EER : Chapitre 87
EER : Chapitre 89

Chapitre 88

 

Yu Ilhan avait cessé de se préoccuper de l’évolution de la compétence voilà fort longtemps. Pourquoi ? Parce qu’il ne se voyait pas pouvoir en remplir les conditions dans un temps proche. Aussi l’avait-il totalement reléguée dans son esprit et avait-il fini par l’oublier.

Qu’il se fût agi de la Maîtrise de l’épée ou de la lance, il se disait plus ou moins qu’il devrait tuer des centaines, voire des milliers de monstres de quatrième classe pour ce faire.

Aussi n’avait-il pas considéré la possibilité de s’en occuper à court terme, et avait prévu de combattre uniquement avec ce qu’il avait sous la main.

[Tuer des monstres de troisième classe d’un seul coup d’estoc : 300/300]

[Tuer des monstres de troisième classe d’un seul coup tranchant : 300/300]

[Obtenir des pierres magiques de troisième classe : 100/100]

[Obtenir une pierre magique de quatrième classe : 1/1]

[Les conditions d’évolution de la Maîtrise de la Lance sont remplies. Désirez-vous procéder ?]

Cependant, ce n’était pas ça. Les critères d’évolution de la Maîtrise de la lance n’auraient bien entendu pas pu être plus faciles que ça. Maintenant qu’il y songeait, elles étaient apparues peu à peu alors qu’il les remplissait, mais il n’avait jamais pris la peine de les observer dans le détail, persuadé qu’il ne pourrait rien en faire. Il se souvint alors qu’effectivement, ce texte était déjà apparu lorsqu’il venait de faire évoluer la compétence de repos.

Oui. C’était exactement le même texte. Même si les chiffres étaient différents car les conditions étaient devenues plus simples, le contenu était très similaire.

— Ha, finit-il par comprendre.

Yu Ilhan réalisa ce qu’il lui arrivait.

À cette époque, il avait décrété que ces conditions étaient trop compliquées pour lui et avait décidé de les oublier. Aussi, en son cœur stupide, avait-il fini par leur prêter des proportions impossibles, comme autant de chasseurs qu’un petit poucet devrait affronter seul. En se retournant, sans plus les voir, il ne pourrait alors plus s’en souvenir que comme des géants dévoreurs d’enfants.

Tuer un monstre de troisième classe d’un seul coup. Perçant, tranchant. Tous deux étaient aussi facile pour Yu Ilhan que de pisser debout, et il était arrivé si loin sans même se souvenir du contenu exact des conditions.

L’évolution de la Maîtrise de la lance ne s’était jamais rappelé à son bon souvenir pour une seule et unique raison : il n’avait jamais encore été en possession d’une pierre magique de quatrième classe.

— Que se passe-t-il, Ilhan ? s’interrogea Herta face à son désarroi.

— Rien, fit-il en secouant la tête. Je me demande simplement si je suis censé me coller des baffes parce que je suis trop stupide, ou remercier les cieux de cette apparition au meilleur des moments.

Oui. Il fallait rester positif. Il avait acquis une telle pierre pour la toute première fois, après tout. Même s’il avait été conscient des conditions, il n’aurait rien pu en faire plus tôt, quoi qu’il eût désiré.

Son erreur de jugement était finalement minime, au point de ne pas avoir d’importance du tout. Mais… ce n’était pas une chose qu’il devrait laisser se reproduire à l’avenir. C’était une grossière erreur que d’oublier ses propres compétences et de ne pas chercher à utiliser ce qu’il avait de disponible.

Et si les choses s’étaient mal passé et qu’il n’avait pas pu faire évoluer sa Maîtrise de la lance ? et si, à cause de ça, il ne parvenait pas à s’octroyer la classe qu’il désirait ? Et s’il en mourrait ? Yu Ilhan ne pourrait pas se le pardonner.

Et dire qu’il avait mis tant de force, fourni tant d’efforts afin de survivre envers et contre tout, et qu’à côté de ça, il avait volontairement oublié l’une de ses possessions les plus importantes !

— Bien. Ça va aller, maintenant, soupira-t-il.

Prenant une profonde inspiration, il se calma rapidement. Soulagé que le problème eût été résolu avant que la situation n’eût pu tourner au vinaigre, il se promit qu’une telle chose n’arriverait plus. Il ne le permettrait pas.

— Je ne le savais pas non plus, avoua Herta. Faire évoluer des arts martiaux n’arrive pas si souvent, et la plupart des anges utilisent la magie…

— Je n’ai aucunement l’intention de te reprocher quoi que ce soit, Herta, la rassura Yu Ilhan d’un air sérieux. Je sais que tu m’aides au mieux de tes capacités.

— C… Ce n’est pas tout à fait vrai non plus… rougit-elle.

Faire évoluer les arts martiaux… réalisa Reta. Lorsque je suis morte, ma maîtrise des armes n’étaient que de niveau 71. Tu as vraiment un talent inné.

La consolation d’Herta et le commentaire inattendu de Reta n’étaient pas surprenants, mais ce n’était vraiment pas le moment. Ce dont Yu Ilhan avait besoin maintenant, ce n’était pas des flatteries.

Il jeta un œil à toutes les compétences qu’il pouvait alors faire évoluer.

— Il n’y en a aucune…

Ses compétences maximisées étaient : Maîtrise de la Lance, Maîtrise des armes contondantes, Maîtrise du Combat physique, Maîtrise de l’Épée, Tir, Lancer, Démantèlement, Forge et Langage.

Parmi celles-ci, à l’exception de celles qui ne pouvaient plus être améliorées et Maîtrise de la Lance qu’il s’apprêtait à faire prendre en grade, seule l’une d’entre elle n’avait pas pris un temps fou : Lancer.

[Tuer des monstres de deuxième classe en lançant un projectile : 100 000/ 100 000]

[Tuer des monstres de troisième classe en lançant un projectile : 10 000/ 10 000]

[Tuer des monstres de troisième classe d’un seul projectile : 100/100]

[Tuer des monstres de quatrième classe en lançant un projectile : 1/5]

[Trouver des pierres de troisième classe : 400/400]

[Trouver des pierres de quatrième classe : 1/2]

— Bordel de merde, balancer des trucs est encore plus dur que maîtriser la Lance ?! On se fout de ma gueule ?

— C’est parce que la compétence de Lancer se trouve être plus proche d’un art martial de support que d’une vraie compétence. À cause de ses caractéristiques, c’est une ligne qui ne peut pas évoluer seule, mais doit évoluer de façon fusionnelle. C’est pourquoi les critères sont plus ardus à remplir que pour les autres.

C’était vrai. Les autres avançaient vers leur évolution, mais Lancer était la seule capacité ou apparaissaient les mots « évolution de fusion ». Fusion ? Mais avec quelle autre compétence devait-elle fusionner ? La curiosité était forte, mais il décida d’endurer pour l’instant. Il pourrait se reposer la question rapidement, de toute façon.

— Ce qui est plus choquant, continua Herta, c’est que tu aies presque rempli toutes ces conditions…

— Ben… J’ai quand même utilisé l’atlatl jusqu’à n’en plus pouvoir, au Japon.

De plus, n’avait-il pas tué l’Orochi d’un magnifique lancer ?

Comme il devait utiliser la pierre pour faire évoluer la Maîtrise de la Lance, il allait devoir buter d’autres monstres de quatrième classe à distance, et acquérir deux pierres supplémentaires.

Si cela s’était produit dans le passé, il aurait simplement secoué la tête en criant à l’absurde. Mais le Yu Ilhan qu’il était devenu, dans un monde empli de dragons, n’était-il pas lui-même totalement absurde ?

— Bon, bah… se résigna-t-il.

Il était impatient de voir Lacement évoluer, mais d’abord devait obligatoirement venir la Maîtrise de la Lance. Il confirma qu’il avait bien rempli toutes les conditions pour ce faire, et prit quelques courtes inspirations afin de se concentrer, souhaitant fermement voir ses compétences à la lance percer vers un niveau supérieur.

À ce moment, cent pierres magiques de troisième classe et la pierre de quatrième classe en sa possession sortirent de sa besace et se mirent à émettre de la lumière. Un éclat si brillant qu’il fut inquiet, l’espace d’une seconde, que les dragons pussent le repérer malgré son camouflage.

Peu importait le degré d’entraînement de son corps physique, il ne pouvait rien y voir dans cette lumière aveuglante et fut obligé de se protéger les yeux.

— Herta, ça se passe bien ? s’inquiéta-t-il. Dis-moi que la prochaine évolution n’est pas lancier aveugle. Je n’ai pas envie de me prendre pour Daredevil, tu sais ?

— Hein ? Je ne suis pas spécialisée dans les arts martiaux, c’est la première fois que je vois comment se passe l’évolution d’une telle compétence ! s’écria-t-elle. Si Lita avait été là, elle aurait pu…

Aaaaah, quelle scène absurde ! la coupa Reta.

Les deux filles ne lui servaient vraiment à rien ! Yu Ilhan s’en rendit compte au fond de lui et se contenta d’attendre que la lumière se dissipât. Cela dit, elle ne semblait pas vouloir perdre en intensité, et fit mine au lieu de ça de tout faire pour dévorer le monde.

Non. Il était plus correct de dire qu’elle ne désirait pas dévorer le monde, mais Yu Ilhan lui-même.

Tandis qu’il commençait à se trouver excité par l’idée de ce qu’il pourrait devenir s’il se faisait bouffer par une lumière parasite, savant mélange de Daredevil et d’un Venom albinos, un texte vert apparut sur sa rétine.

[Découvrir seul la voie d’une compétence unique en tant qu’existence inférieure. Les archives akashiques ont réalisé qu’il s’agit d’un record de rapidité. Vous avez acquis le titre Le Plus Rapide. La vitesse d’entraînement de toutes les capacités augmente de 10%, et l’expérience gagnée augmente de 10%.]

 

 [Une compétence unique vient d’être créée à partir des archives de l’humain Yu Ilhan.]

[La Maîtrise de la compétence a atteint le niveau maximum. La classification de la compétence augmente pour devenir plus élevée.]

[Le type de vos archives est exceptionnellement plus élevé que votre niveau. La croissance de la compétence accélère.]

[Toutes les archives sont absorbées. La compétence Maîtrise de la Lance évolue.]

Bien que les archives ne pussent pas lire l’intégralité de la vie de Yu Ilhan, ses records et succès furent sublimés en une récompense bien définie. Les textes relatifs à la compétence en étaient la preuve.

D’un seul coup, Yu Ilhan se souvint, frappé par une évidence qui avait toujours été là, tapie dans l’ombre et attendant son moment.

Les jours durant lesquels il maniait la lance sans en avoir aucune expérience, en attendant le lendemain, encore et encore.

Les jours qui l’avaient vu traverser le monde afin d’acquérir sagesse et connaissances.

Le sourire de Lita, et les jours passés à tenter de se rapprocher de son niveau en arts martiaux.

Les jours perdus à endurer et endurer et serrer les dents en endurant toujours plus.

Et comme il tentait de comprendre le sens des mots qui apparaissaient sporadiquement dans son esprit, l’intégralité de la lumière fut d’un seul coup absorbée dans son corps. En même temps, tout ce qu’il connaissait, tout ce qu’il avait en lui mais qu’il ne pouvait lier, tout se rassembla et prit un sens profond, comme s’il l’avait toujours su, et son esprit fut frappé par l’évidence, telle la dernière pièce d’un puzzle qui trouvait enfin sa place.

[Vous avez acquis la compétence Lance à la Trajectoire Intraçable.]

[Vous avez rempli l’une des conditions nécessaires à l’obtention d’une cinquième classe. L’acquisition d’une cinquième classe devient moins difficile.]

Bien que la lumière eût disparu et qu’il se trouvait toujours dans une plaine, Yu Ilhan n’avait pas encore ouvert les yeux.

Herta et Reta l’observaient en silence, inquiètes, ne sachant pas ce qu’il venait de lui arriver. Yu Ilhan lui-même n’était pas conscient du fait que le monde était à nouveau sombre et coloré, occupé à accepter en chacune de ses fibres cette compétence qui se gravait dans son corps et son esprit.

Il avait déjà une certaine expérience dans l’évolution de compétences. Il avait fait évoluer la compétence Repos, ainsi que Camouflage. Toutes deux étaient exceptionnelles, mais pas si compliquées à comprendre et appréhender.

Les arts martiaux étaient autrement plus complexes. Ce n’était pas un simple bouton permettant de faire passer un état de 0 à 1. Il pouvait comprendre ce qui s’était passé et comment il devrait procéder désormais car il s’agissait là du résultat de ses propres archives, mais comprendre et accepter étaient deux concepts bien différents. Appliquer les connaissances nouvelles acquises était encore tout autre.

Même porter des vêtements sur-mesure peut s’avérer quelque peu désagréable en premier lieu. L’habitude fait le reste.

— E… Est-ce que ça va ? demanda Herta après un moment.

— …

Les yeux toujours clos, Yu Ilhan ramassa sa lance. Il en sentit la matière, le poids, la texture, et la fit tournoyer. Il n’existait aucune forme ni formule dans ses techniques à la lance, aussi n’y avait-il aucun but à son mouvement.

Et il s’agissait là du plus important. La trajectoire que ses arts martiaux devaient emprunter se trouvaient être le fondement même de l’existence de Yu Ilhan : sans but, jusqu’à en trouver un.

Quatre heures s’étaient écoulées depuis qu’il avait commencé à jouer avec sa lance.

Et même s’il devait encore tuer 999 monstres de quatrième classe supplémentaires, il ne venait pas de passer quatre heures à ne rien faire. Herta s’inquiétait qu’il ne pût pas finir sa quête à temps, mais Yu Ilhan semblait ne pas remarquer le temps qui passait.

— Si j’avais su que ça allait se passer comme ça, je lui aurais demandé d’ouvrir la barrière avant de faire évoluer sa compétence…

J’aimerais aussi entrer, la prochaine fois.

Reta commenta prudemment la réflexion de Herta, qui ne pensait qu’à une chose.

Dans la barrière créée par le Sablier de l’Eternité, artefact de rang divin, seules pouvaient y entrer les existences autorisées par son propriétaire, Yu Ilhan.

Ce dernier avait, de façon inconsciente, amené Herta et la Flamme Eternelle avec lui au sein de la barrière, et la majorité des pensées qui n’étaient pas siennes ne pouvaient pas l’accompagner, car elles n’étaient pas reconnues comme faisant partie de lui, autorisation ou non.

Peut-être qu’à cause de cette vague reconnaissance, la plupart des pensées qui se tenaient silencieuses lorsque la barrière était activée ne pouvaient pas entrer, contrairement à celles qui étaient bruyantes sans jamais s’arrêter, comme l’Orochi. Reta était l’une de ces victimes.

Yu Ilhan trouvait étrange que bien que leurs forces de vie fussent partie de son corps, leurs pensées étaient toujours considérées comme des existences propres, mais c’était ainsi. Comme il ne pouvait rien faire de ces forces de vie et de ces pensées – en tout cas pas encore – il n’y avait pas énormément prêté d’intérêt.

— Ah, Ilhan ?

Yu Ilhan ?

À ce moment, il cessa de bouger. Herta et Reta s’étaient empressées de lui parler, mais il ramassa sa lance une nouvelle fois et reprit son petit jeu.

Cependant, cette fois était différente, et au lieu de se contenter de la faire tournoyer sans raison, il visa un arbre, à une dizaine de mètres de là.

— Je pense que j’ai saisi, finit-il par murmurer.

Il n’avait pas joué avec sa lance en vain. Il venait de passer quatre heures à ajuster ses vêtements métaphoriques qu’on venait de lui mettre sur le dos, jusqu’à être parfaitement à l’aise à l’intérieur. Il y avait peut-être passé du temps, mais s’il réussissait ce qu’il allait entreprendre maintenant, ce temps serait sans importance.

Yu Ilhan se leva, maniant sa lance d’une façon étrange, ni lentement, ni trop rapidement, et l’arbre frémit. Sans crier gare, une entaille diagonale se fit visible, et sa partie supérieure glissa au sol. Une coupe parfaite.

[Lance à la Trajectoire Intraçable est maintenant de niveau 3.]

— …Hein ?! fit Herta en écarquillant les yeux.

Il semblait que lorsque le texte disait que la croissance des compétences serait plus rapide, il ne racontait pas de conneries. Pendant ce temps, la seule existence supérieure sur les lieux, Herta, secoua la tête, incapable de comprendre.

— Je ne t’ai pas vu bouger ?!

Moi non plus.

Mais alors que venait-il de se passer, un instant auparavant ? Voilà ce qu’exprimait le visage de Herta. Pour elle, Yu Ilhan avait fait un truc incompréhensible, et il rangeait sa lance, un sourire satisfait placardé sur la face.

— C’est ce genre de compétence, renifla-t-il fièrement.

— …

Effectuer un mouvement de lance, mais faire en sorte que sa trajectoire ne pût être vue. Ceux qui se feraient frapper par une telle attaque ne pourraient ni savoir comment, ni quand, ni de quel angle. Personne ne serait capable de ne pas craindre une attaque qui distordait l’idée même de la cause et de la conséquence.

Et il s’agissait d’une compétence que seul Yu Ilhan pouvait apprendre et utiliser après avoir atteint un niveau maximal à la fois en Maîtrise de la Lance et en Camouflage, ainsi que dans divers autres arts martiaux ; il était alors à même d’invoquer une puissance destructrice provenant des tréfonds de son corps et utilisant sa lance comme l’outil de destruction parfait. Même s’il s’agissait seulement d’une compétence unique, il n’en était rien en pratique.

Bien sûr, comprendre et utiliser une telle capacité avec son corps seul était impossible, aussi dut-il employer le mana. Et s’il devait en utiliser autant simplement pour couper un arbre, alors il était fort probable qu’il arrivât rapidement à court en combattant un dragon.

Pour l’utiliser de façon normale, il devrait mélanger cette attaque avec d’autres, plus classiques, et même alors devrait-il se soucier de ses réserves de mana plus que du niveau de ses techniques.

Pour Yu Ilhan, dont les seules capacités activées étaient Camouflage et Force Surhumaine, c’était un sale coup. Il se foutait que son niveau de magie fût plus bas que la moyenne, mais s’il continuait sur cette voie, il semblait bien qu’il allait devoir se concentrer sur cette facette de ses statistiques.

— C’en est vraiment une…

Alors que Yu Ilhan réfléchissait à tout ça en silence, Herta s’était permise de commenter la situation.

— Une compétence qui te ressemble, ajouta-t-elle en remarquant que Yu Ilhan l’interrogeait du regard.

— Eh, ne dis pas ça.

Et lui qui voulait exprimer le premier son tout nouveau niveau de puissance ! Elle venait de tout gâcher !

— Maintenant, tu camoufles mêmes tes compétences… Pathétique.

— Ta gueule !

Il ne voulait pas de ce genre de remarque ! Il voulait que ses alliées s’extasiassent devant sa toute nouvelle compétence ultra-pétée !

Mais la deuxième alliée, celle qui aurait pu lui offrir la réaction qu’il désirait, était silencieusement choquée, l’esprit totalement rivé sur l’arbre et la coupe nette et propre qui l’avait séparé en deux dans sa diagonale.

Mais en y pensant, n’était-ce pas un million de fois mieux que la façon dont avait réagi Herta, qui… qui le… il ne savait même pas si elle essayait de se foutre de sa gueule ou de le consoler, merde ! Yu Ilhan sortit quelques pierres magiques de troisième classe ainsi qu’une fiole de sa besace. Il s’agissait de la potion de mana qu’il avait acquise après avoir tué le mage de quatrième classe, Dakié Von Illastra.

Il en ouvrit le bouchon et en but une gorgée. Comme on pouvait s’y attendre d’une potion créée par un mage de quatrième classe, elle fut capable de remplir les réserves de mana de Yu Ilhan aussi simplement que ça. Avec juste cette unique potion, il pourrait encore le refaire une bonne quarantaine de fois.

Il ne savait alors pas s’il devait se réjouir d’avoir à disposition une potion si performante ou s’il devait pleurer face à ses ridicules réserves de mana. Mais quoi qu’il en fût, une chose était certaine.

— Allons-y, Reta. On va accélérer la chasse, maintenant.

Oui !

Même si elle ne possédait pas de corps physique, Reta sentit son cœur accélérer, probablement parce que ses attentes venaient d’être revues à la hausse.

Elle activa une formation magique dans la joie et la bonne humeur, et sans faillir, ils trouvèrent un dragon de quatrième classe, paisiblement endormi.

Yu Ilhan chargea comme la fois passée, et le temps qu’il lui fallut pour en finir fut plus court de moitié. Plus il s’habituait à sa lance, plus il recevait d’archives de dragons, plus efficace il devenait pour les mettre à mort.

Comme 800 des dragons de quatrième classe étaient tout juste au-dessus du niveau 200, ils possédaient tous plus ou moins la même puissance.

Finalement, le jour du jugement dernier était arrivé pour les dragons de Darus. Tout ça grâce à un simple type solitaire !

Raka
Les derniers articles par Raka (tout voir)
EER : Chapitre 87
EER : Chapitre 89

Related Posts

7 thoughts on “EER : Chapitre 88

  1. Après les chasseurs de dragons, découvrez en exclusivité l’exterminateur de dragons, plus rapide, plus efficace et plus discret. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com