intermédiaires qui ont rejoint le Jiang Hu pour s’entraîner sont arrivés. D’après mes informations, ils sont presque tous allés aux ’Appartements Célestes’.» Chu Yang dit pensivement : « C’est également ce que Diwu Qingrou avait prévu… Et sa carte maîtresse…»

Il se retourna soudainement et dit, les yeux étincelants : « Duxing, nous allons également nous rendre à ces appartements !»

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 266
DNC Chapitre 268 [Bonus]

14 Commentaires

  1. Gaël

    Et bien, il y en a un qui travail tard ou tôt selon comment on regarde. Merci Wazouille pour tout ce boulot que toi et toute la team fournissez tout au long de l’année.

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      De rien ! Ayant retrouvé mon pc, j’avais hâte de pouvoir remercier Ragnaar !

      Répondre
      1. Ragnaar

        moi aussi je viens de retrouver mon PC aujourd’hui mais bcp plus puissant lol

        Répondre
  2. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. Khultima

    Merci pour le chapitre, ainsi qu’au donateur.

    Répondre
    1. Ragnaar

      de rien, là j’attends de régler une facture et selon ce que je pourrais faire je rajouterai 1 ou 2 chap en plus

      Répondre
      1. Wazouille (Auteur de l'article)

        Woah tu me gâtes, je suis touché ! Merci encore cher Viking ! (et probablement cousin éloigné du coup :D)

        Répondre
  4. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Shirosuu

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  6. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Cèlen

    Merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  8. Dey

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. gutsguts

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  10. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com