EER Chapitre 59

EER Chapitre 58
EER Chapitre 60

Chapitre 59 : Tout se taper 7/9

 

Lita inspecta rapidement les informations relatives aux donjons avant de fournir quelques explications supplémentaires et, cela va sans dire, elle était furieuse.

– Il y a un ange, à l’intérieur… Le simple fait de s’y trouver et d’avoir tenté de camoufler le donjon constitue déjà une traîtrise. Mais ça, j’étais déjà au courant. Ce qui est beaucoup plus grave, c’est qu’il y a quelqu’un d’autre dedans, qui dégage une puissance introuvable sur Terre.

– Hmm… quelqu’un d’un autre monde, tu penses ? demanda Yu Ilhan.

– Oui, répondit-elle simplement, en hochant de la tête.

– Plus personne ne respecte le code de l’armée céleste, ou quoi ?! C’est incroyable ça, qu’il ose les assister ! explosa Herta.

– Entre les traîtres et les déserteurs… abonda en son sens Lita.

– Je savais que les cieux n’étaient qu’une vaste blague, jugea le jeune homme.

– Absolument pas ! s’offusqua Herta. Ça n’arrive peut-être qu’une fois tous les 500… enfin, 300… disons pas à tous les siècles non plus !

Il était trop tard pour espérer sauver sa confiance et son respect pour les cieux. Toutefois, à en juger par le tempérament très impulsif des deux anges qui sans cesse l’accompagnaient, il était bien compréhensible que deux-trois problèmes surviennent de temps à autre.

– En tous les cas… je doute qu’ils soient là pour faire un brin de causette. Nous devons mettre fin à leur plan, quel qu’il soit, décida Lita.

– Vous allez pouvoir gérer toutes seules ? lança Yu Ilhan, le ton légèrement railleur.

– En vérité… on ne va pas pouvoir régler ça par la force, fut-elle forcée d’avouer.

Ceci ne fit que confirmer ses doutes. Peu importaient les motivations de cet ange-là, les lois qui régnaient sur leur ordre empêchaient tant Lita qu’Herta d’intervenir de façon directe, même dans le cadre de leur partenariat avec Yu Ilhan. Quel que soit le cas de figure, il leur était interdit d’intervenir.

– J’ai déjà fait part de l’événement aux cieux. Il est actuellement impossible de sceller le donjon, et ce tant que des créatures autres que les monstres s’y trouvent. Nous allons devoir attendre, les informa Lita.

– Je ne vois vraiment pas pourquoi ils se risqueraient à sortir… souffla Yu Ilhan.

– Effectivement, oui… Il est peu probable qu’ils en sortent. Enfin, sauf s’ils parviennent à ramener davantage de monde à l’intérieur.

Car d’autres partis que ceux des cieux intervenaient. L’ange serait saisi en temps et en heure, mais le reste ne les concernait pas.

– Bien, alors dans ce cas-là… commença celui qui commençait à sérieusement perdre patience.

– Inutile que tu t’y rendes, l’interrompit Lita.

Sa réponse, d’ailleurs, lui arracha une grimace. Herta lui distribuait des quêtes divines à tour de bras, alors pourquoi Lita s’opposait-elle à la seule idée qu’il prenne les choses en main ?

– Ah, bon ? Et pourquoi ça ? finit-il par lâcher.

– Parce qu’il ne s’agit pas d’un monde abandonné, lui rétorqua Lita. Le sujet est de surcroît trop grave pour que tu le gères seul.

– Jusqu’à preuve du contraire, Lita. Qui peut prédire ce qu’il adviendra si on laisse la situation dégénérer ? vint la tacler Herta.

– Je refuse de mettre mon Ilhan en danger ! C’est non ! s’opposa-t-elle fermement.

Herta soupira avec l’air le plus dépité possible. Quant à Yu Ilhan, que sa décision leur convienne ou non, elle était déjà prise.

– On y va, lança-t-il d’un ton qui ne laissait pas la moindre place à la négociation.

– Mais… tenta encore une fois de s’opposer vainement Lita, avant de laisser tomber.

Bien sûr, rien ni personne ne l’obligeait à intervenir. Simplement, il était là pour explorer un donjon, alors celui-ci plutôt qu’un autre…

– Disons que je crains davantage ce qu’il va se passer, si je laisse les choses en l’état, que ce qu’il peut se trouver à l’intérieur, expliqua-t-il. Alors, on y va. Pour le moment, on va juste jeter un œil, on avisera ensuite.

– Hmm… bon, tu n’as pas à t’en faire. Tant que tu n’attaques pas, personne ne pourra nous repérer, eut pour propos Lita, afin d’exprimer son accord.

– Ouais, vu qu’il évite même la vigilance divine… pouffa Herta.

– Elle va la boucler, la rombière ?! explosa Yu Ilhan. Bon, file-moi ma quête divine d’abord.

– Oula… Ok, ok…

Elles avaient beau l’agacer, leurs propos étaient on ne peut plus vrais. Il ne portait pas le titre de Solitaire Universel pour rien. Dieu lui-même n’ayant pas été capable de le repérer… il n’existait personne au monde de plus adapté que lui pour cette mission.

– Du coup, est-ce que ça sert vraiment d’aller inspecter ? On n’a qu’à juste y aller, comme tu l’as suggéré, réalisa soudainement Herta.

– C’est ça, continue de te foutre de moi. Ce que je veux dire, c’est que je ne peux pas simplement entrer et tuer tout le monde. Il n’y a pas que des monstres là-dedans, et je leur laisse encore le bénéfice du doute.

– Ah, bon ? Parce que tu t’imagines vraiment qu’un extra-terrestre va venir sur Terre pour apporter des cookies ? se moqua-t-elle encore.

Pour Herta, il n’existait pas la plus petite possibilité pour que les personnes au sein de ce donjon soient autre chose que mal intentionnées. Malgré tout… elle ne poussa pas le sujet plus loin, de crainte de l’influencer dans ses décisions. C’eût été peine perdue, à la vérité.

– Ok, bah alors je vais tous les tuer ! concéda-t-il finalement.

Froide, implacable, sa réplique était tombée comme la lame du bourreau. Pour cause principale, le donjon semblait être de très faible niveau. Ce n’était encore que supposition, mais il ne devait rien s’y trouver de plus coriace que des gluants et, aussitôt dans le donjon, il en eut l’assurance.

– Ils sont combien ? demanda-t-il à Lita, en évitant les petites créatures qui sautillaient.

– Deux, dont l’un n’a encore qu’une classe. C’est son collègue, qui m’inquiète davantage… Je pense qu’il a un artéfact qui masque ses capacités.

Elle comme Herta étaient loin de se douter qu’il s’agissait d’un initié de quatrième classe, sans quoi auraient-elles tout mis en œuvre pour empêcher leur protégé d’entrer. Même en réalisant un coup critique et en profitant de son bonus de camouflage, rien ne garantissait qu’il allait pouvoir s’en sortir. Idiot ou courageux, Yu Ilhan fonçait droit vers son but.

– Par contre, vous ne risquez pas de vous faire repérer ? J’aimerais qu’on évite de répéter la débâcle de Réta Kar’iha, lança-t-il soudain.

– Aucun risque. Du fait de notre partenariat, nous profitons nous aussi de ton bonus de camouflage, lui expliqua Herta.

Quoiqu’elle fit de son possible pour ne rien en laisser transparaître, elle non plus ne souhaitait pour rien au monde subir une nouvelle fois cette humiliation. Enfin, quelques pas plus tard, Yu Ilhan parvint à son objectif… et s’arrêta net.

Au sol se trouvaient deux corps, dont l’état fit grogner de rage, le plus discrètement possible, notre jeune intrus. C’était un homme et une femme, chez qui les contusions se mêlaient aux balafres de la façon la plus atroce. Ils ne pouvaient avoir survécu à tant de blessures, aussi les sévices de ces deux pauvres bougres avaient-ils dû continuer longtemps après leur mort. Ceci ne pouvait signifier qu’une chose : ils avaient été torturés par jeu. Et leurs tortionnaires se tenaient juste là, face à lui…

– Décevant, vraiment… tu n’as rien trouvé de mieux à me fournir ? lança l’homme en robe noire.

Vous avez débloqué la compétence passive Langage. Grâce à votre apprentissage des langues étrangères, vous êtes désormais capable de comprendre, parler et même traduire une langue rien qu’en l’entendant pour la première fois. Cette compétence peut évoluer, à condition de remplir les conditions nécessaires.

 

Yu Ilhan eut soudainement envie de sourire. Il comprendrait tout, désormais ! Malheureusement, il le regretta aussitôt.

– Je vous présente mes plus sincères excuses… je… Je tâcherai de vous trouver des sujets plus adaptés à vos talents la prochaine fois, lui répondit son comparse.

– Laisse faire. C’était surtout pour tuer le temps, mais leurs hurlements d’agonie me berçaient si tendrement…

Pour tuer le temps ? Tuer des gens pour tuer le temps ?! Il n’en fallut pas plus à Yu Ilhan pour enrager pour de bon. Si vite, d’ailleurs, qu’il s’en amusa presque.

– L’important, c’est que la connexion est enfin établie. Tout ce qu’il nous reste à faire, c’est attendre. Profite de l’occasion pour inspecter la puissance de chaque pays, en prenant soin d’ignorer tous ceux en dessous de la troisième classe. Sauf, bien sûr, dans le cas des initiés qui s’apprêtent à l’obtenir, mais je cite l’évidence. Nous devons nous tenir prêts pour l’invasion, lança l’homme en robe noire pour instruction, sans savoir qu’il dévoilait l’intégralité de son plan à l’ennemi.

– Il en sera fait selon votre volonté…

À quoi bon les surveiller davantage, alors ? Le doute n’était plus permis. Il fallait les tuer.

– De mon côté… Je devrais pouvoir trouver comment annuler le piège d’un donjon, en analysant un peu son cœur…

– Je vous le déconseille très vivement. Ceci n’est pas du ressort des humains, le menaça un troisième intervenant.

– C’est une menace ? Craignez-vous que je découvre comment fonctionnent véritablement les donjons ? s’amusa celui dont la puissance était dissimulée.

– Essayez donc, je sens que la journée va être amusante…

– Vous êtes du genre à beaucoup parler sans rien accomplir, hein ?

– C’est ça, cause toujours mon con…

Lita serra les poings de colère en voyant le traître de ses propres yeux, là où Herta se faisait légèrement craintive. Quant à Yu Ilhan… il chargea tout bêtement. Les anges ne pouvaient plus rien faire pour l’en empêcher. Pour quelqu’un qui ne possédait pas encore de mana, il allait rudement vite !

– Vous avez senti quelque chose ? s’étonna tout à coup l’ange.

– Quoi donc ? lança l’autre, d’une moue désintéressée.

– Hmm… rien. Un courant d’air.

Fort heureusement, Yu Ilhan n’était pas assez téméraire pour se contenter de frapper du plat de sa lance. Son intuition lui dictait de jouer la carte de la sécurité, aussi fit-il un bond puissant à l’aide de ses compétences, et arma son lance-pieux sur le dernier cran.

Transfert de poids… hop… pensa Yu Ilhan en activant le mécanisme magique de sa besace.

C’étaient plus de 40 tonnes qui s’apprêtaient à tomber sur le coin de la gueule de ce mage de quatrième classe. Il avait déjà tenté le coup face au rapace géant et avait manqué de le tuer du premier coup, mais à quoi bon insister ? Il n’avait rien de mieux à sa disposition… Il existait pourtant une différence de taille, qui allait se révéler à son avantage. Le rapace géant était puissant et, comme son nom l’indique, gigantesque. Lui était plutôt frêle, aussi sa défense ne pouvait-elle qu’être faible. Trop faible.

Je vais te rendre au centuple ce que tu as infligé à cette jeune fille ! grogna-t-il en lui-même. Comment elle disait, Reta Kar’iha ? Manger archives ?!

Puis après avoir ajusté sa trajectoire une fois ultime, le pieux vint heurter le mage au sommet du crâne, dans un craquement sourd et ridicule.

Coup critique !

 

L’homme se tint debout, le pieux toujours enfoncé dans le crâne. Cela va sans dire, que le pieux n’ait pas détruit tout son corps tenait du miracle. Mais après tout, qu’importait ?

– Ah… Oh ? lança le mage.

Il eut à peine le temps de voir Yu Ilhan avant que sa vision de s’assombrisse. Le sang lui coulait jusque dans la bouche, aussi ces derniers mots se confondirent-ils en un râle immonde, juste avant que toute sa face ne retombe au niveau de son nombril.

Vous avez obtenu 511 309 560 points d’expérience !
Niveau 64 obtenu ! +6 de force, 5 d’agilité et de magie, 4 de santé.
Daki Von Illastra (niveau 202) ajouté aux archives.
L’âme de Daki Von Illastra a été absorbée.
Collecteur des âmes : niveau 9 obtenu.

 

– C’est… c’est quoi ce bordel ?! cria l’homme de classe 1.

En voyant son maître, pourtant de quatrième classe, tomber raide-mort, il recula dos au mur, terrorisé. D’où est-ce que sortait cet énergumène, qui venait de tuer sans que jamais personne n’ait suspecté sa présence ?

– T’es quoi, toi ?! cria-t-il encore.

Yu Ilhan ramassa tranquillement son lance-pieux en l’époussetant légèrement, avant de le ranger délicatement dans sa besace. Puis, calmement, il prit sa lance à deux mains et lui répondit enfin.

– Le fantôme de ta mère, tocard !

Jamais décapiter quelqu’un n’avait-il été aussi satisfaisant.

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

EER Chapitre 58
EER Chapitre 60

12 Commentaires

  1. Hamnesty

    Merci pour le chapitre !
    C’est jouissif de le voir comme ça mdr !

    Répondre
  2. Ezifire

    Sale, très sale ! Merci pour le chapitre !

    Répondre
  3. alice

    Avoir sa dose a petit matin c’est le top, merci pour le chapitre

    Répondre
  4. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  5. Cèlen

    Mode vener “ON”!!!

    Merci pour le chapitre !!!

    Répondre
  6. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. PoloZore

    merci pour le chapitre !

    Pwaaaah cette derniere punchline 😀 <3

    Répondre
  8. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Il tue un quatrième classe comme ça, tranquille.

    Je crois que le truc qui me choc le plus c’est que le gars n’a même pas la tête exposé avec la puissance de ce lance pieu et 40 tonnes.

    Répondre
  10. jean michel de la compta

    pourquoi traduire les slimes par gluant ? slime a plus de peche je trouve

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      Parce que slime est un terme anglais 🙁

      Répondre
  11. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com