EER Chapitre 82

EER Chapitre 81
EER Chapitre 83

Chapitre 82 : Étrangers 1/17

 

Après cette vente, la popularité d’Avant-Garde explosa plus encore. Ce n’était plus seulement le nom d’un commerce, mais un véritable phare dans l’obscurité. L’équipe de Suppression, qui avait largement bénéficié de ses services, était quant à elle devenue une force d’élite, dont les membres étaient estimés et jalousés. Bien sûr, de par leur mission de service publique, ils avaient la vie dure mais souffraient bien moins de blessures tandis que leur niveau ne faisait qu’augmenter.

– Je dois séduire monsieur Yu, quoi qu’il m’en coûte ! s’exclama soudainement le Lieutenant Han.

– Laisse tomber cette idée… regarde, il y a plein de jolis garçons autour de toi ! tenta de la convaincre le Commandant Yoon.

– J’ai dit que j’y arriverai même si je dois en mourir ! L’amour, c’est un combat !

– Espérons que tu ne blesses personne…

Tandis qu’elle se triturait les méninges sur la meilleure façon de procéder, le monde continuait d’avancer. Certaines femmes qui avaient été envoyées dans d’autres mondes avaient donné naissance à des enfants qu’on décida rapidement d’appeler les néotypes, et grâce aux efforts combinés des entreprises et des subventions de l’État, la reconstruction de nombreux bâtiments détruits commença, à l’aide de nouveaux matériaux bien plus résistants.

N’en demeurait pas moins qu’après la crise japonaise, tous avaient compris le danger que représentaient véritablement les donjons. La surveillance fut ainsi augmentée, offrant ainsi de nouvelles opportunités aux clans. C’était d’autant plus vrai pour ceux qu’Avant-Garde avait équipés… et des tensions ne tardèrent pas à naître, avant de retomber aussitôt sous l’effet d’une annonce de son président : quiconque se trouverait en possession d’une arme volée à un autre clan serait définitivement banni du magasin. Yu Ilhan avait le pouvoir de commander aux clans…

– Et ça, c’est plutôt très cool, lâcha-t-il en le réalisant.

– Un véritable génie du mal, soupira Herta. On peut s’y mettre, maintenant ?

– Oui, c’est bon, je vais éteindre le PC. Maintenant que je sais que ça s’est calmé… en tous les cas, on a bien progressé du côté de la sécurité.

– Tu pensais que c’était peine perdue ? lui demanda Herta.

– Un peu. Ça m’aurait fait encore plus de boulot… avoua-t-il.

Le projet d’amélioration des initiés avançait pour le moment sans trop d’encombres. Il ne lui avait fallu que trois semaines pour réaliser l’équipement de Na Yuna, Kang Hajin et des 25 clans conviés au siège d’Avant-Garde. Ceci ne l’avait pas empêché de tuer quelques monstres, mais une fois le niveau 87 obtenu, il réalisa qu’obtenir les suivants allait être lent. Trop lent.

– Bon, adieu rêves de gloire. Je n’obtiendrai jamais ma troisième classe, se plaignit le jeune homme.

– Le simple fait que tu prennes ça autant à la légère veut tout dire… pour la plupart des gens, c’est le projet d’une vie. Plains-toi autant que tu veux, mais les terriens, et toi en particulier, progressez déjà bien trop vite, lui répondit Herta.

Il n’était du reste pas tant à plaindre que ça. En effet, le simple fait d’avoir monopolisé l’expérience reçue en tuant Yamata-no-Orochi lui avait fait gagner quelques précieux niveaux, et surtout, la véritable raison pour laquelle il souhaitait tant obtenir le niveau 100 avait disparue d’elle-même. Il était désormais capable de se servir du mana.

Yu Ilhan, nous devons commencer, lui signifia Réta Kar’iha.

– Oui, je crois que les préparatifs sont suffisants, abonda-t-il en son sens.

Il lui était impossible de préparer toute l’humanité aux épreuves qu’elle aurait à relever, mais il avait tout au moins réussi à constituer une ligne de front capable d’honorer le nom d’Avant-Garde. Les monstres reculaient enfin, tandis que la concentration en mana redescendait à des niveaux acceptables au Japon.

– Question mana aussi, je pense être prêt, ajouta-t-il pour lui-même.

– C’est le moins que l’on puisse dire… lui fit observer l’ange aux cheveux noirs.

Il était invraisemblable qu’il soit parvenu à s’adapter si rapidement au mana… il n’en était pas encore à se créer des compétences grâce au mana, mais d’être capable d’utiliser les actuelles avec tant d’aisance tenait déjà de l’exploit.

– Eh, quoi ? Ce n’est pas comme si j’avais le choix. Les annales akashiques ont attendu de moi que je tue un monstre de troisième classe en un seul coup. C’est le monde, qui ne tourne pas rond. Imagine ce qu’on me demandera pour l’obtention de la troisième classe… soupira-t-il.

– Certes, fut bien forcée d’admettre Herta. Parlons d’autre chose, tu veux ?

Même moi qui suis faucheuse, on ne m’a jamais demandé de remplir de telles conditions…

Réta Kar’iha semblait avoir gagné en force, depuis quelques jours. Ses pensées étaient plus claires, et elle en était même venue à parler d’elle-même. La cause, Yu Ilhan la connaissait bien puisqu’il en était directement responsable. Il l’avait laissée dévorer une partie de la force vitale de Yamata-no-Orochi. Ceci n’avait, d’ailleurs, été rendu possible que parce qu’ils partageaient leur classe.

Et du reste, à quoi pouvait bien lui servir ces âmes ? Il n’avait aucune compétence à même d’en tirer parti, alors si elle le souhaitait, elle n’avait qu’à s’en servir. Il finirait bien par retourner la balance…

J’aimerais moi aussi t’assister.

– Je sais. C’est pour ça que tu m’as demandé, non ?

– Tu lis dans l’avenir, jeune homme ?

– Pas exactement. Mais peut-être que j’y arriverai, plus tard ? lui demanda-t-il.

– Une fois ta troisième classe obtenue, sans doute. Oui, lui confirma-t-elle. On peut faire beaucoup de choses avec la force vitale d’un être…

– Intéressant…

– En tous les cas, je peux t’assurer que je te serai plus utile que cet imbécile d’Orochi.

– Quand on parle du loup…

– Graaaaaaaaaargh !!!

Il était rare qu’une âme parvienne à retenir les pensées de son hôte, aussi Yu Ilhan fit-il tout son possible pour supporter ses hurlements ponctuels. Orochi finirait bien par servir un dessein quelconque…

– Bon, c’est pas tout ça, mais si on se mettait en route ?!

L’Avant-Garde avait largement de quoi alimenter en équipement de nouveaux initiés, et le clan de l’Impératrice s’était engagé à assurer la sécurité de sa famille. Pour le moment, rien ne laissait à présager qu’un autre monde allait se lier à la Terre, mais ça finirait immanquablement par arriver. Il avait cette fois l’occasion d’agir avant la crise, aussi devait-il la saisir immédiatement. Darus l’attendait.

Il se rendit dès lors dans le Grand Canyon. Maintenant que la zone était stabilisée, de nombreux touristes fréquentaient à nouveau l’endroit, mais aucun ne put le détecter.

– Il était bien par là, le donjon ? demanda-t-il à Herta.

– Oui, tu es sur la bonne route. Par contre et comme je te l’ai déjà dit trois fois, l’accès est bloqué. Les cieux sont trop occupés pour venir s’en charger, alors…

Après son passage, des anges étaient venus en bloquer magiquement l’accès de sorte à éviter tant des morts du côté terrien qu’une invasion potentielle de Darus. Hélas, avec la guerre qui les occupait, l’accès se montrait complexe.

– Oui, alors. Comment on rentre ?

– On va forcer le passage pour entrer et sortir. Par contre, si un draconique s’en échappe, une nouvelle invasion commencera… on a intérêt à très vite refermer derrière nous, répondit-elle d’une voix transpirant l’inquiétude.

– Ne t’en fais pas. D’ici à sortir, j’aurai tué tous les dragons, tenta-t-il de la rassurer.

– Tu les sous-estimes, Ilhan…

– C’est toi, qui me sous-estimes. Tu n’as toujours pas compris ce qu’il se passe ? Tu crois qu’on va pouvoir ressortir comme ça, en claquant des doigts ? Il faut se préparer au pire.

– Je sais, mais…

– Alors écoute-moi bien, l’interrompit-il. Pour l’instant, on va rentrer avec l’idée en tête que des monstres de troisième classe vont s’opposer à notre progression. Sauf qu’à mi-chemin, à peu près, quelque chose ou quelqu’un va venir foutre le bordel, et je vais devoir combattre un nombre incalculable de dragons de quatrième classe. Vous vouliez savoir si j’étais capable de lire l’avenir ? C’est juste de la logique pure. Quelque chose va merder, que ce soit à cause des elfes et de leur formation magique ou des dragons, lâcha-t-il d’un ton désabusé mais néanmoins assuré.

– La formation magique absolue ? s’étonna Réta Kar’iha, sans trop voir où il souhaitait en venir.

– Mais, reprit-il, je vais gagner. J’ai vaincu Yamata-no-Orochi et en suis ressorti plus fort. Même si je fatigue après chaque combat, je les vaincrai tous.

– Ainsi, tu penses pouvoir tuer les monstres qui ont détruit Darus ?

– Sans l’ombre d’un doute. Je gagnerai aussi ma troisième classe, et notre amitié deviendra plus forte.

– Hmm… il a toujours été comme ça ?

– Toujours, lui répondit Herta.

– Et, continua Yu Ilhan avec la même passion que s’il eût été possédé, même après les avoir vaincus et alors que je m’apprêterai à me détendre, un foutu connard de cinquième classe va s’enrager de la mort de ses frères et m’attaquer. Ce sera l’acte final.

– Mais tais-toi, à la fin ! explosa Herta. Tu me fous la trouille !

– Un prophète est parmi nous… plaisanta, à moitié seulement, Réta Kar’iha.

Satisfait de leur avoir cloué le bec, Yu Ilhan s’avança dans les profondeurs du canyon afin d’y trouver les preuves de ce qu’il avançait.

– Tu t’es dessiné un destin funeste, et pourtant tu as l’air joyeux… se sidéra Herta.

– Je me dis qu’au pire, je pourrai toujours m’échapper, répondit-il simplement. Il me sera impossible de le combattre comme ça, j’aurai besoin de tous les initiés du monde en soutien.

– Même si tu acquières ta troisième classe, tu penses vraiment pouvoir t’échapper si facil- ah, oui.

Elle avait compris toute seule. Maintenant qu’il était capable d’utiliser du mana, il pouvait lancer son camouflage lui-même de sa simple volonté.

– Alors on peut y aller… tiens, on dirait qu’ils t’ont finalement autorisé l’accès ?

– Parfait ! se satisfit-il.

– Taisez-vous ! Mais taisez-vous !

Réta Kar’iha paniquait un peu à l’idée de les voir si enjoués. Finalement, ils avaient beaucoup de points communs… et ce fut donc sans la moindre hésitation qu’ils s’engouffrèrent dans ce lieu de mort.

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

EER Chapitre 81
EER Chapitre 83

14 Commentaires

  1. KingloanKingloan

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. typeOU

    ah ah, qu’est ce qu’il est naïf, il pense vraiment que y’aura qu’un seul monstre de 5ème classe ?

    Répondre
  3. noname.exenoname.exe

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. JikanJikan

    Cet arc est très prometteur je les sens revenir le combat et l’action… Ce LN se démarque vrt par les combats “réalistes” et détaillés j’espère vite ressentir l’adrénaline du combat contre orochi… D’ailleurs l’épée n’a tjrs pas été forgé… On peut s’attendre à une nouvelle arme bien badasse… Raaaah pk j’ai pas d’argent pour les bonus :'(

    Enfin bref… Merci pour ce chapitre Nostra !!!!!

    Répondre
    1. vico70

      il attend de pouvoir en faire une lance parce que c’est son style de combat

      Répondre
      1. JikanJikan

        Oui c ça il ne l’a tjrs pas fait et elle risque d’être tellement puissante

        Répondre
  5. lordjarlax

    chut!!! laisse le rêver

    Répondre
  6. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Prophète Yu Ilhan.

    Répondre
  8. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  11. Max

    Merci pour ce chapitre mais ça fait déjà pas mal de temps que j’attends Le prochain

    Répondre
  12. lesur

    merci pour ce chapitre à quand la suite ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com