EER Chapitre 51

EER Chapitre 50
EER Chapitre 52

Chapitre 51 : Partenaires 4/5

 

Yu Ilhan ne fut d’ailleurs pas le seul à recevoir la visite des anges. Après la réunion de crise dans les cieux, de nombreux anges‐gardiens furent dépêchés sur Terre. La décision d’envoyer Lita n’était pas de l’avis de tout le monde, étant donné ses intentions, mais après tout, Yu Ilhan avait bien mérité une petite récompense.

– J’ai deux fardeaux de plus à porter, donc… lâcha‐t‐il.

– Qui est‐ce que tu appelles fardeau, là ?! Nous ne nous sommes pas vus depuis très longtemps, et la première chose que tu fais c’est d’être méchant ! grogna en réponse Herta.

– Ça ne fait que deux mois, n’exagère pas non plus… Bref, c’est vrai que je suis resté isolé pendant un millénaire, Lita ?

– Euhm… répondit hésitante cette dernière, détournant le regard du sien.

En dépit du fait qu’elle l’avait tenu sous silence pour le protéger et qu’il ne semblait pas s’en être tant offusqué, elle ressentait toujours une certaine gêne dès que la conversation menait à ce point précis.

– Tu fais bien de mentionner ça, lui fit remarquer Herta. Comme ça te concerne directement, je crois que tu as le droit de savoir ce dont nous avons discuté lors du conseil suprême. Enfin, si ça t’intéresse ?

– Bien sûr. Je t’écoute, assentit l’intéressé.

Tandis que Lita restait à genoux, écrasée par le poids de sa culpabilité, Herta lui fit le détail des différentes décisions prises et le mit du même temps au courant du fait qu’il était, en quelque sorte, devenu le champion des cieux. En tant que tel, il allait désormais bénéficier d’un traitement de faveur.

– C’est aussi pour ça que d’autres anges nous ont accompagnées. Comprends bien que même ainsi, la Terre va traverser de très rudes épreuves, conclut Herta.

– En d’autres termes, vous ne savez pas ce qu’il se passe, mais je dois m’attendre à d’autres surprises du type de Reta Kar’iha ? demanda‐t‐il d’une voix agacée.

– C’est exactement ça.

– Vous servez vraiment à rien… grommela‐t‐il.

– Je ne vais pas prétendre le contraire. Tu es resté seul pendant mille ans, donc tu sais mieux que personne quelles difficultés on traverse, lui répondit‐elle sans ambages.

– Hein ? Tu… tu es d’accord avec moi ?! Qu’est-ce qu’ils t’ont fait ? Où est Herta ?

– Nous te considérons comme un allié potentiel, continua Herta sans faire attention à ses remarques. Dès lors, il ne sert plus à rien de t’apparaître comme des êtres aux pouvoirs illimités. Tu m’as sauvé la vie, tu te souviens ? C’est aussi pour ça que les cieux te considèrent différemment, désormais.

– À ce sujet… j’aimerais bien recevoir mes récompenses. Plein de trucs cools, genre une option de conservation pour la besace ! s’excita-t-il tout à coup.

– Tu t’en contenteras ?

– Sérieux ?!

Herta lui semblait avoir changé… peut‐être trop, à accéder à toutes ses requêtes. Il en vint même, peut‐être par jeu, à chercher des caméras cachées dans son atelier. Cependant, Herta ne plaisantait pas et, rassuré, il formula une idée absurde qui lui passait par la tête.

– Tu crois que je pourrais transférer sur commande le poids de la besace à un autre objet ? demanda‐t‐il en effet.

– Encore avec cette idée ? répondit‐elle d’un air incrédule.

– Herta, ne te rapproche pas trop de mon Ilhan… ne put s’empêcher de lancer Lita, une pointe de menace dans la voix.

– Lita… ne commence pas, la prévint en réponse Herta.

– … Oui, cheftaine !

Enfin, même cette requête fut acceptée. C’était une opération assez simple, même si concernant la faculté de la besace à conserver les aliments et les chairs, les deux femmes eurent à quérir l’aide d’autres anges.

Besace
Options :

Conservation
Contrôle du poids

Extension dimensionnelle

Transfert de poids

 

– Parfait ! se satisfit‐il.

– Tu m’en vois ravie. Concernant les autres récompenses, maintenant… commença Herta.

– Herta, tu es sûre que ça va ? Tu veux manger quelque chose, peut‐être ? l’interrompit-il.

S’il était parfaitement sain de se méfier du danger, ce même type de comportements pouvait parfaitement se retrouver lorsqu’une situation trop belle pour être réaliste se présentait…

– Je vois que tu continues de te sous‐évaluer, Yu Ilhan. Ce que tu as accompli ne mérite pas moins, le rassura Herta, un sourire aux lèvres. Lita, je crois que c’est à ton tour.

– Oh, c’est vrai ! remarqua‐t‐elle.

Un peu sidéré, Yu Ilhan fit une étrange grimace à l’idée que soit mentionnée Lita alors qu’il était question de récompenses. Chose qu’Herta ne put s’empêcher de remarquer…

– C’est bien ce que tu crois, Yu Ilhan, lui dit‐elle.

– Je t’ai dit d’arrêter de lire dans mes pensées, Herta !

– Ilhan est tellement mignon, des fois ! s’amusa Lita.

– Toi aussi, tu te moques de moi ?!

Ainsi, Lita se leva et s’approcha lentement de lui, qui ne savait plus où se ranger ni quoi faire. Mais…

– Tu n’as pas encore choisi de sous‐classe, je me trompe ? lui demanda‐t‐elle.

– Hein ? s’étonna-t-il franchement.

Devait‐il être déçu ou rassuré ? En tous les cas, la découverte de la classe de faucheur néophyte avait totalement occulté chez lui la possibilité d’acquérir une sous‐classe, aussi venait‐il seulement de s’en rappeler. Néanmoins…

– Quel rapport avec les récompenses ? demanda‐t‐il confusément.

– Ferme les yeux et pense à une sous‐classe. Tu découvriras pourquoi par toi‐même, lui expliqua Lita.

Ce qu’il fit aussitôt. Sous ses yeux entreprit alors de s’afficher un texte vert, où les archives l’informèrent du travail de compilation en cours. Forgeron, cuisinier, enchanteur et même charpentier… toutes les sous‐classes possibles et imaginables furent proposées, jusqu’à ce que, tout en bas de la liste, apparaisse une classe qui émettait une lueur blanchâtre.

– C’est quoi ? Un genre d’avertissement pour me dire que je dépasse les bornes ? plaisanta‐t‐il.

– Mais non, le rassura Lita. C’est juste ce dont on parlait.

Ainsi donc était‐ce sa récompense… Lita et Herta devaient avoir trafiqué les archives, lui sembla‐t‐il tout du moins, car la sous‐classe proposée était celle d’ami des anges.

– Nous avons préparé cette récompense de sorte à t’assister plus activement en te transférant une partie de notre pouvoir, même s’il reste restreint de par les contraintes terrestres. De telle manière, nous pourrons aussi déployer l’ensemble de notre puissance dans les mondes abandonnés… lui expliqua Herta, en finissant sur un ton légèrement frustré.

– Ha ha ha. C’est juste parce que t’as mal vécu que la faucheuse t’écrase, hein ? la provoqua‐t‐il.

– Il va m’être difficile de te prétendre le contraire. Cependant, vu que tu as tendance à t’attirer les pires ennuis, j’imagine que tu ne vas pas cracher sur un peu de notre force ?

– C’est complètement faux. Faux, et archi faux !

À la vérité, il savait qu’elle disait vrai. Il avait beau tout faire pour éviter les ennuis, ils finissaient immanquablement par le trouver… Son pouvoir agissait peut‐être comme une sorte d’aimant ? Il s’en persuada assez rapidement, et alla même jusqu’à se convaincre qu’il était frappé par une terrible malédiction. Le genre de malédiction capable de lui faire expérimenter toutes sortes d’épreuves auxquelles, fort heureusement, le commun des mortels ne serait jamais exposé… Il se sentait un peu parfois comme le Détective Conan, à toujours foncer droit vers les problèmes… À la différence près que ce n’était pas les autres qu’il exposait au danger, mais bien lui‐même !

– En plus, si tu choisis cette classe, que tu finisses ou non par acquérir du mana ne changera plus rien au fait qu’on pourra être ensemble pour toujours ! insista Lita.

Elle disait vrai. En devenant l’ami des anges, il permettrait à Herta et Lita de le visiter aussi souvent qu’elles le jugeraient nécessaire. Il ressentit un court instant le désir de briser ses espoirs, juste pour la voir pleurer, mais l’idée n’était pas si désagréable que ça.

– Ok, puisque vous y tenez tellement, répondit‐il en hochant de la tête.

– Alléluia ! exulta‐t‐elle.

– C’est pour toi, la récompense, hein. C’est pas comme si j’avais envie d’être avec toi, va pas te faire d’idées… souffla Herta.

– Qu’est-ce que tu racontes ? Ça m’a même pas traversé l’esprit, la calma‐t‐il.

– Donc tu ne veux pas être avec moi ? Tu me rejettes, c’est ça ?!

– Pfff… Ahahaha ! lâcha Lita, pliée en deux.

Il se sentait toujours un peu mal à l’aise lorsque les émotions des autres faisaient irruption dans son champ de perception… En fait, il n’en attendait pas autant de la part des autres. D’ailleurs, il n’attendait rien de la part des autres. Jamais et sous aucun prétexte. Agir en parfait trouillard était le seul moyen qu’il avait trouvé pour ne pas être déçu, et il en avait parfaitement conscience. Ceci étant dit, peut‐être ce mécanisme de défense avait‐il du bon. Que se serait‐il passé, si la simple remarque d’Herta avait suffi à secouer les fondations d’une relation longue d’un millénaire entre Lita et lui ?

Aussi se contenta‐t‐il de rire à son tour, puis il sélectionna la classe d’ami des anges. De la même façon que chaque fois qu’il avait sélectionné une classe, une impression de puissance l’envahit tout à coup. Cependant, dans le cas de cette sous‐classe, il eut davantage l’impression qu’un nouvel organe interne avait fait son apparition chez lui.

– Je me sens pas très bien… avoua‐t‐il.

– Ça va aller, Yu Ilhan, tenta de le rassurer Herta.

– C’est parce que tu te lies à une forme d’existence supérieure à la tienne. Tiens le coup, ça va passer, vint à son secours Lita d’une voix plus chaleureuse.

Il ne risquait de toute manière absolument rien. Après un moment, l’étrange sensation fit place à une autre, plus douce. Un peu comme lorsqu’il constituait un groupe. Il se sentit plus proche que jamais d’elles, au point de créer une légère tension dans l’air.

– C’est très agréable… leur dit‐il d’une voix légèrement éraillée.

– On compte sur toi, Ilhan ! lui cria Lita.

– Il était temps. Terminée la Herta qui se laisse dépasser comme la dernière fois, tu vas voir si tu oses encore dire que je suis inutile… grommela Herta.

Classe d’ami des anges obtenue.

Vous pouvez prendre pour partenaires un maximum de 2 anges.

Toutes vos aptitudes augmentent de 30% face à un briseur ou un mort‐vivant.

Compétence passive obtenue : protection angélique.

Les chances d’être touché par un coup fatal diminuent de 30%.

La résistance aux malédictions augmente de 30%.

Toutes les récompenses de quêtes seront augmentées de 30%.

Cette compétence n’a pas de niveau, mais elle peut être améliorée une fois certaines conditions remplies.

Compétence active obtenue : soutien angélique.

Vous pouvez maintenant emprunter une fraction du pouvoir des anges, dépendante du niveau de maîtrise, lorsque vous vous trouvez dans un monde abandonné.

Plus vous avez d’anges pour partenaires, plus le potentiel de cette compétence augmentera.

Vous avez actuellement pour partenaires : Herta, Lita.

 

Rien qu’à en voir la description, Yu Ilhan comprit aussitôt que les briseurs et les morts‐vivants étaient les ennemis jurés des cieux. Quant au reste…

La protection angélique était une véritable bénédiction. Il n’avait encore jamais infligé ni subi de coup fatal, mais à en voir à quel point les monstres souffraient lors de ses coups critiques, la simple idée de voir les chances d’en subir un diminuées le rassuraient grandement. De même pour les malédictions, et il ne se serait pour rien au monde plaint de la possibilité d’avoir de meilleures récompenses.

Le soutien angélique le surprit moins, Herta venant tout juste de lui faire le détail de cette aptitude. Elle n’avantageait cependant pas que les anges, aussi s’estimait-il satisfait d’avoir un soutien supplémentaire s’il devait un jour recroiser la route d’un monde abandonné, qu’il voyait comme un cauchemar éveillé.

En définitif et la plupart des sous‐classes n’ayant aucun effet sur les capacités de combat, il était ravi de ce choix.

– Tiens ? On peut améliorer le soutien angélique ? remarqua‐t‐il soudainement.

– Oui, plus tu t’associeras à des anges, plus vite tu atteindras le palier du niveau suivant, lui répondit Lita d’une voix légère.

Elle ne fit que citer une évidence, mais pour Yu Ilhan, c’était tout sauf un sujet à prendre à la légère. L’image de l’agneau s’enfonça dans le territoire des loups lui sembla alors tout à fait à propos. Lita ne devait pourtant pas entretenir quelconque grief contre lui, mais pour quelqu’un de vierge depuis plus de mille ans, il fit là part d’une surprenante clairvoyance.

– Maintenant qu’on t’a tout donné… si tu prenais un peu soin de nous, Yu Ilhan ? lui lança d’abord Herta.

– Oui, on ne s’est pas vu depuis très longtemps, toi et moi. Allons jouer un peu… reprit Lita, un sourire libidineux plaqué au visage.

Sans doute aurait‐il pris peur de par le passé, mais les effets de cette classe étaient tels qu’il ne ressentit rien d’autre que la plus grande joie.

– Soit. Mais d’abord, je finis ma lance, les harpons et je m’occupe du sang des trolls ! trancha‐t‐il.

– T’as toujours pas lâché ça ?! explosa Lita.

Malgré le temps qui les avaient séparés et tout le bonheur qu’il ressentait à l’idée d’enfin la retrouver, la particularité du jeune homme passa avant elle. Le travail d’abord, encore et toujours…

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

EER Chapitre 50
EER Chapitre 52

7 Commentaires

  1. Cèlen

    Quel bosseur notre MC !!! XD

    Merci pour le chapitre ça fait vraiment plaisir de lire a nouveau EER

    Répondre
  2. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    « un sourir libidineux sur le visage » y’a pas à dire, je suis team Lita.

    Répondre
  5. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  7. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com