LVL1S : Chapitre 129

LVL1S : Chapitre 128
LVL1S : Chapitre 130

Chapitre 129

 

« Qu’essayes-tu de faire avec un morceau de bois de dix-neuf cases sur dix-neuf ? »

« Attends encore un peu, j’ai presque terminé. »

Je finis par donner naissance à quatre cent pierres noires et blanches.

« Et ces pierres plates ? »

Je hochai la tête.

« Si tu es vraiment omnisciente et omnipotente, alors tu me vaincras à ce jeu parce que tu sauras comment faire. Si tu y parviens, je retournerai immédiatement d’où je viens. Tu as ma parole. »

« Pourquoi devrais-je jouer à ton jeu ? »

Abaddon semblait plus ou moins irritée.

« Pour deux raisons. Premièrement, je possède toujours un moyen de t’arrêter et ce serait une défaite plus raisonnable pour toi que de perdre face à moi à un simple jeu que par la force brute. »

Je fis un signe mental à Lena, qui se mit à l’œuvre afin de créer une formation en trois dimensions autour d’elle.

« Ouah ! Et cette formation, elle est supposée faire quoi ? Ha ha… »

« Tu ferais bien de ne pas faire de mouvement brusque. Si tu fais quoi que ce soit de suspect, je l’active immédiatement et te renvoie vingt milliards d’années dans le passé, avant même la création de cet univers. Ce devrait être suffisant pour préparer tout ce dont j’ai besoin pour t’arrêter. »

D’un geste de ma main, la formation se mit à briller afin de démontrer que j’étais fin prêt.

« Stop… Stop ! Souhaites-tu également être piégé ici pour vingt milliards d’années ?! Je sais que tu viens de vingt milliards d’années dans le futur ! Si tu me renvoies encore plus loin dans le passé, tu vas perdre toute chance de retourner d’où tu viens. »

« Pourquoi donc ? Je peux simplement utiliser la formation deux fois. »

« Non. Les sorts de ce genre, qui insultent le temps lui-même sur une échelle si grande, provoquent de lourds dégâts dans le continuum espace-temps. Si tu l’utilises sur moi, même si par miracle tu parvenais à retourner dans le futur, tu ne pourrais absolument pas calculer la bonne période… Les fluctuations de la fabrique du temps seraient chaotiques. »

« Eh bien, voyez-vous ça. Au moins, l’univers éviterait de se voir détruit. Je pourrai toujours trouver une solution après ça. »

Même si je prétendais être totalement serein concernant le résultat, les mots d’Abaddon m’avaient en vérité fait peur. Elle avait marqué un point en parlant du temps et de ses conséquences.

« Bien. Je comprends la première raison. Quelle est la seconde. »

Mais elle était prudente maintenant que je lui avais dit que je pouvais la renvoyer dans un passé inconnu, précédent même la création de cet univers.

« C’est simple. Pour le dire directement, ça ne te coûte rien. Si je perds, je me contenterai de retourner d’où je viens et tu pourras faire ce que bon te semble. »

« Et si je perds ? »

« Ah. Je dois admettre que tu as toujours la main mise sur ces négociations, alors ce sera simplement une toute petite pénalité. »

« Quel genre ? »

« Ne pas détruire l’univers avant que nous n’ayons pu avoir une revanche. »

« Une revanche ? Quand cela se produira-t-il ? »

« La prochaine fois que nous nous reverrons. »

J’aurais alors vingt milliards d’années pour me préparer. Assurément, pendant tout ce temps, je trouverais un moyen de la vaincre. J’espérais sincèrement que le temps lui permettrait de changer et qu’elle ne provoquerait pas autant de misère à l’avenir.

« Hmm… Ce n’est pas suffisant. »

« Pas suffisant ? »

« C’est un duel qui va régir le destin de l’univers alors je me dois d’ajouter une autre condition pour pimenter le tout. Le perdant devra donner tout ce qu’il possède au gagnant. Je vais simplement t’écraser et gagner haut la main afin de te mettre à genoux. »

Les yeux d’Abaddon irradiaient d’une confiance absolue.

« Tu dois vraiment être persuadée de tes capacités… »

« C’est vrai. En réalité, tu devais te sentir fier rien que parce que tu as réussi à me rendre curieuse, moi, un dieu si puissant. »

Eh ben… Même si on est un dieu, ça ne veut pas dire qu’on est omnipotent. Tu vas l’apprendre à tes dépens.

À ce moment, j’avais peut-être un peu trop sous-estimé Abaddon.

« Je vais t’expliquer les règles de ce jeu. »

Cela dit, elle secoua la tête.

« Pas besoin, je les connais déjà. »

« Quoi ? »

« Tu as sans doute pensé qu’en me faisant jouer à un jeu inconnu, tu pourrais me vaincre, mais ne te l’ai-je pas dit ? Je possède les capacités du Tout-Puissant lui-même ! Même si ma capacité à voir loin dans le futur n’est pas toujours parfaite et précise, j’ai un contrôle total sur tout ce qui se passe dans le présent. Tu sembles posséder une certaine maîtrise de ce jeu, n’est-ce pas ? »

Je ne pus m’empêcher de déglutir nerveusement.

J’avais pensé qu’elle ne pourrait pas être possiblement omnipotente au point de connaître même les règles du jeu de Go, auquel les IA démontraient un talent particulier. Je me disais que même face à un puissant dieu, Lena avait toutes ses chances.

Et il semblait maintenant que ça n’allait qu’être une bataille au sommet.

Elle a l’air de vraiment tout savoir dans cet univers.

Il me fallut du temps pour parvenir à trouver quoi répondre.

« Comme c’est pratique. »

Finalement, j’avais parlé, après cette longue période de silence glacial.

« Ha ha ha~ Les choses ne se passent pas comme prévues ? On déprime, maintenant ? Tu transpires. »

« Pense ce que tu veux. Je suis simplement excité de pouvoir jouer un jeu contre un adversaire de mon niveau. »

« Ha ha ha ~ Bien. Si tu es si remonté, alors peut-être que je vais pouvoir avoir droit à un vrai challenge pour la première fois de ma vie. »

« Mais il reste une chose. »

« Oh, quoi donc ? »

« Je vais commencer avec quatre pierres de handicap. »

« HA HA HA ! Tu as donc peur de mon omnipotence et de mon omniscience ? »

Je plaçai une pierre noire sur chacun des quatre coins du plateau.

« Il n’y a pas de komi1)(NdT : le komi est un avantage de 6.5 points donné au joueur blanc afin de balancer le fait que noir joue en premier. Cependant, comme il n’y a pas de pierres de handicap, le komi est normalement de 0.5 point.), tu peux commencer quand tu veux. »

Abaddon se contenta de désigner une intersection et une des pierres blanches y apparut comme par magie.

Hmm… On dirait qu’elle ne mentait pas en prétendant connaître les règles.

« Je ne mentais pas, non. »

Je levai les yeux vers elle, surpris.

« Ne te l’ai-je pas dit ? Je sais tout ce qui se passe dans cet univers. Même dans ta tête. »

« Uh… »

Quelques coups se succédèrent alors.

Notre partie, qui devait décider du destin de l’univers, continua paisiblement et elle n’avançait pas dans une bonne direction pour moi. Bien sûr, Lena m’aidait au mieux de ses capacités mais Abaddon semblait pouvoir prédire le moindre de ses mouvements et ne la laissait pas la rattraper.

J’avais largement sous-estimé mon adversaire. Parce qu’elle me faisait penser à Lilinor, je pensais que je pouvais gagner facilement ; cependant, après seulement 150 mouvements, je perdais déjà d’un point.

Ouah. Malgré les quatre pierres de handicap.

« Bien sûr. Si tu en avais placé cinq, peut-être que j’aurais eu du mal à rattraper un adversaire tel que toi, mais ton arrogance t’a fait choisir quatre pierres et tu as ainsi perdu toute chance de me vaincre. »

Abaddon répondait hâtivement. Elle me frustrait et je ne pus que développer une stratégie très basse en réponse.

« En effet, c’est comme tu dis. Avoir voulu gagner face à toi était une erreur de ma part. Tu as raison. »

« Ah ? »

Son expression changea. Elle était sincèrement surprise.

« Lena, créons un triple ko2)(NdT : Au Go, un ko est une situation dans laquelle un joueur capture une pierre mais l’adversaire ne peut pas immédiatement la reprendre par manque de place où bouger avant toute chose Il existe une situation assez rare dans laquelle la mort et la vie d’un groupe de pierres est décidée par trois différents ko. Dans ce cas, noirs et blancs ne peuvent qu’alterner en capturant l’un des trois ko, l’un après l’autre, situation qui peut durer éternellement. C’est considéré comme une égalité). »

« Ok, on fait ça ! »

« Qu’est-ce que tu fais ?! »

Abaddon s’écria en se rendant compte de mon mouvement peu orthodoxe.

« C’est ma réponse. »

« Tu es fou. »

J’avais réussi à créer un triple ko. Bien sûr, uniquement grâce à Lena. Dans cette situation, nous ne pouvions plus gagner, ni l’un ni l’autre. Si l’un de nous deux abandonnait ce triple ko, il perdrait.

« C’était effrayant pendant une seconde, mais au bout du compte, j’ai réussi. »

« Merde ! »

Nous continuâmes à capturer les pierres l’un de l’autre sans pouvoir rien faire d’autre. Abaddon devenait de plus en plus frustrée à mesure que le temps passait.

Et ça aurait pu durer…

D’ailleurs, ça dura à peu près dix ans. Une véritable preuve de l’entêtement de mon adversaire. Pendant ce temps, même ses sous-fifres, qui avaient été relâchés de leurs pièges temporels et venus assister à la partie, avaient commencé à s’ennuyer et marchaient autour du village des rats sans vrai but.

« Assez ! Tout ça n’a plus aucun sens. »

« C’est vrai, combien de fois avons-nous répété le même geste maintenant ? »

« 233.201 fois, Johra. »

Lena tenait bien évidemment un compte précis.

« Tu as entendu ça, Abaddon ? »

« Merde ! »

Elle enfonça ses griffes dans le sable du désert, en vain naturellement. Malgré sa puissance absolue, elle était liée au serment qu’elle avait fait en commençant la partie et ne pouvait pas revenir sur ses paroles. Elle était un dragon et je savais trop bien comment ils fonctionnaient.

Si cette partie continuait, le résultat allait être une égalité. Ce qui signifiait qu’aucun de nous ne perdrait.

« Tu es vraiment fou ! »

« Combien de fois as-tu déjà dit ça ? »

« Bien. J’abandonne. J’admets ma défaite, je veux ma revanche ! »

Je ne pus retenir un sourire de vainqueur.

J’ai réussi, finalement.

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LVL1S : Chapitre 128
LVL1S : Chapitre 130

References   [ + ]

1. (NdT : le komi est un avantage de 6.5 points donné au joueur blanc afin de balancer le fait que noir joue en premier. Cependant, comme il n’y a pas de pierres de handicap, le komi est normalement de 0.5 point.
2. (NdT : Au Go, un ko est une situation dans laquelle un joueur capture une pierre mais l’adversaire ne peut pas immédiatement la reprendre par manque de place où bouger avant toute chose Il existe une situation assez rare dans laquelle la mort et la vie d’un groupe de pierres est décidée par trois différents ko. Dans ce cas, noirs et blancs ne peuvent qu’alterner en capturant l’un des trois ko, l’un après l’autre, situation qui peut durer éternellement. C’est considéré comme une égalité

8 Commentaires

  1. bulloch

    Quelle bonne surprise ce jeu de Go ! Merci pour le chapitre.

    Répondre
  2. Cèlen

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. DarkramDarkram

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  6. Mat

    10 ans… Carrément.
    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  7. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com