DNC Chapitre 327 [Bonus]

DNC Chapitre 326
DNC Chapitre 328 [Bonus]

RAAAAH ! Excusez-moi pour hier, la journée était tellement longue et crevant que je me suis endormi à peine rentré ! Je vais faire un ou deux chaps de plus ce soir et je vais me piauter x_x

Voilà votre premier chap’ de la série de bonus DNC, et nous le devons à ce grand fan du Fourbe devant l’éternel, Khultima !

Un gros gros merci à ce vieux lecteur fidèle et bonne lecture à tous !

 

 

Chapitre 327 – J’ai fait une fortune ! C’est tellement revigorant !

 

 

En fait, Yin Wufa était perplexe quant à la manière dont il avait été blessé, et ce dès le départ. Il se souvenait avoir percé le terrible encerclement dont ils avaient été la cible mais à ce moment, il s’était clairement servi de ses jambes pour s’enfuir après avoir été sauvé par Kong Shanxin.

Il était certain de ne pas avoir subi une attaque du genre.

Cela étant, cette attaque avait été portée de toute évidence dans le but de le blesser. Il tomba ensuite dans le coma pendant un mois et en se réveillant, il découvrit que le bas de son corps était devenu paralysé. Seul Cheng Yunhe montait la garde à ses côtés durant tout ce temps.

C’était là que résidait le noeud du problème. Cheng Yunhe ne pouvait clairement pas utiliser d’arts martiaux, alors d’où aurait-il sorti cette énergie d’épée invisible ?

Ça ne pouvait qu’être lui, car les autres n’avaient absolument pas eu d’opportunités pareilles. Se pouvait-il qu’il ait chargé quelqu’un d’autre de cette basse besogne ? Les deux frères s’échangèrent un regard, de plus en plus suspicieux.

Ils ignoraient totalement que Chu Yang était le plus surpris du lot.

Lorsque Cheng Yunhe porta Yin Wufa durant le voyage retour, Gu Duxing et lui virent le ‘cadavre’ de Yin Wufa de leurs propres yeux et de plus, il avait même été figé dans un bloc de glace… Alors comment se faisait-il qu’il soit encore en vie ?

Sans ses nerfs d’aciers, forgés sous l’expérience de deux vies, il aurait blanchi comme un linge sous l’effroi…

C’est du délire ! Du pur délire ! Alors ce bâtard n’est pas mort à ce moment…

C’est du délire ! Du pur délire !” Répéta sans cesse Yin Wutian. “Que se passe-t-il, bordel ?” Les deux frangins avaient une expression terrible, mais il leur était difficile de parler librement devant un étranger comme l’adolescent.

Le roi martial exhorta son camarade : “Petit frère, accompagne le jeune maître Ye et aide-le à régler son histoire correctement.” Il avait besoin de se calmer et de réfléchir posément à tout ça.

D’accord.” Accepta aussitôt Yin Wutian, qui se tourna alors vers le jeune homme : “Venez avec moi s’il vous plaît, jeune maître Ye.”

Yin Wufa, qui était alité sur son lit, demanda soudainement à voix basse au passage de l’adolescent allait passer la porte : “Jeune maître Ye… Êtes-vous des Trois Cieux Supérieurs ? Êtes-vous membre du clan Ye ?”

Son jeune interlocuteur s’arrêta doucement, et répondit pensivement sans se retourner : “Maître de niveau Roi Yin… Vous connaissez également le clan Ye ?”

Une fois cela dit, il n’en dit pas plus et sortit de là.

Yin Wufa afficha aussitôt son soulagement. Il est vraiment du clan Ye ! Je comprends mieux pourquoi Grand-frère le respecte autant. Mais dans ce cas, peut-être que ce sentiment de familiarité que j’éprouve n’est qu’une illusion… ?

Ça fait si longtemps que je suis allongé que je commence à m’imaginer des trucs… Il marmonna avec une expression effrayante : “Cheng. Yun. He…”

Il posa la main droite sur son chevet, s’en saisit inconsciemment et le pulvérisa se faisant.

Yin Wutian guida le Fourbe, faisant plein de détours avant de quitter les quartiers généraux temporaires. Ils arrivèrent ainsi dans la cour d’une maison : “Entrez je vous prie, jeune maître Ye. C’est ici que se trouve la collection personnelle de notre Hall des Cava… Je veux dire, la collection personnelle de notre grand-frère Jing Menghun.” Après ces quelques mots, des gardes costaux sortirent de leur cachette de chaque côté.

Le Roi Martial tendit la main et la pressa contre un arbre. L’arbre en question, tout couvert de feuilles vertes et de branches, glissa alors sur le côté et dévoila une dalle géante. L’expert poussa la dalle sur le côté, et un passage descendant apparut.

Nous sommes dans la cour du Premier Ministre Diwu.” Dit-il doucement. “C’est l’endroit le plus sûr de la Ville du Centre du Continent.”

La cour de Diwu Qingrou ?” Répéta doucement Chu Yang en changeant d’expression.

Je ne m’attendais effectivement pas à ça… On est dans la cour de Diwu Qingrou ! Mais est-ce que ça veut dire que le trésor caché du ministre… est également là .

Alors qu’il descendait les marches tranquillement, il remarqua qu’il y avait trois portes de pierres consécutives sur leur trajet, puis qu’ensuite il y en avait trois autres faites entièrement d’acier fin de plus de dix centimètres d’épaisseur.

Le jeune homme fit discrètement claquer ses lèvres. La sécurité ici est à un niveau inimaginable !  Je me demande quel genre de trésors précieux est planqué dans le coin ?

Finalement, le couloir qu’ils remontaient commença à s’élargir et arriva à sa conclusion, où se trouvaient deux portes d’acier l’une à côté de l’autre. Ils étaient déjà probablement à cent mètres sous terre, mais l’endroit restait étonnamment sec et sans la moindre trace d’humidité. L’air y était même aussi frais qu’à l’extérieur.

Tout semblait indiquer que la construction de cette salle des trésors secrète avait nécessité d’immenses ressources, que ça soit financièrement ou en termes de main d’oeuvre.

Yin Wutian lui donna une explication sommaire : “De ce côté-ci, nous avons des ingrédients médicinaux et de ce côté là, des objets précieux. De quoi avez-vous besoin, jeune maître Ye ?”

D’ingrédients médicinaux. Je me suis battu contre le jeune maître Yu durant plusieurs jours et nuits, et il m’a infligé une petite blessure que je dois traiter.” Répondit le jeune homme comme si ça n’était pas grand-chose. “De plus, il a détruit mon épée, et j’ai donc également besoin de matériaux essentiels pour en forger une autre.”

Le Roi Martial éprouva aussitôt de l’admiration : “Eh…” Il s’est battu plusieurs jours d’affilés contre le jeune maître Yu et n’a reçu qu’une légère blessure ! Et en plus, le jeune maître Yu est parvenu à détruire l’épée du jeune maître Ye…

Est-ce que ça veut dire que le jeune maître du plus grand clan aristocratique des Trois Cieux Supérieurs se sert d’épées communes ?

Et si nous allions d’abord jeter un oeil aux ingrédients médicinaux, dans ce cas ?” Demanda Yin Wutian d’une manière plus respectueuse encore. Il ajouta avec une profonde inquiétude : “Il ne faut pas laisser traîner une blessure, aaah…”

Pourquoi pas.” Le Fourbe opina du chef en souriant : “Vous êtes si attentionné qu’on pourrait croire que c’est votre blessure que vous souhaitez guérir.”

Le Roi Martial fut extrêmement flatté par ce compliment et répéta : “C’est comme ça que je devrais être, juste comme ça.” Se faisant, il sortit une espèce d’aimant étrange, laissé là par Jing Menghun, et l’inséra dans une encoche sur le mur. Il inséra ensuite une clef, la fit tourner dans le trou et frappa le sol du pied ; sur ce, la porte d’acier s’ouvrit lentement en coulissant latéralement.

C’est un des trois verrous secrets célestes. Si un intrus fait la moindre erreur en ouvrant la porte, il devra immédiatement faire face à quatre-vingt-un pièges offensifs en même temps. Et il ne recevra un avertissement qu’avant la mort.” Dit l’expert, le sourire aux lèvres.

Quelle sécurité stricte !” Dit Chu Yang. Donc ça veut dire que je ne peux venir ici que ce coup-ci ? Et qu’il me serait très difficile de revenir en secret ? Dans ce cas, comment pourrais-je être digne d’être le fourbe que je suis si je ne pille pas tout ce qui me passe sous la main ? Comment pourrais-je remercier la sincérité dont ces Rois Martiaux du Hall des Cavaliers Dorés ont fait preuve ?

La porte s’ouvrit et le jeune homme jeta un oeil voir de quoi il retournait. Il ne vit qu’un autre long corridor imposant, de chaque côté duquel se trouvaient des vitrines de jade de glace noir alignées les unes à côté des autres. C’était la meilleure façon de conserver l’efficacité médicinale de ces médicaments spirituels, sans qu’elle se disperse.

Peu importe le médicament, il resterait entreposé dans de bonnes conditions tant qu’il était stocké dans une de ces vitrines.

Il y avait deux grandes rangées de vitrines, et chacune faisait plus de trente mètres de haut.

Ces vitrines sont divisées en quatre rangées.” S’exclama fièrement Yin Wutian. “Vous voyez ces boutons poussoirs ? Appuyez dessus et la vitrine s’ouvrira immédiatement. L’étiquette au-dessus donne le nom de la catégorie d’ingrédients. On retrouve même des pièces de la collection du Premier Ministre Diwu.”

L’adolescent observa les nombreuses minuscules étiquettes qui couvraient densément chaque vitrine. Les détails de chaque médicament, tels que ses propriétés et son utilisation, étaient même inscrits au centre de chaque cabinet. Il y était même noté l’origine du médicament, l’année de sa création, etc…

J’ai gagné le gros lot !

La collection de Diwu Qingrou se trouve également là ? Wow, ha ha… Ça m’excite vraiment.

Selon toute apparence, cette collection est comparable à celle des palais impériaux du Grand Zhao et du Nuage de Fer. Cela dit, je suis certain que les éléments présentés ici sont de meilleure qualité.

Tandis que le Fourbe réfléchissait, l’esprit de l’épée soupira avec impuissance de son côté. Je… Aaaah ! J’avais enfin réussi à épuiser toute l’essence de ces médicaments après tant de difficulté, alors pourquoi ce gamin a trouvé un endroit pareil aussi rapidement ? Si toute l’essence médicinale de ces trucs devait être absorbée, alors même un millier de Chu Yang finiraient par exploser…

De quels ingrédients médicinaux avez-vous besoin, jeune maître Ye ?” Demanda Yin Wutian en souriant.

Ne vous pressez pas, je vais prendre mon temps pour observer la collection.” Répondit Chu Yang avec un léger sourire d’homme cultivé. “Cet endroit surpasse un peu mes attentes.”

Il arriva devant la première vitrine, appuya sur le bouton et le compartiment s’ouvrit. Aussitôt, l’odeur unique du ginseng envahit son nez ; un ginseng avec trois souches apparut sous son nez. Il avait déjà un nez, des yeux et des bras et jambes, ce qui lui donnait forme humaine.

Le Roi Martial sourit et lui expliqua en pointant du doigt : “Cette rangée de huit vitrines ne contient que du ginseng. De la première à la dernière, on trouve du ginseng ordinaire sauvage, du ginseng de jade rouge, du ginseng de neige, du ginseng de sang, du ginseng blanc, du ginseng de jade violet, du ginseng d’herbe, etc… Chacun d’entre eux à plus de cinq cents ans.”

Le jeune homme ferma la vitrine en y aspirant tout, puis il ouvrit la vitrine adjacente. Seule sa main droite était fermement pressée contre le côté du meuble qu’il venait de fermer à l’instant, comme s’il s’y accrochait inconsciemment.

Il ouvrit la suivante et la referma, et continua ainsi de suite en laissant à chaque fois sa main droite collée à la vitrine précédemment fermée.

En un clin d’oeil, il examina ainsi plus d’une dizaine de meubles avant de se lever avec une expression désarmée. Paraissant un peu déçu, il secoua la tête : “Ces ingrédients ne sont pas mal du tout, mais ils ne sont malheureusement pas assez vieux. Je vais jeter un oeil à ceux-là.”

Ils ne sont pas assez vieux…” Yin Wutian avait l’air d’être complètement sur le cul. Il rougit de honte. Moi je trouve que, quelle que soit la vitrine, tous nos ingrédients sont des trésors inestimables… Mais le jeune maître Ye en a déjà regardé douze, et aucune ne l’a satisfait.

Ce jeune maître d’un super clan des Trois Cieux Supérieurs est vraiment extraordinaire ! Cette connaissance, cette perspicacité, cette expérience… C’est la différence entre nos domaines, hein…

Le jeune maître Ye ouvrit une vitrine, y jeta un oeil et la ferma à nouveau avant de s’attaquer à une autre.

La pointe de l’Épée des Neuf Calamités était totalement surexcitée.

Elle était heureuse ! Trop heureuse !

À chaque fois que l’adolescent ouvrait et fermait une vitrine, la pointe y entrait furtivement depuis le bout des doigts de sa main droite, et elle engloutissait tout ce qui s’y trouvait.

Et à quelle vitesse !

La pointe de l’épée semblait savoir que le temps pressait et pour cette raison, elle n’avait pas hésité à passer un accord avec la lame de l’épée. Elles allaient coopérer et se partager équitablement le butin ! Du coup, elles absorbaient tout à une vitesse incroyable.

La pointe glissait dans la vitrine, touchait l’ingrédient et shua ! Il cessait aussitôt d’exister. Le ginseng qu’elle avait absorbé précédemment ne ressemblait plus qu’à un petit radis sec, dépourvu de la moindre essence médicinale.

La pointe de l’épée absorbait, la lame transportait les prises. Une fois qu’elles se comprirent mutuellement davantage, elle devinrent de plus en plus rapides. Aussi, une fois après avoir vidé plusieurs cabinets, l’esprit de l’épée rejoignit les deux autres en rechignant.

N’ayant pas d’autre choix, l’esprit de l’épée commença à absorber l’essence accumulée dans ses méridiens, qui furent rapidement sur le point d’éclater sous l’abondance du butin.

La pointe de l’épée volait, son tranchant faisait le transport et l’esprit de l’épée était chargé d’extraire l’essence des méridiens et de la transférer dans l’espace des neuf calamités. N’était-il pas formidable de voir tout ce petit monde se partager le boulot et coopérer ?

Le Ministre Chu transita d’un cabinet à l’autre de plus en plus vite.

Il ouvrait, puis il fermait derrière !

Il ouvrait, puis il fermait derrière !

Il ouvrait, puis il fermait derrière une fois encore !

……

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 326
DNC Chapitre 328 [Bonus]

13 Commentaires

  1. Cèlen

    hahaha il m’avait trop manqué Chu Yang vive le Fourbe!!!

    Et merci pour ce chapitre !

    Répondre
  2. Hyrtik

    Merci pour le chapitre 😉

    Répondre
  3. tecniv

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  4. Aranor

    ce type…ça m’avait manqué sa ruse ^^

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. meifumado

    Merci ! j’étais en dépression !

    Répondre
  6. Coco

    Merci pour le chapitre ^}

    Répondre
  7. Shiro

    Merci pour le chap

    Répondre
  8. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS : Et maintenant j’ai hâte à la réaction de Diwu quand il découvrira le “vide”, et pas qu’un peu !

    Répondre
  9. Crom

    Ah le batard (je parle de notre fourbe favori : chu yang, veuillez m’excuser pour ce langage)

    Répondre
  10. essitamessitam

    merci pour le chapitre et vive le fourbe 🙂

    Répondre
  11. Shirosuu

    Yess dnc reprend enfin !! Super de retrouver notre fourbe favori ! Merci pour le chapitre

    Répondre
  12. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  13. gutsguts

    Merci pour le chapitre,enfin le retour du fourbe il nous avait manqué

    Répondre

Répondre à Zhexiel Kurokage Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com