LVL1S : Chapitre 31

LVL1S : Chapitre 30
LVL1S : Chapitre 32

Chapitre 31 – Kishande

 

« Kishande, grande sœur, ne me laisse pas ici ! »

J’avais essayé d’abandonner Miranda derrière moi au village, mais au bout du compte, je n’ai pas pu supporter de l’imaginer sans moi. Nous étions sœurs, venant toutes deux de la même petite et pauvre famille issue d’un village de mineurs. En tant que filles, nous ne pouvions travailler à la mine et devions nous reposer sur nos parents, mais le monde n’était pas si utopique. Nous avons été rejetées par nos familles et avons été obligées d’accepter des emplois étranges, souvent sales et difficiles. Et même là, le salaire n’était qu’un pitoyable repas et un endroit sordide pour passer la nuit.

« Ma sœur, quand nous serons devenues aventurières, nous serons capables de vivre bien et de manger correctement ! »

J’avais souvent vu des aventuriers habillés dans de beaux tissus, allant et venant dans la Guilde du village.

« Nous serons invincibles, nous combattrons des monstres et protègerons les vies des plus faibles ! »

Ce n’était rien d’autre que le rêve éveillé de deux jeunes filles. Nous avions travaillé dur pendant des années, économisant le peu d’argent qu’on nous donnait en de rares occasions, jusqu’à avoir suffisamment pour nous enregistrer. Je n’oublierai jamais le jour où nous sommes finalement parvenues à devenir des aventurières de manière officielle. Nos aventures allaient se dérouler si délicatement grâce à l’immense dextérité que nous avions développée durant toutes ces années de travail. Les humains sont des animaux qui s’adaptent très facilement, et j’étais prête à accueillir ma future vie de luxe et de richesses. Pourtant, quand les choses ont l’air d’aller un peu trop bien, la vie trouve toujours un moyen de vous envoyer une connerie de travers.

Durant notre première mission, l’un des membres de notre équipe périt aux mains des Gobelins. À peine plus âgé qu’un gosse, toujours souriant, il s’entendait si bien avec ma sœur, et mort dans la douleur alors que le poison se répandait dans son corps. Sa mort aurait dû être mon premier avertissement, ou plutôt, elle l’a été mais je n’en tins pas compte. Je l’ignorai et à la place, me sentis heureuse d’avoir survécu. Au bout du compte, tout ça m’importait peu, tant que je ne retournais pas à ma vie dépravée. Depuis ce moment, je parvins à survivre à de nombreux périls, ne reconnaissant pas une seule fois que la chance avait toujours joué une grosse part dans mes victoires.

Et le jour fatidique de la quête de subjugation des Oques arriva. Je voyais la plupart des quêtes de rang Bronze comme faciles. C’était vrai, j’étais de rang Bronze mais j’avais une quantité d’expérience qui me permettait de m’adapter facilement. Notre équipe de 5 personnes fut la première à entrer, torches à la main. Au départ, nous étions soulagés de ne pas avoir rencontré le moindre Orque, pensant que nous serions capables de mener la mission à bien sans incident.

Kurruee Kurr

« Juste deux Orques ! »

Nous étions confiants. Nous pouvions les écraser sous le nombre, alors nous nous mîmes en tête de les pourchasser, et ils n’attendirent pas pour faire demi-tour et s’échapper. Cela dit… nous avions jeté le bon sens aux ordures, et les suivîmes sans réfléchir outre mesure, pour tomber dans leur piège.

« Merde, ils sont de plus en plus nombreux, on est encerclés ! »

Remarquant que la situation était de moins en moins favorable, l’un des membres de mon équipe avait quand même eu la bonne idée de nous avertir.

« Miranda ! Ashe ! »

Ashe était ma meilleure amie, si on ne tenait pas compte de ma sœur Miranda. Durant toutes ces années d’aventures, nous étions devenues comme des vraies sœurs. Elle était prêtresse, et très utile dans les situations critiques.

« Ma sœur ! »

Je trouvai Ashe en agitant les bras au hasard dans le noir.

Kurr Kurr

« D… Des Orques !! »

« Ils sont partout… »

Nous étions complètement pris au piège au milieu des Orques, notre ligne de front déjà morte et ma magie était inutile parce que le temps d’incantation était trop long. Pour la même raison, les sorts de soin d’Ashe s’avèreraient rapidement incapables de servir à quoi que ce soit.

Les Orques ne nous tuèrent pas, et approchèrent lentement. Leur odeur de pourriture me rappela une sale expression.

Les Orques aiment capturer les femmes et en faire des esclaves pour assouvir leurs désirs sexuels.

Malheureusement pour nous, nous fûmes capables de confirmer que cet adage était bien réel. La plupart des aventurières de notre équipe furent capturées vivantes et transportées jusqu’à leur antre. Au moins, je fus rassurée de ne pas voire Miranda parmi elles. Il ne fallut pas longtemps pour que ces croisement d’humains et de cochons ne déchirent nos vêtements et ne violent notre endroit le plus sacré.

Ashe et moi avions déjà abandonné toute résistance à ce moment, résignées à notre sort d’esclaves de monstres. Une paire de jeunes Orques nous choisit et nous ramena dans un coin isolé, peut-être qu’ils lorgnaient un peu trop sur nos corps et voulaient les garder pour eux seuls.

Ce fut à ce moment qu’une voix surgit des ténèbres. Une voix d’espoir, un miracle dans la nuit. Après tout, il y avait plus de 20 Orques dans leur nid et le boss avait au moins le niveau de 5 aventuriers Argent réunis, alors nous ne pouvions rien faire seules.

Et la voix résonna.

« Allez, quoi, je vais vous montrer un vrai feu d’artifice. »

Les Orques avaient été provoqués, et bien sûr qu’ils ne comprenaient pas le langage humain, mais les mots étaient lourds de sens simplement avec le ton employé.

* Shuwuu ! *

Une épée longue vola et transperça le torse de l’Orque qui m’avait traînée dans ce coin reculé. Celui qui avait tiré Ashe la laissa là et se joignit au combat.

Ce fut une terrible bataille, sauvage et sans pitié, et bien que celui qui venait d’arriver était bien plus fort qu’eux, les Orques étaient en surnombre et l’avait mis dans une situation difficile. Vers la fin, ils utilisèrent même des femmes comme boucliers humains, inutilement : l’homme leur trancha la tête sans se soucier des dommages collatéraux. C’était le bon choix, évidemment. Tremblant toujours de peur, je savais qu’il était commun pour les aventuriers de devenir la proie d’aventuriers plus forts qu’eux. C’est pour cette raison qu’il était normal de former des groupes pour assurer une survie pourtant pas toujours certaine. Et cet homme massacrait les Orques, il n’avait pas besoin de faire preuve de pitié.

Je parvins à le remercier et à apprendre son nom, mais il nous dit de ne pas être reconnaissantes car il n’avait fait que tuer des Orques.

S’il avait accepté nos remerciements, mon intérêt aurait pris fin à ce moment.

Mais au lieu de ça, je me mis à faire confiance à ce type nommé Gaspard, qui avait l’air froid mais parlait franchement. Je le vis accepter les conséquences de ses actes par rapport aux esclaves, me rappelant l’aventurier idéal de mes rêves. Bien sûr, Ashe et moi n’avions pas oublié de récupérer les objets des cadavres, même si à y repenser, c’était quand même sacrément honteux de notre part.

Gaspard entreprit alors de nous guider hors de la grotte, où nous fûmes réunies avec Miranda. C’était la sœur que je n’avais jamais imaginé revoir un jour, et j’étais reconnaissante au-delà des mots envers à la fois Dieu et Gaspard.

Nous n’allions pas très bien, alors nous acceptâmes de rapidement quitter les lieux. Après avoir vendu notre butin dans une boutique et avoir empoché une certaine fortune, nous nous rendîmes à l’auberge pour nous reposer. Plus tard, à la Guilde où nous étions allées pour nous renseigner à propos de la quête, les rumeurs nous assaillirent immédiatement. Notre situation avait déjà été largement été divulguée. Peut-être lorsque nous avions vendu les objets. Tentant d’échapper à ces racontars nous concernant, nous nous rendîmes dans nos chambres à l’auberge, pour nous décharger du poids de tout ce qui était alors discuté à notre sujet.

« Désolé, mais nous ne pouvons pas nous permettre de vous laisser résider dans notre auberge plus longtemps, ou les rumeurs vont aller bon train. »

Nous avions été chassées de nos locations alors que nous avions payé en avance. Dans toutes les auberges que nous avions alors essayées, le résultat fut le même. Au bout du compte, nous nous rendîmes à l’auberge la plus luxueuse de la ville, mais le propriétaire refusa de la même manière, nous disant que ce n’était pas une question d’argent. C’est à ce moment que Gaspard entra, nous voyant dans une situation vraiment gênante. Heureusement, il parvint à louer un étage tout entier grâce à son médaillon d’argent et la notoriété qui en découlait, et nous avions à nouveau une chambre où dormir. Et comme nous nous installions, je me rendis à sa porte pour tambouriner, lui annonçant que je voulais à tout prix payer mes dettes, mais tout ce que je reçus fut une froide réponse.

« Je suis crevé, on parlera demain matin. »

« … »

« C’est simplement une chose que j’ai faite sur le coup, n’y vois rien de plus. Et puis je suis un gros dormeur et je ne me réveille pas la nuit, alors laisse-moi seul. »

« Je ne te dérangerai pas. »

Ça aurait été simple, s’il nous avait sauvé et qu’il avait ensuite demandé une récompense. Nous aurions pu le payer et lui exprimer notre reconnaissance, mais maintenant, nous avions une dette envers lui.

Nous trois, nous nous rassemblâmes dans la chambre d’à côté pour discuter de Gaspard. J’appris qu’elles avaient le même avis que moi le concernant, nous ferions n’importe quoi pour lui.

Ma sœur voulait entendre sa respiration, alors elle colla son oreille contre le mur.

« Miranda, et si Gaspard se met à roter, tu seras déçue ? »

« Impossible. Gaspard ne ferait pas ça. »

Dans l’esprit de Miranda, Gaspard était déjà un dieu. De la même manière, Ashe devenait toute rouge en parlant de lui. Je ne savais pas quel genre d’expression j’avais moi-même, mais je supposais que ça ne devait pas être bien différent.

« Vite, écoutez ! »

« Puttyukulakanipakuti e Rikipauushindo Kusu Kella Aeon Wenie Econo Gunenie Enkaveni Ukumemezain Aenom Shindo Rom… »

Ce n’était même pas un sort, mais un foutoir complet. Il racontait n’importe quoi. Inquiète à son sujet, je me précipitai dans sa chambre, suivie par mes sœurs. Devant nous se trouvait une scène horrible : Gaspard récitait quelque chose d’absurde tandis que son corps tremblait et que ses yeux ne montraient que du blanc.

« Soeurette ! »

Miranda m’appelait mais je ne pouvais rien faire pour lui mis à part m’inquiéter. Je l’enlaçai pour tenter de contrôler le tremblement de son corps, et Ashe et Miranda firent de même. Je n’étais pas très sûr de ce que nous avions fait, mais Gaspard s’endormit finalement, les yeux fermés.

« Dis, est-ce qu’il n’avait pas dit qu’on ne devait pas le déranger la nuit ? »

En effet, il semblait que Gaspard avait quelque chose à cacher quand le soleil se couchait. Je plaçai mon index sur mes lèvres.

« C’est notre petit secret, ok ? »

Elles hochèrent la tête en silence. Et ainsi nous finîmes par nous endormir jusqu’au lendemain matin, serrant toujours Gaspard dans nos bras. Même s’il avait l’air incrédule en se réveillant, il ne semblait pas en colère.

Nous échangeâmes un regard entre filles, confirmant notre décision de garder le secret.

Et ainsi, tout continua calmement, nous chassions la journée et l’aidions à dormir la nuit. Plus tard, en équipe, nous avons massacré les Orques, et nous devînmes des aventurières de rang Fer suite à ça.

Même pendant les combats, nous regardions toujours Gaspard, tentant de comprendre ce qu’il attendait de nous. Et puis un jour, je trouvai le courage de lui demander.

« Gaspard, pourquoi est-ce que tu remets encore ton avancée à plus tard ? Nous te retenons, c’est ça ? »

Gaspard me jeta alors un regard que je n’oublierai jamais. Allant de l’avant, je ne me prendrais plus jamais à tenter de donner un conseil à notre bienfaiteur.

 

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LVL1S : Chapitre 30
LVL1S : Chapitre 32

12 Commentaires

  1. Alexisempereur

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Gunts92Gunts92

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. drak

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  7. hollowrebel

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. noname.exenoname.exe

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  11. Newkan

    J aime bien merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  12. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com