LVL1S : Chapitre 32

LVL1S : Chapitre 31
LVL1S : Chapitre 33

Chapitre 32

 

Après avoir loué nos chambres dans la nouvelle auberge, tout le monde se dépêcha d’aller dormir.

« Basculement d’Avatar ! »

Alpeon était assise à côté de mon corps, attendant mon retour.

[La Recherche Magique est terminée.]

[Acquis : Sort Silencieux Nv 1.]

[Acquis : Regard de Mort Multiple Nv 1.]

Les résultats apparurent devant moi.

« Alpéon, tu m’as à nouveau attendu. »

« Oui. Je sais que vous rentrez toujours à peu près à cette heure‐ci. »

« Merci pour ta diligence, mais tu n’as pas à te surmener. »

« Non, c’est un plaisir d’attendre mon Roi. »

À cause du système hiérarchique des termites, Alpeon me suivait sans condition. Bien entendu, c’était un peu inquiétant parce que je me demandais si cette loyauté perdurerait si je perdais le contrôle de la Fosse.

« On dirait que les Elfes ont trahi ma confiance. »

« Ce qui vous inquiétait est donc arrivé. Que devons‐nous faire de l’otage ? »

« Laissez‐la pour l’instant. Ils pourraient bien venir tenter de la sauver si on s’en sert comme appât. »

« Ok, je vais rester vigilante. »

J’avais le cœur lourd, ayant commis trop d’erreurs en tant que Roi. J’avais été trop naïf, me croyant dans un monde utopique dans lequel je pourrais créer des alliances à volonté avec tout le monde. Cette faiblesse mena à la fois à la trahison de la Ligue et à celle des Elfes.

« Je suis désolé, Alpeon. »

« Qu’est-ce que vous voulez dire ? Tout se passe selon le désir du Roi. »

« … »

J’étais incapable d’exprimer à Alpeon à quel point j’étais désolé de mon incompétence, et je ne voulais pas faire bonne figure avec un speech fleuri quelconque, alors je me mis simplement à lui raconter certaines de mes aventures en tant qu’humain.

« Envoie Jenna. »

« Vous vous inquiétez de savoir les Elfes capables d’attaquer ? »

« Peut‐être… »

« Ok, je vais procéder immédiatement à la mise en place de nos défenses. »

« Ian et Gwyn vont bien ? »

« Comme vous l’avez demandé, je fais faire de l’exercice à Ian et Mallepi en leur faisant faire trois fois le tour de la Fosse chaque jour. »

« Quoi ? Trois tours complets ? »

Le diamètre de la Fosse était d’environ 600 ou 700 mètres, ce qui donnait une circonférence de près de 2 km, et on leur demandait de courir trois fois tout ça.

« Oui, je leur ai assigné le minimum d’activité possible pour qu’on puisse l’appeler activité. »

« Um… Mais est‐ce que 6 km, ce n’est pas trop long pour eux ? Comment tiennent‐ils le coup ? »

Je demandai d’un air inquiet.

« Mallepi lutte un peu, tombant souvent à plat ventre, mais Ian s’en sort très bien. »

Oh, Ian est en fait en étonnamment bonne santé !

Depuis que Ian était devenue une Sorcière, et plus tard grâce à la consommation régulière de Nectar, elle avait gagné en constitution. Bien sûr, elle ne l’avait jamais remarqué avant de devoir transpirer un peu.

« Explique à Jenna que je lui confie la tâche de pister les Elfes. Elle ne doit pas engager de rencontre. Qu’elle se contente de garder les yeux sur eux. »

« Elle est un peu rude, mais elle devrait y parvenir. »

Je continuai de discuter des fortifications du territoire avec Alpeon jusqu’au lever du soleil.

« Alors on se voit la prochaine fois, Alpeon. »

« Comptez sur moi, mon Roi. »

« Basculement d’Avatar ! »

Revenant dans mon corps humain, je m’éveillai entouré de trois belles femmes.

Je suppose que je m’y suis habitué…

Ça faisait déjà 15 jours que je me réveillais dans la même situation, parfois l’une d’entre elle manquait à l’appel parce qu’elle avait été rattrapée par des besoins naturels, et quand ça arrivait, je me sentais un peu vide à l’intérieur.

« Uh huh… Gaspard… Ce n’est pas que… »

Mais à quoi est‐ce qu’Ashe était en train de rêver et qui me concernait ?

« Ce n’est pas juste de le garder pour toi ! »

Kishande parlait à Ashe d’une voix endormie. Pendant ce temps, Miranda se blottissait sur mon bras, toujours au pays de Morphée.

Bon… Au moins la vie n’est pas si mal.

Me remémorant les derniers jours, je me mis à repenser à tous les petits plaisirs dont je pouvais profiter. Ashe était une fille timide mais très précautionneuse. Miranda gloussait tout le temps lorsque nos regards se croisaient. Et Kishande était la plus mature des trois, tenant le rôle de grande sœur. Elle était toujours celle qui s’occupait de la collecte d’informations en vue des quêtes, et j’allais la voir elle quand j’avais des choses à demander quant à la société humaine.

Nous étions toujours ensemble, spécialement lorsque nous allions chasser. Bien entendu, j’étais capable de compléter des quêtes de ce niveau tout seul. Au moins, les risques étaient nettement plus faibles grâce à leur reconnaissance d’avant-mission. Mais le plus gros avantage de les avoir avec moi se trouvait dans le fait qu’elles me permettaient de ne pas m’inquiéter pendant ma période d’étourdissement.

Je caressai gentiment la tête de Kishande tandis qu’elle posait sur mon épaule gauche. Elles étaient si reconnaissantes envers moi pour les avoir sauvées de leur expérience traumatisante dans la grotte des Orques, même si ça n’avait pas été mon intention au départ. En réalité, si elles s’étaient mise entre moi et mon objectif, je les aurais sans doute exterminées. Bien que je n’eusse jamais soulevé le sujet, entendre Kishande parler de ce sauvetage me fit réaliser à quel point elle me dépeignait sous une lumière héroïque. C’était une histoire qui était relativement loin de la vérité. Je ne les avais pas sauvées pour les sauver. Ce n’était pas de la bienveillance, ni du courage. Mais je n’avais pas le cœur de balayer leur vision idyllique de ma personne, et me contentai de rire quand elles racontaient cette histoire. La culpabilité et la honte étaient déjà bien enfouies au plus profond de mon cœur.

Elles me détesteraient si elles savaient… ?

Je commençai la journée le cœur lourd à cause de ces pensées lugubres.

« Et si on allait faire un tour en ville ? »

« Oui, il y a tellement de choses qu’il faut qu’on achète, et on doit aussi passer dans nos Guildes. »

Kishande et Miranda devaient apprendre leurs compétences de chasse et de magie, et elles devaient se rendre dans les Guildes respectives. En tant que Prêtresse, Ashe devait visiter un Temple pour apprendre des nouvelles compétences. Etant un Guerrier, j’étais forcé de me rendre à la Guilde du même nom pour ma propre évolution, bien que je sentais que c’était inutile pour l’instant.

« Là, prends ça. »

Je tendis à Kishande deux petites sacoches.

« C’est quoi, Gaspard ? »

« Nous avons travaillé ensemble pour les quelques dernières quêtes, alors c’est normal de partager les récompenses, veillez à vous répartir votre part entre vous. »

« C’est… Nous ne pouvons pas l’accepter. Nous avons déjà ramassé tous les objets laissés par les monstres, ce serait injuste de prendre l’argent aussi. Sans même parler du fait que la plus grande partie de la chasse, c’était ton œuvre. »

Je levai la main pour la couper dans son élan.

« Je n’ai pris aucun de ces objets parce que je n’en ai pas besoin, ça ne change pas le fait que la récompense de quête doit être séparée de manière équitable. Et puis si tu t’achètes de l’équipement avec cet argent, ce sera pour le plus grand bien de l’équipe. Sans même parler du prix que va te coûter l’achat de tes nouvelles compétences. »

« Je n’aime pas ça. Tu as déjà payé pour l’auberge et tu prends soin de nous, alors… »

Je lui caressai gentiment le visage.

« Prends‐le en tant qu’investissement pour le futur de notre groupe. Je descends le premier, alors venez me voir en bas quand vous êtes prêtes. »

Je descendis les escaliers sans lui laisser le temps d’objecter, la laissant là avec une gueule un peu boudeuse.

Bon, je peux me sentir un peu moins coupable, maintenant ?

Même si j’avais précisé qu’il s’agissait là de petites sacoches, elles contenaient tout de même 30 pièces d’or chacune, c’était un montant qui représentait presque 10 ans de salaire pour elles. Normalement, c’était une somme qui aurait dû mener à une situation gênante entre nous, mais parce que j’avais déjà sauvé leurs vies et que j’étais déjà considéré comme leur bienfaiteur, elles ne le verraient que comme une faveur de plus à rendre.

Seulement après avoir attendu pendant un sacré bout de temps, je vis les trois filles descendre au rez‐de‐chaussée et s’approcher de moi. On aurait dit qu’elles avaient toujours un certain intérêt dans le look et la mode ; même être des aventurières ne les empêchait pas de porter des habits propres en toute occasion.

« Vous avez l’air de filles de l’aristocratie, où est‐ce que vous pouvez bien vous rendre pour devoir vous habiller comme ça ? »

« Comment oses‐tu te moquer de nous, Gaspard ! »

« Hehe, mais j’aime le compliment. »

« Nous sommes jolies ? »

Elles étaient toutes trois bien habillées, et leur féminité était bien appuyée. Marchant en ville en souriant, nous avions commencé à un fameux magasin de fringues. Le temps que le soir n’arrive, nous avions déjà acheté bien trop d’accessoires et d’objets, et j’étais coincé avec de nombreux sacs sur les épaules.

« Pourquoi est‐ce qu’on ne s’arrête pas à l’auberge pour y déposer les paquetages ? »

« Oui, ça a l’air lourd. »

Après avoir laissé les sacs dans la chambre, je me retournai pour demander à Kishande :

« Tu vas te rendre à ta guilde ? »

« Ouais, et toi ? »

« Je vais aller à la Guilde des Guerriers, oui, donnons‐nous rendez‐vous au square à 7 h ce soir. »

« Pourquoi faire ? »

Kishande posa la question d’un air anxieux, je n’avais encore jamais pris l’initiative de leur proposer des sorties de la sorte.

« Je veux manger avec vous trois, ce soir. »

« Parfait ! »

Les visages qui me faisaient face s’illuminèrent, de la joie dans les yeux. Même si je m’étais senti plutôt content que mes émotions me soient revenues, ce fut à ce moment que je réalisai que je possédais tout ce dont j’avais besoin en ce monde.

« Bon, il n’y a pas de raison de refuser un peu de joie. »

Je les renvoyai les premières et demandai la direction du Temple. Sur la route, je fis un arrêt afin de réserver une table dans un restaurant extravagant.

« Entrez, Dieu attend vos confessions. »

Le prêtre en charge de guider le peuple depuis l’entrée m’adressait la parole.

« En fait, je souhaitais rencontrer Lord Rohan… »

« Je suis désolé, mais vous ne pouvez rencontrer un Haut Prêtre que si vous avez un rendez‐vous. »

Je glissai furtivement une pièce d’argent dans la main de l’homme de foi.

« Mais encore une fois, Dieu favorise ceux qui l’aiment. »

On dirait bien que Dieu adore le pognon, oui.

Je grommelai intérieurement mais gardai une attitude posée. Le prêtre me guida à travers le Temple jusqu’à une petite pièce destinée aux invités. Après quelque temps, un vieil homme ridé passa la porte et lui adressa quelques mots.

« Tout va bien, vous pouvez disposer maintenant. »

Le Haut Prêtre le renvoya avant de se tourner vers moi avec un sourire.

« Pourquoi désirez‐vous une audience avec ce vieillard que je suis ? »

« Etes‐vous Lord Rohan, le Haut Prêtre de ce Temple ? »

« Eh bien… Oui, mon nom est bien Rohan, et ce n’est pas un titre spécial, mais je suis le Haut Prêtre. Je suis désolé si vous vous attendiez à mieux. »

Il avait un charme attractif, m’invitant à parler franchement. Ce n’était pas du tout la même sensation que le prêtre cupide que j’avais rencontré plus tôt.

« Je m’appelle Gaspard et je suis devenu un Guerrier parce que certaines choses m’y ont obligé. Je n’ai pas d’autre choix que de devenir un Guerrier Elu, pouvez‐vous me guider ? »

J’avais appris de Ian que pour embarquer sur le rafiot qui aller me mener jusqu’au port nommé « Elu », je devais en premier lieu recevoir la bénédiction d’un prêtre. C’était la raison pour laquelle j’étais là ce jour, j’avais entendu par hasard des gens parler d’un Grand Prêtre qui officiait là.

« Hmm… Des raisons particulières qui vous y ont obligé ? Je n’ai jamais été aussi curieux, voyons voir. »

Rohan examina mon visage avec attention avant de fermer les yeux et de tomber dans un état de méditation profonde.

« Dieu m’a parlé et attend quelque chose de vous. Il y aura certainement un chemin à arpenter pour devenir un Guerrier Elu, oui. »

Je ne comprenais pas bien ce qu’il voulait dire, mais ça avait l’air positif.

« Alors… »

« Bien, vous désirez la bénédiction de ce vieil homme ? Tendez la main. »

Tandis que je lui montrais la paume de ma main, il y dessina un sceau complexe. Une lumière brillante s’illumina brièvement avant de disparaître une fois le travail terminé.

« Maintenant que vous avez ma bénédiction, le reste est entre les mains de Dieu. Viendrez‐vous de temps en temps pour prier avec moi ? »

« Bien sûr, merci beaucoup. Votre bénédiction m’a été accordée sans rien demander en retour, j’en suis très reconnaissant. »

« Je ne m’embête généralement pas à questionner les gens qui cachent leur statut, mais quelle aurait été votre réaction si je l’avais fait ? »

Je secouai la tête, naturellement, si ça avait été le cas, j’avais prévu de simplement tourner les talons et m’en aller. Gardant ces pensées pour moi‐même, je fis mes adieux respectueux au vieillard avant de quitter le Temple.

J’avais reçu ce que je désirais et venais de faire mon premier pas sur le chemin qui allait me faire devenir un Guerrier Elu, via une quête légendaire. Même si les explications de Ian étaient vagues, je m’attendais à une grande histoire, même si finalement, c’était sans doute simplement une idée farfelue de plus.

Après être retourné au village pour y acheter des objets essentiels à retourner à la Fosse, j’en sortis avant d’envoyer un message télépathique à Jenna.

Assure‐toi que tout ça arrive à la Fosse, entre les mains de Ian.

Je vais envoyer Mir les chercher, Seigneur.

Je retournai au square pour y attendre l’heure du rendez‐vous, profitant de mon temps libre en regardant les gens aller et venir. Au bout d’un moment, je remarquai un groupe de gens suspects qui sortaient du lot.

Jenna, tu es là ?

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LVL1S : Chapitre 31
LVL1S : Chapitre 33

19 Commentaires

  1. Gunts92Gunts92

    Merci pour le chapitre raka t’es le meilleurs de tout l’univers

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      À ce point.

      Répondre
      1. Gunts92

        ouai carrément ^^

        Répondre
      2. essitamessitam

        nan mais pas loin 🙂

        Répondre
  2. Cèlen

    Merci pour le chapitre^^

    Répondre
  3. noname.exenoname.exe

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Je me demande : Pourquoi tu écris toujours « chapitre du jour bonjour » avec MWLU ?

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Pourquoi pas ?

      Répondre
      1. Noon

        Et pourquoi pourquoi pas ?
        Bon j’arrête

        Répondre
        1. RakaRaka (Auteur de l'article)

          J’ai demandé en premier 🙂

          Répondre
  5. drak

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. hollowrebel

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  8. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Shirosuu

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  11. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  12. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  13. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com