DNC Chapitre 324

DNC Chapitre 323
DNC Chapitre 325

Aaaaaaah, j’ai débordé de cinq minutes mais voilà le second DNC ! Je ne remercie pas la VA moisie 😀

Bonne lecture et bon week-end à tous !

 

 

Chapitre 324 – Percées respectives !

 

La situation changeait constamment. L’attaque de Chu Yang se divisa en deux puissances torrents, semblables à deux rivières différentes. Ces deux torrents foncèrent ensuite droit vers le jeune maître Yu et s’abattirent abruptement sur lui.

Sixième technique des Neuf Cieux !

L’Expert allait frontalement à la rencontre de son ennemi quand il découvrit tout à coup quelque chose à propos de ces deux puissants courants — l’un était chaud tandis que l’autre était froid ! L’un était Ying, et l’autre Yang ! Ces deux flux s’entremêlèrent et créèrent une tornade qui descendit droit vers sa proie !

Une telle technique à l’épée existe également dans ce monde ! S’exclama-t-il intérieurement. Il concentra ensuite son pouvoir martial histoire de ne pas montrer de faiblesse, puis il alla à la rencontre de l’attaque du jeune homme.

Le courant d’air torride se jeter sur le jeune maître, qui eut aussitôt l’impression d’être grillé dans des flammes. Il s’en échappa de force, mais il entra aussitôt en contact avec le vent froid, dont la température était si basse qu’elle pouvait geler les os.

Le jeune maître Yu mugit puissamment et lança une contre-attaque de toutes ses forces !

Lorsque le Fourbe lança cette attaque, il se rendit compte que clairement, sa force martiale était insuffisante, au point qu’il lui soit quasi-impossible d’utiliser cette technique à sa pleine puissance !

Ma puissance martiale comme ma culture sont encore insuffisantes, aaaah…

Une fois cette confrontation terminée, les vêtements de l’Expert ne furent plus que lambeaux et lui donnaient des airs de mendiant. En fait, il n’avait plus sur le corps que quelques morceaux de tissus, ce qui le plongeait dans une situation extrêmement embarrassante.

Quelques gouttes de sang dégoulinaient même du coin de ses lèvres. Le jeune maître à vingt pour cent de sa force aurait dû le rendre presque invincible dans les Trois Cieux Inférieurs, mais il avait été blessé en contrant l’énergie d’épée de l’adolescent.

Bien sûr, la situation aurait été entièrement différente s’il s’était servi d’une technique meurtrière, mais le problème était qu’il ne pouvait pas s’en servir… !

C’était un coup vraiment féroce !” Le jeune maître Yu s’assit en tailleur. Il pouvait voir son adversaire, vautré à une certaine distance de là, sans bouger. Cependant, il ne s’inquiétait pas à son égard, car il avait une entière confiance en ce jeune. Ce bonhomme ne mourra pas à moins qu’on le décapite !

Et comme il s’y attendait, Chu Yang se mit à tressaillir brusquement, puis il tressaillit une fois de plus…

Bordel !” L’Expert ferma les yeux et se concentra sur sa guérison, puisqu’observer son adversaire serait mentalement fatigant.

Avant de vivre cette expérience, il n’aurait jamais pensé qu’une bataille contre un Vénérable Épéiste atteigne ce niveau. C’était vraiment surprenant…

Cela étant, ce combat était immensément inspirant pour lui également !

L’exquise maîtrise à l’épée de Chu Yang l’était d’ailleurs tout particulièrement…

En fait, il avait vraiment hâte de s’y remettre ! Plus ils s’entraîneraient, mieux ce serait ! Le jeune homme utilisait son aide pour s’exercer, mais ne faisait-il pas de même en se servant de l’oppression que son jeune adversaire dégageait pour appréhender son propre goulot d’étranglement ?

En vérité, le jeune maître avait toujours voulu tomber sur quelqu’un doté de techniques aussi étranges.

La nuit tombait et les lanternes furent allumées dans la ville. L’adolescent bondit tout à coup sur les pieds et se tint face au jeune maître Yu, plein de vigueur et d’énergie.

Battons-nous à nouveau !”

Allez, viens !”

Les deux hommes avaient tous les deux faim après avoir fini leur match. Du coup, ils rentrèrent en vite côte à côte, avec de grands sourires aux lèvres. L’Expert chercha tout d’abord de quoi se changer, puis ils se rendirent à un petit bistrot pour manger et boire tout leur saoul, vu qu’ils étaient tous deux fatigués et affamés. Tandis qu’ils se goinfrèrent, les autres patrons du troquet froncèrent continuellement les sourcils et leur jetèrent des regards en coin !

En un instant, des piles d’os s’accumulèrent sur la table devant les deux larrons. Les serveurs vidèrent précipitamment leurs assiettes quand ils entendirent ces deux affamés les hélèrent : “Revenez avec une autre marmite !”

Après avoir passé commande, Chu Yang claqua un lingot d’or sur la table, ce qui ne manqua pas de faire briller les yeux des serveurs, qui se hâtèrent de préparer leur plat.

Tu paies même l’addition quand tu manges ?” Dit le jeune maître Yu en avalant du vin d’une main, et en rongeant un os à viande de l’autre. Il plissa ensuite les yeux : “Moi, je les paie juste d’une gifle !”

Le jeune homme répondit en souriant amèrement : “Crois-tu que tout le monde est une brute maléfique comme toi ?”

Il se rappela de la scène qui s’était déroulée lorsque l’Expert était allé s’acheter des vêtements. Il entra surprenamment dans un magasin de prêt-à-porter presque nu, puis il se déshabilla complètement avant de prendre des fringues du présentoir.

Il enfila les vêtements et sortit aussi sec de la boutique, sans même saluer le commerçant.

Le gros boutiquier tenta de lui bloquer le chemin, mais il reçut une gifle pour tout paiement et fut laissé là, à saigner de la bouche et du nez.

Mais quel vilain il fait… Marmonna l’adolescent.

Une fois qu’ils eurent fini de manger, les deux hommes se levèrent très difficilement de leurs sièges en se caressant le ventre, et titubèrent jusqu’à la sortie.

Les clients parlèrent évidemment d’eux après leur départ.

Je suppose que ces deux gars étaient des mendiants. On aurait dit qu’ils n’avaient pas mangé à satiété de toute leur vie… Il suffit de voir comment ils se sont tenus à table.”

Ça ne peut pas être ça. D’où vient cet or, s’ils mendiaient ?”

Oh, ils doivent habituellement mendier un peu de nourriture, mais ils ont dû ramasser ce lingot quelque part, aujourd’hui. Et du coup, ils sont venus manger ici. N’as-tu pas vu la quantité de nourriture qu’ils se sont enfilés ? Ils ont mangé pour toute une vie, là…”

C’est pas faux. Maudits bâtards… Ils se sont probablement barrés pour éviter que leurs intestins ne lâchent…”

Les serveurs regardèrent la table couverte d’os, le coin des lèvres tressaillant. Même une meute de loups affamés n’auraient pas pu manger autant.

À ce moment, une autre bataille commença dans la périphérie de la ville.

Les deux hommes se battirent pendant dix jours d’affidé. Ils étaient presque inséparables durant leurs combats.

Chu Yang utilisa encore et encore ses six techniques, jusqu’à éreinter presque entièrement la patience du jeune maître Yu. “Encore ? Mais tu n’en as pas marre ? Aaaah !”

Le jeune homme connaissait à présent ces coups par coeur et du coup, il tenta d’explorer davantage cette voie pour essayer la septième technique : ‘le sun et la lune grondent selon ma volonté’ !

Au bout de plusieurs jours de combat, il sentit son aura gonfler et finit par percer. C’était sa seconde percée durant cette dizaine de jours à se battre !

Il était à présent un Vénérable Épéiste de quatrième rang !

Au bout de plusieurs jours de batailles rigoureuses, il parvint enfin à se servir du huitième coup : ‘couper les montagnes et briser des pics sous un ciel rouge sang’ !

Ils se battirent une douzaine de fois par jours et tout ce temps, l’esprit de l’épée consomma frénétiquement les principes actifs médicinaux restants. La pointe et la lame, elles, se balançaient d’avant en arrière dans son Dantian en boudant tout ce temps…

Éventuellement, ces principes actifs furent presque tous dilapidés. Le Fourbe avait également acheva sa percée, grâce à l’oppression du jeune maître Yu durant ces derniers jours. Son état interne s’était complètement stabilisé.

Métaphoriquement, Chu Yang ressemblait à un bloc de fer et d’acier tandis que l’Expert était le marteau. Des journées de coups incessants l’avaient modelé jusqu’à son état présent.

Encore une petite avancée, et il serait alors capable d’acquérir le troisième fragment de l’Épée des Neuf Calamités !

Cela dit, il ne devait pas se presser pour autant. Comme dit précédemment, si la pression est trop importante, même un jade précieux pourrait finir détruit. Du coup, l’esprit de l’épée avait très pertinemment proposé de cesser les combats rapidement.

Il ne restait qu’une très petite quantité de principes actifs médicinaux dans les méridiens de l’adolescent. L’esprit de l’épée n’était pas prêt à s’en servir, puisqu’ils devaient rester intacts… Jusqu’à ce qu’ils en aient besoin pour sauver une vie.

Le dixième jour, après que le dernier combat se soit conclu, le jeune maître Yu sentit tout à coup une aura dense déferler en lui. Il leva soudainement la main et explosa de rire, tandis que le creux de sa paume lança une force d’attraction formidable !

Les nuages commencèrent tout à coup à débouler depuis toutes les directions…

C’était comme si un maréchal avait rassemblé une puissante armée — avec des milliers de soldats et de cavaliers arrivant à toute vitesse de toutes les directions !

Il avait percé !

Le jeune maître Yu avait également percé ! Et sa percée avait été aussi difficile que celle de son jeune ami. Personne ne savait qu’il avait passé trois ans coincé à son goulot d’étranglement !

Il s’en était inquiété au point de s’en faire des cheveux blancs.

Il n’aurait jamais pensé qu’il aurait atteint une compréhension soudaine au milieu d’un combat face à un Vénérable Épéiste,  et que cette réalisation le fasse percer !

L’Expert expira longuement après sa percée, puis il devint subitement silencieux. Il croisa les mains dans son dos et regarda le ciel. Une expression sérieuse traversa son regard tandis qu’il observait les nuages blancs se disperser lentement.

Félicitations pour cette percée.” Dit le Fourbe en souriant.

Ah, merci. J’ai attendu ce jour trois ans durant.” Dit le jeune maître en se tournant vers lui. “J’ai beau ne pas savoir pourquoi tu voulais tellement percer très rapidement, mais je suis sûr que tu avais tes raisons.”

Effectivement.” Dit Chu Yang en souriant doucement. “Quoiqu’il en soit, devenir un peu plus fort n’est jamais une mauvaise chose en soi.”

Ha ha…” Rit de bon coeur son camarade. Il demanda ensuite franchement : “Puis-je prendre la liberté de te demander le nom de la personne qui t’a enseigné une technique à l’épée aussi merveilleuse ? D’où la tiens-tu ?” Il posa cette question en le fixant intensément.

Tu ne prends aucune liberté, ne t’en fais pas.” Dit le jeune homme en gloussant. “Autrefois, j’ai rencontré un vieillard lorsque j’étais dans la secte Au-Delà des Cieux. Je préparais alors un barbecue — ah, j’ai oublié de le dire, mais je sais en fait super bien rôtir le gibier…”

Son regard se teinta de nostalgie. “Le vieil homme était probablement affamé, aussi nous avons grillé la viande ensemble. Avant de partir, il m’a appris huit techniques à l’épée, et il m’a laissé ces quelques mots : ‘si tu peux t’améliorer, ces techniques à l’épée te laisseront traverser les Neuf Cieux sans entraves’.”

Cette histoire était vraie, si ce n’était qu’elle ne s’était pas déroulée à la secte. Elle avait eu lieu dans sa vie passée ; il avait accidentellement rencontré un vieillard dans les Trois Cieux Intermédiaires, au champ de bataille de Cang Lan. Cette personne ne lui avait pas enseigné la technique à l’épée des neuf cieux, mais une merveilleuse technique de fond.

Le jeune maître observa son regard empreint de nostalgie et conclut que ce n’était pas un mensonge. On ne pouvait pas fabriquer une expression aussi sincère.

Il soupira : “Plus que de pouvoir te déplacer sans entrave… Si tu atteins un plus haut niveau, tu deviendras capable de régner sur les Neuf Cieux.”

L’Expert regarda son ami avec envie et dit : “C’est ton plus gros avantage, Chu Yang !”

Ce dernier opina du chef : “Ça l’est, effectivement. Jeune maître Yu, puis-je te demander… À quel domaine es-tu actuellement ?”

Moi ?” Le jeune maître sourit doucement : “Mon niveau actuel… Bah, tu le verras naturellement quand tu en seras capable.”

Le Fourbe hocha la tête d’un air pensif.

Il savait que son camarade ne voulait pas le lui dire, car il savait que ça ne lui apporterait rien de bon. S’il devait découvrir que l’adversaire contre lequel il s’était battu à armes égales durant un demi-mois était en fait d’un niveau surpassant son imagination… Ça lui infligerait un coup terrible.

Chu Yang avait posé cette question afin d’exorciser ses propres démons, mais le jeune maître Yu ne lui avait pas répondu pour lui permettre de maintenir sa clarté d’esprit. Cet échange de question-réponse pouvait paraître comme un bavardage inutile, mais il permit au jeune homme de solidifier pour de bon son état interne.

C’était une situation merveilleuse et inénarrable.

Je sens le doux parfum du Lotus.” Dit le jeune maître Yu en croisant les mains dans le dos. “Ah Lu ne devrait pas tarder à arriver.” Une pointe de conflit traversa son regard, et elle n’échappa pas à l’adolescent.

Ce dernier dit doucement : “Cette fois, jeune maîtresse AH Lu ne devrait pas avoir de problèmes à devenir la meilleure musicienne au monde.”

Je ne me suis jamais soucié de ce genre d’appellation…” Dit l’Expert en souriant. “Mais cette fille… Elle doit bien avoir quelque chose à faire, au risque de se sentir très seule, non ?”

Allons jeter un oeil.” Proposa le Fourbe.

Le jeune maître grogna, fit un pas en avant et dit : “Quand tu auras fini ce que tu as à faire dans les Trois Cieux Inférieurs, tu dois rapidement venir dans les Trois Cieux Intermédiaires, Chu Yang ! Les Trois Cieux Intermédiaires comme les Trois Cieux Supérieurs sont en pleine effervescence !”

Comment ça ?”

Le clan des Trois Étoiles Divines est réapparu.” Dit gravement le jeune maître Yu. “Si jamais tu as l’occasion de te battre contre eux, tu t’apercevras que c’est une expérience complètement différente de ce que tu as pu vivre dans les Neuf Cieux…”

Les Trois Cieux Intermédiaires comme les Trois Cieux Supérieurs ont intensément souffert de l’attaque du clan des Trois Étoiles Divines. Tout le personnel a déjà été rappelé.” Dit l’Expert. “C’est une bataille féroce ! Le cours des évènements peut éliminer à nouveau les Neuf Cieux.”

Chu Yang, participe à cette bataille aussi vite que possible.” Dit-il d’une voix grave.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 323
DNC Chapitre 325

12 Commentaires

  1. dey

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. IsybileXiaoNovels

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  3. Coco

    Sur niveau je parie empereur de 9e rang ou saint

    Répondre
    1. Coco

      Et merci pour chapitre ^^

      Répondre
      1. Coco

        Euh… souverain*

        Répondre
        1. Coco

          Ps : encore 2400 à traduire ! Donc 2400 : 3 = 800
          800 semaines = 160 mois
          160 mois = une dizaine d’années
          Sachant que l’auteur n’a pas encore fini, bonne chance

          Pps : 2400 c’est combien en dons ?

          Répondre
          1. 4Help

            Beaucoup ^^ et de la volonté de waz (plutôt de sa santé ).

  4. 4Help

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  5. gutsguts

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  6. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  8. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com