DNC Chapitre 321

DNC Chapitre 320
DNC Chapitre 322

Et encore un chapitre amusant de DNC pour votre plus grand plaisir ^^

Bonne lecture :p

 

 

Chapitre 321 – Le Roi des Enfer Chu reçoit des cadeaux !

 

Chu Yang croisa simplement les mains dans le dos et observa le spectacle en spectateur.

Il comprenait la façon de pensées du jeune maître Yu plus que quiconque. En temps normal, ce dernier ne se serait probablement pas énervé autant mais ce jour-là, il était vraiment furieux.

Mais cela dit… Bien que l’Expert semble sur le point d’exploser… Il n’en était pas encore là.

Yin Wutian avait la poisse d’avoir choisi d’agacer le jeune maître. Il était difficile à dire s’il allait ou non finir la journée en vie, par contre une chose était certaine : il allait perdre la peau de ses joues sous toutes ces torgnoles.

Même l’adolescent trouvait que son compagnon était sadique. Je crains que même si le Roi Martial avait dit ne pas être son quatrième maître, ce bon jeune maître Yu l’aurait tout de même démoli du dos de la main avant de lui demander : ‘Et pourquoi pas ?’

En gros, Yin Wutian va finir infirme si l’Expert n’arrête pas de jouer avec.

Ce fut à ce moment qu’une voix retentit. “Attendez une minute s’il vous plaît.. Pitié ! Ayez pitié…” Jing Menghun — le premier Roi Martial du Hall des Cavaliers Dorés — les avait enfin rattrapés.

Ce dernier avança de deux pas et s’arrêta en rivant son regard dans celui  du jeune maître Yu — qui le fixait froidement du coin de l’oeil.

Le Roi Martial fuit soudain envahi par une terreur inattendue et eut l’impression que le ciel lui tombait sur la tête. Il s’arrêta aussitôt et fut incapable d’avancer davantage !

Horrifié, il ne put s’empêcher de penser : Mais comment Quatrième Frère a t-il fait pour provoquer quelqu’un d’aussi formidable ? Et pourquoi la culture de cette personne paraît aussi basse ?

Ça craint !

Jeune maître…” Jing Menghun sourit. “Il… Il doit y avoir un malentendu.”

Slap !” L’Expert gifla le visage en piteux état de Yin Wutian devant son frère, tout en posant le pied sur sa poitrine. Il lui demanda alors doucement : “Tu es mon quatrième maître ?”

Le coin des yeux de Jing Menghun tressaillit, mais il n’osa pas bouger pour autant. Cet homme est vraiment puissant. Ça ne me servirait à rien d’agir, vu que je finirais également à terre si je tentais quoi que ce soit !

Il joignit respectueusement les mains et demanda : “Puis-je vous demander qui vous êtes, jeune maître ?”

Ce dernier tourna la tête vers le Roi Martial et remarqua son sourire forcé. Il l’observa un long moment, puis il sourit également et demanda : “Tu es Jing Menghun, n’est-ce pas ?”

C’est exact. Puis-je vous demander qui…”

Eh bien, tu peux m’appeler… Jeune maître Yu.” Répondit l’Expert avec un petit sourire aux lèvres. “Est-ce ton plus jeune frère ? Il disait être ‘mon’ quatrième maître ; tu es son frère aîné, alors est-ce que ça fait de toi… ‘mon’ maître aîné ?”

Jeune maître Yu !” S’exclama de surprise le Roi Martial avant de transpirer nerveusement. Tous les nerfs de son corps commencèrent à trembler ! En tant que Roi Martial de neuvième rang, il avait l’habitude de voyager entre les Trois Cieux Inférieurs et les Trois Cieux Intermédiaires, bien que ça ne soit pas courant. Le jeune maître Yu était connu comme étant un monstre démoniaque dans les Trois Cieux Intermédiaires ; comment pourrait-il ne pas savoir qui il était ?

Tout à coup… Il ne sut plus quoi faire. Il ne pouvait que sentir ses genoux le lâcher…

… Tout particulièrement après l’avoir entendu lui demander : “Es-tu mon maître aîné ?”

Cependant, Jing Menghun voulait vraiment son frère de cette situation tragique — tant qu’il était encore en vie.

Mon cher petit frère, tu aurais fini dans un meilleur état même après avoir déclaré devant le Premier Ministre Diwu que tu étais son quatrième maître… Tu es déjà à terre, et maintenant je suis impliqué aussi. En fait, le jeune maître Yu m’appelle ‘maître aîné’, mais… Puis-je vraiment me sortir de cette situation ?

Non ! Pas du tout, jeune maître Yu ! Vous vous méprenez…” Le Roi Martial ajouta hâtivement : “Yin Wutian est très courageux, mais il n’oserait jamais être aussi égotique… ”

Il adressa férocement un clin d’oeil à son petit frère en disant ça.

Il n’avait même pas besoin de faire ça vu que Yin Wutian avait entendu le nom de son bourreau… ‘Jeune maître Yu’, trois mots qui lui firent immédiatement réaliser sa témérité. Oh maman, mais comment ai-je fini par provoquer ce démon ? Ce type est connu pour être déraisonnable…

Alors tu n’es pas mon maître aîné ?” Demanda l’Expert en penchant pensivement la tête sur le côté.

Non, non… Même si j’avais des couilles d’acier, je n’oserais pas le prétendre…” Répéta encore et encore Jing Menghun en conservant les mains jointes sur son torse.

Slap !”

Yin Wutian reçut une autre grosse tarte. “Alors tu es mon quatrième maître ?”

Yin Wutian commença à pleurer.

Il semblait avoir retenu sa leçon et compris qu’il ne survivrait pas s’il ne donnait pas une réponse correcte. “Jeune maître Yu… Je… Je suis aveugle, sinon je n’aurais jamais osé offenser une personne aussi formidable et distinguée que vous ! Je devrais être maudit… Je ne froncerai même pas les sourcils si vous décidez de me punir !” Il semblait déjà avoir perdu dix pour cent de sa vie sous les gifles, et si cette session de tartes devait se poursuivre, alors il ne mettrait pas longtemps à perdre les quatre-vingt-dix pour cent restants…

Slap !” L’Expert le gifla à nouveau et dit : “Je t’ai juste demandé si tu étais mon quatrième maître, et rien d’autre !”

Entre deux sanglots, Yin Wutian répondit : “Non ! Je ne le suis pas ! Je ne le suis absolument pas !”

Crack !” Le jeune maître demanda rageusement : “Oh toi… Pourquoi n’es-tu pas mon quatrième maître ?”

Yin Wutian, perplexe, le regarda avec des yeux tristes. Il manqua de s’évanouir mais parvint à se contrôler.

Pourquoi n’es-tu pas mon quatrième maître ? Chu Yang ne put s’empêcher de rire à cette réplique. J’avais bien deviné, je suis vraiment extraordinaire…

Jing Menghun remarqua soudainement sa présence en l’entendant rire. N’osant pas l’ignorer, il marcha précipitamment jusqu’à lui et joignit les mains à son attention pour le saluer. “Puis-je vous demander qui vous êtes, jeune maître…”

Tout ça ne me regarde pas, pas besoin de m’impliquer là-dedans.” Comme il avait déjà changé son apparence, le jeune homme ne s’inquiétait pas d’être reconnu. Il dit nonchalamment : “Mais cela dit, le jeune maître Yu et moi nous battions il y a quelques instants… Et il a subi une petite défaite. Par chance, il est tombé sur le quatrième maître Yin et… Dans un élan de rage, il *tousse*… Tout se passera bien une fois qu’il se sera calmé. Il n’y a aucune raison de vous inquiéter.”

Le jeune maître Yu et ce type se sont battus, et le jeune maître a subi une petite défaite… Bigre ! Est-il encore plus féroce que le jeune maître Yu ?

Ce dernier ne put s’empêcher de rouler des yeux. Je croyais être le type le plus éhonté au monde et que personne ne me battrait jamais sur ce point… Je ne suis servi que de dix pour cent de ma force, mais toi… Tu as vraiment le toupet de dire que…

Pour ne pas poursuivre cette pensée — et se débarrasser de cette sensation de suffocation qu’elle faisait naître en lui —, le jeune maître Yu ne put s’empêcher de gifler Yin Wutian à nouveau. “Ce type me porte poisse. Tout est allé de travers depuis que je l’ai rencontré.. Eh toi… Tu ne m’as pas encore répondu… Dis-moi : pourquoi n’es-tu pas mon quatrième maître ?”

Jing Menghun frissonna, puis en réalisant qu’il était incapable d’aider son frère, il sortit hâtivement de sa robe un paquet enveloppé de tissu rouge. Il marcha alors cordialement vers le Roi des Enfers Chu : “Ce… C’est un petit cadeau, jeune maître… Et je vous paierai encore plus pour que vous écoutiez ma requête… Mon petit frère a besoin d’aide… Je vous serais extrêmement reconnaissant si vous pouviez nous sortir de cette situation, et je n’oublierai jamais votre bonté de toute ma vie…”

Il savait qu’il était inutile de supplier ce démon, mais il était désespéré et c’était son dernier recours pour sauver Yin Wutian.

La voix du jeune maître Yu bourdonna soudainement à l’oreille du Fourbe, comme un moustique. “Ne me dis pas que tu comptes sur moi pour éliminer un adversaire pour toi ? Si c’est le cas, je dois éclaircir un point : je ne peux pas tuer les maîtres de niveau Roi du Hall des Cavaliers Dorés… Tu devrais utiliser la situation pour en tirer profit.”

Il ne peut pas les tuer ? Pensa Chu yang, surpris.

Pourquoi le gifles-tu répétitivement comme ça si tu ne peux pas le tuer. Bordel, je devrais vraiment commencer à garder mon énergie pour plus tard…

L’Expert roula des yeux et dit maladroitement : “Eh bien…”

Jing Menghun s’inclina respectueusement en toute hâte en présentant à nouveau son cadeau. “S’il vous plaît, je vous en prie… S’il vous plaît, vous devez accepter. Mon intention est de vous présenter ce modeste tribut… Par révérence envers votre distinction…”

Ahlala…” L’adolescent soupira d’un air désarmé. Il me l’offre si sincèrement… Ne le regretterais-je pas plus tard si je ne l’accepte pas ? Du coup, il prit le paquet et l’ouvrit pour y jeter un oeil.

Une lueur violette en sortit tout à coup. En fait, elle était tellement lumineuse que même le jeune maître Yu tourna la tête pour voir de quoi il retournait.

Surprenamment, le paquet contenait un noyau de jade violet et qui plus est, de la taille du poing d’un bébé ! L’Épée des Neuf Calamités fit un saut périlleux dans son Dantian en sentant sa vitalité intense…

Le noyau de jade n’était peut-être pas comparable à l’essence de jade violet, mais ça restait un trésor extrêmement rare ! De plus, un aussi gros morceau suffisait amplement à sa cultivation.

Eh bien…” Le Fourbe soupesa le noyau, puis il fit claquer ses lèvres, prit une grande inspiration est dit : “Ce que vous me demandez est difficile. Je suppose que vous savez déjà à quel point il est difficile de raisonner ce bâtard…”

Le Roi martial pensa : Il n’est pas encore satisfait, et ce bien que je lui ai généreusement donné ce noyau de jade violet ? Il fouilla alors précipitamment dans sa poche interne, et en sortit un un jeton en disant impatiemment : “Jeune maître… C’est un jeton de statut de commandement. Vous n’en aurez probablement pas besoin, mais… Si jamais vous avez des problèmes dans le Grand Zhao, il vous sera utile d’avoir ce jeton. Acceptez-le, s’il vous plaît.”

Les yeux de Chu Yang s’illuminèrent : “Un jeton de statut de commandement ?”

Il avait décroché le gros lot !

Si j’ai ce jeton… Il me sera bien plus utile que le noyau de jade vu que je suis dans le Grand Zhao actuellement…

Il fit semblant d’être réticent, puis il poussa un gros soupir en rangeant le jeton et le noyau dans sa poche : “Eh bien, puisque tu me l’offres si sincèrement… Je n’ai d’autre choix que de l’accepter.”

Le visage de Jing Menghun s’illumina de joie. “Merci beaucoup.”

Le jeune homme sourit et opina gracieusement du chef : “Oh, ce n’est rien ! Je n’aime pas profiter des autres… Tu verras vite que tu ne m’as pas payé pour rien.”

Bien sûr ! Bien sûr !” Répéta le Roi Martial en hochant la tête. Il n’aime pas profiter des autres ? Il sait que ce que je lui ai demandé vaut bien plus que ce que je lui ai donné ? Que veut-il me donner de plus ?

Il en rit presque rien que d’y penser. On dirait que cette poisse s’est changée bénédiction…

Jing Menghun n’avait absolument aucune idée que cet incident resterait gravé dans sa mémoire, au point qu’il n’oserait pas l’oublier de toute sa vie…

Par pur accident, le Chef du Hall des Cavaliers Dorés avait dramatiquement rencontré son ennemi juré — le Roi des Enfers Chu — le chef du Pavillon Butian. Et en plus, ce maître de niveau roi lui avait impudemment donné un noyau de jade violet et un jeton de statut de commandement. En plus de ça, le Roi des Enfers chu avait prétendu au départ ne pas vouloir de ces précieux cadeaux ; il avait fini par les accepter, mais en prétendant ne le faire que pour donner de la face à son interlocuteur.

Vieux Yu… Je pense que ça suffit. Tu l’as frappé de nombreuses fois… Et tu l’as aussi injurié…” Le Fourbe se donnait des airs de vieux sage : “Tu devrais le laisser filer à présent, d’accord ? Après tout… Il était juste imprudent et ne l’a pas fait exprès.”

Le jeune maître Yu le regarda, bouche bée. Ça fait bien des années que je parcours le monde, et j’ai rencontré bien des jeunes gens éhontés. Cependant, personne ne peut égaler ce type !

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 320
DNC Chapitre 322

9 Commentaires

  1. Coco

    Chu yang : troll n°1 mille fois au dessus de tous les autres mc. Personne ne peut me détromper 🙂
    Ps : merci pour le travail effectué

    Répondre
  2. Mana

    J’ai bien rigolé au chapitre précédent, mais celui là… Sublime.

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  3. Dey

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. eLoElO

    Merci pour les chapitres.
    Ce maitre Yu est vraiment désopilant ! Mais Chu Yang est toujours le boss fourbe de la tromperie #pourquoiTuN’esPasMonQuatrimeMaitre ?

    Répondre
  5. gutsguts

    Merci pour le chapitre,de mieux en mieux ce fourbe ^^

    Répondre
  6. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre
    Chu l’homme le plus éhonté du monde XD

    Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  9. Shirosuu

    Le mot “troll” à été spécialement inventer pour notre MC mdrr, merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com