DNC Chapitre 326

DNC Chapitre 325
DNC Chapitre 327 [Bonus]

Pfiou, ce fut long mais il est là :p Amusez-vous bien avec un Chu Yang toujours plus éhonté !

 

 

Chapitre 326 – Cette blessure est très étrange !

 

~~ Quartier général temporaire du Hall des Cavaliers Dorés. Chambre de Yin Wufa.~~

Yin Wutian était assis sur un tabouret, complet recouvert de bandages. Il portait un petit pot d’eau chaude dans l’intention de nettoyer les pieds de son frère aîné.

Il le nettoya avec attention, puis il l’essuya avec une serviette propre. Enfin, il prit les ses pieds entre ses mains, les posa doucement sur le lit, et il commença à masser ses jambes.

Ne t’embête pas trop.” Dit Yin Wufa d’un ton abattu, les yeux fermés. “Un infirme est un infirme. J’ai beau pouvoir sentir mes muscles et ils ont beau ne pas avoir l’air différent, je sens déjà l’intérieur de mes méridiens se nécroser…”

Son petit frère ne répondit pas, et continua simplement à appliquer de l’énergie martiale pour débloquer les vaisseaux sanguins de son aîné.

Nos hommes sont blessés… Et on ne peut même pas se permettre d’en prendre ombrage ?” Demanda Yin Wufa en ouvrant soudainement les yeux pour regarder le visage morose de son ami.

Ce dernier conserva le silence. Yin Wufa soupira et murmura : “Je me demande si second frère Kong peut nous voir… ?”

Il le peut.” Yin Wutian inspira et dit d’une voix rauque : “Il devrait être en paix, à présent. Il doit être très heureux.”

Ha ha…” Rit amèrement son aîné, avant d’e dire d’un air pensif : “Cet enfoiré de Kong Shangxin ! Contrairement à ce qu’on peut penser, il doit être très détendu à présent. Bah, il a déjà fermé les yeux, de toute façon. Ha ha…”

Il fixa le mur près de lui pendant un long moment, perdu dans ses pensées. Il dit d’un air lugubre. “Dans notre prochaine vie, je le chercherai et on aura un bon combat, lui et moi. Il s’est battu vaillamment, il a risqué sa vie pour me sauver et au final, j’ai fini par devenir infirme. Haha, ces derniers mots étaient étonnamment…”

Il se tut à nouveau et se plongea une fois de plus dans ses pensées. Le rugissement tragique de leur second frère semblait résonner encore à ses oreilles. “Ne me laisse pas mourir avec des regrets !”

C’était comme s’il voyait Kong Shangxin à la tête d’une armée de milliers de cavaliers, se battant de son mieux en fonçant à droite à gauche.

Ne me laisse pas mourir avec des regrets… !” marmonna finalement Yin Wuta d’un air hébété. “Yin Wutian, le moment venu, ne me laisse pas mourir avec des regrets.”

Grand-frère…” Yin Wutian leva soudainement la tête et dit : “Quelles bêtises me dis-tu là ?”

Au départ, nous nous baladions tous deux à travers les Trois Cieux Inférieurs sans attaches. Nous avions l’habitude de tuer pour gagner de l’argent, et on le faisait aisément et avec assurance ! Nous recevions des pièces d’argent en échange de la tête décapitée d’une personne. Puis on a rejoint une puissante armée, qui connaissait parfois des erreurs également. Un coup suffisait à se débarrasser de gens, en envoyant voler leur sang dans les airs, fauchant leurs vies… Jusqu’à ce qu’on sauve second frère Kong. Dès lors, nous avons tous les trois errer fièrement dans le Jiang Hu. Les gens normaux nous traitaient peut-être de monstres, mais c’était les meilleurs moments de nos vies.”

Yin Wufa sourit de tout son coeur, le regard perdu dans ses souvenirs. “… Ensuite, le Premier Ministre Diwu nous a trouvés. Il a fondé le Hall des Cavaliers Dorés, nous a donné des postes d’officiers supérieurs et une paie généreuse. Nos postes et l’argent nous auront au moins éloignés des forêts et des montagnes. Je ne voulais pas tout ça, moi, pas plus que je ne voulais couvrir mes ancêtres d’honneur. J’ai réfléchi à un truc… Devrait-on laisser les générations futures mener une vie ordinaire dans la nature, comme nous auparavant ?”

Il ajouta, le regard lourd de chagrin : “Nous disons être des Rois Martiaux, mais les dieux savent tout, y compris ce qu’on ignore, pas vrai ? On a capturé un vieux machin et on l’a forcé à nous apprendre à lire. On est incapable de comprendre ce que disent des gens qui n’expliquent pas leurs propos. On n’arrive même pas à devenir s’ils se paient nos têtes ou pas… On doit vraiment laisser subir ça aux générations futures ? C’est pour ça que j’ai accepté l’invitation du Premier Ministre Diwu.”

Je n’ai pas accepté pour cette position prestigieuse, aaah…” Yin Wufa sourit misérablement. “Depuis qu’on est arrivé à la Citadelle du Centre du Continent, le Hall des Cavaliers Dorés grossit de plus en plus. Toutes les tâches sont accomplies avec brio. Sous les ordres stratégiques du Premier MInistre Diwu, nous sommes devenus presque invincibles, au point que nous régnons sur le monde de la pègre des Trois Cieux Inférieurs.”

Mais nous ne sommes pas heureux, à présent ! Nous avions l’habitude de manger et boire tous les jours ensemble, tous les trois ! Mais depuis qu’on a accepté ce train de vie extravagant, on a pu boire ensemble qu’une paire de fois !”

L’année dernière, second frère King est mort de façon inattendue au combat.” Yin Wufa prit une grosse inspiration ; sa voix devenait de plus en plus rauque. “On ne boira plus jamais ensemble comme avant…”

Yin Wutian conserva le silence en continuant de masser son grand–frère, mais son expression devenait de plus en plus lugubre.

On ne vivra plus jamais une autre journée comme ça.” Dit Yin Wufa en souriant sans s’en rendre compte. Deux larmes coulèrent soudainement de son visage. “Cependant, tout ça vient du fait que j’ai accepté de rejoindre le Hall des Cavaliers Dorés. C’est moi qui ai demandé à second frère King de rejoindre le Hall des Cavaliers Dorés, et c’est pour quoiqu’il est mort au combat, en fin de compte !”

Le silence envahit tout à coup la pièce. On entendait plus que la respiration lourde des deux frères.

Yin Wufa perdit son regard dans le vide un moment, puis il dit soudainement à voix basse : “Petit frère, j’ai envie de boire du vin.”

Yin Wutian ne répondit pas, pas plus qu’il n’alla chercher de l’alcool. Au lieu de ça, il pensa à haute voix : “Tu sais quoi, grand-frère ? Quand ce type a posé son pied sur ma poitrine et me giflait encore et encore… J’ai cru que les artères de mon coeur allaient lâcher et que j’allais mourir.”

Mais au final, je ne suis pas mort… Je n’ai pas osé.” Il ferma les yeux, et des larmes se mirent à couler le long de ses joues. “Je n’ai pas peur de la mort, mais je crains l’humiliation. Ce genre d’humiliation… Si… Si tu étais en bonne santé, j’aurais fini par crever avec juste la moitié des humiliations que j’ai dû subir ce jour-là.”

Mais je me suis dit que… Second frère est déjà mort, alors que t’arriverait-il si je venais à mourir ?” Il termina d’une voix rauque : “Le Premier Ministre Diwu ne subviendrait pas à tes besoins toute ta vie.”

Yin Wufa avait l’air lugubre, mais un rayon d’espoir cligna soudainement dans ses yeux. “Petit frère, attendons que le Nuage de Fer soit vaincu, et le Roi des Enfers Chu tué. On ramènera alors les cendres de second frère dans nos montagnes ; on retournera là d’où on vient et on y restera toute notre vie. D’accord ?”

Retourner là d’où on vient et y rester toute notre vie…” Répéta Yin Wutian. Ses yeux brillèrent : “Ça me va !”

Les deux frères se turent, l’un assis et l’autre allongé, et ils se perdirent dans leurs pensées sans plus bouger. Leurs expressions lugubres et cruelles révélèrent quelques traces d’attente, comme s’ils imaginaient déjà cette vie à venir.

L’atmosphère de la pièce était lourde, comme si cette dernière était emplie de brouillard. Tout à coup, des bruits de pas se firent entendre à l’extérieur.

Yin Wutian regarda par la fenêtre et vit Jing Menghun approcher rapidement, le visage rouge d’excitation. Un jeune homme le suivait, les mains dans le dos, comme s’il était venu visiter en touriste le QG temporaire du Hall des Cavaliers Dorés.

Yin Wutian trouva tout à coup que ce jeune lui paraissait familier. Il attendit qu’il approchât et le regarda à nouveau. Il devint surpris.

Son petit frère remarqua son expression et ne put s’empêcher de lui demander : “Qu’y a-t-il ?”

Eh bien… Grand frère Jing est de retour.” Dit l’aîné en déglutissant.

Jing Menghun déboula dans la pièce et dit : “Quatrième frère ! Petit frère ! Tu dois accompagner le jeune maître Ye regarder ma collection privée et s’il veut quoi que ce soit, donne-le-lui.”

Ta… Collection privée ?” Yin Wutian allait dire : Quelle collection privée ? On a juste les fonds secrets de l’opération, et rien d’autre. Cependant, lorsqu’il remarqua que Jing Menghun lui faisait continuellement signe du regard, il devint anxieux.

Il se reprit aussitôt et accepta aussitôt : “D’accord !”

Hmm, occupe-toi du jeune maître Ye de ton mieux. Fais tout ce qu’il faut pour ça.” Jing Menghun agita audacieusement les mains. et dit : “Je dois rapporter immédiatement l’objet au Premier Ministre Diwu. Il m’attend encore.”

Chu Yang entra nonchalamment ensuite.

Yin Wutian rougit de honte en se souvenant de son apparence disgracieuse de l’autre jour. Il le salua d’un air renfrogné : “Alors voilà le Sauveur.”

Pas besoin d’être aussi formel, quatrième maître de niveau Roi Yin.” dit le jeune homme en souriant. On dirait qu’il me prend pour un ami. Il ajouta alors d’un air réconfortant : “La victoire comme la défaite sont des choses habituelles pour un officier de l’armée. Le vrai héros, c’est celui qui sait s’adapter à la situation, quatrième Roi Martial !”

Yin Wutian opina du chef et lui jeta un regard reconnaissant.

Jing Menghun fit précipitamment ses adieux à Chu Yang avant qu’il puisse devenir anxieux, puis il se tourna vers Yin Wutian et lui laissa mille instructions à l’égard de leur honorable invité. Il lui demanda de ne pas décevoir ce dernier, puis il s’en alla à toute vitesse.

Yin Wufa essaya avec difficulté de s’asseoir sur son lit, puis il regarda l’adolescent d’un air dubitatif.

Il avait l’impression d’avoir déjà vu cet invité, et il était persuadé de l’avoir déjà rencontré auparavant. Mais je n’ai vraiment jamais vu ce visage…

Tandis qu’il réfléchissait, le Fourbe se tourna vers lui, puis il fronça les sourcils et demanda doucement : “Qui est-ce personne ?”

Yin Wutian le présenta : “C’est mon frère aîné de sang, Yin Wufa.” Tout à coup, il eut une idée ; une pointe de ferveur teinta ses yeux, puis il fit un pas en avant et dit : “Jeune maître Ye, si je peux avoir l’audace de vous demander une faveur… Mon grand-frère a été blessé, et il ne peut plus sentir le bas de son corps. Il est paralysé et confiné à son lit. Vous possédez des capacités si remarquables, jeune maître, que si je peux oser demander… Y a-t-il la moindre chance de le soigner ?”

Il est blessé ?” Le Ministre Chu demanda d’un air perplexe : “Quel genre de blessures peut être aussi grave ?”

Aucun des docteurs de la Citadelle n’a pu comprendre ce qu’elle était…” Dit Yin Wutian avec rage. “Ils savent juste que les méridiens du bas de son corps se sont soudainement nécrosés.”

Chu Yang fronça les sourcils. “Oh… Laissez-moi jeter un oeil.”

Il savait naturellement pourquoi, puisque Yin Wufa avait été blessé en sa présence. On pouvait même dire qu’il était un des principaux coupables et maintenant, ils le faisaient le diagnostiquer ! Bien sûr, il était bien plus doué que ces soi-disant docteurs mystiques.

Il joua le jeune, tendit deux doigts et les posa sur l’artère du poignet de Yin Wufa. Il ferma ensuite légèrement les yeux, comme s’il l’examinait et réfléchissait.

Les deux frères le regardèrent avec espoir. Ils comptaient sur l’ingénieux jeune maître Ye pour trouver un remède.

Les méridiens sont brisés de la taille aux cuisses. Ceux sous la cuisse sont en bonne santé, mais comme ils ont perdu la source, ils se comportent comme des racines sans eau… Ils sont d’ores et déjà inutiles.” Il prétendit soupirer et continua : “L’homme qui vous a frappé était vraiment sans pitié, aaaah…”

Les deux hommes tremblèrent en leur for intérieur et demandèrent : “Développez, s’il vous plaît.”

C’est une… énergie d’épée invisible !” Dit le jeune homme avec sérieux. “Cette énergie d’épée est vicieuse, elle a complètement détruit les méridiens de la taille. On ne peut pas soigner cette blessure avec des médicaments.”

Une énergie d’épée invisible intraitable ?” Les deux frangins furent abasourdis tandis que le doute les envahit. Quand a-t-il été affecté par cette énergie… ?

De plus, cette fameuse énergie d’épée ne peut être utilisée que dans un moment d’inattention, quand la garde est baissée.” L’adolescent continua avec une expression perplexe, mais réfléchie. “Maître de niveau Roi Yin, votre niveau de culture est celui d’un Roi Martial ; comment avez-vous pu ne pas percevoir l’attaque ? Ce n’est que lorsqu’il n’y a pas de résistance qu’on assiste à un effondrement aussi complet, et le plus étrange est que vous ignorez qui vous a sournoisement frappé !”

Les deux frères changèrent grandement d’expression en même temps ! Ils s’échangèrent un regard et découvrirent de la suspicion et du ressentiment chez l’autre.

Dans ce cas, il n’a pas reçu cette blessure durant la bataille !

Une seule personne aurait pu avoir l’opportunité de réussir ce coup et de s’en tirer, et c’est Cheng Yunhe !

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 325
DNC Chapitre 327 [Bonus]

7 Commentaires

  1. IsybileXiaoNovels

    Je me rappelle plus qui est ce ChengYunhe mais ça pue du cul pour lui… hahaha

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  2. flo

    merci 🙂

    Cheng yunyhe c’est celui qui a (avait) sa femme comme garde du corps il bosse avec diwu un des ses bras droit(un des 3 qu’on entend beaucoup parler quand chu yang et a la citadelle) ,en gros il cherche à foutre la merde entre eux)

    Répondre
    1. IsybileXiaoNovels

      Ah ouais je me rappelle maintenant ! Chu Yang est vraiment trop smart, c’est fou…!

      Répondre
  3. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Shirosuu

    Ahah tellement vicié chu yang ! Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  6. vinc

    en écoutent l histoire des 3 roi martiaux j ai pas pus m empêcher de me sentir désoler pour eux , en fait leur plus grande erreur fut de rejoindre les cavalier dorée .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com