ICDS – Chapitre 283

ICDS - Chapitre 282
ICDS - Chapitre 284

Et voici votre 2ème chapitre de la journée et 3ème de la semaine !

Je vais arrêter là pour des raisons de santé mentale. Mais j’en sortirai quelques uns demain surement 😉

Bonne lecture

 

 

Chapitre 283 : Troisième Saison (8)

 

« Shin, tu vas bien ?! »

Alors que je rentrais au manoir avec les vêtements froissés et le souffle court, Sumire m’avait croisé avec un air inquiet.

« Ah, Sumire, c’est… J’ai juste combattu assez longtemps. »

« Tu as l’air épuisé. Je t’en prie, va te laver puis va dormir. »

« Oui, je vais faire ça. »

J’avais répondu sans trop croire à mes paroles tout en me demandant pourquoi Sumire était dehors dans le jardin. Avant que je puisse continuer sur mon fil de pensées, cependant, elle avait frappé ses mains ensemble avant de me demander.

« Est-ce que tu veux que je te lave le dos ? Je le faisais souvent lorsque mon père était encore en vie. »

« Je vais devoir refuser. Pour info, ne fais pas ça à un homme à moins que tu ne prévois de l’épouser. »

« Oui… ? »

Hm ? Ne me dis pas qu’elle me traite comme si j’étais son père ? Et puis c’est quoi cette histoire avec son père ? Un homme adulte qui demande à une jeune fille de lui laver le dos ?!’ J’avais été stupéfait en pensant à ça. Alors que j’étais perdu dans mes pensées, j’avais vu une partie du jardin totalement retournée. Non, elle n’était pas retournée, elle était bêchée. Comme je pouvais y voir pousser des plantes, je m’étais dit que quelqu’un avait commencé à faire un potager.

Lorsque Sumire avait aperçu où se portait mon regard, elle avait souri gentiment.

« Ah, ça. Tu vois, les légumes de la Zone Résidentiel ne poussent pas bien sur Terre. Mais lorsque j’ai essayé de les faire pousser ici, ils ont poussé à vitesse grand V. Le donjon est incroyable, n’est-ce pas ? »

J’avais immédiatement pensé à Iana et Pookie, les deux corps qui avaient fermenté ici grâce aux élémentaires du jardin. Il était probable que le Jardin de Marianne soit un endroit spécial plus que le donjon en lui-même, mais j’avais préféré ne pas donner ces conclusions à Sumire. Après tout, elle n’aurait probablement jamais besoin de se rendre dans un autre manoir ou un autre jardin.

J’avais alors réalisé qu’elle portait des vêtements confortables, un tablier et une paire de gants de travail couverts de terre. Parmi les membres de la guilde, elle était probablement la personne la plus orientée famille.

Je ne pensais pas que ce serait le genre de truc que Hwaya ferait, et Ye-Eun avait un jour déclaré qu’elle était très douée pour cuisiner des ramens, ce qui voulait plus ou moins dire qu’elle ne savait rien cuisiner d’autre. Seule Ludia, qui aidait ma mère avec les corvées à la maison, avait le potentiel de dépasser Sumire. Mais rien que le fait de penser que Sumire faisait pousser des légumes… J’avais dit avec un sourire gêné.

« Tu pourrais juste les acheter. »

« Héhé, je ne fais que m’en occuper lorsque je fais une pause dans mon entraînement. Je ne compte pas reprendre l’ascension du donjon tant que je n’aurais pas appris la technique que tu m’as enseigné. »

« Pourquoi ? »

« Hm… C’est un peu embarrassant, mais après avoir vu ton attaque avec ta lance, j’ai inconsciemment commencé à essayer de l’utiliser à chaque fois que je tenais ma lance. J’ai donc pensé que ça serait plus logique de continuer à gravir le donjon qu’une fois avoir atteint un niveau me permettant de l’utiliser en situation réelle. Je suis devenue une Exploratrice du Premier Donjon après tout. »

« Ah, c’est vrai que tu es passée dans le Premier Donjon. »

« Oui, ça fait un peu plus d’un mois ! »

… Je ne la lui avais montré qu’une seule fois. Est-ce que ça s’était imprimé dans sa mémoire ? Si elle n’avait pas été aussi talentueuse, je me serais engueulé pour avoir encombré le chemin de son apprentissage avec une technique de ce niveau, l’empêchant d’avancer, mais Sumire était un génie même parmi les génies. Ce n’était donc probablement pas un souci. J’étais persuadé qu’elle pourrait apprendre cette technique encore plus rapidement que je ne l’avais imaginé. Avec ça en tête, il n’y avait qu’une seule chose que je pouvais faire pour l’aider.

« Tu veux qu’on s’entraîne un peu après que j’ai pris ma douche ? Je dois t’implanter le Circuit Peruta cet après-midi de toute façon, donc c’est une bonne opportunité. »

« Oui ! Ah, n-non… Shin, tu dois te reposer. On pourra s’entraîner après… »

« J’irai mieux une fois que je me serai lavé. Je reviens dans un moment. »

« Oui, oui ! »

Elle n’avait pas refusé la seconde fois. Avec un sourire, j’avais fait un signe de la main avant de me diriger vers la salle de bain. L’énorme salle de bain du premier étage était aussi grande que des thermes romains. Bien que je ne l’ai pas souvent utilisée, c’était le meilleur endroit pour se libérer de sa fatigue après une journée éprouvante. Après m’être rendu dans le bain des hommes, j’avais réalisé qu’il y avait un autre visiteur. C’était mon père.

« Oh, tu es de retour ? Ça a pris du temps cette fois. »

« Papa, je te préviens que je te foutrais dehors si tu pètes encore dans le bain. »

« C’est la première chose qui te vient en tête quand tu vois ton vieux père ? »

« Tu ne peux pas m’en vouloir si tu repenses au nombre de fois que tu m’as fait subir cette épreuve. »

J’avais alors jeté un seau d’eau chaude dans le bain avant de rentrer dedans. Mon père avait rétorqué avec un reniflement faussement outré.

« Ne t’inquiète pas, mon corps n’est plus ce qu’il était. Je peux contrôler la plupart de mes phénomènes physique. »

« Ah. »

Après qu’il ait dit ça, j’avais scanné son corps. Il avait toujours eu une structure musculaire impressionnante et son visage avait toujours était plus jeune qu’il ne l’était réellement. En le regardant maintenant, cependant, il n’avait pas juste l’air plus jeune. Il était pratiquement de retour au milieu de la trentaine !

« … Est-ce que tu as remodelé ton corps ou quelque chose comme ça, Papa ? »

« Hmph, je n’ai eu qu’une petite avancée dans ma maîtrise de la lance. »

J’avais tiqué à ses mots. Je me souvenais du moment où j’avais maîtrisé le Circuit Peruta et lorsque mon corps s’était brisé en mille morceaux avant de se reforger. Juste au cas où, je lui avais demandé.

« Papa, est-ce que tu as brisé ton corps avant de le faire réapparaître ou quelque chose de similaire ? »

« Mm, non, pas vraiment. »

Cette fois, c’était au tour de mon père de tiquer. Son visage avait subi une légère tension à mes mots.

« J’ai bien senti mon corps se renouveler. Comme si mon esprit sortait d’un épais brouillard et que j’avais une sorte d’épiphanie. J’ai eu le sentiment de finalement comprendre ce qu’était le mana et la nature de mon pouvoir. Mais toi… Ton corps s’est désintégré ? »

« C’était peut-être parce que j’ai appris le Circuit Peruta. »

« Hmm. »

Mon père détestait vraiment perdre face à moi, son fils. Ce qu’il avait dit ensuite m’avait médusé un instant.

« Est-ce que tu vas l’apprendre à ta mère ? »

« Huh ? »

« Ta mère. Ne devrais-tu pas lui enseigner quelque chose ? Même si elle ne devient pas une Exploratrice. »

Après être resté muet un moment, j’avais secoué la tête.

« Le Circuit Peruta n’est pas si facile que ça à apprendre. Mais il serait quand même bien de lui enseigner une méthode de cultivation de mana. Je pense que tu devrais lui enseigner la tienne. »

A ce moment-là, je m’étais perdu dans mes pensées. J’avais négligé ma mère récemment, et avec tout ce qui se passait avec le donjon, la Terre, les monstres et les démons, le nombre de fois où je l’avais croisé récemment pouvait être compté sur les doigts d’une main. Je me sentais coupable et j’étais soulagé de voir que mon père était aussi dévoué envers ma mère.

A quel point le donjon était attirant ? Si tu étais doué, de magnifiques Exploratrices pouvaient faire la queue pour recevoir ton aide. Avec le niveau de mon père, même s’il avait eu le visage d’un orc, il aurait tout de même eu le choix parmi une longue liste de prétendantes. Ma mère était aussi une beauté dans sa jeunesse, mais elle ne pouvait pas se comparer aux beautés de toutes les races de tous les mondes dans le donjon…

« Tu vois, cette femme continue à m’engueuler car elle pense que je garde toutes les bonnes choses pour moi. »

« Plutôt que d’attendre que Maman devienne plus jeune en maîtrisant une méthode de cultivation de mana, ça serait probablement plus rapide de lui ramener des objet qui permette d’avoir le même effet. »

« Je doute que des objets permettant de rendre plus jeune soient communs. Ne dis pas de choses aussi absurdes. »

Je pouvais comprendre que ma mère se sente exclue. Autre qu’elle, tout le monde dans la famille était devenu Explorateur de donjon. Maintenant que son mari commençait à rajeunir, même moi je me sentais un peu coupable.

« Je vais essayer de trouver quelque chose, Papa. Si j’ai le temps pendant que je sauve le monde, bien évidemment. »

« Tu pourrais dire directement que je n’ai plus qu’à essayer tout seul. »

En disant ça, il avait frappé la surface de l’eau, créant une vibration qui avait lancé des balles d’eau dans ma direction. J’avais alors plongé le bout de mon doigt sous l’eau pour créer un petit tourbillon afin de les bloquer. C’était une petite bataille navale entre père et fils, mais si une personne ordinaire venait à se faire toucher par ces balles ou le tourbillon, elle perdrait la vie.

« Shin, j’ai entendu que tu étais là. Il y a quelque chose que je dois te dire ! »

A ce moment, quelqu’un s’était précipitée dans la salle de bain. La seule personne qui oserait venir comme ça était bien évidemment Hwaya. Même en sachant que j’étais dans le bain, elle était entrée pleine de confiance avant de me faire face sans ciller. Heureusement que moi et mon père avions nos parties intimes couvertes. Lorsqu’elle avait vu que mon père était là, elle avait eu une expression proche de ‘quel dommage’.

« Oh, beau-père, vous êtes là aussi. »

« Ne pourrais-tu pas avoir l’air un peu plus embarrassé en venant ici ? Ou encore mieux, ne pas venir ici ! Tu ne pouvais pas juste m’envoyer un message ?! »

« Pourquoi ferais-je ça ? Nous sommes dans la même maison, donc c’est mieux de se parler face à face, non ? Ce n’est pas comme si vous étiez tous les deux nus. »

Alors que Hwaya agissait sans honte, j’avais perdu mes mots. Alors que je réfléchissais à quelque chose à rétorquer, elle avait tiré la langue avant de continuer.

« Désolé, c’est ma faute. Je ne pensais pas que beau-père serait là aussi. Je m’excuse, beau-père. »

« Ce n’est pas grave, Hwaya. Comme tu l’as dit, ce n’est pas comme si j’étais nu. Et puis tu feras bientôt partie de la famille de toute façon. »

« Héhé, je savais que vous étiez de mon côté ! Je serai la belle-fille parfaite plus tard ! »

Dieu miséricordieux, mon père était déjà compromis ! Alors que je soupirais avec ma main sur le front, elle s’était excusé une nouvelle fois avant d’ajouter.

« Je me suis dit que c’était la chance parfaite de profiter de toi et au final, cela s’est avéré impossible. On peut dire que nous sommes quittes non ? »

Cette femme venait juste de révéler ses intentions de molester quelqu’un devant son père.

« Papa, elle est comme ça. »

« N’est-ce pas merveilleux ? Ta mère n’arrête pas de dire qu’elle veut avoir un petit-fils et j’apprécie parfaitement Hwaya. Je me sens un peu triste pour Ludia, mais ne peux-tu pas prendre les deux ? Avec la réduction de population massive due aux monstres, tu devrais faire de ton mieux. »

Depuis quand mon père et ma mère étaient-ils devenus si progressistes ? Ou bien étais-je trop conservateur ? J’avais d’abord fait un signe à Hwaya pour qu’elle bouge… ‘Non, que tu bouges dehors ! pas dedans !’

« Je rigolais. J’ai réellement couru jusqu’ici parce que j’étais pressée. »

« Si tu étais vraiment pressée, tu aurais dû envoyer un message… »

Elle avait siffloté en évitant mon regard à ma réponse. Donc elle ne rigolait pas totalement apparemment ? Essayer d’atteindre deux buts en une action, une vraie tacticienne ! Mais comme elle était mignonne, je lui avais déjà pardonné.

« Si tu ne comptes pas partir, dis-moi au moins pourquoi tu es venue. »

« Ah oui, on a découvert un nouveau roi. Incluant un Manieur de Talent de rang SS que nous avons transformé en Explorateur, un total de 150 personnes ont disparu. Les succubes en charge de prendre des vidéos ont à peine réussi à en envoyer une. »

Putain, c’est donc impossible de prendre un bain en paix ?!’ J’avais crié en me levant.

« Si c’est ce qui s’est passé, dis-le plus tôt ! »

« Je t’avais dit que j’étais pressé… Oh, pas mal. »

Pas mal mon cul !…’ Etait ce que je comptais crier, mais j’avais alors réalisé que le bas de mon corps était caressé par une douce brise. Bien que mon corps soit aussi dur que l’acier, la serviette autour de ma taille ne l’était pas et elle n’avait pas supporté la vitesse de mon mouvement brusque.

« Q-Quoi… »

Après avoir réalisé ce qui s’était passé, je m’étais rapidement rassis en criant.

« Kyaaaak ! »

« …Shin, ce n’est pas la bonne réaction. » Avait ajouté Hwaya en continuant à me fixer.

Je ne pensais pas non plus que c’était la bonne réaction. Mais ne pouvait-elle pas juste regarder ailleurs ?!

Au final, il avait fallu 5 minutes supplémentaires pour que je puisse mettre mes vêtements avant de retourner sur Terre.

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

ICDS - Chapitre 282
ICDS - Chapitre 284

19 Commentaires

  1. flo

    merci 🙂 un nouveau roi à tuer

    Répondre
  2. IsybileXiaoNovels

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  3. nikos74190

    merci pour le chapitre !
    ps : une vraie fille en fleur, ce shin ^^

    Répondre
  4. typeOU

    kyaaaaak ? pas kyaaaaa ? étrange…

    Répondre
  5. Lauvel

    Merci pour le chapitre ! ^^

    —–

    il y a deux phrase avec 3 à la place de ” et une avec 4 à la place de ‘.

    Répondre
  6. Mat

    Quelle pucelle.
    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. LightRing

    Il y a des chiffres dispersés dans tous le chapitre

    Répondre
  10. GoblesGobles

    Merci pour ce

    Répondre
    1. GoblesGobles

      Chapitre

      Répondre
  11. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  12. DarkramDarkram

    Mais quelle perverse cette Hwaya :p ! On sait pourquoi elle n’a aucune honte de voir Shin nu devant elle ^^. D’ailleurs, c’est quoi ce cri que lance Shin à la fin ? Enfin, ça peut se comprendre vu la situation mais au point où il en est, il ne devrait pas se préoccuper de ça vu le tempérament de la petite dame ^^”. Et oui ! Comme le dit si bien Shin : pas moyen d’être tranquille 5 min sans être dérangé. Courage !

    Merci pour ce chapitre !

    Répondre
  13. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  14. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  15. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  16. Psycho

    Merci 🙂

    Répondre
  17. MisterLights

    Coucou Althan, je suis encore chap 89 d’ICDS mais sache que je t’aime (j’adore surtout la manière dont tu traduis, avec ta bonne humeur et tes petites blagues à chaque chap 🙂 )

    Répondre
  18. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Répondre à PoloZore Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com