Rebirth - Chapitre 435
Rebirth - Chapitre 437

Et voilà le dernier chapitre régulier de la semaine ! (j’insiste sur le ‘régulier’).

J’espère que vous allez tous passer un bon vendredi et un bon week-end, et je vous dis à demain pour la suite 🙂

Expression du jour : « Être un As n’est pas nécessairement une bonne chose. Prenez le tarot comme exemple. »

Soutien :

Dons de soutiens libres : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

Discord : AlthanMaiel#8202 – Discord Xiaowaz : https://discord.com/invite/haBjJ3r

Chapitre 436 –  La Confiance d’un Père Aimant

 

Sur les huit gardes à l’extérieur, trois avaient réussi à se glisser hors du terrain pour rechercher le sniper embusqué. Après tout, l’ennemi qu’ils affrontaient était d’un bon niveau, ils se devaient d’être prêts. Il avait tout de même réussi à abattre trois de leurs compagnons en peu de temps. Les deux gardes restants, quant à eux, s’étaient dirigés en direction de la villa, du moins jusqu’à un certain point. Le sniper ne semblait pas vouloir les laisser avancer plus loin. Comme il y avait une certaine distance à parcourir hors couverture, cela était devenu extrêmement difficile pour eux de passer. Ils étaient tous des vétérans militaires, et leurs capacités de combat ne pouvaient pas être sous-estimées, mais même l’homme le plus fort du monde ne pouvait rien faire si une balle se logeait dans sa boîte crânienne.

Lorsque les trois gardes avaient fini par trouver la cachette du sniper, ils avaient découvert que ce dernier avait disparu depuis longtemps.

Après que Wisp ait été tué, Bayonet avait sauté par la fenêtre et sa silhouette avait rapidement disparu dans la nuit sans laisser la moindre trace.

En regardant Bayonet disparaître au loin, Nie Yan avait sombré dans le silence. Il ne pouvait arrêter de se demander si ce mercenaire hors normes le contacterait un jour.

« Nie Yan, pourquoi est-ce que tu veux recruter une personne aussi dangereuse ? » Avait demandé Xie Yao avec appréhension tout en faisant de son mieux pour ne pas entrer en contact avec le cadavre de Wisp.

« Je ne sais pas. J’ai juste le sentiment qu’il est digne de confiance. » Avait répondu Nie Yan, ne sachant trop comment l’expliquer.

Les yeux de Xie Yao étaient emplis de doutes. Mais même si elle n’arrivait pas à comprendre le sens de ces mots, elle avait choisi de ne pas creuser plus loin.

Un peu plus tard, le système de sécurité satellite était revenu à la normal et le centre de gestion du district avait dépêché ses forces de sécurité pour enquêter sur la situation.

Nie Yan avait demandé à Xie Yao d’appeler ses parents pour leur faire savoir qu’elle n’avait rien. Après quoi, il l’avait emmenée dans sa voiture sans que personne ne le sache et l’avait emmené au loin.

Après tout, le sniper courrait toujours et il s’était avéré être plus que dangereux.

Nie Yan savait comment fonctionnaient les tueurs à gages. Ils ne laissaient pas tomber un boulot en plein milieu. Plus les forces de sécurités débarqueraient dans le coin et plus la situation deviendrait chaotique. Et qui disait chaos, disait danger pour Xie Yao.

Roulant à travers la ville au volant de sa Thrawn, Nie Yan avait fini par emmener la jeune femme chez lui.

Après tout, les personnes ayant mis une cible sur le dos de Xie Yao ne se douteraient probablement pas qu’elle se trouvait encore dans le même district. Parfois, il était moins dangereux de rester à proximité de la gueule du loup.

Après être arrivée chez les parents de Nie Yan, Xie Yao avait de nouveau appelé ses parents pour leur faire savoir que tout allait bien. Il fallait comprendre que cette tentative d’assassinat ou de kidnapping avait complètement retourné sens dessus-dessous le Dragonsoar Financial Group ainsi que le Glory Financial Group. Ils avaient immédiatement commencé à enquêter sur la situation après avoir appris la nouvelle. Même Nie Yan avait un peu pitié pour la personne qui avait osé s’en prendre à la petite princesse des deux groupes. Non, en vrai, il n’avait pas pitié du tout !

« Mon père veut te parler. » Avait dit Xie Yao alors qu’elle était encore au téléphone avec ses parents.

« Très bien. » Avait répondu Nie Yan en attrapant le combiné. Il comprenait bien que Xie Jun voulait lui demander quelque chose.

[C’est Nie Yan à l’appareil. Qu’est-ce que je peux faire ?]

[Je laisse Xie Yao entre tes mains. Je t’en prie, garde-la à l’abri du danger. Ce n’est pas vraiment une bonne chose pour elle que d’apparaître en public pour le moment. La laisser chez toi reste de loin notre meilleure option. Après que l’on ait fini de gérer cette affaire de notre côté, sa mère et moi viendrons la chercher. Nous allons devoir te déranger en attendant.] Avait dit le père de Xie Yao sur un ton solennel.

Nie Yan pouvait dire à son ton que cette affaire n’était définitivement pas petite, sans quoi il n’aurait jamais laissé sa précieuse fille sous la garde de quelqu’un d’autre.

[Pas d’inquiétudes. Je la garderai définitivement hors de danger.] Avait déclaré Nie Yan.

Après quoi, les deux hommes avaient discuté un peu plus. Il avait appris dans cette conversation qu’il y avait un désaccord avec le Century Financial Group et que des conflits internes avaient débutés au sein du Dragonsoar Financial Group à cause du père de Liu Rui.

Nie Yan s’était soudain rappelé qu’un incident de ce genre s’était produit dans sa vie passée. Bien qu’il n’était pas au courant de l’identité de Xie Yao à l’époque, cette affaire avait pris assez de proportions pour que les infos en parlent. Le Dragonsoar Financial Group et le Glory Financial Group avaient été en pleine crise lorsque le père de Liu Rui et le grand-père de Xie Yao avaient discuté d’un sujet lors d’une assemblée générale. Il avait fallu plusieurs années pour que la situation se tasse.

Mais surtout, Nie Yan se souvenait de cette période car c’était vers ce moment-là que Liu Rui et Xie Yao avaient été déclarés comme fiancés. À l’époque, il avait appris ça par ses anciens camarades de classe et il avait plongé dans le désespoir, la dépression puis la dépravation. C’était à cette période qu’il avait fait les pires bêtises de sa vie.

Est-ce que les fiançailles de Xie Yao et Liu Rui avaient un rapport avec ça à l’époque ?

[Beau-père, si vous avez besoin que je fasse quoi que ce soit, n’hésitez pas. Je ferais définitivement de mon mieux pour aider.] Avait déclaré Nie Yan, s’assurant que les évènements du passé ne se répètent pas.

Xie Jun avait rigolé en entendant ça.

[Est-ce que ces paroles viennent de toi ou du Nie Family Financial Group ?]

[Mes paroles représentent la volonté du groupe !] Avait répondu Nie Yan. Il comprenait bien que Xie Jun voulait lui faire comprendre qu’il ne pouvait pas faire grand-chose en tant qu’individu dans cette situation.

Mais en entendant la réponse du jeune homme, Xie Jun avait été surpris. Après tout, Nie Yan n’avait que 18 ans. Est-ce que son père avait donné complète autorité à son fils concernant son entreprise ?

Bien sûr, il n’avait pas pris les paroles du jeune homme à cœur. Mais cela lui avait tout de même laissé une forte impression de ce dernier. Soudain, sa décision de confier sa fille à Nie yan était devenue plus facile à accepter.

[Tu te souviens de mes paroles lors du banquet ? Vous êtes tous les deux adultes maintenant. Je n’ai pas peur de vous laisser tous les deux ensembles sans surveillance. Mais assure-toi te prendre tes responsabilités à cœur.]

En entendant ça, Nie Yan et Xie Yao s’étaient sentis un peu embarrassés puisqu’ils comprenaient très bien ce que sous-entendait Xie Jun. Xie Yao était même devenue complètement rouge.

[Compris, beau-père !] Avait répondu Nie Yan en riant.

Xie yao avait alors pris le téléphone des mains de Nie Yan et avait discuté avec son père pendant un moment avant de raccrocher.

Une fois qu’elle avait fini par réaliser qu’elle allait vivre dans la maison de Nie Yan pour les prochains jours, elle n’avait pas pu s’empêcher de devenir frénétique. En regardant Nie Yan, ses joues étaient devenues si chaudes qu’elle aurait pu y cuire un œuf.

« Nie Yan, tes parents ne sont pas encore rentrés ? »

« Non. Je ne suis pas certain qu’ils rentreront cette nuit. Parfois ils passent plusieurs jours d’affilée au bureau. » Avait répondu le jeune homme. Sa vie de famille n’était pas si différente de celle de Xie Yao. Tous les deux avaient des parents dont l’occupation leur prenait jours et nuits.

Xie Yao avait hoché la tête en entendant ça. Bien sûr, elle savait que le mieux serait qu’ils ne reviennent pas tant qu’elle serait là, pour éviter de susciter des questions, bien entendu !

Maintenant qu’ils étaient posés, Nie Yan avait fait visiter sa villa à Xie Yao avant de lui préparer une chambre à côté de la sienne.

« Je n’ai pas de capsule supplémentaire, mais je vais demander à quelqu’un de livrer un casque de jeu décent pour le moment. Pour ta propre sécurité, je pense qu’il serait mieux que tu ne quittes pas la villa pour les prochains jours. Si tu as besoin de quoi que ce soit, n’hésite pas à me demander. »

« D’accord. » Avait répondu la jeune fille. Elle semblait bien plus réservée dans les lieux qu’elle ne connaissait pas.

C’était la première fois que Nie Yan voyait cet aspect de sa personnalité. Cela lui avait donné encore plus envie de la protéger.

« Il va aussi falloir que l’on règle l’histoire des vêtements. Donne-moi tes mensurations pour que je puisse demander à ma tante de nous en livrer. » Avait dit Nie Yan en observant le corps de Xie Yao. Elle était mince et faisait 1,67m. Il fallait avouer qu’elle était assez grande pour une fille.

Tout d’abord naturellement, elle avait commencé à donner les tailles de vêtement qu’elle portait généralement. Mais en arrivant à la taille de son soutien-gorge, elle s’était soudain sentie embarrassée.

Nie Yan avait jeté un coup d’œil à sa poitrine avant de se rappeler de l’incident sur le lit de la jeune fille.

« Tu fais probablement du 95D, pas vrai ? » Avait-il alors dit sans la moindre culpabilité. Il fallait dire que la jeune fille était plutôt bien développée.

En entendant ça, Xie Yao était restée sans voix. Il avait deviné précisément son tour de poitrine ! Elle n’avait pas pu s’empêcher de devenir rouge comme une pivoine à ce moment-là.

La voyant complètement gênée, Nie Yan avait ri doucement. Il avait décidé que la taquiner plus pour ce soir serait de l’exagération, et avait plutôt opté pour appeler la femme d’Ah Chen pour lui demander d’amener quelques vêtements et produits du quotidien pour femme.

D’ici que tout soit arrangé, le soleil était déjà en train de pointer le bout de son nez. Il avait alors appelé Guo Huai.

[Comment se porte la guilde ?]

[Tu appelles enfin !] S’était exclamé le jeune homme avec un soupir de soulagement.

Le départ soudain de Nie Yan avait laissé Asskickers United dans un véritable chaos. Il y avait plusieurs choses qui nécessitaient l’approbation de Nie Yan. Après tout, Guo Huai n’avait pas tous les pouvoirs. Mais en se basant sur les paroles de son ami avant qu’il ne se déconnecte, il comprenait bien que quelque chose d’urgent était arrivé et il n’avait pas osé appeler de peur de déranger.

Bien sûr, Nie Yan comprenait tout ça. Mais comme la situation était plus que pressante, il n’avait pas pu faire autrement que de partir comme un voleur, sans mauvais jeu de mot. Heureusement que rien de grave n’était arrivé à Xie Yao, sans quoi il ne savait pas comment il aurait réagi.

[Les choses commencent à se calmer dans la guilde. Il reste quand même quelques affaires qui requièrent ton attention. De plus, je dois aussi te parler de War God Tribe. Les cinq guildes sous la Tuoba Family ont prévu de passer à l’action. L’influence du groupe est encore assez bien ancrée dans Nisode après tout. J’ai peur que War God Tribe ne subisse une défaite. Mais on ne peut pas se permettre une nouvelle guerre. On a subi bien trop de pertes et il va falloir peut-être des semaines pour que l’on reprenne la tête dans les classements. Je ne suis pas certain que dans l’état actuel des choses, nous puissions survivre à une autre guerre.]

Guo Huai le savait aussi bien que Nie Yan, Asskickers United ne pouvait pas subir plus de pertes pour le moment.

Nie Yan avait réfléchi un moment avant de demander.

[Radiant Sacred Flame, Sapphire Shrine et Holy Empire ont aussi subi de grosses pertes. Pourquoi est-ce qu’on n’enverrait pas Battle Crazed Alliance en renfort ?]

[Impossible. Battle Crazed Alliance est actuellement en guerre avec plusieurs guildes rivales. Elle n’a toujours pas unifié Hilderlocke. Ils ne peuvent pas se permettre de se séparer de la moindre troupe.] Avait répondu Guo Huai en secouant la tête. Il avait déjà retourné la situation dans sa tête plusieurs fois. La situation à Hilderlocke était loin d’être paisible.

[War God Tribe ne succombera pas facilement. Attendons un peu de voir comment se développe la guerre.] Avait finalement dit Nie Yan. C’était la seule chose qu’ils pouvaient faire. Il ne pouvait pas se permettre de sacrifier Asskickers United pour sauver War God Tribe.

[La Tuoba Family a définitivement prévu ça en avance. C’est pour ça qu’elle a attendu l’attaque de Bloodlust Blades pour se mettre en marche. Elle sait parfaitement qu’on ne peut plus se permettre d’envoyer des renforts.] Avait dit Guo Huai sur un ton concerné.

Nie Yan se rappelait des évènements de sa vie passée. À l’époque, War God Tribe ne s’était pas développée aussi rapidement. Et comme elle n’était pas devenue suffisamment grande pour attirer les foudres de la Tuoba Family tout de suite, elle avait pu se développer. Ce n’était qu’après les conflits internes au sein de la Tuoba Family que War God Tribe avait frappé et avait unifié Nisode.

Mais à présent, War God Tribe représentait un trop gros danger, sa croissance était trop rapide. Mais comme le disait le dicton, un chameau famélique reste toujours plus gros qu’un cheval. Si la Tuoba Family partait en guerre contre War God Tribe dans l’état actuel des choses, il serait dur de déterminer qui finirait par l’emporter.

Mais du fait du manque d’engin de siège pour le moment, War God Tribe ne devrait pas avoir trop de problèmes pour supporter l’état de siège un moment.

Nie Yan avait alors donné à Guo Huai une liste de 2.000 noms. Il s’agissait d’experts d’Asskickers United qui n’avaient pas perdu de niveaux durant la bataille de Cripps. Il lui avait alors ordonné d’en déployer autant que possible pour venir en aide à War God Tribe. Quant à lui-même, il ne pouvait définitivement pas se rendre à Nisode. Hélas, il y avait bien trop de choses qu’il devait faire.

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
Rebirth - Chapitre 435
Rebirth - Chapitre 437

Related Posts

9 thoughts on “Rebirth – Chapitre 436

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com