EER Chapitre 38

EER Chapitre 37
EER Chapitre 39

Chapitre 38 : Deuxième classe 1/10

 

Le train d’atterrissage de l’avion venait à peine de se poser que déjà, Yu Ilhan se leva d’un bond.

« Donc, il est où le donjon des trolls ? » demanda-t-il à Herta.

« C’est le Grand Canyon. » répondit-elle, une pointe d’ironie dans la voix.

« Eh merde… »

L’impression d’être victime d’un mauvais sort atteignit soudain chez lui un nouveau stade. Restait à espérer que le dénommé Hajin était parvenu à calmer le désir brûlant de Yuna à visiter l’endroit. Dans le doute, il lui sembla plus sage de s’éloigner le plus rapidement possible de l’aéroport de Phoenix, aussi y trouva-t-il un certain réconfort lorsque les rayons du soleil vinrent caresser sa peau. Il enfila sa veste en cuir et couvrit son visage d’un masque avant de courir à toute allure.

Il courait désormais si vite que même certaines voitures de sport auraient été bien en peine de le rattraper. Non, d’ailleurs, que qui que ce soit aurait été à même d’y parvenir, puisqu’il restait introuvable aussi bien à leurs yeux qu’aux radars les plus perfectionnés. Il en profita pour se détendre un peu en ouvrant son interface.

Cœurs de monstre endormi de deuxième classe : 0 / 500 unités
Sang de troll : 0 / 500 litres
Sommeil reposant : 100 / 100 heures
Pierre magique de monstre de troisième classe : 1 / 1 unité

« Tu es certaine que les trolls sont de deuxième classe ? » demanda-t-il à la seule capable de l’entendre.

« Il existe plusieurs types de trolls, mais tu trouveras ce que tu cherches dans le donjon, je n’ai aucun doute là-dessus. Tu vas essayer de tout faire d’un coup ? »

« C’est uniquement pour ça que j’ai changé d’arme. »

« Les trolls dorment beaucoup, c’est vrai. Ils ont par contre des sens extra développés, mais pas de matière à voir par delà ta discrétion. Non, le problème c’est que… »

« C’est que quoi ? » s’impatienta-t-il.

« C’est qu’il n’y aura jamais 500 trolls dans un seul donjon, même dans le Grand Canyon. »

« Ange, ou démon… ? »

Herta se contenta de rire face à sa réaction. Yu Ilhan, quelques instants plus tard, arriva face au Grand Canyon, dont le nom lui sembla tout sauf exagéré.

« C’est impressionnant… » lâcha-t-il, abasourdi.

« Tu as passé un millénaire sur Terre, et tu n’as jamais visité cet endroit ? Mais, qu’as-tu donc fait pendant tout ce temps ?! »

« C’est… tellement… beau… »

Absorbé par la vision majestueuse, il ne lui prêta plus la moindre attention. Par chance, la Terre ne s’était stabilisée que depuis un temps très court, aussi la reprise des activités touristiques restait-elle encore exclue. Le Grand Canyon lui appartenait.

Herta eut un sourire ému, presque fier, d’être parvenue à lui faire autant plaisir en l’invitant en ce lieu. Une mère ressentait-elle la même chose en faisant découvrir le monde à son enfant ? Ses pensées comme ses sentiments commencèrent à se mélanger et elle s’apprêta à lui envoyer quelque méchanceté pour briser la mièvrerie, mais Yu Ilhan ne lui en laissa pas l’occasion.

« Sans toi, je me serais déjà perdu mille fois à essayer de trouver le donjon. »

« Ça m’arrache le cœur de l’admettre, mais tu as raison. » lui balança-t-elle finalement.

À flanc de falaise, il reprit sa course. Fort heureusement, le problème du poids de la besace avait été réglé, aussi l’impressionnante mais néanmoins fragile nature ne risquait rien. Il commença à se questionner sur la taille exacte du canyon, dont de très nombreuses parties restaient encore inexplorées.

« Je suis sûr qu’il y a encore des monstres qui rôdent encore, en dehors du donjon. » lança-t-il, sans vraiment attendre de réponse.

« Il y en a un juste là. » lui répondit-elle immédiatement.

Les circonstances lui firent un peu penser à certains jeux de rôle auxquels il avait pris tant de plaisir à jouer, où des héros vêtus d’amas de ceintures couraient sur de vastes terrains avant de rencontrer, sporadiquement, un monstre.

Parfois, il en apparaissait des rares, et on organisait même des chasses pour eux. Enfin, dans le cas présent, Yu Ilhan se moquait totalement d’eux. La seule chose qu’il visait, c’était le donjon. Malgré tout… les seuls monstres qui avaient pu échapper au piège de la destruction étaient soit très malins, soit particulièrement chanceux. Dans les deux cas, ils constituaient une source d’expérience supplémentaire.

Vous obtenez 333 395 points d’expérience.
Scorpion des sables (niveau 53) ajouté aux archives.

« Qu’est-ce que foutent des scorpions des sables ici, alors qu’il n’y a pas de sable ? » s’étonna-t-il juste après en avoir transpercé un.

« Tu as déjà vu des étoiles de mer dans le ciel ? » le provoqua-t-elle.

« Le qualificatif c’est la mer, ici. Et oui, j’en ai déjà vu dans la mer. » répondit-il avec un sourire glorieux.

Afin de ne pas perdre de temps, Yu Ilhan évita les détours trop importants et les monstres qu’il n’était pas certain de pouvoir tuer d’un coup, sans freiner sa course. Il ne pouvait trop se permettre de jouer les touristes s’il voulait atteindre rapidement le vortex.

« Tu ne profites plus de la vue ? » s’interrogea Herta.

« Si. Je suis content qu’on soit ensemble pour voir ça. »

Sidérée, Herta poussa un étrange borborygme. Elle se sentait à la fois terriblement touchée, mais non moins agacée. Avait-il lui aussi la possibilité de lire dans les pensées ?

« Hmpf, se reprit-elle pour signifier son mépris. Tu crois pouvoir obtenir mon cœur comme ça ? Je suis un être supérieur à toi, ne l’oublie jamais. »

« C’est le donjon, non ? »

Il ne prêta qu’une oreille distraite à son propos, soit pour y revenir plus tard, soit parce que quelque chose avait attiré son attention. Herta réalisa rapidement de quoi il était question.

« Qu’est-ce que c’est que ce truc… ? » bégaya-t-elle.

« À toi de me le dire, être supérieur… » répondit-il d’une voix nasillarde.

Mais Herta ne semblait plus d’humeur à plaisanter. Le vortex était d’une taille parfaitement anormale. Certes, celui abritant le donjon des cœurs de métal était lui aussi d’un beau gabarit, mais très loin d’atteindre les 7 mètres de celui-ci !

« Il y a quelque chose qui cloche avec ce donjon. D’autres anges m’ont pourtant assuré qu’il n’y avait aucun problème avec celui-ci, lorsque je leur demandais conseil sur la récompense à te fournir… » admit Herta.

« J’ai l’impression que partout où je passe, il y a quelque chose qui merde. C’est à se demander si je n’ai pas été Adolf Hitler, dans une autre vie. » lâcha Yu Ilhan, blasé.

« Au moins, tu sais toujours t’en dépatouiller. Bon, laisse-moi un moment, je dois inspecter un peu les alentours. »

Herta descendit de son trône à la forme sphérique et entreprit ce qu’elle avait annoncé. Il sembla à Yu Ilhan qu’elle était surtout en proie à la panique, mais elle eut malgré tout tôt fait de réaliser ce qui avait pu causer cet événement.

« Je pense qu’il y a deux pièges de la destruction un peu trop proches. À cause de la saturation de mana dans l’air, le donjon a pris des proportions dantesques. C’est un phénomène rarissime, mais il change aussi la nature des monstres. Enfin, rassure-toi, nous ne sommes pas face à une surcharge. Encore heureux, d’ailleurs, parce que là, la situation aurait véritablement été dramatique. » expliqua-t-elle.

« Rarissime, tu m’en diras tant… Bon, en tous cas, je comprends mieux. » répondit-il, pas trop bien convaincu.

« Il y a un autre point que je dois te signaler : il est tout à fait envisageable que d’autres monstres que les trolls soient apparus. En temps normal, les monstres de différentes races ont tendance à se combattre, mais nous avons pu observer depuis quelques temps qu’ils avaient plutôt tendance à s’unir face à une menace commune. Mais tout sur Terre échappe à nos prédictions, à commencer par toi… Reste sur tes gardes, tu veux ? »

« Où veux-tu en venir ? »

« Deux pièges, deux boss, capiche ? »

« Voilà qui est beaucoup plus clair ! »

« Je ne suis pas ton jouet, hein. Je m’exprime comme je m’exprime. Bon, en tous cas, le donjon n’a l’air d’être que de niveau 40. Les nouveaux monstres doivent être plus faibles que les trolls. »

« C’est possible qu’il n’y en ait pas du tout ? » s’interrogea-t-il, l’air légèrement désabusé.

« Hélas… Si c’est le cas, on n’aura qu’à partir. N’oublie pas à qui tu parles ! Je gère la situation. »

« C’est bien ce qui m’effraie, Herta… »

« Tu… Ok. J’admets que tout ne se déroule pas exactement comme prévu, mais tu n’es pas obligé de chercher à me blesser. » répondit-elle, la mine attristée.

Il se tût, conscient d’avoir été un peu loin, même s’il n’avait fait qu’exprimer ce qu’il ressentait. Restait donc à espérer qu’encore une fois, Herta se soit trompée et que le donjon révèle un défi bien plus important que celui présenté.

L’important, pour lui, était de faire évoluer rapidement sa compétence de repos. Car, à en croire Herta, cette aptitude révélait une puissance colossale, et c’était celle dont le requis était le plus simple à obtenir. Rapidement, Yu Ilhan fut convaincu que le donjon allait s’avérer bien plus complexe que prévu, mais la promesse de pouvoir modifier la nature même de son sommeil lui aurait fait affronter n’importe quel danger.

« À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ! » cria-t-il avant de s’enfoncer dans le vortex, la lance de la faucheuse en main et Herta fermement accrochée à sa tignasse.

Le paysage changea tout à coup, révélant une espèce de château au sommet d’une falaise.

« Je préférais l’autre vue… » gémit Herta.

« Au moins, il y a des trolls. »

Lui n’était pas venu ici pour admirer la vue, sinon celle de la silhouette énorme à la peau grisâtre, dont chaque détail semblait calquer sur les descriptions qu’il avait pu lire dans ses romans. Un détail en particulier acheva de le convaincre.

« Trooooooll… dodooooo… »

Le dos appuyé contre un arbre d’une taille surprenante, le troll avait un petit quelque chose de charmant, comme un petit vieux bavard lors de sa sieste.

« C’est dingue, il parle comme nous ! » s’étonna Yu Ilhan.

« Ce n’est pas important. Quoique, à la réflexion, si. Ça l’est. » se corrigea Herta.

Seuls les monstres les plus évolués et les plus intelligents étaient capables de parler. Tout comme les lézards de feu, les trolls semblaient avoir acquis un fragment des annales akashiques terriennes, qui leur avait octroyé la possibilité de s’exprimer dans un langage compréhensible. L’ennui était que ceci ne pouvait avoir constitué leur seul et unique apprentissage…

Ce qu’allait lui réserver le troll comme surprise, il n’en savait encore rien, mais il comprit enfin la différence entre un monstre standard et un mutant, comme l’avait nommé Herta. Enfin, peu importait comment on appelait le phénomène : manger les archives, muter, voler des connaissances dans les archives, le fait était qu’ils en avaient acquis une partie.

« C’est du bachotage, si tu veux. C’est assez clair pour toi, comme ça ? » lança Herta.

« Ouais, ouais… » grommela Yu Ilhan.

« Bon, qu’attends-tu pour le tuer ? »

« Qu’il s’endorme. »

« Mais il dort déjà… »

Yu Ilhan regarda avec un soin tout particulier le troll et effectivement, il lui sembla bien qu’il dormait d’ores et déjà.

« Incroyable. Il dort déjà en 3 secondes, c’est une capacité spéciale de la compétence repos ? » demanda-t-il.

« Oui. »

Herta réalisa soudainement que Yu Ilhan avait rigoureusement la même capacité… mais se retint de le dire. Lui réajusta rapidement son armure et s’approcha du troll. Même face à lui, les sens du monstre ne parvinrent pas à ressentir la moindre vibration dans l’air. Et d’un seul coup, Yu Ilhan lui trancha la tête.

Vous obtenez 560 705 points d’expérience.
Troll des hautes-terres (niveau 72) ajouté aux archives.

Même sans coup critique, les effets de l’attaque surprise étaient chez lui tellement augmentés qu’il pouvait tuer un monstre de niveau 70 en un seul coup, même sans avoir obtenu sa deuxième classe.

Cœurs de monstre endormi de deuxième classe : 1 / 500 unités
Sang de troll : 3 / 500 litres

« Trop facile ! » se satisfit-il.

« Pour toi, oui. »

Il balança le cœur arraché tel quel, et ponctionna le sang du troll avec une grosse seringue. De prime abord, l’idée de n’en pouvoir tirer que 3 litres l’ennuya, mais il aurait largement de quoi faire après avoir obtenu 500 cœurs.

« Je devrais en avoir 1500 litres, d’ici là… » compta-t-il à haute voix.

« Si tu dois en boire, fais ça loin de ma vue, s’il te plaît. »

Sa chasse continua ainsi dans la bonne humeur, persuadé qu’il était de pouvoir rapidement faire évoluer sa compétence. Hélas, son excitation allait bientôt laisser place au désespoir.

« C’est fou… Ce donjon est gigantesque, et pourtant le niveau minimum n’est que de 40 ? »

« Reste sur tes gardes quand même, Na Yuna. On ne sait pas exactement ce qu’il abrite. »

« Tu t’en fais toujours pour rien, Feyta… Je veux juste récupérer un peu de poison de scorpion, on rentrera en Corée après. » lui répondit Hajin.

« C’est notre premier rendez-vous ensemble, Hajin… et dans un donjon, qui plus est ! »

« Je t’ai déjà dit de chercher un autre mec, Yuna. »

« Vous allez m’écouter, oui ?! » s’énerva Feyta.

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

EER Chapitre 37
EER Chapitre 39

6 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre, j’avais du temps libre au boulot.

    Répondre
  2. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  4. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  5. essitamessitam

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com