ICDS Chapitre 1

ICDS Prologue
ICDS Chapitre 2

Chapitre 1 : Un garçon devenu Explorateur de Donjons (1)

 

 

Mon père était un descendant direct d’un clan connu pour sa maîtrise de la lance. Il y avait d’autres anciens clans d’arts martiaux dispersés à travers toute la Corée, mais mon père était fort, même parmi les héritiers. Durant toute mon enfance, je n’ai jamais vu mon père perdre. Malgré cela, il se plaignait tous les jours de sa malchance, disant des choses que je ne comprenais pas.

« Tsk, quel est l’intérêt d’être fort à l’extérieur ? Sans Qi, c’est juste de la gonflette sans réelle puissance. »

« Sanchi ? Qui c’est papa ? »

« Haha, pas Sanchi, sans Qi. Le Qi est l’énergie que tu fabriques à l’intérieur de ton corps. »

Bien sûr, comme j’avais huit ans à l’époque, je n’avais pas compris ce que mon père venait de me dire.

J’étais plus intéressé par d’autres choses. Voyant mon père éclatant des rochers à mains nues ou creuser des trous dans un mur en béton avec une lance en bois en moins de dix secondes, je pensais vouloir être fort comme lui.

« Tu peux le faire aussi. »

« Vraiment ? Je peux être aussi fort que toi Papa ? »

« Bien évidemment ! Il faut juste que tu t’entraînes dur ! »

« Ok ! »

J’avais l’âge auquel j’admirais les super héros des BDs. C’est pourquoi j’ai cru si facilement au discours de mon père. Il avait volontairement omis un léger détail, qu’il me faudrait des dizaines d’années d’entraînement. Il me forçat, moi, son fils de moins de dix ans, à escalader des montagnes et il m’abandonna même dans une forêt. Il m’a dit que c’était un processus nécessaire pour devenir un héros.

Est-ce que j’ai fait ce qu’il a dit avec obéissance ? Du haut de mes huit ans ? Bien sûr que non ! Au début, je braillais comme un cochon allant à l’abattoir. Cependant, la seule personne qui aurait pu m’aider dans cette situation, ma mère, était en Corée. Moi, de mon côté, je me trouvais dans la jungle tropicale amazonienne, abandonné par mon père. Sans moyen pour communiquer avec le monde extérieur, mes cris étaient vains.

« Uwaaaaaah ! »

« Tais-toi ! Il n’y aura pas de dîner pour toi tant que tu n’auras pas tué ce serpent ! »

« Je te hais Papa ! Uwaaaaaaaaaaa ! »

Mes premières vacances d’été, quand j’avais huit ans, me semblèrent sans fin. Ce fut la même chose pour mes vacances d’hiver ainsi que toutes les vacances suivantes…

Pendant deux ans, j’ai appris les rudiments des arts martiaux. A dix ans, j’étais au moins capable de prendre une position cool. Mon corps s’élargît, contrairement aux autres enfants de mon âge, et sur mes bras originellement fins, des muscles commencèrent à se dessiner.

Bien que les garçons de mon âge aient dit que j’avais l’air cool et me suivirent un moment, les filles s’éloignaient de moi, disant que le mignon petit Shin était devenu un monstre.

Hmph, les filles. Une fois matures, elles ne résistent pas à la vue d’un corps musclé… Bien sûr, à l’époque, j’étais jeune aussi, et en voyant mon corps qui continuait de changer je me plaignais à mon père que je voulais retrouver mes bras d’avant. Il me battit pour avoir dit ça. Cela faisait longtemps qu’il avait cessé de me traiter comme un gentil petit fils.

Et c’est ainsi qu’à mon dixième anniversaire, mon père m’en parla pour la première fois.

C’était une histoire à propos d’un ‘donjon’ dont je me souviendrai toute ma vie.

« Dans le donjon il y a beaucoup de choses précieuses. Des Pierres de Mana, des armes magiques… uh, même une peau d’orc serait traitée comme un nouveau matériau jamais vu avant sur Terre ! »

« Waouh ! Comment tu fais pour aller dans le donjon ? »

Mon père rigola en m’ébouriffant les cheveux. « A travers le téléphone de Papa. »

« Je peux y aller aussi ? »

« Pas encore gamin. Tu n’es pas assez fort. »

« Papa, c’est quoi une Pierre de Mana ? Je peux en voir une ? »

« C’est… » A ma question, le discours mielleux de mon père s’arrêta brutalement. J’aurais dû remarquer que quelque chose n’allait pas.

« Je te montrerai plus tard. Non, encore mieux ! Tu pourras entrer dans le donjon pour en ramener une toi-même. »

« D’accord ! J’irai dans le donjon. Je veux voir à quoi ça ressemble ! »

Mon moi âgé de dix ans était totalement déconnecté de la technologie moderne. À cette époque, les enfants du cours élémentaire avaient tous des smartphones, moi, à la place, je reçus une lance en bois adaptée à ma taille comme cadeau de rentrée. En aucun cas je n’aurais pu savoir ce qu’était réellement un donjon.

Certains enfants de mon âge jouaient déjà à des jeux d’exploration de donjon dans des univers fantasy sur leurs téléphones !

Sans savoir que les donjons étaient imaginaires, je me vantais devant mes camarades qu’en grandissant j’entrerai dans un donjon. Quand mes amis comprirent la sévérité de mon ignorance, ils me montrèrent tout un tas de livres et de jeux pour me convaincre que les donjons n’existaient pas dans le vrai monde. Hélas, mes deux ans d’entraînement avaient transformé mon cerveau en muscle.

Autrement dit, j’étais très lent pour comprendre ce que les gens me disaient.

A l’école, je parlais et parlais encore de devenir explorateur de donjon. A votre avis, que s’est-il passé ? Durant la période que j’ai appelé « L’Incident de l’Explorateur de Donjon Kang Shin », je perdis deux de mes meilleurs amis, MinSoo et SooChan.

Kang Shin était mon nom, bien sûr. Kang était mon nom de famille et Shin mon prénom. Mon père avait choisi mon nom, disant que les noms à syllabe unique semblaient forts ! Ma mère avait donné son accord, disant que c’était un bon nom.

Ignorant le regard des autres, ma plus grande ambition était de devenir un Explorateur de Donjon . Je me suis entraîné toujours plus. M’étant entraîné sous la supervision de mon père, qui avait déjà à moitié transcendé les limites d’un être humain, à l’âge de quinze ans il ne restât plus que mon père dont je restais effrayé sur Terre.

Les armes à feu étaient effrayantes, mais pour être honnête, j’étais capable d’esquiver les balles avec cinquante pour cent de chance. C’est à ce moment-là que j’ai réalisé que j’avais dépassé les frontières de l’être humain. L’autre chose que je savais, c’est que je n’avais aucun ami, et que même ma propre magnifique petite sœur m’évitait.

Le jour de mon quinzième anniversaire, J’ai enlevé mes vêtements et me suis mis en face d’un miroir. A cause de ma stature, j’ai dû reculer de plusieurs pas pour me voir en entier.

J’étais un mastodonte.

« Nooooon, c’est pas possible… ! »

Bon, peut être que j’exagérai un petit peu. En tout cas, mon corps était loin d’être normal. Je faisais deux mètres de haut alors que j’étais en 3ème . Mon corps ressemblait à celui d’un gorille. Il était composé uniquement de muscle, sans une once de gras. S’en était devenu à un point ou mes bras étaient des armes mortelles. Ce n’était pas quelque chose qu’un corps humain pouvait faire normalement.

Quelque chose clochait définitivement. Même mon père ne ressemblait pas à ça.

« C’est presque comme un Orc. Ton magnifique visage vient de moi mais ton corps… »

« Cher mari, tu veux surement dire que son visage tient de moi. Son corps est comme le tien. »

Ma propre mère ne traitait que ma tête en tant que son fils. Même si elle était ma mère biologique, parfois je la suspectai de m’avoir adopté. Comment pourrait-elle être aussi cinglante et sans vergogne en parlant de son propre fils ?

« Père, pourquoi je suis aussi énorme ? »

« Je ne sais pas, peut être que c’est parce que tu as commencé à t’entraîner à un jeune âge. »

« A quel âge tu as commencé ? »

« Seize ans, si je me rappelle bien. »

« Escroc ! »

« Hey, je voulais juste faire de toi un Explorateur de Donjon. »

Le jour de mes quinze ans, j’ai battu mon père dans un match officiel. C’était le moment où la jeunesse pris le pas sur l’expérience. Alors que je maintenais mon père avec une clé de bras, il me dit amèrement : « Tu n’as quand même pas réussi à obtenir de Qi … »

« Il n’y a rien de tel que le Qi ! Tes histoires de donjons sont aussi un mensonge ! »

« Un mensonge…Tu verras bien assez tôt mon  fils, donc relâche-moi. »

La même nuit pendant laquelle j’avais enfin pu amener ma revanche à terme, je reçu un message sur le smartphone que ma mère m’avait offert pour avoir réussi à vaincre mon père. Quand je le vis, mes yeux s’élargirent d’étonnement.

  • Débloqué en entrant votre mot de passe.

« Qu…Je ne peux pas l’ouvrir… »

Comme ma tête était remplie de muscle, il m’était impossible de me souvenir du mot de passe pourtant simple que ma mère m’avait donné.

Le jour suivant, j’ai demandé à ma mère de débloquer le téléphone. Désespérée, elle enleva totalement la sécurité du téléphone. Je ne comprends pas pourquoi elle n’avait pas fait ça depuis le début. Je hochais la tête en récupérant le téléphone. En le regardant, je vis le message que j’avais reçu la veille.

[Vous avez été reconnu par l’auto-proclamé Être le plus Puissant sur Terre ‘Kang YungOong’, et avez acquis votre Licence d’Explorateur de Donjon. A compté de ce jour, vous êtes devenu l’un des cinq explorateurs de donjon sur Terre. Voulez-vous entrer dans le donjon maintenant ?]

Explorateur de Donjon ! Mes yeux s’agrandirent de surprise alors que le rêve que j’avais depuis mes dix ans devenait réalité. Voyant mon regard surpris, ma mère se dirigea vers moi, regarda l’écran du téléphone et croisa les bras.

« Ce vieil homme ose embêter son fils avec KaTalk ? Aujourd’hui, il ne s’en sortira pas facilement.

« C’est quoi KaTalk Maman ? »

« C’est l’application que tu as sous les yeux. »

« C’est quoi une application ? »

“…”

Comme j’étais embarrassé en la voyant ne pas répondre, je suis allé voir ma petite sœur pour lui demander. Elle venait juste de finir l’école élémentaire et entrait juste au collège. Après que j’ai frappé à sa porte, elle vint joyeusement ouvrir la porte. Après avoir vu mon apparence, elle poussa un petit cri et se recroquevilla de peur. Après que je lui ai expliqué ma situation, elle m’expliqua gentiment avec un sourire timide. Je faisais peur à l’extérieur mais elle tenait toujours à moi malgré tout.

Après pas loin de cinq heures d’explications, je devins un peu plus à l’aise avec la technologie moderne.

“Yua, comment je réponds à ça?”

“Ah, mm, Oppa, comme ça…”

Ah, quel ange ! Voyant ma sœur essayant de m’aider malgré sa peur de mon apparence me donnait envie de la serrer dans mes bras. Mais comme je ne voulais pas la faire fuir, je me suis retenu.

Après avoir appris comment répondre au KaTalk que j’avais reçu, je lui dit que je la rembourserai avec une Pierre de Mana du donjon. Puis j’ai envoyé « oui » dans mon téléphone.

Le moment suivant, j’étais dans le donjon. Un couloir gris sans fin se tenait devant moi. Les murs étaient faits en pierre et des torches étaient placées sur le mur régulièrement. C’était exactement comme mon père me l’avait décrit. Peut-être qu’il ne mentait pas après tout.

Il y avait plus. Le moment même où je me suis rendu compte de où j’étais, j’entendis quelqu’un me murmurer à l’oreille.

[Kang Shin, Explorateur de Donjon Rang Bronze 9, est entré dans le donjon.]
[C’est votre première fois. Le Support des Explorateurs de Donjon Débutants vous a envoyé 5 Potions de Basse Qualité.]
[Analyse de vos capacités… complète. Le Support des Explorateurs de Donjon Débutants vous a envoyé une Lance en Bois Acérée.]
[Confirmation de classement….complète. Vous êtes 5ème sur les 5 Explorateurs de Donjon sur Terre. Vous êtes 146,298ème sur 146,298 explorateurs de donjon au total. Le classement sera mis à jour à 6h demain matin.]
[Vous avez obtenu un Statut. Voulez-vous confirmer ? Oui / Non]

Désolé d’avoir fait durer cela aussi longtemps. Tout ce qui précède amenait à ce moment.

Le moment où je suis devenu un vrai explorateur de donjon.

…L’explorateur de donjon, surnommé ‘Le Prince Couronné du 5ème étage’

AlthanMaiel

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

ICDS Prologue
ICDS Chapitre 2

10 Commentaires

  1. Psycho

    toujours trois par semaine ? 😉
    Merci pour le chapitre vivement la suite 🙂

    Répondre
    1. Psycho

      désole j’ai crue que c’étais arkaxtrad le trad, il le trad sur le forum eden qui est déjà a 4 chapitre
      http://empiredesnovels.fr/forum/index.php?p=/discussion/167/infinite-competitive-dungeon-society/p1

      Répondre
  2. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Wazouille

    Ca fait des semaines qu’on a l’autorisation du traducteur anglais ET de l’auteur, donc tant pis pour l’autre personne qui ne s’est pas embarrassée à demander quoi que ce soit.

    Répondre
  4. reynolds

    Personnelement, je trouve google trad meilleur que la version du mec chez éden qui le traduit, et merci xiaowaz pour de la traduction de qualité, vive l’Australie

    Répondre
  5. newkan

    Merci pour le chapitre , il a l’air bien , même si sa me fait marrer qu’il dise lui même n’avoir que du muscle à la place du cerveau je pense pouvoir passer de bon moment en lisant votre trad qui est comme. Toujours génial

    Répondre
  6. Lauvel

    Le jour de min quinzième anniversaire, J’ai enlevais mes vêtements et me suis mis en face d’un miroir. A cause de ma stature, j’ai dû reculer de plusieurs pas pour me voir en entier.

    -«min » plutôt « mes » je crois !

    « Un mensonge…Tu verras bien assez tôt mon fils, donc remâche moi. »

    -«remâche »

    Ps : Merci pour le chapitre !

    Répondre
  7. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

    C’est corrigé. Merci de l’avoir indiqué 😉

    Répondre
  8. AtherisAtheris

    « Mon moi âgé de dix ans étais [était] totalement déconnecté de la technologie moderne. A cette époque, les enfants du cours élémentaire avaient tous des smartphones, moi, à la place, je reçu une lance en bois adaptée à ma taille comme cadeau de rentrée. En aucun cas j’aurais pu savoir ce qu’étais [était] réellement un donjon. »

    😉

    Répondre
    1. AtherisAtheris

      et merci pour le chapitre bien-sûr ! 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com