DMS : Chapitre 6

DMS : Chapitre 5
DMS : Chapitre 7

Je vais profiter de cet apparté puisque je sais que tu vas lire ce chapitre 😇

Toi qui viens de me faire des dons pour lvl1s ce matin, pourrais-tu passer sur notre discord et me mp ? 

Il y a quelque chose que j’aimerais comprendre 😊

Merci ! 

 


 

 

Chapitre 6 – Ce n’est qu’un essai (2)

 

 

Il se foutait de ma gueule, le con ! Cependant, il avait raison. Je ne comprenais pas encore la logique profonde de tout ce système, mais s’il fallait en passer par là, alors je n’avais pas d’autre choix.

 Comment fait-on, alors ?

 Place un coffre, et à l’intérieur, un équipement aléatoire. Ce sera un équipement créé au hasard lors de l’ouverture du coffre, selon le niveau du donjon.

 Ah ! Je vois. D’ailleurs, quel est le niveau de mon donjon ?

 Pour le moment, il n’en a pas. Tu ne le vois pas, mais l’entrée est bloquée par une barrière infranchissable. Tant que tu n’as pas décidé d’ouvrir le donjon, il n’a pas de niveau. D’ailleurs… Il faut encore gérer d’autres choses. Place ton coffre, pour le moment. Ça te donnera assez de marge pour terminer le donjon, je pense.

Un coffre ? Oui, d’accord. Mais où ? Je n’allais pas le mettre devant l’entrée pour que n’importe qui puisse se saisir de son contenu. Soudain, mon regard se posa sur le petit camp près de l’eau, et à l’intérieur de la plus grande hutte, qui ressemblait un peu à celle d’un chef, un petit coffre en bois sans fioritures apparut. Effectivement, placer un coffre ne coûtait rien mais n’offrait pas de bonus, je pouvais le sentir. J’imaginais déjà les stratagèmes de salaud que je pourrais inventer grâce à ça.

 Ah, s’écria FeiLong comme s’il avait une fois de plus lu dans mes pensées, un coffre vide disparait au bout de quelques minutes, alors met vite quelque chose dedans.

Déçue, j’y plaçais un équipement aléatoire. Ce n’était pas tant un objet, mais plus un principe, une idée, que j’y avais mis. Je savais qu’il n’y avait rien de plus qu’une espèce de code dans le coffre, comme un genre de programme informatique, et qu’il s’activerait à son ouverture pour créer un objet. Le petit coffre que j’avais placé là pouvait contenir des objets jusqu’au niveau 5. J’en étais encore bien loin.

Je sentais un regain de vigueur dans mon esprit, et je savais que j’étais capable de déplacer des montagnes à nouveau. Bien que je n’eus aucun intérêt à déplacer une montagne à ce moment, c’était toujours un sentiment agréable.

— Le premier monstre que tu vas placer dans ton donjon en sera le boss. Tu ne possèdes qu’un seul type de monstre donc tu n’as pas à t’inquiéter, mais plus tard, garde ça à l’esprit. Vas-y, invoque un tomte.

J’allais donner la vie ? Comme ça ? C’était étrange de se dire ça. Tout ce que je faisais comme par magie, d’accord, c’était génial, mais là on parlait de créer un être vivant. J’espérais que ça allait toujours être aussi génial quand ils finiraient par se faire pourfendre. Ils allaient être mes bébés, après tout… Non ?

Le tomte… Une petite créature humanoïde de trente à quarante centimètres, coiffé d’un bonnet rouge et ressemblant vraiment à un nain de jardin, en plus violent cela dit. Ils vivaient en communautés soudées de pêcheurs et de chasseurs, et ce qu’ils chassaient était très souvent l’humain, plus faible et plus lent que beaucoup d’animaux sauvages.

Actuellement, je possédais un tomte de niveau 1~5, ce qui signifiait que je pouvais placer ce monstre dans mon donjon et que son niveau allait être adapté à l’intérieur de cette fourchette.

J’étais un architecte de niveau 1. Alors mon donjon était virtuellement de niveau 1. En faisant apparaître cette petite créature au milieu du village, ça me laissa une sensation étrange, comme si son regard pouvait percer mon âme, et qu’il savait que je l’avais mis là pour y mourir tôt ou tard. Mais il ne m’attaqua pas, et ne montra pas même la moindre trace d’hostilité ou de rancune. Il se tourna et commença à grossir légèrement.

 Il devient le boss du donjon, hein… ?

Oui.

Il était désormais un peu plus grand qu’avant et la forme de ses muscles était parfaitement dessinée sur son torse nu. Il n’était plus habillé que d’un pagne en fourrure, mais portait toujours son bonnet rouge. Il fallait croire que c’était un attribut non négociable de cette race de monstres. Dans sa main, il tenait une lourde massue, qu’il déposa au sol, juste à côté de la hutte du chef. Au-dessus de sa tête, un nom apparut.

〈 Thomred le Troglodyte – Niveau 3 〉

Il avait gagné deux niveaux et était devenu un tomte troglodyte avec un nom ! Certainement lors de sa transformation en boss. Peut-être aussi parce qu’un tomte troglodyte était plus fort qu’un tomte normal ?

 Place encore quelques tomtes, allez. C’est du bon travail que tu fais là, chuchota FeiLong.

Pourquoi est-ce qu’il chuchotait ? Il n’allait pas se faire attaquer de toute façon. Le tomte nous avait déjà vus et ne se préoccupait absolument pas de nous. A ce moment, il était assis près du feu, son regard perdu dans les flammes dansantes. Il y avait presque quelque chose de triste dans ce spectacle.

Un après l’autre, je fis apparaitre huit tomtes de plus. Ils ne se transformèrent pas, mais apparurent immédiatement à l’image de leur boss, bien que plus petits, et moins musclés. Ils étaient tous de niveau 1 ou 2. Aussitôt apparus, ils me regardaient subrepticement et se joignaient à leur chef autour du feu de camp. Au bout d’un moment, je finis par les entendre murmurer et grogner, sans toutefois comprendre un traitre mot de ce qu’ils pouvaient bien raconter.

Au bout de quelques dizaines de secondes, tout le monde se leva. Le chef et trois tomtes se mirent à faire les cent pas dans la grotte, comme s’ils étaient partis pour effectuer une ronde, histoire de vérifier que personne n’entre par ce petit bassin ou par ce trou d’eau dans le mur… Ils n’étaient pas très intelligents, je venais de le réaliser.

Parmi les cinq tomtes restants, deux coururent près de l’entrée, juste à la sortie du tunnel menant à l’extérieur, et y restèrent pour monter la garde, armés de petits gourdins en bois. Les trois restants se mirent à marcher de façon complètement désordonnée à travers le village, alternant entre plusieurs comportements : s’ils ne s’asseyaient pas près du feu, ils se levaient et allaient inspecter une ou l’autre hutte, ou s’arrêtait et grognaient quelques mots à un de leurs camarades avant d’aller vérifier ce qu’il se passait un peu plus loin. Ils s’étaient mis à vaquer à leurs occupations, et j’allais invoquer deux autres tomtes pour utiliser le reste de mes réserves quand FeiLong me lança :

 Maintenant, donne-leur un filet. C’est un piège de débutant inclus dans le Starter Pack.

 Ah ? D’accord.

Effectivement, un large filet apparut lorsque j’en fis le vœu, et tomba près du village. Les trois tomtes qui s’affairaient arrêtèrent ce qu’ils faisaient et s’en emparèrent avant d’aller le dissimuler soigneusement par quelques cailloux près de l’entrée, là où les deux autres montaient la garde. Finalement, ils enroulèrent l’autre extrémité, qui était composée d’une corde et d’un nœud coulant, autour d’un rocher non loin. Je ne comprenais pas comment ce piège pouvait fonctionner, mais ils avaient l’air de savoir ce qu’ils faisaient et je ne dis rien. Et puis, ils ne m’auraient sans doute pas écoutée. Ou bien ?

Quoi qu’il en soit, leur piège était installé, et il valait ce qu’il valait. Je sentais qu’il me restait très peu de puissance disponible.

 Maintenant, il faut que tu places une zone de retour. Sinon, on ne pourra plus rentrer, se dépêcha de dire FeiLong alors que je m’apprêtais à invoquer encore un ou deux tomte, si je le pouvais. Il avait dû le sentir.

 Ah ? C’est vrai ça, comment est-on supposés rentrer ?

A vrai dire, ça m’était complètement sorti de la tête, je m’amusais bien moi, ici.

 Tu as deux possibilités. Soit te faire tuer, auquel cas tu perdras tous les crédits accumulés jusqu’à présent, comme je t’ai déjà dit. Pour toi, actuellement, ça ne représenterait rien puisque tu n’en as pas, mais moi, c’est une autre histoire.

 Je n’ai pas envie de mourir, de toute façon. L’autre moyen ?

Il faut placer une zone de retour, comme je viens de te l’annoncer. C’est une dalle de pierre qui te permet d’être éjectée du donjon et de pouvoir ressortir du miroir. Il faut placer cette zone au milieu du donjon. Il est toujours question de l’équilibre des forces… Ne m’en demande pas plus.

 Très bien. Le milieu du donjon, hein ? C’est dans le tunnel à l’entrée. Je vais placer la dalle juste avant la salle principale, dans ce cas.

Et effectivement, une dalle de pierre d’un mètre de long apparut, incrustée dans le sol. Elle ne payait pas de mine, mais dégageait de la puissance.

 Cette dalle ne sert pas qu’à ça, continua FeiLong, nous sommes sur l’un des innombrables fiefs d’explorateurs. Lorsqu’un groupe entre dans le donjon, la barrière se reforme et il ne peut plus en sortir, à moins d’avoir tué le boss. Mais il peut également se servir de cette dalle sans avoir à finir le donjon. S’il le fait, tout ce qui se trouve à l’intérieur est alors réinitialisé en quelques secondes. Je préfère te le dire, parce que tu allais me demander s’ils ne pouvaient pas se servir de cette méthode pour vider le donjon petit à petit, n’est-ce pas ? Lorque le donjon est vide de tout explorateur, il se réinitialise, voilà. Et si l’un d’eux sort, il ne pourra plus entrer à cause de la barrière. Pour qu’elle se désactive, il faut qu’ils sortent tous. Par la dalle, ou en mourant.

 Euh… Non. Je n’y avais même pas pensé. Par contre, un groupe ? Ils viennent dans les donjons en groupe ?

D’un seul coup, je sentais mon donjon nettement moins dangereux… S’ils pouvaient entrer en grand nombre, ils rouleraient sur les tomtes sans souci, même s’ils étaient des explorateurs débutants.

 Bien sûr qu’ils peuvent y entrer en groupe. Selon le niveau et la taille du donjon, les critères sont automatiquement choisis. Tu n’as pas à t’en occuper. D’ailleurs, tu ne peux pas t’en occuper. Ouvre le donjon, maintenant… On va bientôt rentrer.

Hochant la tête, je fis disparaitre la barrière invisible qui bloquait l’entrée, et aussitôt une lourde voix résonna dans ma tête. Je répétai tout ce qu’elle disait à FeiLong.

 Ce donjon s’appelle l’antre de Thomred, et il est maintenant ouvert. C’est un donjon de niveau 1~3, et la somme des niveaux des explorateurs entrant dans le donjon ne peut pas dépasser 3. La somme ?

 La somme des niveaux, oui. Trois explorateurs de niveau 1, ou alors un niveau 1 et un niveau 2, ou un seul niveau 3. Une fois la somme atteinte, la barrière invisible se referme immédiatement. Ne me demande pas exactement comment fonctionne la barrière invisible de l’entrée, mais elle représente quelque chose d’intelligent, qui suit des règles précises afin d’éviter les abus de leur part.

 Ah ! Je comprends. C’est parfait alors. On peut rentrer ?

Il vaudrait mieux, dans peu de temps des explorateurs débutants ne vont pas tarder à arriver.

La dalle de pierre fit son effet. Une fois dessus, il suffisait de vouloir rentrer et tout s’effaçait en un clin d’œil, me permettant de ressortir du miroir, rapidement suivi de mon professeur de fortune.

 Souviens-toi, me rappela-t-il immédiatement, je ne pourrai plus t’accompagner désormais.

 Alors soit, je serai livrée à moi-même. T’en fais pas, va. Je me débrouillerai, le rassurai-je.

 Et je veux bien te croire. J’ai vu tes capacités aujourd’hui. Tu iras loin.

Sur ces bons mots, il avait sans doute un donjon à gérer de son côté, et il tourna les talons. De mon côté, c’était très étrange. Dans ma tête, sans trop comprendre comment, j’étais consciente de tout ce qui se passait dans le donjon. Je pouvais sentir les tomtes se déplacer, se réchauffer près du feu, grogner l’un sur l’autre en riant, et celui-là venait de se gratter les fesses sous son pagne…

J’avais passé une partie de la journée à faire mon donjon, mais il restait encore du temps. Il n’était que 13 : 40. Mais puisque je n’avais plus rien à faire dans le donjon, alors j’avais autant aller me promener à travers la ville pour visiter un peu, chose que je n’avais pas encore eu l’occasion de faire.

En prenant une grande inspiration, je me lançai à l’aventure dans les rues de la ville.

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

DMS : Chapitre 5
DMS : Chapitre 7

12 Commentaires

  1. Shirosuu

    Cool son premier donjon à été créer ! Merci pour le chapitre !

    Répondre
  2. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Un tomte avec un bonnet rouge. Es-ce un pack débutant limité spécial Noël ?

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Non.
      Cherche sur Google ce qu’est un tomte 🙂

      Répondre
      1. Higanbana

        Je sais ce qu’est un tomte.
        C’est juste que vu qu’il a un bonnet rouge et qu’on vient de rentrer dans le mois de décembre…

        Répondre
        1. RakaRaka (Auteur de l'article)

          Je vois !
          Mais non, c’est pas pour ça, haha.

          Répondre
  3. Gunts92Gunts92

    Merci raka

    Répondre
  4. DEMANSON

    Merci Raka pour ce chapitre.
    Je t’ai envoyé un mail sur ton adresse hotmail qui est mentionné lors d’un don. Je n’ai pas discord. Contacte moi par mail si cela ne te dérange pas 😉

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Pas de souci

      Répondre
  5. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com