EER : Chapitre 104 Bonus
EER : Chapitre 106 Bonus

Chapitre 105 – Mon âme vagabonde 6/9

 

Bien qu’il lui fût impossible de vérifier les capacités et statistiques de la lance que Liera cachait fanatiquement dans son dos, Il était factuel que l’une des conditions de la bénédiction avait été remplie grâce à elle.

Déjà, qu’est-ce que cette arme avait à voir avec lui ? Pourtant, quand il avait tenté de lire ses informations en l’observant fixement, Liera avait menacé de fondre en larmes, et il avait été obligé d’abandonner. Seule Herta, qui connaissait la réponse au dilemme de Yu Ilhan, se permit de soupirer en les observant.

— Yu Ilhan, sois gentil et contente-toi d’accepter tes récompenses, le sermonna-t-elle.

— Oui, m’dame, concéda Yu Ilhan.

[Quête 006 : Extermination sur Darus, complétée !]

[Toutes les statistiques augmentent de 5 points. La Force augmente de 10 points supplémentaires.]

[Vous avez acquis la capacité activée Commandement. Vous pouvez diriger des subordonnés, et ceux enrôlés par cette capacité ne peuvent pas vous blesser à cause d’une restriction plus élevée que celle d’un groupe. Vous pouvez gouverner les êtres sous votre commandement avec plus de puissance à mesure que le niveau de la capacité augmente, et accélérer leur croissance. Au niveau 1, vous pouvez posséder 5 subordonnés. Vous ne pouvez activer la capacité sans un consentement mutuel.]

— Hm ?

— Les compétences octroyées par les Cieux sont toujours relatives aux archives et aux succès, tu le sais, commenta Herta. Tu sais pourquoi tu as obtenu cette compétence, n’est-ce pas ?

Bien sûr qu’il le savait. C’est juste qu’il entretenait trop de doutes à ce sujet.

Honnêtement, c’était une bonne chose. Il était inquiet que les Elfes qui l’avaient suivi sur Terre fussent trop faibles, et même s’il était un peu amer par la possibilité de les renforcer via une capacité, au moins, cette possibilité existait désormais. Il pourrait désormais leur faire entièrement confiance.

Joie et tristesse, culpabilité et rassérènement, tant de sentiments complexes enveloppèrent Yu Ilhan. Herta, qui le voyait et le comprenait, sourit légèrement.

— À l’origine, ne pensions que la version inférieure de la capacité, Direction, serait suffisante. Mais… tes succès one été si impressionnants, elle s’est vue améliorée automatiquement. Tu aurais dû voir les têtes des Anges.

— Si c’est Ilhan, c’est parfaitement normal, commenta Liera sur un ton à moitié outré.

— C’est vrai aussi, concéda Herta dans un soupir, qui se tourna alors vers la besace de Yu Ilhan.

Lorsqu’elle le fit, celle-ci disparut instantanément !

— Hé !! s’offusqua son propriétaire en se crispant.

— Yu Ilhan, lui annonça Herta sans se soucier de sa réaction. Tu as parfaitement nettoyé Darus, un monde abandonné qui aurait pu ruiner l’équilibre suite à sa connexion avec la Terre, et supporté la survie et la reconstruction d’une espèce sur le point de s’éteindre. Les mérites de tes actes sont extrêmement élevés, et les Cieux ont donc décidé de te céder les inventaires des Anges tombés sur le Mur du Chaos.

Yu Ilhan cligna des yeux à plusieurs reprises, incapable de décider si elle était sérieuse ou si elle se foutait de lui. En réalité, il ne comprenait même pas la moitié de ce qu’elle racontait, mais il donnait le change, parce que ça semblait extravagant.

Il y avait une chose qu’il avait retenue, par contre.

— Je croyais que tu avais dit que les inventaires étaient magiques ?

— Pour être exact, expliqua-t-elle, les inventaires naissent grâce à la magie de création interspatiale. Lorsque son propriétaire meurt, il n’est pas impossible de céder cette propriété à quelqu’un d’autre. C’est le même principe que la formation magique de l’Empire des Elfes.

— Et tu ne m’en as pas donné, quand je le désirais tant !

— Aurais-je dû tuer un Ange juste pour te donner un inventaire ? Et puis, il est impossible de s’en servir sans contrôler le mana.

Elle avait trop raison pour qu’il pût y redire, et il finit par accepter que cette fois, les récompenses tombaient extrêmement bien.

— Et donc, où est ma besace ? s’enquit-il malgré tout.

Il avait toujours désiré un inventaire, mais il fallait avouer qu’il avait immensément profité du transfert de poids et du contrôle à distance du contenu de sa besace. Les voir disparaître maintenant serait vraiment difficile.

— Avec la destruction de la besace, lâcha-t-elle impunément, son contenu a été transféré vers ton inventaire. Les options sont désormais appliquées à ton inventaire. Cependant, le contrôle à distance et le transfert de poids peuvent avoir changé d’échelle, aussi tu ferais bien de t’entraîner un peu.

Sur ces mots, elle tapa la main de Yu Ilhan de la sienne.

Miraculeusement, Yu Ilhan comprit comment l’inventaire venait d’être transféré à sa personne, et ce qu’il devait faire afin de l’utiliser.

Bien qu’il ne pût pas le voir comme sa besace, puisqu’il ne se trouvait pas sur Terre, l’interespace était un endroit auquel Yu Ilhan avait désormais accès à n’importe quel moment, de n’importe où.

Ce fut le moment où Yu Ilhan reçut le premier fragment de la magie d’une existence supérieure.

[Vous avez obtenu un inventaire. L’espace contenu dans l’interespace correspond à ce que possédaient douze Anges mineurs. Cet inventaire possède les options suivantes, dont le potentiel augmentera avec votre magie.]
[1. Transfert de poids.]
[2. Temps gelé.]
[3. Contrôle à distance des possessions.]

Il sentit immédiatement ce qui arrivait. Bien qu’il n’avait eu à contrôler directement la besace pour bénéficier du transfert de poids, ce n’était désormais plus le cas, maintenant qu’elle était devenue un inventaire magique. Aussi, le contrôle de poids s’était vue changer en Transfert de poids, et c’était une combinaison de rêve.

Désormais, Yu Ilhan pourrait transférer à volonté dix kilos ou cent mille tonnes, même si son inventaire en pesait un million de fois plus.

— Hm… Avec ma force actuelle, combien de tonnes puis-je gérer ? s’interrogea-t-il.

— Tu vas devoir essayer et t’entraîner, répondit Herta.

La seconde option était nouvelle et semblait être une caractéristique propre à tous les inventaires : à l’intérieur de l’interespace, le temps n’existait pas. Bien sûr, rien ne pourrirait en son sein, aussi cette option de la besace avait-elle simplement disparu.

Et puis, ce qui avait été transféré en totalité sans être modifié : le contrôle des possessions à distance. Peut-être à cause de son affinité plus poussée avec son inventaire qu’avec la besace, Yu Ilhan sentait qu’il pouvait désormais sortir plusieurs objets distincts à la fois, et il était plus facile de leur donner des ordres.

— Bien ! s’enjoua-t-il. On se rapproche de plus en plus de mon idéal !

— Si tu me le dis avant de l’atteindre, nota Herta, je m’arrangerai pour que ça ne devienne pas des trucs pour lesquels on va se faire réprimander. Je te connais…

— Si on en est au point où il a reçu un inventaire, intervint Liera, il doit avoir vraiment nettoyé Darus. Je doute qu’il se fasse réprimander dans un futur proche.

Comment avait-il réussi cet exploit alors qu’il y avait des Dragons de quatrième classe à tous les coins de rue ? Il n’y avait pas de rues sur Darus, mais elle savait ce qu’elle voulait dire. Liera trouvait cette idée absurde, mais Yu Ilhan n’avait pas fait mention du moindre détail concernant leur séjour dans le monde abandonné, et ils avaient bien fait : elle n’y aurait pas cru de toute façon.

Après avoir reçu ses récompenses, Yu Ilhan se rendit dans les chambres des Elfes afin d’y utiliser sa compétence Commandement, mais comme ces derniers étaient endormis à même le sol – puisqu’il n’y avait pas de lit – il se retint.

Même s’ils avaient annoncé qu’ils serviraient leur empereur sans broncher, ou qu’ils n’étaient curieux à propos de rien d’autre que lui, il restait qu’ils n’étaient que quatre Elfes immigrés dans un nouveau monde inconnu après avoir quitté leur terre natale pour choisir de croire en Yu Ilhan. Ils étaient probablement nerveux, et épuisés, et c’était normal.

Mais les voir dormir avec cette expression naïve sur le visage parce qu’ils vivaient sous le même toit que Yu Ilhan lui arracha malgré tout un sourire amusé. Il ne put s’empêcher de glousser tout bas.

— Ils n’ont vraiment rien dans la tête.

— Qui dit ça à qui ? rétorqua Herta.

— Qui sont ces Elfes ? demanda Liera. Il faut que je les supprime pour notre futur, à Ilhan et moi, n’est-ce pas ?

— Et dire que la scène était presque chaleureuse… soupira Herta. Liera, puisque tu as été promue, arrête de nous mettre dans l’embarras…

Puisqu’il ne pouvait pas activer Commandement sans l’accord des Elfes, Yu Ilhan décida de reporter la chose, et sortit de chez lui.

Pourquoi ? Bien sûr, pour travailler, puisqu’il s’était reposé correctement. Les trois choses que Yu Ilhan aimait le plus étaient dormir, manger et le travail manuel ! Évidemment, seulement si les mots en solitaire étaient attachés à ce dernier.

Yu Ilhan se rendit dans le sous-sol du bâtiment qu’il possédait, près de son appartement. Son atelier se trouvait toujours dans une position inaccessible pour quiconque.

— Je suis parti pendant trois mois, constata-t-il, et cet endroit est toujours parfait.

Il aperçut un frémissement là où il s’y attendait. La Flamme Éternelle, qui revoyait son maître après tout ce temps, vibra et dansa pour le saluer. Yu Ilhan lui lança des pierres magies de troisième classe et de la viande de Dragon.

— J’ai beaucoup de choses pour toi, dit-il.

La Flamme Éternelle s’en réjouit visiblement. Bien sûr, même si ça n’avait pas été le cas, il lui aurait tout fait brûler de force.

— Bien.

Il était temps de forger. Ce fut l’idée tenace qui venait de naître dans son esprit – au même moment qu’une réalisation.

— Je n’ai toujours pas choisi de deuxième sous-classe ! s’exclama-t-il.

— Je pensais que tu gardais ça pour plus tard volontairement ?! réagit Herta.

Rarement, il existait des personnes assez têtues pour ne pas choisir de sous-classe, en pensant à chaque fois que la possibilité leur était donnée qu’ils pourraient trouver mieux s’ils attendaient un peu.

Bien sûr, Yu Ilhan n’était pas de ce moule. Il était simplement le genre de personne à avoir oublié jusqu’à présent.

— Je me demande s’il existe quelque chose de similaire au Marteau de Dieu…

— Comme tu as dit que tu avais rempli une autre condition, est-ce que ça ne te donnerait pas quelque chose de similaire ? musa Herta.

Yu Ilhan comprit. Il ouvrit immédiatement la liste des sous-classes disponibles. Cependant, comme si elle était furieuse qu’il n’eût toujours pas choisi, la liste ne contenait rien pouvant être lié à la forge de près ou de loin.

Peut-être à cause de l’influence de la situation avec les Elfes, il y trouva même Monarque Débutant. Mais quand bien même…

— Je ne m’attendais pas à grand-chose de toute façon, soupira-t-il. Alors choisissons simplement une classe ordinaire de for… Hein ?

Yu Ilhan ignora la tentation des nombreuses sous-classes et fut sur le point de choisir, tout bêtement, forge, losqu’il s’arrêta, paniqué. Comme c’était une chose habituelle chez lui, Liera et Herta n’en firent pas grand cas.

— Est-ce qu’un job révolutionnaire vient d’apparaître, ou quoi ?

— Seigneur des Monstres, ou Seigneur Absolu ? se moqua Herta.

— Presque, Herta. Presque, souffla Yu Ilhan. Chevalier-Dragon.

[27. Chevalier-Dragon]

Contrairement à toutes les autres sous-classes brillant d’un vert classique, seule celle-ci était illuminée d’un doré royal. D’un seul coup, c’était comme si toutes les autres ne valaient plus rien !

— C’est la première fois que j’entends que quelqu’un obtient ça en tant que sous-classe, même pas en tant que classe principale, et pourtant, ma vie d’Ange a été longue… commenta Liera.

— À ce point, c’est presque comme si quelqu’un cherchait désespérément à intervenir pour t’empêcher de devenir un forgeron, s’amusa Herta.

— C’est à cause de toi, lors de la quête pour ma seconde classe ! protesta-t-il.

Ignorant la remarque, Herta continua de plus belle.

— Mais ce serait une bonne chose de choisir cette sous-classe. Il n’y a pas à hésiter, annonça-t-elle fermement.

— Et que va-t-il faire, même s’il la choisit ? Il a tué tous les Dragons, je te rappelle.

— C’est parce que Yu Ilhan possède un œuf de Dragon, corrigea Herta.

— Ah ben oui, bien sûr, fit Liera en levant les yeux et les bras au ciel. Évidemment. Un œuf de Dragon, rien que ça.

Elle décida de cesser de penser.

Yu Ilhan hésita. Si les choses continuaient ainsi, il ne serait pas capable de choisir une classe de forge jusqu’à l’obtention de sa quatrième classe.

En revanche, il se dit également qu’il devait y avoir une raison pour que les Anges vissent cette sous-classe, habituellement classe principale, d’une façon si respectueuse, et il finit par la choisir sans y repenser une seconde fois.

À ce moment, il ressentit quelque chose de différent. Ce n’était pas ce qu’il avait vécu lorsqu’il était devenu Ami des Anges, mais quelque chose qui se répandit en lui par le biais du mana, qu’il pouvait désormais bien ressentir. Plus brûlant, plus incandescent que tout ce qu’il avait connu, mais si éphémère qu’il n’eut même pas le temps d’en souffrir. Tout disparut comme une illusion, comme un souffle de vapeur refroidi.

Son corps physique ne changea pas, pas plus que sa magie. Simplement, son esprit était désormais conscient qu’il existait quelque chose d’additionnel qui brûlait en lui, désormais.

Yu Ilhan réalisa. Ce feu nouveau en lui ne brûlerait pas convenablement sans un Dragon !

[Vous êtes devenu Chevalier-Dragon. Vous pouvez désormais vous lier avec un Dragon. L’efficacité de toutes les compétences augmentes de 20% face aux Dragons.]

[Vous avez acquis la capacité passive Résonnance de l’Homme-Dragon. L’efficacité de toutes les compétences du chevalier et du Dragon augmente de 10% lorsque tous deux combattent ensemble, et augmente encore de 10% lorsque le Dragon est chevauché. La résonnance est amplifiée si le Dragon est soumis à une compétence de direction ou de commandement.]

[Vous avez acquis la compétence active Sang Draconique. Vous pouvez augmenter la puissance de vos compétences en empruntant celle de votre partenaire, et pouvez modifier vos compétences d’une multitude de façon selon l’affinité de votre partenaire et le niveau de la compétence.]

[Vous n’êtes lié à aucun Dragon.]

Les Anges avaient raison ! Sous la condition qu’il existât un Dragon à qui se lier, cette sous-classe était un tonnerre de feu ! Yu Ilhan soupira, réalisant que son choix était correct.

— D’autres auraient également choisi cette sous-classe de combat, mais j’étais sur le point de devenir un forgeron sans rien en savoir.

— Ce n’est pas qu’il n’existe pas de sous-classes de combat, mais dis-toi que n’importe qui ne peut pas devenir Chevalier-Dragon ! C’est la première fois que je vois ça en sous-classe… Habituellement, c’est une classe principale d’un niveau élevé.

Les filles n’étaient pas surprises de cette nouvelle aberration puisqu’il s’agissait de Yu Ilhan, naturellement. Même si cette classe n’était pas vue très souvent, et jamais auparavant en tant que sous-classe, l’étonnement fit bien trop rapidement place à l’acceptation logique.

Après tout, comment un humain – ou n’importe quelle autre espèce, d’ailleurs – pouvait-il se trouver en des termes si égaux avec un Dragon, pour prétendre se lier à lui et le chevaucher ? Concernant n’importe quel autre humain, le choc aurait été bien trop important pour Liera et Herta. Au regard de Yu Ilhan, moins que ça aurait été choquant. Voilà ce qu’il était devenu à leurs yeux.

Chevalier-Dragon avait uniquement été possible pour Yu Ilhan parce qu’il possédait une puissance capable de dominer les Dragons et parce qu’il avait déjà accepté de partager un groupe qu’ils lui avaient proposé !

De plus, même si l’on devenait Chevalier-Dragon, il était compliqué de trouver un Dragon qui deviendrait gentiment une monture pour humain, et peu étaient ceux à obtenir cette classe pour cette simple raison… Non. Même ceux assez chanceux pour avoir cette chance rencontraient ce problème, eux aussi.

Mais Yu Ilhan ? Il était en possession d’un œuf et de la compétence Commandement. Il n’y aurait aucun précédent.

Il n’aurait qu’à souffrir un peu le temps que le Dragon devienne adulte.

— Donc, je devrais tout d’abord faire éclore l’œuf, décida-t-il.

Il sortit le précieux de son inventaire. Poser les yeux sur ce trésor de la nature, qui brillait d’une aura dorée aveuglante, était suffisant pour rendre la Flamme Éternelle folle de joie.

— Tu ne peux pas manger ça, l’avertit Yu Ilhan.

Ce qui provoqua un rétrécissement de la flamme, qui sembla choquée.

— Tu ne peux vraiment pas. Nous allons faire incuber cet œuf à partir de maintenant. Je te nourrirai avec tout ce qu’il faut pour que tu grandisses à volonté, et que tu puisses contrôler ta puissance pour éveiller ce petit à la vie. Ok ?

Il sentit la Flamme Éternelle acquiescer. Elle l’avait probablement fait, ce ne pouvait pas être qu’une impression.

Yu Ilhan sortit sa lance et y invoque les flammes pourpres, avant de placer la pointe au fond du four. La Flamme Éternelle les absorba avec cupidité et famine, sa couleur changeant en quelque chose d’étrange.

— Prépare-toi, j’y ajoute la Flambée !

Bien sûr, la Flamme ne savait pas de quoi il s’agissait. Yu Ilhan sortit une potion de mana intacte qu’il possédait encore parmi toutes celles qu’il avait utilisées sur Darus, et activa la Flambée tout en la sirotant à grandes gorgées.

À ce moment, la Flamme Éternelle réagit de façon exagérée, comme si elle était en train de hurler Oooh !? OOOOOOOOHHHHH !!!

Si tout ce qu’elle avait avalé jusqu’alors n’était que café intense, cette puissante aura serait un expresso super concentré en saveurs, du genre à vous tenir éveillé pendant trois nuits ! Le feu doré de la Flamme Éternelle se mit à s’agiter intensément, à brûler violemment et à irradier de joie dans toutes les directions.

— Tu l’as vraiment fait, commenta Herta sur le côté.

— Je ne sais pas ce qu’il se passe, mais je comprends que c’est incroyable, ajout Liera.

— Tu devrais simplement avouer que tu ne sais pas, la sermonna Herta.

Flambée était un monstre dévoreur de mana. Yu Ilhan n’hésita pas et plaça l’œuf dans le four.

Il aurait été compliqué de gérer la température si les flammes pourpres et la Flambées avaient dû rester sous le contrôle de Yu Ilhan, mais puisque la Flamme Éternelle contrôlait les deux désormais, et qu’elle n’avait pas oublié l’avertissement de Yu Ilhan, elle accepta gentiment l’œuf de Dragon et transféra le maximum de température nécessaire à son éclosion parfaite.

Si les Dragons avaient pu assister à la scène, ils auraient sans doute déclaré la guerre aux Cieux, prétendant qu’ils avaient besoin d’une Flamme Éternelle pour leurs œufs.

Cependant, était-ce insuffisant avec la Flambée ? L’œuf, qui brillait à cause de l’intense chaleur, sembla émettre sa propre lueur avant de voler le mana de Yu Ilhan, en plus de celui consommé par la Flambée. Et pas qu’un peu ! Yu Ilhan grinça des dents.

Comme il s’agissait d’une occasion si importante que la naissance d’un Dragon, ce n’était pas si surprenant. Yu Ilhan considérait à juste titre qu’une telle naissance était un évènement digne des annales, et lui céda son mana de bon cœur.

Puisqu’il y avait une potion de mana de la plus haute qualité dans sa bouche de toute façon, il ne tomberait pas à court de mana, même avec ce double drain.

Et lorsqu’il eut vidé à peu près 80% de la potion, il aperçut finalement une réaction. La lumière émise par l’œuf s’intensifia et une fêlure apparut à sa surface. Les Anges regardaient ça avec des grands yeux.

— Maintenant que j’y pense, réalisa Liera, c’est la première fois que j’assiste à la naissance d’un Dragon.

— C’est aussi la première fois que je vois un Ange des Cieux accepter la bénédict@!#$%#$#!

Comme Liera couvrit la bouche de Herta pour l’empêcher de parler, la fissure sur l’œuf grandissait. Au moment où elle s’étendit d’un côté à l’autre dans un zigzag incohérent, l’œuf se sépara totalement en deux morceaux dans un claquement sec.

— Hiya !

Ce qui sortit de la coquille d’un cri joyeux et vivant fut un enfant de 2 ans. Tel un phoenix né de ces cendres, il chargea hors du feu et sauta au sol. Cette manœuvre n’avait pas eu l’air du tout de ce qu’un nouveau-né aurait dû être capable de faire. C’était un 10/10 olympique.

Avec sa peau blanche, ses yeux dorés et ses cheveux d’un noir d’encre, il avait tout l’air d’un enfant en excellente santé.

Son apparence était extraordinaire, comme on pouvait s’y attendre de la part d’un Dragon, mais même si l’enfant venait à peine de voir le monde, ses traits étaient familiers.

— Papa !

Et en plus, il s’exprimait avec entrain. Pas en langue draconique, pas en anglais, non. En Coréen.

Yu Ilhen remarqua finalement que quelque chose n’allait pas.

— …Comment as-tu appris le Coréen ? demanda-t-il.

— De papa…….. ? hésita l’enfant.

Finalement, il fit claquer ses mains, et cessa d’hésiter.

— Maman a pondu l’œuf, dit-il alors, et papa me fait naître ! C’est ce que maman a dit !

— Hah… ?

— Alors c’est papa ! Je l’ai appris de papa !

Voilà qui était plutôt intéressant, songea Yu Ilhan en tournant la tête.

Quelque chose flasha dans son esprit, cette ligne de la lettre de Lecidna… Si mon enfant peut hériter de toi, ne serait-ce qu’un peu.

À ce moment, il s’était dit qu’elle lui demandait de l’élever correctement. Maintenant, en regardant ce gosse… Non, en regardant son gosse, qui avait clairement reçu son influence d’une manière ou d’une autre, il était clair que les intentions du Dragon doré n’étaient pas celles qu’il lui avait prêtées.

À bien y repenser, ça avait dû arriver lorsqu’il avait accepté que l’œuf drainât son mana comme il l’avait fait.

En une seconde, tout se connecta dans sa tête. Les questions sans réponse furent résolues ; Lecidna n’avait jamais eu l’intention de le lui cacher.

Il n’avait même plus la force de se mettre en colère, mais ne pouvait pas supporter ça sans se mettre en colère.

— C… Cette arnaqueuse ! Veuve blanche ! grogna-t-il.

Il semblait désormais clairement qu’elle n’avait jamais été une mère au foyer, mais une demoiselle en âge de se marier et à la rechercher d’un partenaire.

Raka
Les derniers articles par Raka (tout voir)
EER : Chapitre 104 Bonus
EER : Chapitre 106 Bonus

Related Posts

8 thoughts on “EER : Chapitre 105

  1. Si je pige bien Yu Ilhan a FÉCONDÉ l’œuf en mettant son mana dedans et est devenu le père BIOLOGIQUE du dragonnet ????
    Merci pour ce chapitre !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com