MWLU : Chapitre 132

MWLU : Chapitre 131 Bonus
MWLU : Chapitre 133
〈 132. Préparations pour la Chasse (2) 〉

 

Kim Sae-Jin monta rapidement à bord de sa voiture afin de se rendre sur la côte pour tester au plus vite l’invocation de son nouveau familier, le Kraken.

Comme la mer de l’est allait, comme d’habitude, se trouver trop pleine de touristes et de plagistes, sa nouvelle destination était la mer du sud.

Vruuoonng~

La voiture de sport dernier cri en termes de puissance et de technologie possédait un moteur dont le vrombissement ronronnait telle une note gutturale tandis qu’elle dépassait Yoseon-Dong.

Il y aperçut de nombreux Alchimistes en robe, quasiment à chaque coin de rue, lui faisait sentir de manière bien forcée que tout le quartier avait subi une renaissance gigantesque et était en quelque sorte devenu le pivot de toutes les affaires alchimiques.

Cependant, quand il se souvenait que ce changement avait uniquement été permis par les actions du Gobelin, il ne pouvait s’empêcher de sentir une fierté nouvelle monter en lui. Ses épaules dansèrent légèrement de haut en bas tandis qu’il s’agrippait fermement au volant.

Il ralentit afin d’observer un peu Yoseon-Dong. Et au milieu de toute cette foule entra dans son champ de vision le dos très familier d’une certaine Elfe.

Elle portait cette robe blanche comme neige que Sae-Jin lui avait confectionnée personnellement et qui lui permettait de la repérer avec aisance, mais la façon dont elle marchait était quelque peu étrange. Elle titubait et zigzaguait comme si elle était ivre et ses pas manquaient distinctement de leur énergie habituelle. Sae-Jin se sentit un peu confus par son comportement – aussi loin qu’il pouvait s’en souvenir, ses foulées étaient de la définition même de celles de la royauté et il l’avait toujours vue avancer telle la reine des abeilles se pavanant de façon hautaine dans sa ruche, alors…

Sae-Jin ralentit et passa lentement à côté de la personne qu’il suspectait d’être Hazeline. Il put apercevoir le bas de son visage sous la capuche, et ces lèvres inhabituellement sèches et gercées appartenaient bel et bien à celle qu’il avait reconnue.

Un sourire fleurit sur le visage de Sae-Jin tandis que la vitre de la voiture glissait vers le bas.

« Hazeline !! »

« Putain de merde de dieu, maman !! Kkyahack !! »

Son cri avait été bien trop soudain. Hazeline sortit de sa transe et cria sous le coup de la panique et s’étala face la première.

Khwang !

Elle termina le nez encastré sur une plaque d’égout. Choqué, Sae-Jin bondit hors du véhicule et se précipita à ses côtés.

« Huh. Tout va bien ? »

« ……. »

Au moment où Sae-Jin l’attrapa par les épaules pour l’aider à se relever, il se fit recevoir par une paire d’yeux glauques le fixant de dessous le capuchon de la robe. Et juste en dessous, un nez rouge et gonflé duquel s’écoulaient deux filets de sang faisait bonne figure.

« Outch. Ça doit faire mal. »

Il sortit hâtivement un mouchoir et essuya délicatement le sang. Elle resta immobile, choisissant de ‘ressentir’ les mains qui la touchaient ainsi avant de marmonner d’une voix un peu éraillée.

« …Argh, sérieusement. Tu m’as vraiment surprise… Pourquoi est-ce que tu cries le nom des gens comme ça, soudainement, dans la rue ? »

« Oh, désolé. Vraiment, je ne savais pas que tu allais tomber comme ça. »

« …Heu-eup. Allez, là, c’est trop… »

Sans crier gare, les larmes montèrent au coin de ses yeux. Même des légers soubresauts annonçant de petites pleurnicheries menaçaient de faire leur apparition et Sae-Jin put sentir le regard glacial des passants le poignarder dans le dos.

« Ah, attends !! P… pour l’instant, monte. Il y a trop de gens ici qui pourraient me reconnaître. »

« Non, merci. Je rentre chez moi. Alors laisse-moi… »

« Dans ce cas, permets-moi de t’y déposer. »

Sae-Jin fourra Hazeline sur le siège passager un peu sans lui demander son avis et se glissa lui-même rapidement à la place du conducteur. Heureusement, la plupart des passants étaient des Alchimistes et ils semblèrent perdre rapidement l’intérêt soulevé par cette scène marginale. La vie reprit comme une rivière tranquille de promeneurs sur le bitume.

« Fuu… Au fait, où est-ce que tu habites, encore ? »

« …… »

Hazeline ne pipa mot, restant assise là et exhibant un visage maussade, se contentant d’avaler le sang de sa blessure.

« …Tu veux un mouchoir ? »

« …Je vais utiliser la magie, pas besoin. »

« Ah… Bien sûr. »

Sae-Jin voulait lui demander pourquoi elle avalait encore le sang, si c’était le cas… mais l’atmosphère ne semblait vraiment pas lui permettre de poser la question.

« Uhm… Alors, on va à la maison de l’Alchimie, du coup ? »

« Pourquoi ne m’as-tu pas répondu ? »

« …Pardon ? »

« Tu n’as pas décroché ton téléphone. De tout le mois. »

« …Ahh. »

Il devint rouge d’un seul coup. Il n’avait effectivement pas accès à son téléphone durant son emprisonnement souterrain et lorsqu’il s’était fait secourir, il avait dû faire face à plus de 2 000 messages écrits et vocaux de la part de ses employés pour autant de raisons qu’il pouvait en exister, et il ne pouvait toujours pas en voir le bout à l’heure qu’il était.

« J’avais ce truc en cours… Vraiment écrasé par le boulot, tu sais. M… Mais quand tu rentres chez toi, renvoie-moi un message. Je m’assurerai d’y répondre en moins de cinq minutes, montre en main ! »

« ….. »

Hazeline le fixait, n’en croyant pas ses oreilles.

Sérieusement, il est horrible…

…mais un type aussi horrible pourrait-il seulement réaliser qu’elle n’avait pas passé une seule nuit complète durant près d’un mois, rien qu’à cause de l’anxiété et de l’inquiétude ?

Elle était désespérée pendant tout ce temps, se demandant s’il avait finalement compris quels étaient ses vrais sentiments et avait décidé de s’éloigner d’elle, ou peut-être même qu’il en avait eu assez d’elle.

« Sae-Jung ne t’a pas dit à quel point j’étais occupé ? »

« Et pourquoi me dirait-elle de telles choses ? »

Sa voix se faisait plus tranchante.

« …K, keuheum. Où allons-nous, maintenant ? »

« Où allais-tu avant de m’agresser comme ça ? »

« …Pardon ? »

« Ta destination. Je veux dire, Sae-Jung doit être au travail maintenant, et on dirait que tu allais quelque part, seul. Je viens avec toi. »

 

***

 

Sae-Jin et sa nouvelle compagne de voyage arrivèrent à destination sur la côte sud, où les civils étaient strictement interdits.

La côte sud et ses vagues majestueuses roulant sur les récifs présentaient effectivement un tout autre charme, comparées à la côte est.

Quelle est cette sensation ?

Cependant, l’endroit lui semblait étrangement familier. Était-ce un cas de déjà-vu ? Ce n’était pas une familiarité avec la mer elle-même – plutôt une certaine aura glissant avec les courants.

« Allô ? Eh oh ? »

Et comme Sae-Jin restait planté là à fixer la mer comme s’il était hypnotisé par l’horizon lointain, une certaine personne debout à côté de lui le rappela à l’ordre en lui tapotant l’épaule.

Évidemment, c’était Hazeline.

« Qu’est-ce que tu fais ? »

« …Oh. Ah… Ben, quelque chose me semble étrangement familier, ici. »

Il finit par reprendre ses esprits avant de sortir l’énorme pierre de mana.

« Tu es déjà venu sur la côte sud ? »

Hazeline lui posa la question tout en jetant un coup d’œil désintéressé à la pierre avant de relever les yeux vers Sae-Jin.

« Non, je n’ai jamais mis les pieds ici… Mais, de très loin, quelque part vraiment loin, en profondeur… je peux sentir que je suis chez moi. »

Masqué par l’arôme salé de l’océan existait une légère mais persistante aura. Il était incapable de dire ce que c’était – c’était familier, confortable et bizarrement quelque peu malsain et capable de le mettre mal à l’aise. C’était assurément contradictoire mais c’était la seule façon de décrire cette sensation.

« Peut-être que ça pourrait venir des effets secondaires dont tu as parlé, ton ego qui s’assimile avec celui des monstres. Cette sensation d’appartenance, n’est-ce pas dû au monstre marin ? »

« …Eh ? »

Hazeline gardait les pieds sur terre et ne lui cacha pas ses interrogations. Ce qu’il sentait actuellement, en tout cas pour lui, n’était pas quelque chose de ce genre mais comme il n’y avait pas d’autre explication plausible, il se contenta de hocher la tête d’une manière assez franche.

« Ouais, c’est sans doute ça. »

« …S’il te plait, fais attention. »

Soudain, Hazeline se montra ouvertement inquiète et se saisit fermement de son bras. Les merveilleux charmes d’un autre monde précédemment camouflés par la robe épaisse transmirent leur douceur et leur fermeté à son bras.

« Oh, uh, ça ira. Pour l’instant, laisse-moi te montrer ce dont je te parlais dans la voiture. »

Sae-Jin afficha un grand sourire et libéra son bras.

« C’est parti. »

Il injecta son mana dans la pierre de mana presque aussi grosse qu’un ballon de football. La pierre du Kraken se sublima et la vapeur nouvellement créée s’éleva tel un nuage sombre. D’une simple aspiration de Sae-Jin, elle se précipita vers son cœur.

[L’hôte a absorbé le Kraken, la bête titanesque des mythes !]

[Le Kraken a été absorbé dans le cœur du guerrier.]

[Le Kraken a été ajouté à la liste des monstres disponibles à l’invocation.]

[Les statistiques du Kraken vont augmenter pour s’adapter à celles de l’hôte.]

[Le potentiel de combat actuel du Kraken est : (le plus élevé, impossible à mesurer).]

[Comme l’hôte est actuellement sous forme humaine, le potentiel a été ajusté à (haut).]

Tandis que les fenêtres d’alerte emplissaient son champ de vision, il libéra le Kraken dans la mer.

L’eau explosa violemment et une pieuvre gigantesque fit son apparition de dessous la surface, tel un prédateur implacable remontant des profondeurs abyssales.

Sorti de l’eau, il était assez grand pour bloquer la lumière du soleil ; huit tentacules élégants, doux et étonnamment sexy dansaient sous la surface de l’eau ; et puis, cette paire d’yeux d’un noir profond…

Il méritait définitivement le titre du pire cauchemar de tout marin ayant un jour mis les pieds en mer dans l’Histoire de l’humanité. Il était bel et bien le légendaire Kraken…

« Putain de tous les dieux… Qu… Qu’est-ce que c’est, ce bordel… ?! »

Deux personnes avaient le regard posé sur une créature de la taille d’une petite montagne, cachées par l’ombre titanesque qu’elle projetait sur le monde.

Hazeline était totalement perdue, en train de se noyer dans la mer du choc pendant que Sae-Jin était totalement conquis, en train de flotter dans un océan de satisfaction. Il venait de réaliser que la puissance de son nouvel allié était « non-mesurable. »

Splash !!

Le Kraken frappa légèrement la surface de l’eau et provoqua une explosion, telle une fontaine dont l’eau retomberait en une myriade de gouttelettes scintillantes.

« Eu-uh !! Eh ! Arrête ça, Kraken ! »

Kim Sae-Jin cria sur son familier mais celui-ci n’arrêta pas. En réalité, il se rebella encore plus férocement.

Splash !! Splash !! Splash !! Splash !!

« EH !! Je t’ai dit d’arrêter !! Uh-Phew !! Phew !! Cough !! »

« Phuu, Sae, Jin, fhu-woo, fuu-woo. Argh, je ne peux plus respirer ! »

C’était comme si la créature visait délibérément Hazeline – elle était totalement trempée, de la tête aux pieds et ne pouvait même plus ouvrir les yeux.

« Eh, fils de… Fuu-hehp !! »

« Argh !! Eh, pourquoi me tires-tu dess… Pheueup !! Arrête ! »

Quand un jet d’eau percuta les parties intimes d’Hazeline, les yeux du Kraken changèrent de forme pour s’arquer vers le haut, tels deux croissants de lune. C’était l’un de ces sourires que l’on exprimait avec les yeux et qui donnait envie à tout le monde de frapper jusqu’à ce que mort s’ensuive.

« Sae-Jin !! Ce… Ce putain de calamar ! Toi !!! »

Ses cris de détresse et de colère purent être entendus au travers de la baie, résonnant comme les cris de guerre d’une lionne.

Presque en même temps, l’eau de mer contenant le Kraken gela en un instant. La bête paniqua légèrement et tenta de bouger mais comme la totalité de la surface était glacée sur plusieurs dizaines de mètres à la ronde, il n’avait aucun moyen d’échapper à ce qui l’attendait.

« Excuse-moi, Sae-Jin… Quant à toi, je vais commencer à t’éduquer correctement, maintenant. »

Elle lança un regard aussi froid que la surface de l’océan qui atteint les yeux du Kraken, avant de se mettre à murmurer d’une petite voix, encore plus glaciale.

« Dis-moi, la pieuvre, tu la préfères en soupe ou en brochettes ? »

 

*

 

Une courte mais terrifiante punition plus tard…

« Et si on lui donnait un nom ? »

« …Un nom, tu dis ? »

Deux personnes, toujours les mêmes, étaient en train de discuter en face d’une pieuvre géante gelée, brûlée et blessée qui baissait la tête de la façon la plus soumise possible.

« Je veux dire, ce n’est pas bien différent d’un familier, non ? Alors pourquoi pas Sarang ? (NdT : ça signifie ‘Amour’ en coréen.)

« Tu veux vraiment appeler cette énorme chose ‘Sarang’ ? »

« Oui. Ce sera notre ‘Sarang’, à nous deux. »

« …Pardon ? »

Face à ce qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à une confession soudaine, Sae-Jin recula imperceptiblement d’un pas.

« Fuhut. Tu n’as pas à être si sensible, tu sais. Contente-toi de l’appeler Sarang. Même les tempêtes sont nommées comme ça, tu sais ? Le plus puissant l’ouragan, le plus doux le nom. C’est comme si on lui demandait de se calmer. »

« Ah… Hmm. »

Sae-Jin y pensa pendant quelques secondes avant de hocher la tête.

« Ok, ok. C’est bon. »

« Alors, nous restons sur Sarang ? Parfait. Eh, Sarang-ah, viens voir par ici. Pourquoi est-ce que tu étais si pervers juste avant ? »

Hazeline se mit à sourire en approchant la pieuvre géante.

Malheureusement, du point de vue du Kraken, c’était comme l’arrivée d’un monstre diabolique ; Sarang se mit à trembler de désespoir.

 

***

 

En Europe, un monstre appelé ‘Asmodeus’ fit son apparition en Italie. Il avait l’air d’émerger du plus profond des sept enfers et de ne désirer qu’avancer en carbonisant un nombre incalculable de victimes et de terres.

Là où il passait ne restaient que les traces de la sentence du feu démoniaque. Même les cieux étaient enfumés et la lumière du soleil incapable de percer depuis le firmament.

« …Ok, bon, mais pourquoi est-ce qu’on me demande de faire quelque chose comme ça ? »

À cause de cet incident de nature urgente, Yu Baek-Sung avait réclamé à voir Sae-Jin de manière immédiate.

« Ils te demandent de… Ben, de convaincre le Dragon Azur d’agir pour eux. Comme il est classé très haut dans la hiérarchie des monstres marins, il devrait être capable de gérer le démon plutôt facilement. »

Miaou~

Un chat noir, qu’elle tenait dans ses bras – certains auraient pu dire ‘emprisonnait’ – commença à miauler. Elle tenta de l’apaiser en claquant légèrement de la langue dans sa direction.

Étudiant silencieusement la scène, Sae-Jin imagina momentanément Yu Baek-Song couchée sur ses cuisses comme un bon gros matou.

Et c’était terriblement mignon…

« Cough, cough… Mais, pourquoi moi ? »

« S’il te plait, arrête de faire semblant. La plupart des gens qui doivent savoir savent déjà. Ce site sur le Dragon Azur, c’est ta Guilde qui s’en occupe. »

« …Ah. Grillé. »

« Évidemment. C’est pour ça que le président m’a demandé ça, tout en prétendant que je suis la seule personne à sa connaissance à pouvoir te présenter cette requête. »

Yu Baek-Song ne put s’empêcher de bouger les épaules d’un air fier et provocant.

« …Et si je refuse ? »

« Uh ? Uhm… Oh, l’Italie a dit qu’ils te laisseraient ce que tu veux du démon ainsi que 100 millions d’euros. »

« Hmm. »

Sae-Jin y pensa quelque peu. Bien que les restes de l’Asmodeus le tentaient plutôt pas mal, maintenant qu’il n’était plus qu’à quelques jours de l’affrontement final face à Bathory, il ne voulait pas quitter le pays s’il pouvait l’éviter.

Cependant… Maintenant, il y avait ‘quelqu’un’ d’autre qu’il pouvait envoyer à sa place.

Le Kraken.

MIAOU !

Ce fut alors que le chat noir luttant dans les bras de la Tigresse lui mordit un doigt et se libéra, sautant immédiatement vers Sae-Jin.

« Awww… Tu m’aimes plus que ta propriétaire ? »

Nyah~

Le chat frotta son corps contre Sae-Jin, faisant montre d’un comportement mignon à des lieues de la façon dont il agissait quelques secondes plus tôt.

« Que… Sérieusement ? »

« C’est quoi, son nom ? »

« …Roi de Sibérie, Léopold Black le tigre sauvage, Kaiser 2e du nom. »

« …………………. »

Sae-Jin caressa le chat sans dire un mot. Et ce dernier lui rendit son affection en lui léchant le doigt.

« Là, là, Blackie. Je suis là. »

« Appelle-le par son nom. »

« ……………Kaiser machin… »

« Son nom complet, s’il te plait. »

Yu Baek-Song l’approcha furtivement.

« Mais quand même, je ne l’ai jamais vu montrer autant d’affection avant. Définitivement, c’est ton odeur… »

Pour elle, c’était la première fois qu’elle voyait son « Roi de Sibérie, Léopold Black le tigre sauvage, Kaiser 2e du nom » avoir un tel comportement et elle se mit à fixer l’animal occupé à enfouir sa gueule contre le ventre de Sae-Jin avec une paire d’yeux dangereusement brillants, comme s’il venait de trouver la chose la plus intéressante et adorable du monde.

Pendant ce temps, Sae-Jin tendit la main nonchalamment et se mit à gratouiller les oreilles de Yu Baek-Song en profitant du fait que son attention était totalement accaparée par le chat.

« Là, là… Là, mignonne, mignonne… »

Le plus il gratouillait, le plus activement répondaient les oreilles – même la queue se mit à frétiller.

« Tu veux grimper sur mes genoux ? »

« …….Ng ? tu as dit quelque chose ? »

« …Cough. Non, je, uh, uh. En Italie, envoyer le Dragon Azur à la place du Kraken… Non, attends, je veux dire, demande-leur si je peux envoyer le Kraken au lieu du Dragon. »

Yu Baek-Song attrapa le chat par la peau du cou, chat qui ne voulait clairement pas quitter les cuisses de Sae-Jin, et se rassit sur sa chaise.

« Un Kraken ? Tu peux même contrôler un titan pareil ? »

« Ah, en fait… Pas vraiment… Techniquement, ce n’est pas du contrôle… Non, on pourrait plutôt dire que c’est mon servant. Une partie de moi, même. »

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 131 Bonus
MWLU : Chapitre 133

14 Commentaires

  1. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Miriatha

    Merciii

    Répondre
  3. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Est ce que le kraken vas pas faire une connerie ^^

    Répondre
    1. 4Help4Help

      Je ne sais pas pourquoi mais j’imagine déjà des femmes dirent (excusez-moi de l’orthographe)”Yamete yamete kudasai tentacule-senpai”.
      Merci pour le chapitre.

      Répondre
  4. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Gunts92Gunts92

    Envoyer seul une créature qu’il contrôle pas vraiment…

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Il dit ça, mais elle fait partie de lui. Même si elle a un libre arbitre, elle obéit à sa volonté à la lettre, comme le Loup.

      Répondre
      1. Higanbana

        Es-ce que son inconscient influence le kraken et lui a demandé d’envoyer de l’eau sur Hazeline ? ( ͡° ͜ʖ ͡°)

        Répondre
  6. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  7. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  11. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com