LVL1S : Chapitre 27

LVL1S : Chapitre 26
LVL1S : Chapitre 28

Chapitre 27

 

Je me rendis au tipi afin d’apprendre les bases du métier d’aventurier. De la première leçon concernant l’emplacement du village humain le plus proche jusqu’à la dernière sur la façon dont on devait se rendre à la Guilde des Aventuriers, je restai là jusqu’à minuit pour absorber toutes ces nouvelles connaissances.

« Ok, Ian. Il faut que j’y aille maintenant. »

« Tu es sûr que tu es prêt pour ça ? »

Je hochai la tête.

« Je ne sais pas quand les membres de la Ligue vont revenir et je suis aussi pressé parce qu’il faut que je sois de retour pour recevoir les Asmodiens et les Elfes. »

« Oui. Je comprends. Je vais continuer à réfléchir à des moyens de t’aider. »

« Ok, à la prochaine, alors. »

Nous nous séparâmes là et je partis à la rencontre d’Alpeon en quittant la tente.

Alpeon, je vais envoyer mon avatar dans le monde humain. Pendant que je suis absent, nous pouvons rester en contact à travers Ian, alors tiens‐moi informé de la situation ici.

Oui Seigneur, mais n’est-il pas possible pour nous de remplir cette mission à votre place ?

Huh, ça risquerait d’être compliqué, ça nécessite un sacré niveau de socialisation avec les humains.

Vous pourriez emmener Jenna et Arin, ça pourrait aller avec leur compétence de camouflage.

Les prendre tous deux avec moi m’aurait assurément amené des ennuis, connaissant leur nature protectrice qui les aurait poussés à toujours s’interposer pour tout et n’importe quoi.

Oui, mais je vais simplement emmener Arin, cette fois.

Bien que Jenna et Arin fussent capable d’utiliser Camouflage, Jenna était encore plus utile dans la Fosse, ayant des compétences vraiment uniques. Cependant, plus important, elle avait une personnalité vraiment aléatoire et pouvait parfois se retrouver hors de contrôle. Je me sentais beaucoup mieux en la laissant là.

Alpeon, j’y vais !

Je vais attendre votre retour avec impatience, Seigneur.

Arin et moi‐même partîmes vers le sommet du précipice de la Fosse à l’aide d’Antilliens Dorés.

« Ouah, la vue est belle, d’ici. »

En regardant derrière moi, je vis la jungle en‐dessous, ainsi que la rivière coulant dans le lac tout en reflétant la lueur de la lune qui pendait dans le ciel.

« Allons‐y. »

Je pris Arin avec moi et me mis en route vers le village humain le plus proche. Je transportais une petite bouteille de nectar, Excalibur enveloppée dans un linge et accrochée dans mon dos ainsi qu’une petite sacoche contenant des joyaux précieux que je gardais cachés.

« Seigneur, pourquoi ne pas simplement tuer tous nos ennemis ? »

« Ben, dans la plupart des cas, bâtir une relation avec des ennemis peut être plus profitable que de simplement les anéantir. »

« Hmm… Plus profitable. Je ne peux pas l’imaginer. La meilleure utilisation que je peux voir pour un ennemi est celle de nutriments pour nos enfants. »

Je m’inquiétais à propos de sa philosophie. Si elle continuait à se balader dans la vie avec un état d’esprit aussi sauvage, elle terminerait assez tôt avec plus d’ennemis qu’elle ne pourrait en gérer.

« Arin, il y a beaucoup de personnes là‐dehors qui sont plus fortes que nous, alors nous devons coopérer et trouver des alliés qui combattront à nos côtés. »

« De mon point de vue, Seigneur, vous êtes le plus fort du monde. »

« Hé, il y a au moins Soleste. Et tu as vu l’était pitoyable de mon corps, après la bataille contre la Ligue ? »

« Soleste est coincé dans le Tombeau, et la Ligue n’est composée que d’un amas de lâches utilisant des stratagèmes de lâches. Le Roi est plus fort. »

Dans l’esprit d’Arin, je semblais être la représentation de l’être le plus puissant de l’univers, et je ne souhaitais pas faire éclater sa bulle.

« De toute façon, nous devons trouver des alliés afin de nous préparer pour un futur incertain. »

« On dirait une phrase digne d’un Seigneur. Je suis trop immature pour comprendre, mais je ferai de mon mieux. »

Là, j’approuvais carrément l’attitude d’Arin.

Après avoir marché pendant 4 jours, nous arrivâmes finalement au village que Ian avait mentionné.

« Arin, tu m’attends là. Je reviendrai te voir de temps en temps, alors ne pars pas. »

« Oui, Seigneur. »

« Si tu vois des humains approcher, cache‐toi dans les collines là‐bas. »

Si elle devait rencontrer un aventurier vétéran, elle pourrait risquer sa vie.

« Je comprends. »

« Au pire, tu peux m’envoyer un message télépathique, et si tu as faim, bois du nectar. »

« Et vous, Seigneur ? »

« Je vais simplement acheter de la nourriture au village. »

« Acheter… de la nourriture ? »

Je n’avais pas le temps d’expliquer à Arin les fondements de la société humaine.

« Je t’expliquerai plus tard. »

La laissant derrière moi, je fis route vers l’entrée du village.

[Bienvenue en Terre Sainte des Aventuriers, Midgard.]

Un grand panneau était accroché au‐dessus de l’entrée.

Bon. Il est temps d’activer Leurre.

Je rendis mon statut semblable à celui d’un humain. Ian m’avait informé que si je voulais joindre la Guilde, ils allaient jeter un œil à mon statut pendant l’inscription. J’étais un peu méfiant et je voulais sincèrement cacher le fait que ce corps était mon avatar, alors Leurre était une bonne idée, dès le départ.

Oh, c’est vrai, je n’ai toujours pas de nom.

Malgré mes tentatives pour me créer un nom cool, rien n’apparaissait même si je le souhaitais très fort. Il fallait que quelqu’un d’autre me nomme. Johra était acceptable, Mâchouilleur aurait été trop embarrassant. Après mûre réflexion, je décidai de contacter Ian. Après tout, elle avait le goût le plus raisonnable.

Ian, je te dérange ?

Oh, Johra ! Non, c’est bon. C’est juste que Mallepi était en train de pisser dans la tente, et je suis au milieu d’une réprimande sévère. Je peux faire quelque chose pour toi ?

Ça faisait quelques temps que le petit dragon était devenu gras et paresseux, refusant carrément de quitter le confort douillet du tipi.

Contacte Alpeon et fais‐lui faire de l’exercice. Je vais bien, mais j’ai une faveur à te demander.

Dis‐moi, je ferai de mon mieux !

J’ai besoin d’un nom ! Je suis un peu bloqué parce que mon avatar n’a pas de nom.

Eh bien, hm… Que dirais‐tu de Gaspard ? J’ai entendu que c’était le nom d’un roi dans un certain pays, je pense que ça te va bien !

Gaspard… Je pense que ça fera l’affaire.

[Le nom Gaspard a été choisi.]

En entrant dans le village et en me promenant le long de la rue principale, je pus voir plusieurs boutiques tentant de vendre des objets aux aventuriers. Je décidai d’entrer dans celle d’un joaillier.

* Ding Ding *

Une petite clochette tinta et alerta un employé qui sortit de l’arrière-boutique pour me recevoir.

« Bienven…ue ? »

Peut‐être qu’il me voyait comme un mendiant parce que mes habits étaient en lambeaux. Je sortis ma sacoche, faisant virevolter ses préjugés d’un seul coup en même temps que les joyaux se déversaient sur le comptoir.

« Ouah, tout ça, c’est à vendre ? »

J’acquiesçai en guise de réponse et le type commença à examiner les pierres avec une excitation de puceau, utilisant une loupe afin d’en déceler les impuretés.

« Cher client, je ne souhaite rien d’autre que d’acheter ces joyaux, mais malheureusement, ils dépassent la valeur de ma boutique ! Pourrais‐je en acheter juste deux ? »

Je jetai un œil aux deux pierres qu’il tenait en main. Elles étaient toutes deux de rang E, et elles devaient partir pour grosso modo 10 pièces d’or pourpre.

« Bien. Combien m’en donnez‐vous ? »

« Ce sont des joyaux uniques, mais leur condition n’est pas terrible… Que diriez‐vous d’une pièce d’or pourpre par pierre ? »

« Hé, vous essayez de m’arnaquer ? »

« Douze pour les deux, je n’accepterai rien de moins que ça. »

Je fis mine de ranger les précieux dans ma sacoche, décidé à abandonner le marché.

Son visage se crispait et ses yeux semblaient sur le point de pleurer alors qu’il voyait les joyaux disparaitre un à un sous ses yeux.

« Quatre pièces d’or pourpre pièce. C’est pour le bien de notre future relation, je fais même une perte, là. »

C’était définitivement sous‐coté, mais ces pierres n’avaient que très peu de valeur à mes yeux et j’avais besoin de cet argent pour acheter des objets aux humains, alors je décidai de lui accorder son prix. J’avais appris de Ian qu’une pièce d’or pourpre valait 10 platines. Un platine valait 30 pièces d’or régulières, et chacune de ces pièces pouvait être échangée pour 100 pièces d’argent. Une simple maison dans un village reculé comme celui‐là valait au moins 10 pièces d’or.

Ouah. C’était juste un paquet de pierres contenant un peu de magie que j’ai ramené des Catacombes…

J’étais surpris du peu d’importance que j’accordais à l’argent. Dans ma vie précédente, si j’avais gagné une telle somme, je serais devenu extatique.

« Donnez‐moi juste la monnaie sur l’une des pièces d’or pourpres, sinon je vais avoir du mal à acheter des trucs dans les autres boutiques. »

« Oui, comme vous le souhaitez, cher client. »

Je quittai la joaillerie avec un bon paquet de pièces dans ma besace et me rendis chez un forgeron pour m’équiper avec quelque chose de décent. J’espérais vite devenir présentable en tant qu’aventurier débutant.

Il est temps de se rendre à la Guilde ?

* Criiiiik *

Ouvrant la porte, plus grande que celle de l’hôtel de ville, je m’engageai dans une pièce dans laquelle des dizaines d’aventuriers étaient rassemblés et discutaient de leurs derniers exploits. Alors que je m’approchai du bureau du réceptionniste, je sentis tous les regards se tourner vers moi.

« Bonjour, c’est la première fois que je vous vois ici. Je suis Rina, que puis‐je faire pour vous ? »

La fille derrière le guichet était aimable et souriante. Comme le voulait son travail, sans doute.

« Je voudrais m’enregistrer en tant qu’aventurier. »

J’entendis des voix s’élever dans mon dos et discuter à mon sujet.

« Parfait, remplissez simplement ce formulaire et le prix de l’enregistrement est d’une pièce d’argent, s’il vous plait. »

Je sortis la pièce en question de mon sac et commençai à remplir le document.

Entendant les pièces s’entrechoquer dans ma sacoche, elle s’approcha de moi et me chuchota :

« Je sais que c’est la première fois que vous venez ici mais il y a beaucoup de gens derrière vous, et en tant que débutant richissime, vous pourriez vous attirer des ennuis rapidement. Vous êtes le premier aventurier que j’enregistre moi‐même, alors je voulais vous donner ce petit conseil, j’espère que vous survivrez longtemps. »

Ecouter ses conseils changea ma vision des aventuriers derrière moi.

« Merci, Rina. J’ai également hâte de vous revoir. Voilà le document rempli. »

« Parfait, tout est parfait. Maintenant, veuillez placer votre main sur la Pierre des Aventuriers. »

Je posai la main sur la pierre que Rina m’avait désignée et mon statut apparut. Bien sûr, c’était celui que j’avais mis en place grâce au Leurre, mais elle sembla l’accepter facilement. Elle ouvrit un tiroir et en sortit un médaillon, qu’elle me tendit.

« Nous y voilà. C’est un jeton en bronze pour aventuriers débutants, portez‐le simplement autour du cou. Il peut être utilisé comme moyen d’identification et est nécessaire pour rendre des quêtes, alors soyez sûr de l’avoir avec vous en permanence. »

Je hochai la tête pour lui signifier que j’avais compris. Ian m’avait informé de l’existence des rangs au sein de la Guilde des Aventuriers ; Diamant 〉 Platine 〉 Argent 〉 Fer 〉 Bronze.

« Le tableau des quêtes se trouve là, sur la droite, alors vous pouvez dès maintenant choisir ce qui vous semblera digne d’intérêt. Veuillez noter qu’il y a une limite de rang pour chaque quête. »

Je m’approchai du tableau, regardant autour de moi.

« Eh l’ami, on dirait que tu es nouveau. Mon nom est Tartan, pourquoi tu ne nous rejoindrais pas ? Nous sommes deux aventuriers de Fer. »

Il avait l’air d’un type louche qui me prenait pour un imbécile.

« Pas intéressé, à moins que ce ne soit une vraie équipe. Sinon j’irai seul. »

« Oh~ ne sois pas comme ça. Tu ne sais pas à quel point tu as de la chance de pouvoir faire équipe avec deux vétérans comme nous ? La quête dans laquelle nous allons nous lancer concerne la Caverne des Orques et nous ne sommes pas sûrs de leurs nombres. C’est la seule raison pour laquelle un débutant comme toi peut avoir rien que la chance de nous rejoindre, alors qu’est-ce que tu en dis ? »

Il tenta de poser sa main sur mon épaule, essayant à tout prix de paraître sincère, mais j’esquivai habilement le contact.

« Oooops ? Mais qu’est-ce que je fais ? »

Il manqua de tomber en perdant l’équilibre, puis regarda autour de lui d’un air gêné face au rire moqueur des spectateurs. Il n’était pas de faible carrure mais semblait être l’exemple même du type plutôt lâche qui se cacherait de tout danger.

« Je suis occupé, je n’ai pas le temps de faire équipe. »

Mes statistiques qui n’étaient pas camouflées par le Leurre étaient plutôt élevées pour un standard humain. De ce que j’avais pu observer en entrant dans la Guilde, ces aventuriers avaient tous un niveau similaire à Ian.

« Je vais prendre celle‐là. »

Je posai un bout de papier devant Rina en lui demandant de m’enregistrer sur la mission.

« Vous êtes sûr ? Je sais que c’est classé en tant que quête de Bronze, mais c’est prévu pour une équipe… »

« Aucun problème, veuillez m’enregistrer. »

« Ok, mais si vous rencontrez le moindre danger, contentez‐vous de fuir, d’accord ? Et puis, vous devriez considérer les autres aventuriers comme des ennemis sur ce coup… »

Après avoir écouté le long sermon de Rina, je fus enfin autorisé à finaliser l’acceptation de la quête, et me mis immédiatement en route vers la Caverne de l’Orque. Je trouvai l’endroit assez facilement, mais en arrivant, il y avait déjà trois équipes campant devant l’entrée.

« Quoi ? Pourquoi es‐tu là ? Quelle équipe as‐tu fini par rejoindre ? »

Tartan. Le type louche que j’avais rencontré plus tôt dans la Guilde, qui prétendait être amical.

« Ne te mêle pas de mes affaires, je déteste au plus haut point les types un peu trop curieux. »

« Bon, si tu rencontres des problèmes, fais‐le‐moi savoir. Je n’ai pas de but caché… »

Après ma tirade sérieuse, Tartan resta avec une expression étrange sur le visage, me regardant par‐dessus son épaule à plusieurs reprises en retournant vers son équipe.

Il a remarqué que j’étais seul ? Il prévoit de me voler avec ses partenaires aussitôt que nous serons dans la grotte ?

Après m’être rappelé de l’avertissement de Rina, je fus capable de remarquer l’éclair malveillant qui avait flashé dans le regard de Tartan l’espace d’une seconde. Les membres de son équipe n’étaient pas en reste, d’ailleurs.

« Nous allons entrer les premiers ! »

Tandis que le soleil matinal s’élevait dans le ciel, une équipe constituée de deux hommes et trois femmes déclarèrent leur intention et se levèrent pour s’engager dans la caverne. Après quoi les six membres composant l’équipe de Tartan les suivirent et pour finir, ce fut le tour d’une bande de trois femmes, disparaissant à travers l’entrée en me regardant d’un air interrogateur.

Bon, je ne suis pas vraiment pressé.

C’était ma première quête, mais je n’étais pas vraiment inquiet quant à sa finalité. J’étais surtout un peu curieux par rapport à la façon dont les autres allaient combattre et je pris donc mon temps pour entrer. Après une dizaine de minutes, je rangeai mes affaires et entrait nonchalamment.

Une Grotte… Elle n’est pas un peu plus grande que les Catacombes dans lesquelles je me suis éveillé ?

La caverne que les Orques utilisaient comme demeure était en réalité un labyrinthe naturel composé de tunnels et de salles bien plus complexe que ce que je m’étais imaginé. Il y avait même de temps à autre des échos me ramenant des combats lointains, mais je n’avais pas encore rencontré le moindre Orque.

Qu’est-ce que c’est que ça ? Est‐ce que c’est vraiment une quête dans laquelle il faut tuer de l’Orque ?

« Aaaaaah ! S’il vous plait… Epargnez‐moi ! Pitié ! »

J’entendis les gémissements désespérés d’une fille. Elle était probablement l’une de celles entrées juste avant moi ; j’entendis également ce qui semblait être un animal reniflant comme un cochon sauvage, très sûrement en train de la menacer.

Le premier Orque !

Je courus dans la direction du bruit, tout excité.

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LVL1S : Chapitre 26
LVL1S : Chapitre 28

12 Commentaires

  1. FayFay

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Cèlen

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  4. noname.exenoname.exe

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. alexisempreur

    merci du chapitre

    Répondre
  6. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  7. hollowrebel

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Gunts92Gunts92

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  11. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  12. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com