DNC Chapitre 394

DNC Chapitre 393
DNC Chapitre 395

Yo !

Dernier chapitre de DNC de la semaine, mais alors quel chapitre ! Vous allez voir, c’est du LOURD !

Bonne lecture à tous et à plus tard pour le BTTH o/

 

 

 

Chapitre 394 – Protéger le Coeur de Glace… Pour qui ? Pour qui sont ces os de jade ?

 

L’armée du Nuage de Fer se déversa sur le champ de bataille tel un tsunami. Les soldats commencèrent à pourchasser et tuer les deux mille experts restants du Hall des Cavaliers Dorés en collaboration avec les deux Rois Martiaux et les membres du Pavillon Butian. Cependant, ces deux mille experts n’étaient pas des manches ; ils s’enfuirent tous et disparurent sans laisser de trace, à part une quarantaine d’entre eux qui furent capturés.

Jing Menghun fut le premier à s’échapper, et il était déjà loin.

Alors que Tie Butian tenait Chu Yang en son giron, il remarqua que ce dernier devenait de plus en plus chaud au fur et à mesure que le temps passait. Il chauffait comme un four, et ce bien qu’il soit inconscient…

Les deux ombres revinrent et leurs yeux brillèrent quand ils virent le jeune homme.

Pour Sa Majesté, le retour de ses gardes, c’était le retour de sauveurs, aussi leur demanda-t-il : “Mes oncles, auscultez-le… Qu’a-t-il ?”

Les deux experts avaient déjà appris ce qui s’était passé de la bouche d’un prisonnier, aussi n’eurent-ils pas de mal à comprendre ce qui arrivait à l’adolescent. L’un des deux soupira : “Je crains qu’on ne puisse sauver cette personne…”

Comment ça ?” L’Empereur eut l’impression d’être frappé par la foudre. Il se mit à trembler et sa vision s’obscurcit. “Mais… Il respire encore ! Il a également un pouls vigoureux et sain, alors pourquoi ne peut-il être sauvé ?”

Il a été empoisonné…” Répondit une des ombres en soupirant. “Et ce poison n’a pas d’antidote.”

Il n’a pas d’antidote…” Tie Butian était sur le point de s’effondrer. Il demanda alors : “Quel genre de poison est-ce pour être aussi vicieux et impitoyable… ? Est-ce en vraiment le… le…”

Un des Rois Martiaux s’expliqua : “C’est le venin du dragon de luxure. Nous sommes en plein milieu d’une chaîne montagneuse : il n’y a pas de femmes dans notre armée, et trouver une villageoise sera plus difficile encore.” Il se tut ensuite et son visage se tordit de douleur.

L’autre ombre le pinça.

Le dragon de luxure ?” Tout devint clair pour Son Altesse. Il réfléchit un moment et dit : “Si le venin détoxifié dans les cinq prochaines heures, alors son corps tout entier commencera à suppurer… Et il mourra inévitablement. C’est bien ça ?”

Un des experts baissa la tête, tandis que l’autre regarda ailleurs. Ils faisaient comme s’ils n’avaient rien entendu.

Oui ou non ?” Demanda l’Empereur, furieux.

O-Oui… Vous avez vu juste ! Mais on ne peut rien y faire… Quoi qu’il en soit… Il est inutile de faire ‘ça’ pour le sauver, même si cette information est vraie. Après tout, vous…”

Il fut à nouveau pincé, puis il fit un pas en arrière et se tut.

Tie Butian regarda l’ombre d’un air suspicieux. “Quel est le problème ?” Son expression s’assombrit graduellement.

Eh bien… C’est de sa faute s’il est dans cet état. C’est son destin.” L’ombre mesura prudemment ses paroles. “De plus, nous avons déjà un Roi des Enfers Chu dans le Nuage de Fer… Nous n’avons pas besoin d’en avoir deux. Du reste, cet homme a toujours été rebelle et incontrôlable… Et puis… Vu que la guerre touche à sa fin… Nous n’avons plus besoin de l’avoir dans nos pattes…”

Son Altesse observa le visage de l’adolescent avec douceur. Ses expressions faciales changeaient, signe de la terrible lutte intérieure qu’il menait. Il resta ainsi un long moment, puis il serra les dents comme pour indiquer à l’ombre qu’elle avait dépassé les bornes. Il dit alors d’une voix rauque : “Préparez la calèche… Nous le ramenons à la maison…”

Sa voix était si faible qu’on aurait pu croire qu’il allait s’effondrer à tout moment.

Les deux ombres poussèrent un soupir de soulagement, comme si on les avait soulagés d’un fardeau. Elles s’échangèrent un regard et s’exécutèrent.

Wu Kuangyun s’approcha soudainement des deux hommes d’un pas tranquille, puis il se baissa pour regarder Chu Yang. Il haussa alors les épaules et dit en souriant : “Oh, mais c’est ce petit salopard ! Il me doit une fière chandelle.”

Tie Butian avait le regard perdu dans le ciel nocturne, mais son visage était inexpressif. Il était aussi immobile ; c’était comme si le monarque du Nuage de Fer s’était changé en une statue de bois et d’argile.

La calèche arriva, et le Fourbe y fut installé. Ensuite, l’armée fit demi-tour pour repartir.

Sa Majesté resta près de la calèche durant tout ce temps. Il ne pipa mot, mais il sembla souffrir ; il s’était même mordu la lèvre inférieure jusqu’à l’éclater.

Les deux ombres le suivaient de près, visiblement inquiètes.

Wu Kuangyun courut jusqu’à l’Empereur, dégoulinant de sueur. “Mauvaise nouvelle, Votre Majesté !” Il tenait un message qui lui avait été apporté par un faucon. “Trois armées de cavalerie ennemies foncent droit vers nous à toute vitesse. Elles ne sont qu’à trois cent cinquante kilomètres de là.”

Quelle distance devons-nous parcourir pour retourner à notre campement ?” Demanda Tie Butian, stupéfait.

Cent soixante-quinze kilomètres.” Répondit le général. “Mais notre armée est principalement composée d’infanterie, tandis que l’ennemie dispose de cavalerie…De plus, ils progressent au galop, alors même si nous devions parvenir à atteindre le campement avant qu’ils ne nous rattrapent… Nous aurons tout de même besoin d’organiser les troupes pour battre en retraite…”

Son Altesse comprit ce qu’il sous-entendait : la situation ne leur était pas favorable.

Je vous laisse le commandement de l’armée, Général. Vous devez rejoindre les troupes restantes avant que l’ennemi ne nous rattrape, quoi qu’il vous en coûte… Retournez à la vallée aussi vite que possible, et réorganisez les bataillons pour battre en retraite au Col Séparant les Cieux.” Ordonna-t-il d’un air décisif.

Mais… Et vous, Votre Majesté ?” Demanda Wu Kuangyun , étonné.

Je vais repartir avec les deux oncles ombres.” Répondit Son Altesse en désignant les ombres du doigt. “Et laissez la calèche et son passager sur place… Vous ne pourrez pas vous déplacer rapidement avec lui.”

Je ne peux pas faire ça !” Objecta le Général, interloqué.

Exécutez mes ordres !” Tie Butian le fusilla du regard. “Encore un mot, un seul, et je vous accuse de trahison et vous fais exécuter.”

Il ajouta ensuite d’un ton réconfortant : “Rassurez-vous, nous serons juste derrière l’armée. J’irais aussi vite que vous si possible et, même si je ne le peux pas, je ne serais pas en danger pour autant. J’ai deux Rois Martiaux de neuvième rang à mes côtés.”

Il se tut une seconde et ajouta : “J’expliquerai personnellement la situation au Commandant Suprême Tie. Vous n’aurez pas à lui faire votre rapport, quoi qu’il arrive.”

Wu Kuangyun n’avait pas vraiment envie d’obéir, quoi que puisse lui dire le jeune Empereur. Il ne voulait pas le laisser au milieu d’une forêt en flammes.

Qu’est-ce que vous faites encore là ?” Son Altesse fronça les sourcils, dégaina son épée dans un ‘swoosh’et la posa contre le cou du général. “Je vais vous exécuter sur place si vous ne partez pas… Je vais vous tuer ici et maintenant…”

Wu Kuangyun transpira profusément, visiblement perplexe.

Vous n’êtes pas encore parti ?” Cria Sa Majesté. Son épée aiguisée avait déjà laissé une ligne sanglante sur son cou.

Le Général cria alors, plein de chagrin : “Prenez soin de vous, Votre Majesté. Le Vieux Wu s’en va.” Il sauta sur sa monture, puis il commença à donner des ordres comme un possédé, après quoi l’armée changea de formation et se mit en route au pas de course. Wu Kyangyun mena la cavalerie et fila au galop comme un ouragan.

Je dois rentrer aussi vite que possible et défendre le col… Je viendrai ensuite personnellement à votre aide, Votre Majesté.

Si… Si… Si je n’ai d’autre choix, alors je mettrai ma vie en jeu pour la réussite de cette mission.

Wu Kuangyun, je remets dorénavant le Royaume du Nuage de Fer entre tes mains. Tant que tu parviens à défendre le Col Séparant les Cieux, nous aurons des chances de nous en sortir, mais si tu venais à échouer… Alors ce sera la première et dernière fois que moi, le monarque du Nuage de Fer, paierai le prix de sa décision impulsive…” Marmonna Tie Butian entre ses dents.

Il se souvint qu’il avait pris cette décision pour ‘cette personne’ dans la calèche, dont la vie ne tenait qu’à un fil et dans les veines duquel courait un étrange poison. Il fut bouleversé rien que d’y penser.

Tie Butian avança avec la calèche, juste derrière les troupes. Envoyer Wu Kuangyun à toute vitesse vers le campement était la meilleure décision à prendre vu les circonstances. J’aurais pu mener les troupes, mais… Qu’adviendrait-il de Chu Yang alors ? Il ne peut plus supporter les secousses, et… Il n’aurait pas pu tenir aussi longtemps…

L’Empereur se mordit les lèvres. Il s’accrochait désespérément à une lueur d’espoir. Il jetait constamment un oeil à la ronde. La zone est trop désolée, ici… Aaaah. De plus, nous venons juste de traverser la montagne en proie aux flammes. Il ne devrait y avoir personne alentour…

Que devrais-je faire ? Que devrais-je faire ?

Le temps s’écoula lentement. Son Altesse suivit les troupes, à la tête de la calèche qu’il avait conduite sur plusieurs dizaines de kilomètres. Les soldats s’éloignaient de plus en plus, et le bruit de leur pas s’atténuait au fil du temps…

Tout à coup, Tie Butian arrêta les chevaux et descendit de la calèche. Il s’accroupit alors à terre et ne bougea plus. Ses épaules tressaillaient ; il avait l’air de… de pleurer ?

Les deux ombres s’échangèrent un regard et poussèrent un long soupir.

Tout à coup, un gémissement sourd et grave leur parvint de la calèche. C’était un cri plein de douleur et de détresse. Les trois individus jetèrent un oeil dans le véhicule, et ils virent un Chu Yang inconscient tressaillir de la tête aux pieds. Son visage était cramoisi…

Il souffre tellement… Et si… Et si je lui donnais tout le plaisir qu’il voulait ?” Dit une des ombres avant de marcher vers la calèche.

N’y pense même pas !” Cria Tie Butian en sautant sur ses pieds. Il se tint devant l’entrée du véhicule, en bloquant ainsi l’accès. Ses yeux étaient injectés de sang.

Les deux ombres regardèrent leur protégé, dans le regard révélait une détermination froide et imposante.

Il garda la tête baissée un moment. “Trouvez-moi un endroit isolé…” Dit-il en tremblant de tout son être.

Vous n’oseriez pas…” S’écrièrent les deux ombres en choeur, visiblement choquées.

C’est le seul moyen.” Répondit l’Empereur avec un sourire ébranlé.

Mais… Et l’Os de Jade du Coeur de Glace alors ?” Dit une des ombres anxieusement. “Si… Si… si vous deviez faire ‘ça’, votre Maîtresse vous tuerait sans aucun doute…”

L’ Os de Jade du Coeur de Glace…” Tie Butian sourit avec indifférence. “Et s’il meurt… De qui devrais-je protéger mon coeur de glace ? Pour qui sont tous mes os de jade ?” Dit-il, visiblement perdu.

Quant à ma Maîtresse… Pensez-vous que je puisse redevenir son apprenti ?”

Les deux ombres se turent.

Son Altesse était le seul descendant de Tie Shicheng, mais il était à présent l’Empereur du Nuage de Fer. Comment pourrait-il être également son apprenti ?

Mais… Ça ne vaut pas le coup…” Dit franchement une des ombres, visiblement anxieuse. “Il ignore même votre véritable identité… Et…”

Qu’est-ce que ça à voir avec le fait qu’il l’ignore ou non ?” Répondit Sa Majesté avec un sourire. “Ça n’a rien à voir avec lui.”

Ne me dites pas que…” Les deux ombres étaient abasourdies.

Pensez-vous que je prévois de passer ma vie avec lui ?” Un sourire mélancolique fleurit sur ses lèvres. “Je vais éviter bien des problèmes parce qu’il ne sait rien.”

Mais…” Les ombres en restèrent sans voix.

Quel est le problème, du coup… ?” Dit solennellement Tie Butian. “C’est moi que ça regarde. Ça n’est pas votre problème… Ni le sien… Ni celui de ma Maîtresse.”

Une expression déterminée couvrit son visage. “C’est mon problème… Et le mien seul…”

Il se retourna et regarda tristement les deux ombres. “Il s’en ira, quel que soit le résultat de cette lutte pour le pouvoir dans les Trois Cieux Inférieurs. Il est possible que je ne le revoie plus jamais une fois qu’il sera parti. Il ne me restera de lui que des souvenirs… D’accord ?

Les deux ombres gardèrent le silence et poussèrent un long soupir.

 

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
DNC Chapitre 393
DNC Chapitre 395

12 Commentaires

  1. delroam

    Hoooooooooooo !
    merci pour la chap

    Répondre
  2. Hyrtik

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Shirosuu

    Magnifique chapitre ! Merci

    Répondre
  4. Szabrownikow

    Je m’en doutais même si l’auteur à réussi à me faire douter. Merci pour le chapitre. Excellent comme d’habitude.

    Répondre
    1. georgesjungle

      IL y a eu beaucoup d’indices.

      Répondre
  5. georgesjungle

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. Rob

    Trop content que tu ai repris cette série

    Répondre
  7. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Starish

    Je suis desolé des chapitre comme ca moi je vais en anglais pour la suite je vous tient au courant

    Répondre
    1. Starish a lu

      Apres avoir lu je … oh putin

      Répondre
      1. Starish a ete plus loin

        Les gens lisez pas jusqu’au 399 comme ca la pilule passe mieux

        Répondre
  9. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com