MWLU : Chapitre 129

MWLU : Chapitre 128
MWLU : Chapitre 130 Bonus

Et un grand merci à Gael !
Qui comme d’habitude frappe quand on s’y attend le moins.
D’ailleurs, y en aura un autre demain et j’en rajouterai un de plus ce WE juste pour toi 🙂

 


 

〈 129. Un Orque et une demoiselle (4) 〉

 

Le souffle partit bien avant que l’Orque ne put réagir. Cependant, il disparut dans le néant dans un flash doré qui passa sur sa trajectoire. Comme on pouvait s’y attendre, même sans l’aide du mana, la puissance de Gungir maniée par Kim Yu-Rin était d’une tout autre dimension.

« Qu’est-ce qu’il se passe… ? »

Kim Yu-Rin paniqua légèrement tandis qu’elle observait l’étrange oiseau.

Pphiiiack !! Pphiiaack !!

Comme s’il était passablement énervé par l’échec de son attaque, le poussin blanc nourri aux hormones se mit à piailler de plus belle tout en battant de ses petites ailes.

L’Orque raffermit sa prise sur sa masse et poussa Kim Yu-Rin sur le côté.

« Dangereux. »

L’oiseau se mit à pousser de petits couinement comme un jeune poulet, une fois de plus, ses yeux brillant d’intelligence les fixant tout du long.

L’Orque jeta un coup d’œil vers Kim Yu-Rin. Pour une raison étrange, elle s’humectait les lèvres…

« Peu importe. Quand même dangereux. »

« …Je suis déjà consciente de ça. Je l’ai également vu cracher des Flammes Blanches, à l’instant, tu sais. »

« Si tu sais, alors concentration ! »

Sae-Jin l’Orque activa les Yeux du Loup. Malheureusement, même avec ce regard qui savait tout déchiffrer de son adversaire, il ne put en aucune cas repérer le point faible de son adversaire aviaire junior. Autrement dit, cette monstruosité n’en avait pas.

Bien sûr, ça ne voulait pas dire que ce monstre était l’entité la plus puissante du monde. Et il avait assurément l’air faiblard, suffisamment pour laisser penser qu’il serait réduit en un steak haché si le moindre coup lui atterrissait sur le coin de la gueule…

« Mais, mais… N’est-ce pas encore un bébé ? Je veux dire… N’y a-t-il pas… un moyen d’apprivoiser cette créature ? »

Même si elle était actuellement totalement charmée, ce qu’elle avait dit avait le mérite d’avoir du sens. Si c’était possible, cet oiseau pourrait se transformer en un allié titanesque.

L’Orque tomba dans une profonde réflexion. Il n’aimait pas se trouver face à de tels dilemmes.

Durant cette courte période, le monstre cracha une autre salve dans un grand Ppheeeck !!.

Cette fois, l’Orque fit un pas en avant et la bloqua, plutôt aisément quoique cela ne durerait peut-être pas. La propriété de la masse [Destruction, niveau A] pouvait même rendre inutile de nombreuses formes d’attaques magiques ; quand le souffle rencontra l’arme, il se dispersa comme de la cendre au vent. En même temps, toute pensée positive envers ce putain de truc s’envolèrent aux quatre vents.

« Toi, vouloir apprivoiser ça ? Cette chose, très mauvaise. Attitude horrible. »

« … »

Kim  Yu-Rin se gratta l’arrière de la tête sans dire un mot.

« Doit mourir. Maintenant. »

Peut-être parce que ce n’était rien d’autre qu’un nouveau-né, il était bien trop tôt pour lui pour combattre l’Orque et Kim Yu-Rin malgré sa puissance innée. Cependant, considérant son jeune âge, il ne faisait aucun doute que ce monstre allait plus tard évoluer en une chose bien plus dangereuse.

« Oh, bon, s’il vaut mieux, alors je suppose qu’on n’a pas le choix. »

Après avoir exprimé son accord avec l’Orque, Kim Yu-Rin attrapa fermement son épée tandis que son visage se durcissait. Comme s’il avait senti cette aura meurtrière dégouliner grassement de ses deux adversaires, l’oisillon ouvrit grand le bec. Et les adversaires en question se tendirent, incapables de deviner quel genre de souffle allait leur arriver dessus.

Et soudain résonna un bruit, un écho gargouillant provenant du plus profond de l’estomac de la bête. Un son qui brisa d’un seul coup le sérieux de la situation. L’Orque et Kim Yu-Rin se regardèrent quasi automatiquement ; elle secoua la tête en toute hâte, rougissant légèrement.

« …Sérieusement ? »

« O… Oui, ce n’était pas moi ! Vraiment ! »

L’Orque ne baissa pas son regard accusateur mais le fit passer vers Cornlak, qui était actuellement en train de grogner vers l’oiseau. Cependant, il n’était pas vraiment possible qu’une créature invoquée par magie comme lui puisse ressentir la faim. Et tout ça ne laissait qu’une dernière possibilité…

« …Ce piaf, tu ne penses pas qu’il a simplement faim ? »

« … »

« Nous pourrions être capable de l’attirer avec de la nourriture, tu sais. »

La voix de la demoiselle adoratrice des animaux mignons était pleine d’anticipation.

Cependant, l’Orque vit rapidement où elle voulait en venir, et put apercevoir dans le même temps le rassemblement de mana qui n’augurait rien de bon, dans les entrailles de leur ennemi miniature.

« Non. Recule !! »

L’Orque laissa Kim Yu-Rin aux bons soins du Loup et se rua vers l’oisillon. Mais trop tard, la créature battit des ailes et s’enfuit en s’envolant.

Ainsi, l’oiseau vola en cercle au-dessus de leur tête pendant un moment avant d’ouvrir le bec en grand une fois de plus.

Sae-Jin lança rapidement sa masse en direction du poussin volant mais avant qu’elle ne puisse le toucher, une tempête incroyablement tempétueuse sortit de ce tout petit corps aéroporté.

Non, plus exactement, c’était comme s’il ‘aspirait’ violemment tout ce qui composait les alentours dans sa petite gueule.

Si on devait comparer cette attaque aux souffles précédents, ce n’était pas vraiment quelque chose de menaçant. Pourtant, il restait un gros problème — ce n’était que le cas de l’Orque.

D’un seul coup, Kim Yu-Rin s’effondra. Sae-Jin regarda hâtivement en arrière, dans sa direction ; chevauchant l’air ambiant, son mana se faisait aspirer par le monstre avec autant de facilité que s’il l’aspirait à l’aide d’une paille.

De base, la couleur du mana qui s’échappait d’un corps était bleu. C’est ce qui se passait ici également ; mais bien vite, il s’assombrit pour devenir de la couleur du sang tandis qu’il continuait à quitter son hôte.

Elle allait mourir, à ce rythme. L’Orque balança sa masse une fois de plus mais cette connerie de monstre l’esquiva habilement en voletant çà et là.

À la fin, il choisit ultimement d’utiliser l’Artisanat de mana et se mit à manipuler le mana présent dans l’air pour former une lance avant de la tirer en direction du ventre de son ennemi volant.

Kwajeeck !!

Il semblait que le monstre ne pouvait pas esquiver la lance qui était arrivée sur lui depuis nulle part. Une de ses ailes fut salement malmenée et le força à cesser d’aspirer le mana de Kim Yu-Rin. En panique, il s’envola plus en hauteur jusqu’à disparaître dans les ténèbres du plafond.

Bien sûr, Sae-Jin ne pouvait pas lui donner la chasse même s’il le désirait. Ses instincts lui criaient d’escalader les murs de la caverne pour pouvoir simplement avoir le plaisir d’éclater sa masse dans la tronche de ce petit fils d’enfoiré et lui réduire sa jolie petite gueule mignonne en charpie. Mais il y avait quelqu’un d’autre qui avait bien plus urgemment besoin de son attention.

D’une main tremblante, Sae-Jin avala la potion supposée restreindre les instincts de l’Orque. Regagnant finalement un bon sens plus humain, il se dirigea vers Kim Yu-Rin. Si du sang était mêlé à son mana, ça signifiait que l’absorption forcée l’avait quasiment poussée aux portes de la mort. Son visage était visiblement livide.

« Oii !! »

L’Orque la secoua en criant.

Et sous cette agitation soudaine, elle s’échappa des griffes de l’inconscience et ouvrit lentement les yeux.

« Toi, toujours en vie ? »

Quelque part dans son champ de vision flou, elle pouvait voir l’Orque, le visage paniqué.

N’avait-il pas dit qu’il l’avait chassée parce qu’il ne l’aimait pas – ou qu’il ne l’aimait plus ? Alors pourquoi montrer une telle inquiétude, elle se posa la question l’espace d’une seconde. Mais elle n’eut très rapidement plus le luxe de tergiverser sur des choses sur le moment futiles.

Tandis qu’elle fermait les yeux lentement une fois de plus, quelque chose se glissa entre ses lèvres.

C’était une sensation étrange, c’était… dur comme la pierre et pourtant doux et malléable. Cette chose n’avait aucun goût, aucune odeur. Mais son corps réagit sans lui demander son consentement et elle avala cette étrange substance sans trop y réfléchir. Dans le même temps, un effet mystérieux s’empara de son corps ; c’était tout ce qu’elle pouvait comprendre alors que son esprit sombrait dans les ténèbres.

 

*

 

Le traitement d’urgence s’avéra efficace. S’il n’avait pas créé une pierre de mana artificielle en un instant pour la lui faire avaler de force, elle aurait poussé son dernier soupir, sur ce sol froid et dur.

Même si elle avait reçu un traitement de premier secours et qu’elle était en situation de vie ou de mort à peine un instant plus tôt, comme son corps était désormais en une condition parfaite, elle ouvrit naturellement les yeux.

Elle avait l’air hagard à cause de l’excès de mana qui lui avait été volé, mais Sae-Jin préférait son apparence actuelle, en réalité – le truc étant que la nature originelle de l’Orque le faisait détester les créatures malades et agonisantes. Maintenant qu’elle allait un peu mieux, tout commençait à rentrer dans l’ordre.

« Tu peux utiliser mana, maintenant ? »

« …Non, malheureusement… »

L’oiseau sans nom qui avait volé jusqu’à la dernière goutte de mana de Kim Yu-Rin était parti depuis longtemps maintenant. Et il n’y avait toujours aucun signe de l’équipe de sauvetage venue pour eux. La seule chose réconfortante restait la quantité astronomique de nourriture restant dans la poche extensible.

« …Toi, mal quelque part ? »

« Je vais plus ou moins bien… pour l’instant, mais j’aurais dû réaliser qu’il y avait un mana parasite en moi. Je suis un Chevalier, alors j’aurais dû être préparée pour l’imprévisible… »

Le mana parasite. Normalement, il existait plusieurs monstres qui possédaient des anatomies et un type de mana complètement différents de ceux des humains. Et le mana parasite était l’une des choses les plus bizarres et compliquées à gérer parmi les monstres uniques possédants un mana différent.

Ce flot de mana arrivait sous la forme d’une punition et entrait volontairement dans le corps d’une autre forme de vie. Puis, il bloquait la circulation naturelle du mana de l’hôte, le forçant à l’accumuler.

Et quand le propriétaire de ce mana parasite se montrait à nouveau, tout le mana accumulé, accompagné du mana parasite, était prêt à être absorbé.

Alors, vu sous cet angle, ce piaf était un spécimen exceptionnel, en effet. L’hôte n’était personne d’autre que LA Kim Yu-Rin, et il ne lui avait même pas fallu vingt secondes pour la drainer entièrement et la laisser pour morte.

« …J’ai survécu grâce à toi. Merci beaucoup. »

« Appelle, si tu as besoin quelque chose. »

Gloussant légèrement, Sae-Jin l’Orque tenta de sortir de la hutte de pierre, mais…

« …Excuse-moi. »

Elle empêcha Sae-Jin de partir et les yeux sortant de dessous la couverture improvisée, elle ajouta quelques mots.

« Je, uh… j’ai faim… »

« …Attends là. »

L’Orque ne mit pas longtemps pour cuisiner une espèce de bouillie et la lui ramener.

« …Je ne peux pas bouger mes mains correctement. »

Il finit par la nourrir, de ses mains géantes et calleuses.

« Merci. »

Finalement, satisfaite, elle put s’endormir.

 

***

 

Rapidement, l’Orque devint un majordome – ou plutôt, un servant.

Quand elle avait faim, il lui cuisinait de la bouillie ; quand elle tentait de faire de l’exercice à l’aide de son corps encore meurtri, il la renvoyait au lit ; quand elle s’ennuyait, il s’asseyait là et l’écoutait parler, l’aidant même à s’endormir quand elle n’y parvenait pas seule…

Cependant, il y avait un but à tout ça : elle ne sortait plus du tout de la hutte, et quand Sae-Jin se retrouvait seul dehors, il pouvait redevenir l’humain qui lui permettait de reprendre son souffle pour quelques instants.

Pendant ce temps, tout ça se transformait en une expérience rafraîchissante et en des souvenirs précieux pour Kim Yu-Rin. Elle profitait de ce doux bonheur qui lui était accordé par le sentiment d’être quelqu’un de précieux, quelqu’un sur qui on veillait avec soin. Il fallait bien dire que même si elle avait veillé sur de nombreux subordonnés, personne ne lui avait vraiment rendu la pareille.

Oui, elle était coincée dans les ténèbres et oui, il y avait toujours ce mana parasite qui se terrait quelque part en elle, et elle se sentait pourtant bien, chaque jour qui passait. Bien entendu, elle était toujours humaine, alors avant d’aller se coucher, de toutes nouvelles peurs et des périodes de dépression la tourmentaient sans relâche. Mais grâce aux visite de l’Orque, elle pouvait aisément le supporter.

Et il en résultat des sourires qui déchiraient ses joues bien plus souvent qu’avant.

Ainsi, tout en comptant l’un sur l’autre, ou plus exactement, tandis que l’Orque devenait la bouée de sauvetage psychologique de Kim Yu-Rin, une semaine s’écoula.

Son mana n’allait pas circuler correctement jusqu’à ce qu’elle reçoive un traitement adéquat à l’extérieur mais elle avait regagné la plupart de ses capacités et sa vigueur d’antan.

« Equipe de secours, ici bientôt. »

L’Orque caressait Cornlak. Il avait découvert les faits après avoir attentivement observé vers le haut grâce aux Yeux du Loup. De nombreux Chevaliers et du personnel soignant avaient apparemment terminé toutes les préparations pour démarrer l’opération.

« …Vraiment ? »

Cependant, elle montra une étrange réaction, entre la joie et la tristesse. Tout en boudant, elle claqua sa langue. Cornlak quitta silencieusement Sae-Jin pour trotter jusqu’à ses côtés.

Quand Sae-Jin regarda le grand Loup avec des yeux incrédules. Voyant ça, Yu-Rin lui tira la langue.

« …Quand nous serons remontés, on… ne se reverra plus, n’est-ce pas ? »

Kim Yu-Rin brossait la fourrure du Loup en silence, du bout des doigts. Elle ne savait plus comment parler à l’Orque. Quoi qu’elle dise, elle avait l’impression de lui parler de la pluie et du beau temps.

Il lui répondit froidement.

« Yep. »

« … »

Elle enfouit son visage dans la fourrure du Loup, les yeux perdus. Son esprit était chaotique une fois de plus.

Un monstre qui n’agressait pas les humains – c’était pourtant une évidence, vraiment. Non, c’était simplement un fait, la réalité. Alors pourquoi le coin de son cœur était-il si serré ?

Kim Yu-Rin était plongée dans ses pensées en silence. Plusieurs réflexions inutiles à propos de l’Orque et d’elle-même emplirent sa tête.

Tous deux passèrent ce qu’il restait de temps de leur dernier jour dans un silence de plomb.

 

*

 

Le jour suivant, Kim Yu-Rin ouvrit lentement les yeux, attirée par le léger son d’une discussion et de quelques lumières provenant du dessus. Elle entendit alors ce qu’il se passait.

Réalisant que l’équipe de sauvetage était enfin là, elle leva son corps fatigué du lit de pierre. Sa gorge était sèche, comme crevassé et chaque muscle de son corps lui faisait sentir sa douloureuse présence. Elle était sur le point d’être secourue et pourtant elle ne se sentait pas si bien que ça. Non, elle était seule et déçue.

« Je vois une maisonnette de pierre en bas !! Et là, un… Orque !! Eh, là-haut, passez-moi mon épée !! »

Voyant que quelque chose de mal allait se passer si elle laissait faire, elle poussa son corps endolori et sortir de la hutte. Aussitôt dehors, elle vit l’Orque assis sur son propre lit de pierre, son visage aussi impressionnant qu’à son habitude.

« Tu es réveillée ? »

« … »

Cette fois, elle ne répondit rien.

Ses émotions étaient à la ramasse.

Pour être parfaitement honnête, elle ne voulait pas le quitter.

Cette émotion qui lui hurlait de rester près de cette personne solide et affirmée, cette émotion qui la rendait heureuse et contradictoire en même temps, elle ne s’était pas imaginé la ressentir pour cet Orque… mais elle ne pouvait pas le renier.

Le temps qu’ils avaient passé ensemble dans ces ténèbres était juste suffisant et l’Orque, qui avait passé un temps précieux à s’occuper d’elle, était juste égal à ce qu’il fallait pour déplacer le cœur affaibli de Kim Yu-Rin comme on déplacerait une montagne.

« Moi, dire plus rien, maintenant. Toi, parle pour moi quand nous montons. »

« …Je vais te laisser seule ici. »

« …Quoi ? »

« Tu es un monstre. Voilà pourquoi. »

L’Orque fixa Kim Yu-Rin d’un air perplexe. Elle n’esquiva pas son regard et le soutint le temps qu’il fallait. Puis, elle commença à se sentir déçue à nouveau. Pourquoi était-il aussi indifférent ? Ne pouvait-il pas être juste un peu plus gentil avec elle ? Une certaine émotion au fond d’elle se terra dans un trou profond.

« Pour moi, ça importe peu que tu sois dans ce trou ou dehors, puisque nous n’allons plus nous revoir de toute façon. »

Même au bord des larmes, elle montra un visage digne.

« …Peut rien y faire. Alors tu vas, seule. »

« Ah, sérieusement… ?! »

Même sa dernière carte n’avait pas eu l’effet escompté face à la détermination de l’Orque.

Pendant ce temps, plusieurs Chevaliers portant leurs épées crièrent dans sa direction tout en descendant à l’aide d’un système magique.

« Chevalier Kim Yu-Rin !! Est-ce vous, madame ? »

« …Oui. Par ici. »

Même hésitante, elle finit par leur répondre.

« S’il vous plait, écartez-vous !! Nous allons nous occuper de l’Orque et du Loup !! »

Face à cette déclaration, elle tourna les yeux vers l’Orque, vers Cornlak et à nouveau vers les nouveaux arrivants. Elle renifla légèrement et balaya les larmes naissantes au coin de ses yeux.

« Non, pas besoin. C’est… Le Héros Orque, vous voyez. »

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 128
MWLU : Chapitre 130 Bonus

12 Commentaires

  1. NounjaNounja

    Huhuhu

    Répondre
  2. hyralko

    merci pour le chapitre Raka 🙂

    Répondre
  3. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Gunts92Gunts92

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. tang san

    merci pour ce chapitre, merci gaël

    Répondre
  9. Gobles

    Merci du chapitre

    Répondre
  10. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Merci Gaël.

    Répondre
  12. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com