LVL1S : Chapitre 30

LVL1S : Chapitre 29 Bonus
LVL1S : Chapitre 31

Chapitre 30

 

Un ciel étoilé et dégagé apparut face à mes orbites vides.

[La Recherche Magique est terminée.]

[Acquis : Enchantement Simultané Nv 1]

[Acquis : Spectre Nv 1]

Les fruits de ma dernière recherche apparurent devant moi.

« Finalement, la vue du ciel dans la Jungle est inégalable. »

« Seigneur, vous êtes de retour. »

Alpeon était déjà là, près de moi.

« Qu’est-ce qu’il se passe ? Pourquoi tu n’es pas dans ton nid ? »

« Je voulais simplement rester près de vous, mon Roi. »

Alpeon parlait d’un ton doux et protecteur.

« Ça ne te ressemble pas. »

« Je sais. C’est juste que les choses ont l’air d’avoir changé depuis que vous nous avez fait évoluer, ce n’est pas seulement moi, mais ma famille… »

Etudiant Alpeon avec attention, je la voyais plus humaine que jamais. De l’expression de son visage jusqu’au frémissement de ses antennes, tout était criant d’émotions.

Ces changements pourraient avoir un lien avec celles, étranges, que je ressens moi-même depuis quelques temps…

« Je pense que nous changeons en fonction de notre Roi. »

Alpeon venait d’exprimer tout haut et brusquement ce que je commençais à soupçonner intérieurement.

« Même si je suis coincé là, au moins, je peux admirer le ciel nocturne en paix. »

« Oui, même si mon Roi a été scellé, ce n’est pas si grave, parce que je peux rester à vos côtés de la sorte. »

« Ah oui ? Alors à l’avenir j’essayerai de revenir profiter de ces nuits relaxantes avec Alpeon. »

« Ces simples mots m’emplissent d’une joie sans précédent, Seigneur. »

Je restai là et discutai de la progression des pièges mis en place aux frontières, du futur développement du territoire et d’autres choses jusqu’à l’aube.

« Je vais devoir y aller maintenant, n’oublie pas de me contacter via Ian si quoi que ce soit arrive. »

« Vous pouvez basculer dans votre Avatar en toute confiance, je mourrai s’il le faut, mais je protègerai votre corps. »

« Non, si un danger pareil approche, enfuis-toi. Si tu peux survivre, nous pouvons toujours nous rencontrer à nouveau un jour. »

Elle hocha la tête, un étrange sourire au visage.

« Basculement d’Avatar ! »

Evidemment, je m’étais endormi seul dans l’auberge. J’avais au préalable imaginé mettre en place des pièges, des formations magiques ou des sorts pour protéger mon Avatar pendant mon absence, mais peut-être que j’avais alors été trop fatigué ou négligent. Et je comptais sur la réputation d’une grande auberge comme celle-là pour garantir ma sécurité. Mais la situation était un peu inattendue à mon retour.

Lorsque j’ouvris les yeux, les trois aventurières m’avaient rejoint et dormaient en pyjama. Elles m’enlaçaient comme un gros doudou.

C’est… Qu’est-ce qu’il se passe ?

Après avoir basculé hors de l’Avatar, ce dernier n’était devenu qu’une coquille vide, sans vie et inconsciente. Les trois femmes devaient avoir saisi cette chance pour pénétrer dans ma chambre et se glisser dans mon lit !

* Toc Toc *

« Monsieur, je vous ai amené le petit-déjeuner. »

Je me trouvais alors dans une position précaire, si quelqu’un nous voyait, la situation allait mener à un malentendu, c’était certain. Avant que je puisse ouvrir la bouche pour répondre, une voix sonna à mes côtés.

« Entrez et laissez tout sur la table. »

Kishande, qui venait de se réveiller, s’était contentée de répondre sans honte. Tandis que l’aubergiste passait la porte, il laissa tomber son plateau de surprise.

* Clang ! *

« Ugh… Je suis tellement navré, monsieur ! »

Le voyant galérer pour ramasser les assiettes éparpillées au sol, je ne pouvais pas trouver une excuse acceptable pour expliquer la situation.

« C’est… »

« Huh~ C’est bon, on ne vous a pas réveillé, hein ? »

Kishande me regardait avec un sourire léger en se léchant sensuellement les lèvres. Il me fallut un effort certain pour détourner le regard et récupérer le bras qui était encore enroulé autour de la taille de Miranda.

« Non, mais… Avant tout, qu’est-ce que vous faites dans mon lit ? »

Je commençais à reprendre mes esprits et semblais sans doute un peu en colère. Ce n’était pas que j’étais de mauvaise humeur, mais plutôt que je n’appréciais pas être placé dans une situation sur laquelle je n’avais aucun contrôle.

« Nous pensions à la façon de te rembourser pour votre gentillesse et c’est la seule chose qui nous est venue à l’esprit. Tu n’approuves pas parce que nous avons été souillées ? »

Je ne fus pas capable de rester fâché alors qu’elle montrait une expression aussi tendre et innocente. Lui tapotant gentiment la tête, je lui embrassai la joue.

« Ce n’est pas du tout mon avis, non. »

Et j’exprimais là mes pensées les plus sincères.

« Alors à l’avenir, ne nous refuse pas… S’il te plait. »

Je ne pouvais pas accéder à sa demande, mais je leur permis tout de même d’aller et venir à leur convenance. Naturellement, ça avait conduit à plusieurs rumeurs parlant d’un aventurier de rang Argent pervers, se permettant des plaisirs charnels avec ses esclaves souillées.

Il était évident qu’elles cherchaient chaleur et protection. Après l’expérience traumatisante des Orques, elles étaient comme des animaux battus, demandant uniquement un peu de bonté.

Nous retournâmes alors terminer de nettoyer la grotte des Orques au complet. C’était un travail propre et bien effectué, parce que bien qu’elles fussent faibles, elles pouvaient gérer pendant les quelques secondes durant lesquelles je ne pouvais pas bouger après avoir utilisé mes compétences.

Après dix jours et un massacre sans nom, elles avaient surmonté leurs peurs des Orques et furent promues au rang d’aventurières de Fer.

« Gaspard, pourquoi est-ce que tu remets encore ton avancée à plus tard ? Nous te retenons, c’est ça ? »

Kishande, avec qui j’étais le plus proche, se sentait coupable. Après tout, elle savait que j’avais clairement les ressources nécessaires pour atteindre le rang Or.

« Je passais simplement du bon temps, mais je vais bientôt choisir une quête pour progresser, oui. »

« Bien. Alors on t’accompagne. »

Même si se trouver en leur compagnie était finalement, après dix jours de chasse ensemble, bien confortable, ça deviendrait une autre paire de manches de les chaperonner pendant une quête de rang Or.

Nous partîmes le même jour, nous rendant vers une ville plus importante. Après trois jours de voyage, nous arrivâmes dans une cité du nom de Gartmar, qui était le centre névralgique entourant plusieurs petits villages de mineurs.

« On dirait qu’il n’y a pas masse de gens par ici. »

« Gaspard, nous sommes à Gartmar, la ville natale des mineurs, et elle restera à jamais dans leurs cœurs. À la fin du mois, les travailleurs reviennent et le marché est incroyablement vivant.

Nous étions arrivés au début du mois, au moment où tout était relativement calme. Kishande et Miranda étaient toutes deux filles de mineurs et c’était comme une seconde maison pour elles, alors je pus apprendre beaucoup de choses grâce à elles. Et tandis que nous entrions dans la Guilde des Aventuriers locale, nous aperçûmes une trentaine de personnes divisés en deux groupes, prêts à se jeter à la gorge les uns des autres.

« Hé, de quel côté vous êtes, vous ? »

Deux habitants nous dévisageaient en nous posant la question, à peine étions-nous entrés.

« De quoi est-ce que vous parlez ? »

« Etes-vous pour ou contre l’Expédition Elfique ? »

« L’expédition Elfique ? »

Je n’avais aucune idée de ce dont il parlait.

« Tu n’as pas entendu ? Les Elfes ont publié une quête demandant de l’aide aux aventuriers dans leur recherche. Ils cherchent un moyen de retourner dans leur monde natal. Mais ces mecs, là-bas, ils sont opposés à tout ça et pensent qu’on ne devrait pas se mêler de leurs affaires. »

« Logique ! Les problèmes des Elfes devraient être résolus par les Elfes, tu as déjà entendu une histoire dans laquelle ils avaient aidé les humains ? En plus, c’est forcément une quête périlleuse, réfléchis un peu ! »

Je commençais à comprendre la situation et un soupçon de colère apparut sur mon visage.

« Gaspard… ? »

Laissant les trois filles derrière moi, je m’approchai silencieusement du groupe qui supportait l’expédition des Elfes.

« Hé, c’est vous, ceux qui veulent aider les Elfes ? »

« Ouais. Tu es avec nous ? »

Je secouai la tête.

« Alors pourquoi… »

Il commença à poser une question mais n’eut pas le temps de la terminer.

* Wapang ! *

Je lui envoyai mon poing dans la gueule, net et précis, le faisant voler à travers la pièce. Il ne s’arrêta que parce que le mur en décida ainsi, avant de glisser au sol, inconscient.

« Qui d’autre veut aider les Elfes ? »

« Qu’est-ce que tu… ? »

La personne suivante qui voulait opposer un argument n’eut pas plus le temps de le faire que la précédente, tandis que mon poing heurtait son visage. Arrivé à ce moment, j’avais déjà décidé de tabasser le groupe tout entier. Mon niveau avait presque atteint la soixantaine, et avec le potentiel de croissance d’un Guerrier, j’étais déjà relativement proche de ma puissance passée, lorsque j’étais une Archiliche dorée de faible niveau. En termes de puissance physique, évidemment. Les aventuriers présents étaient au mieux de rang Argent, et possédaient les statistiques que j’avais aux alentours du niveau 15. J’étais presque 20 fois plus fort qu’eux et comme il n’y avait aucun mage sur les lieux, le résultat était déjà limpide.

« Je ne montrerai aucune pitié à ceux désirant aider les Elfes, faites passer le mot que leur offrir une main tendue est synonyme de suicide. »

J’avais pris une position claire et ancrée contre ceux désirant prendre ce parti. Ce qui me mena à assommer presque 20 personnes de plus avant de me rendre au comptoir du réceptionniste et de lui tendre mon médaillon.

« Je suis ici pour une promotion. »

« Ah… Oui ! Tout de suite, monsieur ! »

Témoin de mes performances, le clerc n’hésita pas à me tendre un médaillon neuf et doré.

« Monsieur… Gaspard ? »

« Oui ? »

Même si j’avais parlé calmement, j’étais toujours un peu échaudé de ma baston précédente et j’avais intimidé le pauvre type sans le vouloir. Lui adressant la parole d’une voix plus douce, je lui demandai :

« Que veux-tu ? »

« En fait… Pour obtenir le rang Or ou au-delà, il est nécessaire d’accomplir une quête spécifique. Vous avez déjà les points nécessaires, mais vous devez toujours terminer une quête de niveau Or. »

Je tournai la tête vers le panneau d’affichage pour voir les trois filles qui se tenaient là, le pouce en l’air.

« Gaspard est trop cool ! »

« Oh, ouais, tu as vu la raclée qu’il a mise à ces paysans ! »

Elles étaient en train de sourire gaiement après m’avoir vu me battre. En réalité, elles avaient également pris quelques niveaux récemment, mais leur progression stagnait. Pour les humains, il semblait que pour s’améliorer à un certain point, ils devaient obtenir la Grâce d’un dieu, qui demandait de terminer certaines quêtes spécifiques.

« Voyons voir ces quêtes de rang Or ! »

« Oh, tu es déjà un rang Or ? »

Elles demandèrent, curieuses, et je sortis mon médaillon pour le montrer à Kishande.

« Ouah ! Gaspard ! Tu es déjà d’une telle classe ! »

« On dirait que je vais devoir choisir parmi ces quêtes. Laisse-moi voir. Eliminer un village Orque. Tuer le Roi Gobelin. Exploration Elfique. »

En lisant la dernière quête proposée, je sentis la colère monter en moi à nouveau. Mais je fus tout de même capable de me contrôler, même si c’était de justesse.

Putains d’Elfes. Je vais vous faire payer cette trahison.

La quête des Elfes ne démarrerait que trois mois plus tard, alors je la mis de côté et portai mon attention sur les deux autres.

Le village des Orques avait l’air d’un chiant… et tuer le Roi Gobelin…

« Oh, on dirait qu’il a déjà mis plusieurs villages à sac et même les troupes envoyées par les nobles ont échoué. »

Miranda m’interrompit alors que je lisais à voix haute.

« Elle t’intéresse parce qu’elle est difficile ? »

« Tu ne penses quand même pas y aller seul, hein ? »

Kishanda voyait clair dans mon jeu, clairement anxieuse.

« Peu importe ma confiance, je n’irai pas seul. Je monterai un groupe. »

Me retournant, force était de constater que ceux que j’avais maltraités avaient déjà quitté les lieux, et seuls restaient les aventuriers qui étaient contre les Elfes dès le départ.

« Hé, les mecs. Qui veut rejoindre l’expédition Gobelin ? Je paye 4 or par personne, je double la récompense si on en sort vainqueurs. »

« Quoi ! De si bonnes conditions ! »

« Mais c’est une quête que même l’armée n’a pas pu mener à bien. »

Certains étaient tout de même prudents, jusqu’au moment où l’un d’eux frappa la table en s’exclamant :

« Ceux qui n’ont pas le courage de joindre cette expédition peuvent aussi bien cesser de se prétendre aventuriers ! Ces Gobelins ont pillé et ravagé plusieurs villages et vous, vous êtes là à sucer vos pouces ! Frère, je te rejoins, et je ne veux aucun paiement ! »

J’appréciais l’esprit de faction de ceux qui refusaient d’aider les Elfes, et qui fit briller tous les yeux présents après ce petit discours improvisé.

« Bien. Je te désigne comme manager de l’expédition et je t’engage pour 10 pièces d’or. Tu t’occupes de l’enrôlement et de la logistique. Quel est ton nom ? »

« J’accepte l’offre, mais j’ai déjà dit que je ne veux pas être payé. Je m’appelle Tyr ! »

« Tu es un bon gars, Tyr, je suis Gaspard. Je vais loger à l’auberge la plus luxueuse de la ville, viens me trouver quand tout est prêt pour le départ. »

Tyr joignit ses mains dans ma direction en guise de salut avant de se tourner pour s’adresser au reste de la salle.

« Vous avez entendu ça, mauviettes ? Vous allez enfin pouvoir faire quelque chose de grand avec ces petites vies qui sont les vôtres ! »

« Je n’ai pas besoin de t’écouter débiter de la merde, Tyr ! Mais je prends l’or. »

« Je viens aussi ! »

Tyr avait l’air d’être le type fait pour le job, et un après l’autre, ils le rejoignirent. Satisfait, je partis avec Kishande et les deux autres filles pour trouver un endroit digne de moi.

« Gaspard, pourquoi est-ce qu’on ne loue pas simplement une seule chambre ? »

Je secouai la tête. J’avais tout de même besoin d’intimité pour basculer entre mes deux corps. Bien qu’elles comptaient de toute façon, et je le savais, s’introduire dans ma chambre chaque nuit, je serais déjà endormi et mon secret resterait bien gardé.

« Mais, nous finissons de toute façon dans le même lit… »

Miranda et Ashe se plaignaient déjà, le visage rougissant.

« Tout le monde nous verra entrer dans ta chambre, la nuit… »

« C’est vrai~ est-ce que tout le monde n’est pas déjà au courant ? »

Ashe était une fille timide mais de plus en plus ouverte.

Est-ce qu’elles ne se sont pas un peu trop attachées à moi ?

Je commençais à m’inquiéter à la pensée du jour inévitable où nous devrions nous séparer.

« Miranda, Ashe, Gaspard a pris sa décision, alors on s’y tient. »

Kishande semblait être la grande sœur et pouvait facilement contrôler les deux autres simplement en leur adressant la parole.

Après avoir cherché pendant un petit moment, nous arrivâmes à la plus grande auberge de la ville.

« Bienvenue ! »

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LVL1S : Chapitre 29 Bonus
LVL1S : Chapitre 31

9 Commentaires

  1. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Syndrome du pond suspendu : en action et à toute vapeur

    Répondre
  2. Soumsoum

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. hollowrebel

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Gunts92Gunts92

    Merci pour le chapitre je trouve ça très intéressant

    Répondre
  6. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  7. Cèlen

    ha ha quel tombeur ce MC ^^ Merci pour le chapitre !!!

    Répondre
  8. Shirosuu

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  9. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com