LVL1S : Chapitre 97

LVL1S : Chapitre 96
LVL1S : Chapitre 98

Chapitre 97

 

« Je suppose qu’on peut le considérer comme Jeduth sous la forme d’un esprit. »

« Vraiment ? »

J’avais entendu de Lena que Jeduth était un dieu à l’apparence d’un vieil homme aux cheveux gris et possédant une voix puissante et intimidante.

« N’avais-tu pas été scellé ? »

« Ho ho, alors il y a un Dragon avec vous ? Oui, au moins, je comprends maintenant comment vous avez réussi à vous frayer un chemin jusqu’ici. Je ne suis pas le vrai Jeduth mais plutôt un souvenir laissé derrière lui afin de guider des gens comme vous. »

« Nous guider ? Vers où ? »

« Vous guider, oui. Juste avant que mon corps ne fût scellé, je fus créé afin d’aider des aventuriers tels que vous. »

« Hah. Nous aider ? Tu es sans doute là pour nous combattre, oui ! »

En voyant les yeux plissés de Lilinor, il était clair qu’elle entretenait une animosité non-dissimulée envers ce dieu.

« Oh… Pas du tout. Je suis là pour récompenser l’aventurier valeureux qui aura réussi à terminer le donjon. »

J’étais intéressé par l’inattendue récompense. Et puis, le genre d’informations qu’il pouvait me fournir en tant que l’un de deux ayant directement combattu le conseil des Hauts-Dieux était inestimable. L’esprit de Jeduth avait l’air de prendre son temps et de bien réfléchir à la situation.

« Bon. La récompense n’est qu’une chose ponctuelle et elle va à la première personne à avoir terminé le donjon. En fait, je ne m’attendais pas à devoir la donner un jour… Les monstres dans ce donjon sont bien trop puissants ! Le Gardien, l’Hydre, et je ne parle même pas de Cerbère dont la puissance était proche de celle d’une créature divine. C’était clairement au-delà de mes attentes, oui. »

Après ce long monologue à voix basse, Lilinor l’interrompit.

« Alors où est cette superbe récompense ? Puisque nous sommes là, pourquoi ne l’as-tu pas encore donnée ? »

« Eh bien… Ce n’est pas grand-chose, en réalité. Il s’agit d’un simple collier utilisé par mon corps principal. »

« Hah, juste un simple collier ? »

« C’est tout ce que j’ai sur moi. Si cela ne vous convient pas, je reviendrai avec une autre récompense, veuillez attendre un moment. »

Tandis que Lilinor s’énervait face à la nonchalance en face de nous, Lena l’interrompit soudain.

« Assure-toi de recevoir ce collier à tout prix. Il existe certains mythes racontant que Jeduth était humain autrefois et qu’il a été capable de devenir un dieu grâce à un certain collier. »

Après avoir entendu l’explication de Lena, j’interrompit rapidement Lilinor et acceptai le collier.

Lilinor me regarda, mélange de choc et de trahison. Mais l’esprit de Jeduth s’avança et plaça le collier dans ma main tendue.

« Acceptes-tu ce collier comme une récompense satisfaisante ? »

« Ah, juste un moment, Jeduth. »

De nulle part, Viezda m’interrompit à son tour.

« Huh ? Que désires-tu, femme Elfe ? »

« Puis-je poser une question ? »

« Bien sûr, mais nous n’avons plus beaucoup de temps. »

« De temps ? »

Lilinor ne comprenait pas.

« Oh. C’est vrai. Je ne l’ai pas dit ? Maintenant que vous avez reçu la récompense, le donjon va bientôt fermer ses portes, tout se passe selon les termes de mon contrat. »

« Quel genre de contrat est-ce là ? »

« Un sacré contrat dont les satanés Hauts-Dieux sont à l’origine. Bref, quelle était votre question, femme Elfe ? »

« J’ai entendu des histoires au sein de ma tribu. Le dieu Jeduth aurait passé un pacte avec les Elfes Noirs ? »

« En effet. Mon corps principal possède une certaine connexion avec eux mais tu n’es pas une Elfe Noire, n’est-ce pas ? »

« J’en étais une. Je suis devenue une Elfe de Lune. »

Les yeux de l’esprit s’illuminèrent à la suite de ces mots.

« Ooh, vraiment ? Alors la prophétie peut être transmise… »

« Quelle pro… »

Je me demandais s’il avait déjà été prédit depuis longtemps que Viezda allait devenir une Elfe de Lune, mais choisis de ne pas donner voix à ma question, finalement.

« Oui, il y avait une prophétie parmi les dieux. Elle concernait une Elfe de Lune qui allait arriver après la guerre civile entre les dieux. Il me semble qu’il y en avait plus que ça, mais je ne m’en souviens plus vraiment. »

« Quoi !? Tu ne te souviens même plus du point principal ?! »

Je m’écriai sans m’en rendre compte, mais il m’ignora royalement.

« En effet, mademoiselle Elfe. Maintenant que tu as évolué en ce que tu es, la malédiction qui a été placée sur les Elfes Noirs a été levée. Cependant, les Hauts-Dieux ne seront plus obligés désormais de se retenir d’interférer avec le monde mortel. »

« Merci, Jeduth. »

Vizeda s’inclina, reconnaissante pour ces quelques mots.

« De quelles interférences parles-tu ? Ils se retenaient ? »

« Ah, alors c’était donc ça… »

Lilinor parla d’une voix calme. Clairement, elle savait quelque chose, une chose qu’elle n’avait jamais partagée.

« Ne sais-tu pas ce qu’il s’est passé lorsque les Hauts-Dieux ont été chassés du royaume mortel ? »

« Non… Explique-moi. »

« Eh bien, la fillette Dragon que voici m’a tout l’air d’en savoir quelque chose, mais ce n’est pas vraiment un secret. En fait, c’était le conseil des Hauts-Dieux qui a été vaincu par Metatron durant la guerre des dieux. Cependant, le Roi des dieux en personne, le Père Céleste, est descendu afin de sceller Metatron. Pourtant, en tant que punition, les Dieux furent bannis du royaume des mortels et ne pourraient y revenir que lorsqu’une dangereuse créature de niveau divin apparaitrait. »

« Une dangereuse créature ? »

« Oui. Peu importe sa forme ou son identité, seul compte son potentiel. En fait, un Elfe de Lune est une telle créature, et maintenant que la malédiction sur les Elfes Noirs a été levée, les Hauts-Dieux vont bientôt l’apprendre. Le pacte que mon corps principal a passé avec les Elfes Noirs était tel : leur malédiction serait levée à la suite de l’apparition d’un Elfe de Lune. »

« Mais est-ce que ça veut dire que le conseil des Hauts-Dieux va être capable de la pouchasser ? »

« C’est bon… Puisque vous avez levé la malédiction sur ma race, Maître, je n’ai aucun regret à offrir ma vie en retour. »

« Absurde, Viezda. Absurde. Ta vie t’appartient, tu peux en faire ce que tu veux. »

« Alors je veux rendre votre bienveillance en offrant ma vie si nécessaire ! »

« …Je voulais dire que ta vie m’appartenait, à moi. Tu ne peux pas la sacrifier sans ma permission. »

« D… Désolé, Maître. Je n’avais pas vu les choses sous cet angle. »

« Hah, quel petite Elfe égocentrique tu es. »

Lilinor nous coupa la parole mais j’étais un peu déçu par sa manière de penser.

« Eh, esprit de Jeduth, est-ce que ce collier permet d’atteindre la divinité ? »

« Comment le sais-tu ?! …Pourtant, même si c’est le cas, je recommande de ne jamais emprunter cette voie. »

« Pourquoi donc ? »

« Pour devenir un dieu, tu dois d’abord lever la malédiction du collier et ce processus seul est pire que la mort. Mon corps principal a tout perdu à cause de ce collier, et tout faisait partie du plan de Metatron. Je recommande définitivement de ne pas l’utiliser. »

« La malédiction ? Quel genre ? Comment puis-je devenir un dieu en l’utilisant ? »

« Pourquoi désires-tu devenir un dieu ? D’après ce que je vois, tu es déjà bien assez puissant. »

« Il y a beaucoup de gens que je dois protéger, y compris Viezda ci-présente. »

« Je vois… Eh bien, si tu prévois de sauver cette Elfe de Lune, alors ce collier peut certainement t’aider. »

« Donc… Comment fait-on pour devenir un dieu avec le collier ? »

« C’est assez simple. Tu dois juste le porter en toutes circonstances et surmonter la malédiction qui te sera offerte avec le collier. Seulement alors pourras-tu devenir un dieu. »

« Hmm, ça ne m’a pas l’air trop difficile. Simplement, la malédiction doit être sacrément compliquée à gérer. »

« Exact. On ne peut pas découvrir la malédiction tant qu’on ne porte pas le collier et après ça, il est trop tard. Naturellement, ce sera une malédiction terrible, puisque le collier finit par t’accorder les pouvoirs d’un dieu. Un prix doit être payé. »

« Quand est-ce que les Hauts-Dieux vont se rendre compte de l’existence de Viezda ? »

« Difficile à dire exactement. Leurs Anges descendent sur le plan des mortels régulièrement alors je m’attends à ce que ce ne soit pas très long. Bon, tant qu’elle se trouve dans le donjon, elle sera en sécurité parce que le sceau créé pour maintenir mon corps peut également la protéger des yeux indécents. »

« Alors tout va bien tant que nous restons dans le donjon ? »

« Oui. Mais vous allez en être éjectés dans les cinq prochaines minutes. »

« Quoi ? Pourquoi si soudainement ? »

« Je vous ai déjà remis la récompense. Mais par-dessus tout, je ne veux pas passer plus de temps avec un Dragon ou un Elfe de Lune. »

« N’as-tu pas mentionné un peu plus tôt ce contrat avec les Hauts-Dieux ? »

« Oui, mais j’ai déjà rempli mon rôle en te donnant la récompense, aventurier. Je pense fermer le donjon pour quelques temps. Prendre un peu de repos sera vraiment agréable. »

Il était vraiment chiant et inconstant. Je m’attendais à ce qu’un dieu qui s’était rebellé face à la tyrannie des autres dieux serait un type sympa mais il était en fait bien trop paresseux !

« Alors où vas-tu nous envoyer ? »

« Vous allez retourner au jardin fleuri à l’entrée. »

Jeduth vit son visage s’illuminer de rouge. Il ne faisait nul doute qu’il s’apprêtai à nous mettre à la porte, nous, envahisseurs misérables.

« Pffft, c’est cette personnalité qui t’a fait capturer par les Hauts-Dieux ! Même si tu es puissant, tu n’utilises pas ton pouvoir à fond parce que tu es trop fainéant. »

Lilinor cracha sa haine sans crainte.

« Hah, je n’ai pas trop le choix, je suis simplement un souvenir. J’ai forcément la même personnalité que celle que mon corps avait. Et puis, j’ai réussi à remplir ma part du marché concernant les Elfes Noirs et leur malédiction et c’est un autre poids qui tombe de mes épaules. L’un dans l’autre, ça a été une bonne journée. »

« J’ai encore une question. »

« Quoi donc ? Nous n’avons vraiment plus le temps. »

« Quelle était la malédiction que Jeduth a du surmonter afin de devenir un dieu ? »

« Tu souhaites vraiment le savoir ? »

« Oui. »

Il soutint mon regard pendant un instant avant de continuer.

« Il est apparu dans un donjon et a été obligé de tuer 100.000 monstres en n’ayant qu’un point de vie. S’il mourait, il devait tout recommencer depuis le début. »

« Quoi… Est-ce seulement possible… »

« Normalement non. Mais Jeduth a réussi grâce à l’aide de Metatron. Pourtant, la malédiction qui tombe sur toi peut être totalement différente, tout dépend du collier. »

« Attends ! Attends ! J’ai encore des ques… »

Je fus coupé net, nous fûmes téléportés hors du donjon.

« Merde… »

« Johra, n’as-tu pas enregistré les coordonnées de cette dimension ? »

« Ah… Mais oui. »

J’avais oublié d’enregistrer celles de la forêt de brume où se trouvait Cerbère et l’esprit de Jeduth mais j’avais toujours celles de l’étage du Titan. Oui, nous allions définitivement y retourner. Je pris ma décision après avoir jeté un œil en direction de Viezda.

« Lena, retournons rapidement à l’étage du Titan. »

« Ok, je vais te fournir les instructions. »

Directement, je me mis à tracer un cercle magique temporaire en dessinant directement sur le sol à l’aide d’une branche que je venais de trouver là.

Me voyant créer un cercle de magie spatiale, Lilinor sembla inquiète.

« Je suis désolé, mais nous allons devoir nous séparer, maintenant. J’ai quelque chose de vraiment très important à faire. »

« Que se passe-t-il ? Je pensais que nous étions amis ? »

« Nous le sommes et j’adorerais rester mais je ne peux pas. J’ai une tâche vraiment extrêmement importante à faire… Je ne peux pas la négliger. »

Lilinor s’inclina face à moi, regrettant clairement de devoir briser sa promesse et me quitter. Après tout, la parole d’un Dragon signifiait énormément pour eux et elle devait avoir un mal fou à revenir sur sa promesse.

« Alors… Nous reverrons-nous un jour ? »

« Bien sûr, cet anneau… Oui… Avec cet anneau, je pense que je serai capable de tenir ma promesse. »

« Hein ? »

« Je pense qu’il serait mieux qu’on se sépare immédiatement. »

« …Tu as raison. Viens par ici, Viezda. »

« Oui, Maître~ »

C’est juste moi, ou… est-elle devenue plus avenante depuis qu’elle sait que la malédiction de son peuple a été levée ? Pense-t-elle qu’elle n’a plus rien à rendre à sa race, ce qui lui permet de me poursuivre de tout son cœur ?

Je savais ce qu’elle semblait penser de moi mais mon cœur appartenait déjà à une autre et je faisais de mon mieux pour conserver une certaine distance émotionnelle entre nous. Et puis, j’étais curieux. La malédiction qui pesait sur les Elfes Noirs, d’où elle venait. J’allais devoir lui poser la question un jour ou l’autre.

Comme j’activais le cercle magique, je levai les yeux vers le visage triste de Lilinor.

« Pourquoi es-tu si triste ? »

« Lorsque nous nous reverrons la prochaine fois, nous ne serons peut-être plus dans le même camp… Désolée. »

Me regardant avec regret une dernière fois, elle se retourna et disparut dans la forêt tandis que le cercle magique nous téléportait.

« Petits êtres, vous êtes revenus bien vite. »

Le Titan Damascus nous accueillit avec joie. Son visage ne contenait pas la moindre trace d’animosité et la voix douce avec laquelle il parlait ne correspondait vraiment pas avec sa carrure et sa taille, toutes deux terrifiantes.

« Nous allons devoir rester ici un petit moment. »

« Ce n’est pas un problème pour vous de rester ici et de profiter de mon jardin, tant que vous êtes là en paix. »

« J’ai besoin d’un endroit où vivre, temporairement. Est-ce correct si je me construis une maison à l’étage en-dessous ? »

« Très bien, même si tu souhaites la construire ici-même. Il semble que tu portes de lourds problèmes. »

Nous le suivîmes jusqu’au cercle de téléportation et arrivâmes bientôt dans la forêt aux chiens démoniaques. Bientôt, je trouvai un endroit parfait.

« Que penses-tu de bâtir une maison ici ? »

« Hmm, ça m’a l’air bien, Maître. »

« Lena, as-tu un moyen de nous assister ? »

« Maître, à qui parlez-vous ? Je vous surprends souvent à marmonner tout seul et ce nom, Lena, revient la plupart du temps. Qui est-ce ? »

« Oh, ce n’est rien. Lena est une espèce d’assistance magique. »

Je tentai de lui fournir l’explication la plus vague possible et elle sembla l’accepter avec facilité.

« Construire une maison ne sera pas chose facile. Je recommande la construction d’un androïde constructeur qui ferait le travail pour toi. »

J’aimais bien l’idée de Lena et passai les quelques jours suivants à utiliser la création de matériau afin de préparer tous les composants nécessaires. Nous chassions occasionnellement pour nous nourrir mais ce n’était pas un gros problème, Damascus était heureux de partager le miel de ses abeilles également.

Pendant ce temps, nous campâmes dans une tente basique et brute. Bien sûr, ce n’était pas aussi confortable qu’un vrai lit mais c’était mieux que rien. Et puis, les chiens infernaux que nous avions précédemment exterminés réapparaissaient périodiquement et se trouvaient être notre principale source de protéines. Ce style de vie en extérieur nous rapprocha un peu, Viezda et moi.

Après à peu près un mois, mes quatre androïdes m’avaient construit un impressionnant manoir aux abords de la petite forêt. Nous avions utilisé le bois de la forêt pour la maison et comme elle était restée intacte depuis des siècles, les grands et épais chênes étaient parfaits. La fondation était en béton, et tout avait l’air d’une maison moderne qu’on aurait pu trouver sur Terre.

« Bon. Le bon côté, c’est que je ne vais pas affecter l’Histoire de cette façon, puisque d’autres ne peuvent pas accéder au donjon et voir ces merveilles de technologie. »

Même si nous vivions une vie recluse dans le donjon, nous avions accès à tout le luxe dont on pouvait rêver.

« Hmm… Il est presque temps d’aller rencontrer Daryl. Viezda, maintenant que notre maison est finie, je vais y aller moi-même. »

« O… Oui… »

Je la sentais clairement déçue. Depuis 45 jours, nous avions passé tout notre temps ensemble et il allait être étrange de nous séparer, maintenant.

« C’est bon, je serai de retour avant que tu ne le remarques. »

« Oui, Maître. »

« Tu sais, tu n’as pas besoin de m’appeler Maître. »

« Ah… Oui… Johra… »

Elle lutta afin d’utiliser mon nom tout en rougissant comme un coquelicot. Je me contentai de lui tapoter la tête et jetai un œil vers la maison.

« Lena, il manque quelque chose ? »

« L’essentiel est là mais que dirais-tu de préparer un androïde serviteur ? »

« Ah, pourquoi n’y ai-je pas pensé ?! »

« Si la qualité de construction est assez élevée, il pourrait même être totalement semblable à un être humain. »

« C’est vrai. Mais possède-t-on l’énergie pour l’alimenter ? »

« Le générateur que j’ai créé la dernière fois est suffisant. N’oublie pas, tu as un pouvoir nucléaire dans ton corps. »

« Ok… Alors commençons. »

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LVL1S : Chapitre 96
LVL1S : Chapitre 98

12 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. IsybileXiaoNovels

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  3. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  4. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Mikaël

    Merci beaucoup pour ce chapitre!!
    Et merci à toi et AlthanMaiel pour votre persistance !

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      T’inquiète ! Toujours là contre vents et marées !

      Répondre
      1. DarkramDarkram

        Pour notre plus grand plaisir :p !
        Franchement, merci à vous deux pour votre pugnacité. Vous nous faites vraiment plaisir 🙂 !

        Répondre
  6. DarkramDarkram

    Merci pour ce chapitre 🙂 !

    On apprend sait maintenant pourquoi les Hauts-Dieux, jusque-là, n’intervenaient pas sur le monde des mortels. C’était lié à Viezda et plus particulièrement à sa malédiction. Sans s’en rendre compte, ils ont désactivés ce quileur permettait d’être tranquilles et de ne pas à avoir affaire aux Hauts-Dieux. Après, vu qu’ils vont rester dans le donjon pendant une durée indéterminée, ils n’ont plus trop ce souscie. Faudra juste qu’ils deviennent assez puissant pour pallier ce problème et j’ai plutôt confiance de ce côté-là ^^.

    Johra et sa fidélité à toute épreuve !!! Va-t’il réussir à attendre autant d’années avant de retrouver Valenor ou va-t’il succomber à la tentation :p ??? Clairement, le temps va lui paraître très long s’il continue à persévérer sur cette voie ^^”…

    Répondre
  7. Oyoel

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. ethenaél

    Merci pour ce chapitre , et pour tout les autres je vient de les lire d’un trait,superbe boulot.

    Il y a une novel qui crée la hype sur la toile et qui colle aux style des LN que vous traduisez c’est “Solo leveling” , une trad serait elle envisageable ?. Se serai vraiment géniale de pouvoirs les lire en FR .

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Tu n’es pas le premier à en parler (loin de là) et SL est un LN qui possède une licence, les droits ne peuvent pas être accordés pour de la traduction bénévole. On a déjà essayé.

      Répondre
      1. ethenaél

        Zut , pas étonnant en même temps , c’est une pépite je trouve cette LN . Merci pour ta réponse et pour votre super boulot ! .

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com