DNC Chapitre 94

DNC Chapitre 93
DNC Chapitre 95

Deuxième chapitre régulier de DNC de la semaine ! J’espère que vous appréciez toujours autant les fourberies de Sca… Nope, de Chu Yang 😀

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 94 - Vaincus

 

L’Officiel Wang pâlit tout d’un coup. Comment pourrait-il ne pas comprendre ce que le Prince insinuait ?

« Le fils de You Xiang fut condamné à être exilé en tant que soldat dans l’armée, mais finit par mourir dans des circonstances étranges en prison. Dès lors, le Lac Liucui a été contrôlé par votre famille, bien qu’il ne semble pas avoir de propriétaires de prime abord. »

Tie Butian dit nonchalamment : « Officiel Wang, il y a quelques dizaines de commerces autour du lac. Hum… Il y en a soixante-huit en tout, dont trente-sept appartiennent à la Famille Wang. Le fait est que la cour royale n’avait pas enquêté à ce sujet, et ce pour plusieurs raisons : la première est que nous étions occupés face au chaos qu’ont provoqué les troubles intérieurs et dangers d’invasion étrangère. La seconde raison, c’est que tous les trois inspecteurs de la cour royale ont une propriété au Lac Liucui, et que bizarrement, les trente-et-un commerces restants ont été équitablement distribués entre ces trois là. Ha ha ha, les revenus que vous en avez tiré toutes ces années ne sont pas négligeables ; ils sont même assez impressionnants, en fait !»

« Troisièmement, j’espérais que vous vous repentiriez un jour, parce que ça n’a pas non plus été facile pour vous autres fonctionnaires que d’ériger ma Nation du Nuage de Fer. Ce que nous avons aujourd’hui existe en partie grâce à vos efforts ! Par vos propres capacités, mais aussi avec le soutien de la cour et de l’opinion populaire, vous avez été nommés à divers postes de par vos accomplissements. Vous avez grandement contribué au pays et à son peuple ! Ha ha…»

Il y avait une légère froideur dans le ton de la voix du prince. Les deux officiels tremblèrent tandis que la sueur dégoulina sur leur visage… Ils en eurent même le tournis.

« Ainsi, vous, les six ou sept fonctionnaires vous êtes enrichis du butin que vous avez amassé au Lac Liucui pendant tout ce temps ! Et à présent que la cour royale veut la récupérer pour son propre usage, vous osez venir me parler d’indignation populaire ? Quelle indignation populaire ? N’est-ce pas plutôt la vôtre dont on parle ?»

« Vous êtes même allés jusqu’à vous servir de ce prétexte pour influencer ma décision !» Le regard de son Altesse devint glacial tout d’un coup et il hurla froidement : « Wang Zhi ! Pensiez-vous vraiment pouvoir me tromper à cause de mon jeune âge ?»

*Plop !*

Les deux hommes tremblèrent de tous leurs membres ; leurs jambes s’affaissèrent sous eux et ils se retrouvèrent agenouillés à terre.

Tie Butian poursuivit : « Alors Officiels, ai-je toujours besoin de votre permission pour me servir du Lac Liucui ?»

« Nous n’oserions pas Sir !» Les deux types frappèrent répétitivement leur tête contre le sol. Ils étaient alors rongés par le regret et n’arrivaient pas à croire que l’incident du lac soit du fait du prince. De plus, ils ne pouvaient croire qu’il soit aussi déterminé !

« Hmm ! Ce lac appartient au pays même, et est un paysage magnifique de la Citadelle… mais vous, vous vous en êtes servis pour vous en mettre plein les poches. Quelle plaisanterie ! Vous êtes des officiels de la cour, vous êtes rémunérés par la cour et pourtant… Vous me décevez énormément !» dit-il d’un air meurtri. « Enfin bref, vous êtes des officiels à ma cour, je ne vais pas poursuivre cette affaire davantage. Officiel Wang, allez prévenir toutes les autres familles qu’elles doivent verser la moitié des gains obtenus ces dernières années au lac à qu’ils ont obtenus du lac au Trésor Public. Vous pouvez partir. »

« Oui votre Altesse, d’accord, merci pour votre générosité votre Altesse !» Ils s’inclinèrent tous deux encore et encore, dégoulinants de sueur comme s’ils sortaient du bain, ou comme s’ils avaient fait une balade en enfer et étaient parvenus à en revenir.

Tandis que les deux officiels reculaient en se perdant en remerciements, Tie Butian marmonna : « Je me demande si ces familles auront besoin que je leur envoie le registre national des comptes à titre de comparaison ?» Cela fit sursauter les deux larrons qui en tombèrent dans les escaliers de façon tout à fait embarrassante.

Le Prince les regarda partir d’un air toujours aussi froid. Il n’avait cessé d’attendre des nouvelles du Pavillon Butian, de Chu Yang mais pas de ces deux types incapables de dire la vérité…

Étant donné qu’il avait pu confirmer les compétences du jeune homme, il avait pu prendre sa décision. S’il n’avait pas eu de nouvelles, il aurait fait poireauter les deux affreux un jour de plus…

« Le Pavillon Butian commence enfin à prendre forme. » Il regarda la lune suspendue dans le ciel par la fenêtre et soupira. Depuis sa création et jusqu’à présent, le pavillon n’était essentiellement qu’une coquille creuse, et rien de plus qu’une diversion pour distraire les ennemis. Tie Butian avait beau n’avoir que le titre de Prince, il portait toutes les responsabilités d’un dirigeant alors comment aurait-il pu avoir du temps à consacrer au Pavillon ?

L’arrivée de Chu Yang comblait cette lacune.

Son altesse sembla parler toute seule : « Oncle Ombre, qu’en penses-tu ? Jusqu’où Chu Yang va renforcer le Pavillon, d’après toi ?»

L’air devant lui se troubla et se tordit de façon mystérieuse pendant un moment. L’atmosphère même sembla se contorsionner… et tout d’un coup, une ombre fantomatique apparut. Une voix sèche dit à voix basse : « Tu ne devrais pas me demander quoi que ce soit à ce sujet. »

« Je ne te demande rien, c’est juste que… Je voulais vous voir tous les deux un peu » dit doucement Tie Butian. « C’est de vous deux que je dépends le plus, et pourtant vous refusez de vous montrer…  Ça fait quelques jours que je ne vous ai pas vu, alors je voulais vous parler, c’est tout… Ce n’est que quand je suis sûr que vous êtes près de moi que je peux dormir paisiblement, que je peux oser m’endormir… Ha ha…»

L’ombre sembla être un peu touchée et dit d’une voix rauque : « Ton Altesse peut se rassurer, aussi longtemps que nous sommes tous les deux près de toi, personne dans les Trois Cieux Inférieurs ne peut te tuer. »

Le prince gloussa et hocha la tête, puis murmura : « Je suis si fatigué…» Ensuite, il recula de deux pas et s’allongea sur son lit avant de murmurer : « Oncles Ombres, vous devriez vous reposer aussi. »

L’atmosphère changea à nouveau et se tordit un moment avant que l’ombre ne disparaisse complètement dans les ténèbres de la nuit.

Son altesse s’endormit rapidement d’un profond sommeil sur son lit douillet ; l’apparition de l’ombre semblait l’avoir grandement rassuré. Bien qu’il ignore quelle était la culture des deux ombres, une chose était sûre : s’ils n’étaient pas constamment à ses côtés, Diwu Qingrou lui aurait fait trancher la tête un nombre incalculable de fois…

 

********

 

Le temps que Cheng Ziang revienne du palais, il faisait déjà presque jour. Alors qu’il était arrivé à la porte de sa chambre et allait l’ouvrir, il sursauta tout d’un coup et cria à voix basse : « Qui va là ?!»

« C’est moi » répondit une voix froide. La bougie de la chambre fut immédiatement allumée.

« Oh, c’est vous Ministre. » Le vieil homme poussa un soupir de soulagement, poussa la porte et entra. Chu Yang était hautainement assis sur une chaise, et fixait froidement son chef de brigade.

« Le ministre est-il venu me trouver si tard dans la nuit pour m’apprendre quelque chose ?» Il ne comprenait pas pourquoi son cœur s’était mis à battre si fort. (NdT Indice, mec : tu as une trouille monstre :3)

Il sentait clairement que la force du jeune homme était loin d’égaler la sienne, et qu’il n’avait qu’à lever le bras pour le tuer… Cela étant, il éprouvait une sorte de méfiance innée à l’égard de ce jeune homme apparemment faible. C’était vraiment quelque chose d’impensable pour lui.

« Je n’oserai pas. » Chu Yang sourit et dit : « J’ai été un peu dur cet après-midi, et je ne vous ai même pas prévenu à l’avance de ces changements de position. Ça me met très mal à l’aise…»

Cheng Ziang rit : « Vous êtes trop bon, Ministre Chu ! Grace à vos brillantes stratégies, vous avez trouvé tout un tas de traîtres dans nos rangs et aidé le Pavillon Butian à éliminer cette menace insidieuse. De plus, vous avez structuré le pavillon à la vitesse de l’éclair en des branches appropriées. Je vous admire réellement pour ça. »

Le jeune fourbe lui sourit et dit : « Oh, alors si je comprends bien, Officiel Cheng approuve mes décisions, c’est bien ça ?»

« Bien sûr, bien sûr, je les approuve pleinement !» Le vieil homme opina répétitivement du chef en réfléchissant à la vraie raison qui avait poussé l’adolescent à lui rendre visite. Contre toute attente, il se sentit nerveux et inquiet.

« Ah, et est-ce que le Prince a dit quoi que ce soit ?»

« Euh, il n’a rien dit non, il n’a rien dit… Ah !» Cheng Ziang réalisa tout d’un coup en pleine phrase, et s’étouffa sur ses mots tandis qu’il fixait le jeune homme d’un air abasourdi. On aurait dit qu’il venait de voir un fantôme.

« C’est bien qu’il n’ait rien dit alors…» Chu Yang se leva et ajouta avec un léger hochement de la tête : « En fait, j’espérais qu’il ajoute quelque chose, ha ha ha… Officiel Cheng, vous êtes si vieux et pourtant, vous travaillez si dur… Ha ha ha. Vous devriez vite vous reposer. » Il se tut, ouvrit la porte et sortit avec arrogance.

La tête du vieillard était couverte de sueur, mais tout son corps était glacé. (NdT et un Révérend qui vient limite de se faire dessus, un !)

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 93
DNC Chapitre 95

8 Commentaires

  1. nickylaboum

    merci en voyant la fin on a presque l’impresion que Cheng Ziang a quelque chose a ce reprocher et que Chu Yang venait de le découvrir

    Répondre
  2. Askidox

    Les fourberies de scarpin xD

    Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Askidox

    Esce que cet ‘oncle ombre’ est Chang Ziang ?

    Répondre
  5. Conan

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  6. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Si tu n’est pas sage Chu Yang viendra te rendre visite la nuit!(parent)
    Ha,haha… (enfant)
    *le nuit tombe*
    Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa!!!! *cri d’horreur* (enfant)

    Répondre
  7. Myrddin

    Merci, j ai bien aimé la fin du chapitre

    Répondre
  8. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com