LVL1S : Chapitre 91

LVL1S : Chapitre 90
LVL1S : Chapitre 92

Chapitre 91

 

La princesse Mayardus me regardait de façon arrogante, sachant qu’elle m’avait piégé. La famille du Comte nous observait d’un air anxieux en attendant ma réponse tandis que Lilinor se tenait un peu plus sur le côté, une expression amusée sur le visage.

Je fermai les yeux pour réfléchir.

Il doit y avoir un moyen de me sortir de celle-là. Même si elle tente clairement de rendre les choses difficiles pour moi, elle doit avoir un but. Si je peux le découvrir alors peut-être pourrai-je trouver une solution. Il n’existe pas de piège parfait, n’est-ce pas ?

Je trouvai une inspiration nouvelle dans ce concept de perfection.

Parfait ? Impossible, elle n’est pas omnipotente. Je dois trouver le moyen qui me permettra d’obtenir des résultats positifs.

« Johra ? Pourquoi réfléchissez-vous si longuement ? Vous ne vous êtes pas endormi, n’est-ce pas ? »

Ignorant ses remarques, je me mis à penser plus rapidement.

Et si c’était réellement un plan parfait ? Le Comte ne peut pas s’opposer à la volonté de la princesse. Sa volonté… Attends, pour la royauté, l’honneur est plus important que leurs vies. Oui, c’est sa faiblesse.

J’ouvris les yeux et soutins son regard.

« Avez-vous décidé ? »

« Oui, j’ai confiance. Le Compte les acceptera et elles ne mettront pas votre honneur en péril. »

« Dites. »

Ses yeux brillaient de fascination alors qu’elle se demandait ce que j’avais trouvé.

Je suis sûr que tu ne l’as pas vue venir, celle-là.

« Ma première requête sera celle-ci. Je vous demanderai de me donner trois exemples de ce qui pourrait s’avérer être trois requêtes acceptables. Ma seconde sera le droit de choisir l’une des trois. »

L’expression de la princesse changea dramatiquement et le Comte resta neutre au possible.

J’avais satisfait ses demandes et contourné son piège. Comme elle était celle qui allait faire les suggestions, le Comte n’aurait d’autre choix que de les accepter. Et son honneur l’empêcherait de me proposer des requêtes trop ridicules alors j’étais certain d’y gagner quelque chose.

Lilinor me tapota le dos, impressionnée par mon choix. Je fus surpris de voir que la princesse arbora elle aussi un sourire, exactement comme lorsqu’elle avait perdu contre moi aux échecs. Elle était bonne perdante.

« Comte Sion, ces deux requêtes sont-elles acceptables ? »

« En effet, elles m’ont l’air équitables. »

Après avoir acquiescé en retour, elle donna un ordre empli de noblesse.

« Tout le monde à l’exception de Johra peut sortir. J’annoncerai ces requêtes-ci en privé. »

Comme ils quittaient tous la pièce, elle afficha un sourire sournois.

« Bien, alors mon premier exemple sera de me demander en mariage. Le second, me réclamer toutes mes propriétés. Le dernier… Vous pouvez me demander ce qu’est cette clé. Ou vous pouvez choisir les trois… »

* Tak *

Elle sortit une clé banale de la taille d’un doigt et la posa sur la table.

Saloperie ! Elle me force à choisir la troisième option. Même si les deux premières ne sont pas des demandes trop faibles qui entacheraient son honneur, elles sont tellement extravagantes que si j’en choisissais une, je mettrais la famille royale en colère. C’est un autre de ses pièges !

Je me mis à rougir à force de trop réfléchir.

« Johra, je n’ai jamais vu un matériau comme celui-ci. Sa masse atomique est supérieure à 2 000. »

Lena m’accorda l’honneur d’une information capitale.

Uh… Quelle clé suspecte. À tel point que je suis curieux de savoir d’où elle vient, maintenant. Même si je sens un danger en provenant, on dirait mon destin, que de toute façon, je n’ai pas le choix.

Après quelques temps, je décidai de choisir la clé.

« Je vois. Vous avez choisi la clé ? »

Je hochai la tête en silence.

« Comme je m’y attendais. Eh bien, maintenant que j’ai fait tout ce pour quoi j’étais venue ici, je devrais rentrer. Pourtant, j’espérais à moitié que vous me choisiriez. »

Elle annonça ça avec un sourire coquet, quelque peu choquée que je fus capable d’ignorer ses charmes.

« À quoi sert cette clé ? »

« Nous ne savons pas. C’est un héritage qui a été transmis dans la famille royale depuis des générations. Tout ce que nous en savons, c’est que cette clé nous montrera la voie. »

« N’est-ce pas une espèce de prophétie ? »

« Contentez-vous de ne pas divulguer cette information. C’est un secret qui appartient à notre famille, dont les conséquences pourraient être dévastatrices. »

« Je comprends. Merci de me la confier. »

« Pas du tout. Je devrais vous remercier de vous porter volontaire pour enquêter sur les mystères de cette clé que ma famille possède depuis si longtemps. Si vous venez à la capitale, soyez sûr de me rendre visite. Gardez ceci avec vous, ainsi il vous sera plus facile de me rencontrer. Bien. Comte Sion, préparez le convoi, je vais partir. »

Elle disparut aussi vite qu’elle était arrivée, laissant derrière elle un pendentif doré gravé de l’emblème royal.

« Une clé mystérieuse, hein… Soyons déjà content d’avoir pu éviter une catastrophe. »

Rangeant clé et pendentif au fond de ma poche, je me rendis vers ma chambre. La famille du Comte voyait à quel point j’étais épuisé et ne me posa aucune question.

En arrivant, je vis Viezda et Lilinor déjà là, à m’attendre.

« Je suis de retour. »

« Beau boulot. C’était une belle bataille de tripes. »

« Maître, tout a-t-il été résolu ? »

Après avoir rapidement hoché la tête, je m’allongeai et m’assoupis aussi vite. J’étais si fatigué, mes nerfs avaient un besoin inconsistant de se reposer quelques heures.

« Bon travail Johra, c’était une étape de plus. »

Encore une fois, j’entendis cette voix qui ressemblait étrangement à celle de Lilinor mais qui venir de quelque part, ailleurs. C’était comme l’avoir sur le bout de la langue et être incapable de s’en saisir.

« Qui es-tu ? »

« Tu le sauras quand l’heure sera venue. »

« Ne peux-tu pas simplement me le dire maintenant ? »

« Non. C’est également dû à une promesse de ta part. »

« Et pourquoi est-ce que je ne m’en rappelle pas ? »

« Tu l’as fait. »

« Quoi ? »

Je m’éveillai et vis le visage tout mignon de Lilinor, paisiblement endormi. On n’aurait jamais pu imaginer, à la voir ainsi, qu’elle était en réalité un terrible Dragon. Viezda était couchée par terre, la tête posée contre le lit.

« Viezda, pourquoi dors-tu dans une position aussi peu confortable ? »

Je la ramassai et la ramenai jusqu’à son propre lit.

« Maître, s’il vous plaît, ne me quittez pas… »

« Ne t’en fais pas, je suis juste là. »

Après l’avoir gentiment posée, je lui caressai les cheveux. Elle tenait ma main fermement tout en fermant les yeux.

Le clair de lune brillait à travers la fenêtre, créant une atmosphère sereine. Je lui tenais la main tout en la regardant s’endormir.

« Ne serait-ce pas génial si le monde pouvait être ainsi, en paix, pour toujours ? »

« Johra, le pack de langue est prêt. »

« Merci, Lena. »

Après avoir entendu la bonne nouvelle, je me rendis immédiatement à la librairie du domaine. LE Comte m’avait déjà autorisé à me rendre presque où je le désirais.

« Ouah, c’est plus grand que je pensais. »

Après avoir allumé les lampes magiques, je me mis à chercher parmi les bibliothèques.

« Lena ? »

« Tiens-toi en face. Je vais envoyer les nanorobots effectuer une analyse. Je devrais avoir besoin de 5 minutes par bibliothèque. »

En laissant Lena lire tous ces bouquins, je pouvais élargir sa base de données et rendre ses futures analyses plus précises.

Tous les livres de la famille du Comte étaient tous stockés dans cette pièce. C’était une somme de connaissances extraordinaire, de la famille royale à l’Histoire, la culture, la magie et la géographie et les donjons, même les trésors et les anciennes reliques. Tout y était.

Si on désirait lire la totalité de ce qui se trouvait dans cette pièce, le temps manquerait. Le temps d’avoir tout fini, vous auriez sans doute tant oublié que ça serait devenu inutile. Mais en laissant Lena ingurgiter ces connaissances, cela ne lui prendrait qu’une nuit et je pourrais y avoir accès n’importe quand.

Il y avait à peu près 30 livres par étagères et 8 étagères par bibliothèque. Lire 240 livres en 5 minutes était presque considéré comme un cheat code…

« Johra, nous avons fini cette bibliothèque. »

« Tu as tout lu ? »

Je lui posais la question mais me déplaçai déjà vers la suivante. Les nanorobots étaient si minuscules que je ne pouvais pas les voir. J’étais un peu suspicieux et me demandais si elle n’avait pas juste survolé certaines œuvres.

« Bien sûr que j’ai tout fini, Johra. Cette bibliothèque parlait essentiellement d’Histoire et j’ai appris des choses intéressantes. Par exemple, ils décrivent souvent Dieu comme un être existant et bien vivant et ils décrivent des matériaux inconnus avec pas mal de détails. »

« En effet, je pense aussi qu’il existe au moins un dieu dans ce monde. »

« Vraiment ? Intéressant. Il est aussi mentionné que les compétences et la magie viennent du premier dieu. »

« Je n’en doute pas non plus. »

« Il existe même des compétences permettant de voir le statut des gens, comme s’il s’agissait d’un jeu vidéo. »

« Oui, je possède cette compétence. »

« Vraiment ?! Comme dans un jeu ? »

« C’est similaire, oui. »

« Fascinant… Comment la Terre et ce monde sont-ils seulement entrés en contact… »

J’expliquai à Lena tout ce que je savais à propos des réincarnés tels que moi.

« On dirait donc qu’il y a plusieurs personnes venant de la Terre qui ont été invoqués ici. »

Lena continua.

« Peut-être qu’en jugeant les similarités entre les jeux sur Terre et ce monde, nous pouvons imaginer que certains êtres ont également traversé le voile en direction de la Terre. »

« Tu crois ? Es-tu sûre que des gens de ce monde sont allés sur Terre ? »

« Peut-être… »

« Eh bien, et si… »

« En connais-tu un ? »

« Ah, il y en avait un, mais il n’est pas resté sur Terre. Il a fui à l’autre bout de la galaxie. »

« C’était Métatron ? J’ai en effet lu quelque chose d’une bataille extraordinaire appelée la Guerre Céleste durant laquelle il avait combattu un groupe de dieux avant de finir par s’échapper. »

« Hmmm, ce devait être cet affrontement entre lui et les Hauts-Dieux. »

Selon les livres, Métatron était en faveur d’un contrôle total et militarisé des vies de tout le monde tandis que les Hauts-Dieux penchaient vers la liberté. Cette différence cruciale d’opinion a été la cause de leur guerre et au final, tous ceux du camp de Métatron ont été soit tués soit scellés. »

« Scellés ? Il y a des données ? »

« Rien de concret. Juste quelques vagues mentions dans l’ancienne littérature mais de nombreux textes ont apparemment été perdus au fil du temps ou se trouvent être en possession des Démons. »

« Des Démons ? »

« Oui. Ils habitent certains donjons. C’est un fait visiblement connu et reconnu. »

« Vraiment ? Ils existent dans les donjons ? »

« Oui. C’est le lieu où les dieux ont scellé Métatron. Ce n’est pas si loin, en réalité. »

« Il va falloir que je jette un œil, plus tard. Tu as appris autre chose d’utile ? »

« Une fois que nous aurons fini de scanner tous les documents, je les classerai correctement et te ferai des rapports. Pour l’instant, on passe à la suite. »

« Ah… ok. »

Je passai ainsi la nuit entière à me promener d’une bibliothèque à l’autre afin de compléter la tâche.

« Johra, j’ai fini de compiler toutes les données et il y a des choses pour le moins intéressantes. Je pense que nous avons même un indice concernant cette clé. »

« Huh ? La clé ? »

« Celle que tu as reçue hier de la part de la princesse. »

« Qu’as-tu trouvé ? »

« Eh bien, ce n’est pas tant à propos de la clé… »

« Alors quoi ? »

« Il y a cet endroit au Pôle Sud, appelé la Tour de Dieu et qui n’a jamais été ouverte. J’ai vérifié la porte avec attention d’après les illustrations et j’ai remarqué que la serrure correspond à la clé. »

« Carrément ? Alors ça doit être la bonne. Mais c’est quoi, cette Tour de Dieu ? Pour quelle raison a-t-elle été bâtie ? »

« Malheureusement, je ne dispose pas de cette information. Nous allons devoir le découvrir autrement. »

« Compris. À l’avenir, je tenterai de trouver une bibliothèque plus grande encore. Pour aujourd’hui, on a en fait suffisamment. »

« Oh, c’est vrai. J’ai également accumulé un certain nombre d’informations sur des runes. Avec les bons designs et des pierres magiques, nous pouvons créer un large spectre de sorts. »

« Eh bien, les pierres magiques ne sont pas si faciles à obtenir. Et puis, elles contiennent déjà de la puissance qui permet de lancer des sorts, alors quel est l’intérêt de les graver avec ces runes ? »

« Une fois les runes utilisées, les pierres peuvent contenir le double de mana. »

« Ah. Au moins, c’est bon à savoir. »

« Par exemple, nous pouvons extraire le mana des pierres magiques exactement comme nous l’avons fait pour le vaisseau de guerre Valen, et en faire des utilitaires. »

« Des utilitaires ? Du genre ? »

« Je pense qu’il est possible de créer un espace de stockage spatial et des cercles de téléportation mais je devrai effectuer des tests préalables. »

« Enfin quelque chose d’utile ! »

« C’est juste une théorie. Je pense que c’est possible. »

« Des pierres magiques… Elles sont plutôt chères. Au bout du compte, tout revient toujours à l’argent, hein ? »

« C’est facile, non ? Tu peux simplement créer de l’or et le vendre. »

« Ouais, mais si je fais ça, on va définitivement commencer à me suspecter et me demander d’où il vient et peut-être même enquêter. Non, je vais devoir trouver une solution plus passe-partout. »

« Comme les échecs ? »

« Exactement. »

« Ok, ne perds pas espoir, tu trouveras quelque chose. Pendant ce temps, je vais continuer à organiser et analyser tout ce que nous venons d’obtenir. »

« Parfait. »

Le temps que je retourne à ma chambre, Viezda s’était déjà réveillée.

« Maître. »

Son visage, baigné dans le soleil levant, était vraiment magnifique.

« Viezda, nous devons aller quelque part. »

« Huuuuuuaaaaa Johra ? Tu as dormi la nuit dernière ? »

Lilinor laissa échapper un énorme bâillement et me regarda d’un air surpris.

« J’ai dormi un peu. Tu veux nous rejoindre ? »

« Où allez-vous ? »

« Dans un donjon, chasser des monstres. »

« Huh ? »

« Quoi ? »

Après avoir entendu l’histoire de Lena concernant ces donjons légendaires, je fis de la collecte d’anciens livres mon but. Je devais les reprendre des mains de ces Démons tout en y gagnant une chance de m’entraîner.

« Ça pourrait être marrant. Contrairement à la forêt, les donjons sont remplis de Démons puissants et sournois. Je suis sûre que je vais adorer te regarder les combattre. »

« Juste regarder ? Tu ne vas pas aider ? »

« Je suis neutre, de base. »

« Mais tu es supposée être mon amie. »

« Je suppose que si ta vie est en danger, je filerai un coup de main. »

Après avoir préparé mes affaires, j’allais informer le Comte de mon intention pendant le petit-déjeuner.

« Je vais partir pour quelques jours. »

« Où allez-vous ? »

« Dans un donjon, chasser. »

« Oh, alors ça pourrait être un peu plus que quelques jours. »

« Ouais, peut-être. »

« Parfait. »

« Johra, c’est un mauvais timing, je viens de recevoir la permission de mon père pour te rejoindre dans quelques quêtes. »

« Oh… Je vois. »

Jillian était vraiment déçu. Il était finalement autorisé à rejoindre mon groupe pour participer à des quêtes classiques mais certainement pas une chasse au Démon au fond d’un donjon.

« Il y a en réalité quelque chose que tu peux faire pour moi, Jillian. »

« Bien sûr ! Tout ce que tu veux. »

« Je prévois d’ouvrir officiellement une boutique d’échecs à Gartmar. J’aimerais que tu travailles avec Levin pour t’assurer de son succès. Je pense que ça pourrait amener un profit conséquent.

Je fus surpris du succès qu’avaient rencontrés les échecs dans la famille royale et avais désiré m’en distancer un peu. Je me disais que laisser la famille du Comte s’en occuper était une bonne idée.

« J’ai encore pas mal de choses à préparer alors je vais vous laisser. Viezda et Lilinor vont également venir avec moi. »

Après avoir tout terminé de mon côté, je fis venir le convoi de Levin afin qu’il nous amène à Gartmar.

« Merci pour la balade, Levin. Nous allons marcher à partir d’ici. »

« Ok. Je rentre, alors. Prenez soin de vous et n’oubliez pas de me rapporter un cadeau ! »

« Bien sûr ! Je vais essayer de trouver quelque chose mais nous n’allons pas vraiment faire du tourisme… »

Je lui fis un signe de la main en le regardant partir, le sourire aux lèvres.

« Nous avons beaucoup à faire, allons-y. »

« Oui ! »

Les filles me répondirent à l’unisson.

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LVL1S : Chapitre 90
LVL1S : Chapitre 92

12 Commentaires

  1. KingloanKingloan

    Merci pour le chap !!

    Répondre
  2. DarkramDarkram

    Prochain chapitre, enfin un peu d’action ! Finalement, Mayardus ne fera pas parti du harem de Johra puisque ce dernier n’a pas accepté sa demande de mariage au grand dam de celle-ci ^^. Aussi, je pense qu’à ce stade, on peut clairement dire que Lena est le Wiki personnel de Jorha même si c’était déjà le cas :p. Enfin, vivement qu’ils arrivent à la Tour de Dieu !

    Bref, merci pour ce chapitre 🙂 !

    Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Gunts92

    J’aime bien cette partie avec lili et son esclave mais je sent que ça va repartir dans un bordel incompréhensible avec metatron. Je suis sur que c’est jorha du futur et je trou erai. À borde

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Moi aussi, je trou erai. A borde !

      Répondre
      1. DarkramDarkram

        Raka, petit médisant va :p ! Ne soit pas trop dur avec lui. Tout le monde ne peut pas être forcément parfait dans l’orthographe ^^. Et puis, honnêtement, 3/4 de son commentaire est compréhensible. Après, j’avoue que les derniers mots sont incompréhensible mais bon. C’est pas grave non plus hein :p !

        Répondre
        1. RakaRaka (Auteur de l'article)

          Mais ne dit-on pas “qui aime bien châtie bien” ?

          Répondre
          1. DarkramDarkram

            Ralala, toujours le dernier mot hein :p ! Mais je plussois entièrement malgré tout ^^.

  5. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  6. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. IsybileXiaoNovels

    Merci Raka pour le chapitre !

    Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com