LVL1S : Chapitre 68

LVL1S : Chapitre 67
LVL1S : Chapitre 69 Bonus

Chapitre 68

 

« La bombe a été placée avec succès sur l’astéroïde. »

« Génial ! »

Les androïdes qui se tenaient face à moi semblaient incroyablement ravis mais leur expression ne collait pas à leurs paroles. Je supposai qu’il s’agissait là des limitations de la réplication de l’être humain, après tout.

« Il reste 12 h 24 m 54 s avant détonation. Valen va maintenant définir un trajet de retour vers la Terre. »

Johra, pourquoi ne pas en profiter pour lui demander de quoi elle parlait ?

Oh, oui.

« Attends une seconde, Lena. La ceinture de Kuiper est loin de notre position actuelle ? »

« À la vitesse à laquelle nous avançons, on peut y être en quatre jours. »

« Peux-tu me montrer les trajectoires des impacts les plus récents qu’a subi la Terre ? »

« Voici. Plus le point est brillant, plus cela s’est produit récemment, tandis que les plus anciens sont plus sombres. »

Une carte complète s’était affichée devant moi, en trois dimensions.

« Lena, si on suppose que tout ceci est planifié par une entité supérieure unique, pouvons-nous tracer l’origine des astéroïdes ? »

« Une idée intéressante, il reste une vaste marge d’erreur mais nous pourrions être capables de nous faire une idée générale. »

« Alors oriente le vaisseau vers le milieu de la zone, s’il te plait. »

« Je vais changer notre trajectoire. Nous devrions arriver dans 7 j 14 h 15 m et 16 s. »

« Pourquoi tes estimations sont-elles devenues si précises, d’un seul coup ? »

« Je me suis fait réprimander par ma sœur. »

Johra, c’est la réponse militaire classique. Comprends bien la personnalité de Zaira… Elle est une Otaku.

Hein ? Merde, alors toi aussi, tu es un Otaku ?

Quelle absurdité. Je suis une personne tout à fait normale.

Comment peux-tu prétendre ça alors que j’ai moi-même subi les personnalités des IA que tu as créées ?

Ouais… Mais je suis normal…

Bien sûr, appelons ça ‘normal’ et admettons que tu es une personne normale très borderline. Un peu plus et tu sombres dans l’univers des Otakus.

Non ! Non !

« Lena, ouvre-moi ta collection fantastique cachée ! »

« Bien sûr. Suis simplement les lumières. »

Je passai la journée entière à me complaire dans ces films, ces chefs-d’œuvre. Si j’avais été humain, j’aurais pleuré plus d’une dizaine de fois mais en même temps, j’étais capable de me concentrer sur la qualité des films parce que je n’avais pas besoin de me reposer. Pourtant, j’étais bien triste de ne pas pouvoir me taper un paquet de pop-corn, du coca et quelques autres cochonneries.

Johra, comment peux-tu être si détendu à regarder des films comme ça ? Et on fait quoi de l’entité cachée en coulisse ?

Que penses-tu que je suis en train de faire ? Dis-moi, quelle est la chose la plus importante lorsqu’on pense à la magie de création ?

L’imagination, évidemment.

Exactement.

Ah… Je vois, alors tu ne fais pas que passer le temps.

Bien sûr que non. De toute façon, maintenant que ma magie de création a gagné un niveau, ai-je toujours droit à un maximum de trois sorts ?

Au niveau 2, tu possèdes désormais l’option qu’il faut pour réarranger l’ordre de tes sorts, et tu peux en conserver cinq.

Ouah, c’est une sacrée différence. Et le troisième niveau, alors ?

Je ne suis pas sûr. Parmi les Sages Suprêmes, personne ne sait quoi que ce soit du troisième niveau. Bien qu’il y ait eu jadis un Sage qui l’a atteint, nous ne possédons aucune information supplémentaire sur ce qu’il est devenu.

Une nouvelle frontière ? Intéressant… Recherche !

Comment as-tu pu faire progresser cette magie si rapidement, d’ailleurs ?

Je l’ai sélectionnée pour la recherche magique.

Ouah… Alors on pouvait faire comme ça…

Et toi ? Comment un Sage Suprême s’y prend-t-il pour passer au niveau 2 ?

J’ai utilisé ma Grâce Divine. Avec elle, tu es capable d’apporter des changements qui défient les lois de l’univers. Mais des Sages précédents ont été cupides et ont utilisé la Grâce à leurs propres fins, ce qui a fini par distordre son pouvoir. Lorsque j’en ai héritée, elle possédait moins d’un pourcent de sa puissance d’origine.

Je vois… Alors il s’agissait de la même Grâce que tu as utilisée pour me donner cette magie de création ?

En effet. Ceci dit, je n’en possédais pas assez pour te permettre de la passer directement au niveau 2.

Et c’est la même Grâce que tu as utilisée lorsque tu étais banni dans cette étrange dimension ?

Oui. J’ai utilisé la majeure partie de ce qu’il me restait pour faire de ton Avatar un Guerrier Élu.

Cette Grâce m’a quand même l’air sacrément utile. C’est quoi, exactement, un couteau suisse ?

C’est comme une partie d’une divinité, une bénédiction permettant de partager une petite part d’un pouvoir divin.

Oh, alors ça veut dire que tu as l’aval d’un dieu ?

Exactement. Bon, en réalité… c’était le cas. Laissons ça de côté, je ne peux pas divulguer plus que ça à ce propos.

Quoi ! Mais je suis curieux, maintenant !

Gnoss avait cessé de me répondre parce qu’il semblait que j’avais légèrement dépassé la limite que je ne devais pas dépasser.

Je retournai simplement à mon film en attendant notre arrivée.

« Johra, nous sommes à dix heures de notre cible mais je pense que tu devrais monter sur le pont pour voir ça de tes propres ye… orbites vides. »

« J’arrive. »

Je suivis les lumières pour accéder au pont, curieux à propos de ce que Lena voulait me montrer.

« C’est une distorsion de la lumière ? »

« Oui. Depuis la Terre, il s’agit d’un simple petit clignotement attribué à une erreur dans nos capteurs mais d’aussi près, c’est clair comme de l’eau de roche. »

« Combien sont-ils ? »

« Je dirais à peu près 200. Ils font tous de 1 à 10 kilomètres de diamètre. »

Johra, avec une forme pareille, je pense que ce sont des vaisseaux. Ils utilisent simplement une sorte de capacité de camouflage.

« Comment peux-tu déduire leur taille, Lena ? »

« Je l’affiche à l’écran. C’est une estimation basée sur la distorsion de la lumière dans les environs. »

L’objet à l’écran était plutôt distinct ; et comme Gnoss me le signalait, ça ressemblait vraiment à des vaisseaux.

« Lena. Valen est armé ? »

« Bien que son but ne soit pas offensif, nous possédons un canon laser tri-force et tes bombes d’antimatière destinées à détruire la comète avant son impact sur Terre. »

« Tentons de cibler le plus proche et de le fracasser avec le laser et l’antimatière. »

« Il y a un compte à rebours d’1 h 59 m 58 s avant que nous ne puissions le verrouiller pour un tir de laser. Je vais lancer les bombes immédiatement pour qu’elles arrivent en même temps. »

Il est temps de découvrir qui exactement sont ces êtres qui ont osé s’en prendre à ma Terre.

Dans l’anticipation de la bataille à venir, je serai les repose-bras du siège du capitaine de toute ma force tandis que le compte à rebours final commençait.

« 10… 9… 8… 7… 6… 5… 4… 3… 2… 1… Impact ! »

Une énorme explosion fut visible malgré le vide spatial. Je n’entendis aucun son et elle se rétracta rapidement sur elle-même à cause de l’absence d’oxygène et notre propre vaisseau trembla à cause de l’onde de choc.

« Une onde de choc dans le vide ? »

Oui, c’est à cause de…

« Laisse tomber les détails techniques. »

« Le camouflage de la cible a été désactivé mais il ne semble pas avoir pris de dégât majeur à part ça. »

Nous fûmes finalement capables d’observer notre adversaire. C’était un vaisseau plutôt bien foutu de deux kilomètres de long, possédants de longues lignes noires et menaçantes filant le long de sa coque.

« Les armes ennemies nous ciblent. Manœuvre d’évasion. »

Valen effectua un demi-tour parfait et quelques secondes plus tard, un énorme rayon passa à l’endroit où nous nous trouvions précédemment.

« Lena, il se passera quoi si nous nous faisons toucher par ça ? »

« Nous serions instantanément détruits. Sa puissance est largement au-delà de ce que peuvent supporter nos boucliers énergétiques. Valen n’est pas destiné à combattre, après tout. »

« Hmm… Il est possible de continuer à esquiver ? »

Après un léger intervalle, un autre rayon passa à côté de Valen, Lena ayant réussi à prédire avec succès sa trajectoire pour l’éviter juste à temps.

« Heureusement, je suis capable de facilement prédire la trajectoire des tirs. Nous avons une bonne mobilité et je pilote le vaisseau instantanément, sans besoin de perdre du temps à commander un équipage. De plus, le vaisseau ennemi semble tirer toutes les deux minutes et nous pouvons avoir une bonne idée du moment où ils vont tirer parce que leurs canons chauffent juste avant. »

« Nous ne pouvons pas continuer à les esquiver indéfiniment. Ils finiront par avoir un coup de chance. Peux-tu me catapulter vers lui ? »

« Ce devrait être possible, mais que comptes-tu faire, tout seul ? »

« Laisse-moi essayer juste une fois. »

« Je vais préparer la capsule d’éjection, suis les lumières au sol. »

Johra, quel est ton but en attachant la ceinture de sécurité ?

Oh, la ferme, c’est juste une vieille habitude.

Tu te précipites au-devant du danger une fois de plus ?

C’est bon pour cette fois, je suis confiant, je ne suis pas fou et je peux garder la situation sous contrôle.

Ok. Tu as peut-être raison.

Je n’étais pas certain de mon but dans une telle mission, mais je sentais que c’était nécessaire.

« N’oublie pas de sécuriser correctement la commande autour de ton cou. »

« Oui. Je l’ai déjà fait, Lena. »

« Tu peux me contacter par cette console à tout moment, sauf dans le vide spatial où il n’y a aucune vibration. »

On aurait dit un collier pendant à mon cou, et il allait être utile si jamais j’avais besoin de l’aide de l’IA.

« 3… 2… 1… Éjection ! »

Je sentis la pression de la vitesse incroyable tandis que ma capsule fila droit dans l’espace. Je me déplaçais en direction du vaisseau ennemi à une vitesse extraordinaire et lorsqu’il apparut dans mon champ de vision, je me rendis compte que j’allais pile là où il fallait.

« Merde, je vais les percuter ! »

Je déverrouillai rapidement ma ceinture et sortis de la capsule à l’aide de ma compétence de vol. Peu après, elle se fracassa et après une petite explosion, mon moyen de transport n’était plus que débris spatiaux.

Ouf, c’était à deux doigts…

J’étais soulagé de ne pas avoir fait partie de l’accident. Le vaisseau n’était actuellement qu’à quelques dizaines de mètres de moi.

Johra, leurs boucliers sont actifs.

Je sais, putain… Si ce n’était pas le cas, le laser et l’antimatière auraient été plus efficaces. Je suppose qu’il ne reste qu’une seule option.

Création : Téléportation.

[Acquis : Téléportation Nv 1]

Je me téléportai immédiatement de l’autre côté des boucliers et les armes défensives se tournèrent immédiatement vers moi en détectant mon intrusion.

Eh bien, nous ne sommes pas les bienvenus, hein ?

Je traçai ma route vers la surface du vaisseau grâce à une série de sauts téléportés dont j’avais le secret depuis longtemps et esquivai les tirs ennemis en même temps.

Création de matériau : positron.

Je créai une quantité de position d’un microgramme en direction de la tourelle la plus proche. Une explosion calculée ne laissa alors qu’un trou dans la coque.

Bien. Tout va bien jusqu’à présent. Création : Invisibilité.

Je m’entourai de précautions en descendant dans le trou sombre pour pénétrer dans le vaisseau ennemi.

C’était plutôt limite avec l’explosion de positrons. Je n’ai pas une immunité très élevée, je devrai être plus prudent à l’avenir.

Johra, on dirait une console principale, regarde.

Oublie ça, je ne sais pas lire un langage extra-terrestre.

Tu as oublié Lena ? Connecte-la à travers ton collier.

Oh, ça pourrait fonctionner ?

Bien sûr, laisse-la s’en occuper.

Hello ? Lena, peux-tu pirater ça ?

J’étais capable de communiquer avec elle maintenant que le son de ma voix parvenait à la commande autour de mon cou, l’intérieur du vaisseau était pressurisé.

« Ouaip, je m’en occuper mais je pense que tu vas devoir t’en approcher un peu plus. »

Je m’avançai et une fois proche, des dizaines de lasers noirs surgirent de mon collier et percutèrent la console principale du vaisseau ennemi.

C’est dégueulasse. D’ailleurs, Lena est bonne en piratage ?

Ne t’en fais pas, je l’ai créée pour qu’elle raffine ses compétences à l’aide de Zaira pendant les 140 000 années écoulées. Je suis confiant, elles sont meilleures que n’importe quelle défense, même s’il s’agit de technologie Alien.

La console que Lena utilisait pour pirater le système avait plus l’air d’un parasite que d’un concentré de technologie, cela dit.

« Johra, le vaisseau va s’autodétruire dans deux minutes. »

« Ah… Ok. Comment avance le piratage ? »

« J’ai réussi. Dépêche-toi de t’en aller. »

Je n’eux pas le temps de songer à récupérer la console de Lena et me contentai de fuir pour ma vie. Au travers d’une série de sauts téléportés et grâce à ma compétence de vol, je fus de retour près de Valen en moins de temps qu’il ne m’en avait fallu pour en partir. Mon vaisseau m’attendait au loin.

Ne devrait-on pas fuir immédiatement ?

Lorsque j’arrivai sur Valen, je donnai un ordre à Lena.

« Trace la route, direction la Terre ! »

« Nous sommes déjà en train de démarrer. »

« L’ennemi nous pourchasse ? »

« Non. Lorsque je les ai piratés, je leur ai envoyé une série de malwares et ils devraient être confus pour quelque temps, pensant que ce n’était rien d’autre qu’une erreur dans leurs logiciels. »

« Oh, ils sont si incompétents ? »

« On dirait que ces vaisseaux n’étaient que des drones autopilotés, puisqu’une IA a réussi à les infiltrer aussi facilement et à en apprendre autant sur eux. Il semble que malgré leur avance technologique et scientifique, leurs défenses logicielles sont plutôt faibles. Nous avons clairement gagné un précieux temps grâce à toi. Profite donc d’un repos bien mérité pendant que je classe toutes ces données. »

Johra, les compétences de pirate de Lena comblent son désordre comportemental, hein ?

Gnoss tenta une fois de plus de plaider pour elle.

« Oui, Lena. Tu as fait un excellent boulot. »

On dirait que ton plan fou a fini par payer, cette fois. Ce nouveau développement est plutôt intéressant, nous avons finalement découvert la cause des changements soudains de l’état de la Terre. Ces types ont maintenant une dette de plusieurs milliards d’humains à rembourser.

Oh, s’il te plait, Gnoss, arrête de dire ‘nous’, ce n’est pas comme si tu avais fait quoi que ce soit.

J’ai fait Lena, n’est-ce pas ?

Lena est Lena, toi… tu es toi.

Pourquoi es-tu obligé d’être comme ça ?

C’est juste comme ça. La prochaine fois, tu essayeras d’être un peu plus utile, ainsi nous pourrons peut-être coller au cul de ces putains d’Aliens.

Ok. Tu as peut-être raison, j’aurai pu faire quelque chose pour les pister.

J’ouvris un canal direct en direction de la Terre afin de transmettre les résultats de l’analyse de Lena à Zaira.

« Eh, Zaira. Comment vas-tu ? »

J’allais devoir attendre quelques temps pour que mon message lui arrive et qu’elle réponde. Il y avait grosso modo 30 minutes de décalage entre la Terre et ma position, le message transitant à la vitesse de la lumière.

C’était un peu étrange de devoir attendre aussi longtemps pour entretenir une conversation. J’avais l’impression de ne me parler qu’à moi-même.

« Johra, continue de parler, la réponse mettra une heure à arriver. »

« J’ai rencontré des vaisseaux cachés dans la ceinture de Kuiper et ils sont hautement suspectés d’être à l’origine de ce qui est arrivé à la Terre. Nous avons réussi à rassembler quelques informations grâce au piratage de Lena et je pense que nous pouvons mettre en place des contremesures correctes, maintenant. »

Après une heure d’attente, la réponse arriva effectivement.

« Johra, j’ai déjà reçu toutes les informations utiles de la part de Lena. J’ai également entendu parler de ton assaut effronté et je vais devoir te demander d’éviter d’agir si imprudemment à l’avenir. Tu es un composant essentiel dans la revigoration de la planète et tu dois être protégé quoi qu’il arrive. Si tu as vraiment besoin d’effectuer une mission à risque, envoie Lena. J’ai copié son code source et sa mémoire, ce n’est pas un souci même si elle meurt

Il semble également que nous pouvons détecter une fluctuation dans les vagues géomagnétiques venant du centre de la planète. J’attends ton retour avec impatience. »

« Huh… Il y avait aussi un groupe caché sous la croûte terrestre ? »

Alors l’activité volcanique et la pluie de météores étaient effectivement liées, tout compte fait. Il y a quelqu’un qui tire les ficelles ! Merde ! Si seulement j’étais un peu plus malin et que j’avais remarqué ça plus tôt !

Gnoss était en colère et se tourmentait. C’était la première fois que je l’entendais parler avec autant de rage dans la voix.

Gnoss, ne te torture pas de la sorte. Je veux dire, même si les humains avaient remarqué quoi que ce soit, ils ne pouvaient pas y faire grand-chose. Sans un système magique comme celui que j’ai, c’est impossible.

Hmm… Tu as sans doute raison. Pourtant, c’est si triste… La mort de milliards d’humains et d’un nombre incalculable de créatures…

C’est du passé. Tout ce que nous pouvons faire, c’est préparer notre revanche et rendre à l’humanité sa gloire d’antan. Après tout, c’est le but de Gamma, que tu as toi-même créé.

Merci, Johra. Si tu n’étais pas là…

Tu diras merci quand le travail sera terminé. Crier victoire trop tôt est un mauvais présage.

Je sais, à partir de maintenant, je serai derrière toi à 100%. Bien sûr, j’ai toujours des obligations et des contraintes, des choses dont je ne peux pas parler, mais à part ça, je vais te donner mon aide la plus complète. J’ai tenté de ne pas mettre en pratique mes connaissances de l’autre monde ici sur Terre, mais maintenant… Fini de jouer.

Attends, tu dis que tu t’es retenu pendant tout ce temps ?

Transmets à Lena ce que je vais te dire. Et dis-lui d’envoyer à Zaira la totalité de ces informations afin qu’elle puisse les mettre en œuvre sur Terre. Ce serait également bien si tu pouvais créer des joyaux magiques.

Quoi ? Pourquoi ?

Nous allons transformer Valen en un monstre, hybride de science et de magie, une fureur spatiale.

Cool ! Alors Valen sera capable de lancer des sorts ?

Oh oui, ça, et bien plus encore.

Et ça sera vraiment aussi classe que ça en a l’air ?!

Tu peux compter là-dessus, Johra.

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LVL1S : Chapitre 67
LVL1S : Chapitre 69 Bonus

8 Commentaires

  1. Siphore

    Merci ppur le chapitre.

    Répondre
  2. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Gunts92

    C’est quoi ce délire que ça devient c’est dingue

    Répondre
  4. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  5. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Ça part vraiment loin là.

    Répondre
  6. Dolkiem

    Merci pour tout ces chapitres 🙂 Ça part en cacahuètes et j’adore ça !! Jai trop de hype la >< je vais me relire le tout sa va me calmer :p

    Répondre
  7. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  8. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com