IATM - Chapitre 5

IATM - Chapitre 4
IATM - Chapitre 6

Bonjour ! Encore un chapitre court… Sachez que ça va aller en s’améliorant de ce côté. Les premiers sont volontairement assez courts pour avoir plus d’impact. Bonne lecture.

 

 

Chapitre 5 : Premier combat 3/7

 

« Chier…», se dit-il.

Il s’était rapidement tût, mais Dosen l’avait bien entendu, son expression faciale ne laissait aucune place au doute. D’autres moins patients l’auraient déjà rossé… (NdT : vous avez dit Pete ?)

Malgré tout, il ne pouvait se résoudre à un tel résultat. L’armée gobeline constituait une menace qui ne pouvait être ignorée.

Dans sa vie passée, une fois le bataillon de la Rose anéanti, les gobelins avaient attaqué les villages alentour et massacré leurs peuples.

« Ça ne va pas être simple, mais il faut absolument les balayer. »

Il se mordit les lèvres, prêt à y retourner coûte que coûte.

Dosen eut un toussotement et, comme pour faire redescendre un peu la tension, dit : « Ah… Ces petits nouveaux. Tsk tsk. »

Roan regarda Gale, et s’inclinant à nouveau, lui dit :

« Commandant. Connaissez-vous le point commun qui existe entre le combat à Kali, en mai 176, la défense de Mendorf en août 183, la répression de Roman en octobre 185, et le conflit de Fiore en mars 191 ?»

Ces combats étaient récents, de dix ans tout au plus. Ils étaient pourtant déjà oubliés…

Gale, les sourcils froncés, demanda :

« Un point commun ?»

Mason eut alors un rire gras.

« Hahaha, mais il est pas possible celui-ci… Qu’est-ce tu racontes encore ? Mendorf ? La répression Roman ? Tu inventes, ça n’a aucun sens. »

Dosen ajouta :

« C’est aussi la première fois que j’entends parler de tout ça…»

Ils avaient tous les deux une expression faciale terrifiante. Roan n’allait cependant pas se coucher maintenant…

« C’est normal qu’ils ne se voient pas. Ce sont des conflits éloignés…», pensa-t-il.

Lui non plus, à l’époque, n’en avait pas connaissance. C’est seulement sept années plus tard que se présenterait un stratège de génie du nom de Ian Phillips et avec lui l’étude stratégique et tactique de la guerre. Grâce à lui, les généraux aussi bien que les soldats s’étaient mis à étudier de façon plus approfondie aussi bien les grands conflits que les escarmouches. Roan avait passé du temps à étudier avec eux. C’est la raison pour laquelle il connaissait ces conflits.

Fort heureusement, Gale n’était pas un simple soldat. Il réfléchissait sans prêter la moindre attention à ce qu’il se passait autour de lui.

« Kali… C’était un combat entre le royaume de Rins et l’Empire Estia. La défense de Mendorf opposait à nouveau Estia et le royaume Byron. La répression de Roman… C’était en Russie, quand les fermiers se sont rebellés. Quant à Fiore, le conflit opposait cette fois Rins aux monstres. »

Quatre combats qui différaient par l’endroit, la nature et l’adversaire.

« Qu’est-ce qui peut bien les relier…»

Roan décida de l’aider un peu, voyant bien qu’il ne parvenait pas à faire le lien.

« Massacre. »

En entendant ce simple mot, Gale eut un léger choc. Il poussa un cri, « AH !». Il hocha de la tête.

« Oui, c’est ça. C’était un massacre chaque fois…»

Gale continua : « Lors du combat à Kali, les soldats d’Estia ont massacré nos gens du château. A Mendorf, lorsque les Byron ont pris la fuite, tout le château a été passé à feu et à sang…»

Roan abonda en son sens : « C’est ça. En Russie, les fermiers ont été massacrés aussi. Quant à Fiore… Quand nos armées ont battu en retraite, les monstres ont détruit sept villes et leurs habitants. »

Le Commandant Gale regarda alors en direction du gouffre. L’expression morose, il s’adressa directement à Roan, comme à l’un de ses pairs :

« C’est donc ça… Tu penses que…»

Roan eut un léger hochement de tête.

« Si on laisse leur formation ainsi… Qui sait ce qu’elle va infliger aux villages ?»

A en considérer ces quatre événements, la possibilité était effectivement élevée. Gale regarda un petit moment Roan sans rien dire, avec un léger sourire.

« Non seulement il a été inspecter la zone seul, mais en plus il se souvient de batailles que même Dosen ne connaît pas. Quel gamin incroyable…»

A l’inverse, Dosen était tout sauf réjoui.

« Putain. Je n’ai eu pour repas que des coups d’épée dans la gueule pendant dix ans et je ne connaissais pas. C’est qui ce con…»

Un soldat qui en avait pris pour vingt ans. Son nom, c’était Roan.

Ça, bien sûr, Dosen n’en savait rien. Gale avait par ailleurs envie de tester un peu ce petit nouveau.

« Donc, on part dès qu’on les a annihilés ?», lui demanda-t-il.

« Oui. C’est seulement à cette condition qu’on pourra s’assurer de la pérennité de la région. », lui répondit Roan.

« Je vois. Toutefois… Ces saloperies doivent avoir un camp dans les montagnes. Nous ne sommes pas en situation de les confronter. »

Il se doutait bien qu’il aurait une réponse à ce problème, et esquissa un nouveau sourire discret.

« Vous vous souvenez du combat dans les montagnes Pelan, en février 200 ?»

Ce combat n’était vieux que d’un an. C’est ainsi que Gale, aussi bien que Dosen et Mason, hochèrent de la tête. Seul Gale put toutefois en saisir la portée.

Il sourit cette fois largement et tapant dans les mains comme si la solution venait de lui apparaître :

« Le feu !»

« Oui, on doit les attaquer avec le feu. », valida Roan.

Cette bataille avait opposé le royaume de Rins et celui de Byron, sur les montagnes Pelan. L’armée de Rins, surplombée par celle de Byron, avait bloqué tout accès et incendié tout ce qu’ils pouvaient.

« Oui… Ils avaient fuit leur camp. », ajouta-t-il.

« C’est ça. Après quoi, nous leur sommes tombés dessus en embuscade. »

Gale, applaudissant à nouveau, lui demanda :

« Excellent. Quel est ton nom soldat ?»

« Roan. »

« Bien. Roan, tu t’es aujourd’hui hissé au rang de héros, et tes connaissances sont impressionnantes. Je garde ton nom en tête…»

« Merci. »

Il s’inclina. A la vérité, il avait un peu oublié l’idée d’être récompensé. Il cherchait surtout à sauver les gens de cette menace.

« Si je continue sur cette voie, je vais bientôt pouvoir diriger ma propre escouade… Oui. Je vais briller dans ce combat. », pensa-t-il.

Il serra sa lance. Il avait beau avoir perdu sa force et son endurance habituelles, il avait malgré tout vingt ans d’expérience. Même dans ces conditions, il saurait affronter de nombreux gobelins à la fois. Il entendit la voix de Gale qui interrompit sa réflexion :

« Préparez les torches. Faites un piège, et attirez-les ici !»

Dosen acquiesça et, serrant ses rênes, s’adressa à Mason et Roan :

« Eclaireurs, retournez à vos postes. »

Les deux consentirent. Dosen continua de regarder Roan un petit moment avant de partir.

« Tiens, on dirait qu’il m’a dans le nez…»

Il avait un sourire mauvais. Dosen jouait beaucoup de son regard froid et de son attitude pour inspirer le respect. Toutefois, Roan était bien plus expérimenté que lui. Il lui en fallait bien plus pour l’impressionner.

« Nous partons !», lança Mason en plaçant une tape sur l’épaule de Roan. Ils s’inclinèrent un peu, puis se dirigèrent vers le treizième corps. Le son des lames était partout et avec lui, une certaine excitation partagée par tous.

« Le premier combat…»

Roan souriait. Il avait réussi.

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

IATM - Chapitre 4
IATM - Chapitre 6

6 Commentaires

  1. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Naos

    Merci pour le chapitre
    Ça vas enfin devenir intéressant ^^

    Répondre
  3. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. nicylaboum

    merci

    Répondre
  5. Lainkonifer

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com