MWLU : Chapitre 133

MWLU : Chapitre 132
MWLU : Chapitre 134 Bonus
〈 133. Préparations pour la Chasse (3) 〉

 

Sur les côtes de l’ouest de l’Italie se déroulait une bataille sans merci contre le démon, Asmodeus.

Les Ordres de Chevaliers travaillaient avec l’armée et avaient fini par parvenir à acculer le démon géant près de la plage, faisant face à la célèbre Mer Méditerranée.

« Les renforts sont déjà arrivés ? »

Asmodeus était aussi grand que la légendaire Tour de Pise, exhibant des muscles qui aurait pu faire pâlir un Ogre d’envie. Paradoxalement, l’agilité de ce démon était tout bonnement exceptionnelle et il pouvait se sortir sans peine de la plupart des attaques en tenaille des Chevaliers.

« Attendez encore un peu !! »

Le Maître de l’Ordre des Chevaliers de Rome, Brefone, criait désespérément. Le marché qu’il avait fait avec Kim Sae-Jin était en attente et il attendait toujours le déploiement du fameux Kraken en pleine Mer Méditerranée ; il devait les aider à tuer Asmodeus. Comme il s’agissait d’un Kraken et non du Dragon Azur, le paiement s’en était trouvé légèrement allégé, mais tout de même…

Quand est-ce que cette saloperie va se décider à se montrer ?

Et comme le Maître de l’Ordre était sur le point de laisser naître une rancune au fond de son cœur, les eaux bleues de la Méditerranée vibrèrent violemment.

Kuuguuuu…

De l’écume blanche et mousseuse se mit à bouillonner à la surface de l’océan et le Kraken se décida finalement à s’élever depuis les profondeurs, jetant un froid sur le champ de bataille à la fois en faisant pleuvoir une myriade de gouttelettes scintillantes et en bloquant les rayons du soleil du sud de l’Europe.

L’arrivée du Kraken fut si bruyante et m’as-tu-vu, c’était comme si une partie même du sol océanique venait de faire surface, telle une ancienne Atlantide depuis trop longtemps oubliée. La formidable taille du Kraken dépassait facilement celle du démon maître du feu des enfers.

Groooooooooooooh…

Le monstre marin fixa son homologue infernal pendant quelques secondes en grognant d’une manière sourde et faisant écho sur des kilomètres avant de déployer ses tentacules pour tenter de l’attraper. Bien entendu, le démon résista à l’assaut et cracha un feu diabolique tout autour de lui, se créant une zone de sûreté.

Les flammes d’Asmodeus ne pouvaient pas être maîtrisées ou même affaiblies. Pourtant, la chaleur pouvait littéralement être « dérobée ».

Des ventouses situées sur les tentacules du Kraken sortit une énergie glaciale, des vents d’un froid intense capables de rapidement dissiper les températures extrêmes du feu de l’enfer qui protégeait le démon.

Ce dernier se mit alors à paniquer et voulut se retirer loin de la plage en tout hâte.

« N… Ne manquez pas cette occasion !! Chargez !! Chargez !! »

Suivant cet appel, les Chevaliers précédemment repoussés encore et encore durant la bataille se précipitèrent à nouveau vers leur ennemi gigantesque.

« Ce Kraken est de notre côté !! Attaquez le démon !! »

 

***

 

« Voici le paiement que nous avons reçu d’Italie. Il s’agit là des cornes du démon Asmodeus et sa pierre de mana. »

Kim Sun-Ho tendit les précieux objets du raid à Sae-Jin. Celui-ci vérifia leur intégrité tout en posant une question prudente à Sun-Ho.

« Alors, à quel point Sarang était-il utile, là-bas ? »

Pendant le combat, Sae-Jin se trouvait sous la forme du Léviathan afin de donner un coup de boost aux statistiques de Sarang – le Kraken ; quant à la qualité et l’utilité de l’intervention de la bête géante durant le raid du boss, c’était toujours une variable inconnue, l’Italie était toujours en pleine phase de récupération d’après-bataille.

« Selon l’Ordre, ce fut une domination totale, pure et simple. Ils n’ont pas arrêté de parler du Kraken comme s’ils l’idolâtraient, lui mais aussi sa capacité à refroidir le feu du démon, monsieur. »

« …C’est un soulagement. »

Sae-Jin hocha la tête, satisfait de la réponse. Comme il s’y était attendu, il y avait effectivement eu un mérite à offrir au Kraken un tatouage magique lui permettant de renforcer ses compétences liées à l’eau, ainsi qu’à attacher à ses ventouses une sorte d’arme spécialement fabriquée pour lui et qui pouvait geler n’importe quoi à une vitesse phénoménale.

« Alors, c’est pourquoi ce ne serait peut-être pas une mauvaise idée de continuer à utiliser le Kraken de la sorte, monsieur. Le directeur Kim Yu-Sohn a dit… Non, mon père l’a dit, monsieur. »

« …Il l’a dit ? »

Entendant sortir le nom de Kim Yu-Sohn comme ça, d’un seul coup, Sae-Jin ne put s’empêcher de hocher la tête d’un air amer et abattu.

« Comment va-t-il, en ce moment ? »

Actuellement coincé sur un lit d’hôpital, les périodes pendant lesquelles il restait inconscient devenaient de plus en plus longues, et il devenait rare de pouvoir entendre le son de sa voix.

Peu de temps auparavant, Sae-Jin était allé rendre visite au Mercenaire vétéran et lui amenant une potion qu’il avait spécialement créée – il y avait mis des efforts et une concentration comme jamais avant. Une potion qui possédait des effets de guérison proches du miracle pur et simple. Il ne doutait pas être capable de soigner n’importe quel mal sur cette terre grâce à ce qu’il y avait dans cette fiole.

Cependant… Kim Yu-Sohn ne désira pas la boire, et Sae-Jin ne pouvait pas le forcer à accepter.

Son corps et son esprit en déclin constant, Kim Yu-Sohn affirma que son Trait avait déjà cessé de fonctionner. À en juger par ce sourire brillant sur ces lèvres en piteux état, Sae-Jin trouva que pour la première fois depuis qu’il l’avait rencontré, il avait enfin l’air heureux, et une chose était sûre : il ne regrettait absolument rien. Ses rêves étaient désormais libérés de la torture qu’était la succession permanente des visions du futur et il semblait bien qu’on lui avait enfin accordé la possibilité de se replonger dans ses souvenirs agréables plutôt que dans un avenir sombre…

« …Les docteurs ont dit qu’il en avait encore pour trois mois. »

Kim Sun-Ho serra les poings en l’annonçant d’une voix tremblante.

Sentant son échine frissonner sous le coup de l’émotion, Sae-Jin se mit à tousser de façon la plus fausse possible et tenta de changer de sujet.

« Keum. Je comprends. Oh, au fait, que se passe-t-il avec le Sorcier de Bangbae-Dong, en ce moment ? »

Le génie sans précédent et écrasant qui avait fait son apparition avant de corriger 23 grimoires en moins d’un an – il était tel un météore qui avait frappé de plein fouet le monde engourdi et stagnant des Sorciers et de la magie et était déjà devenu l’un des sujets les plus chauds de la planète.

Le truc amusant, c’était que les grimoires corrigés par ses soins étaient estimés aux alentours de 500 000 $, ce qui était considéré sincèrement bon marché. Mais le nombre en circulation en était étonnamment faible ; seulement une centaine d’exemplaires en étaient imprimés à chaque fois et quand un grimoire sortait, ils étaient vendus en une fraction de seconde, menant à une rupture de stock globale.

Les requêtes passionnées des Tours de Sorciers qui désiraient d’autres éditions restaient sans réponse et au bout du compte, ils furent l’un après l’autre forcés d’abandonner la démarche. Ils durent, comme tout le monde, miser tout ce qu’ils avaient pour tenter de s’en procurer un lors de leur sortie programmée, comme tout le monde.

Il en aurait été autrement si ces types avaient été du genre à partager, mais malheureusement, les Tours emplies de Sorciers étroits d’esprit et refermés sur eux-mêmes étaient toujours dirigées par la jalousie et le sentiment de puissance. Ces types ne feraient jamais une chose pareille.

Ainsi, le temps s’écoulait invariablement et le nombre de grimoires « parfaits » publiés par le Sorcier de Bangbae-Dong s’élevait déjà à 23.

Grâce à l’arrangement mentionné, aucune Tour de Sorcier, où qu’elle fût dans le monde, ne possédait l’exclusivité des grimoires. Aucune Tour non plus ne possédait la collection complète de tous les grimoires dans leur collection.

Si elles avaient la chance de posséder le premier grimoire dans leurs bibliothèques, alors on pouvait être sûr qu’elles n’avaient pas mis la main sur le deuxième ou le troisième, et vice-versa ; si elles possédaient le quatrième, il en allait de même avec les suivants. C’était comme un puzzle géant dont on ne pouvait pas posséder toutes les pièces, vraiment.

« Hahah… Grâce à lui, le stock de notre Guilde est incroyable, monsieur. On dit que la bibliothèque du Monstre, celle réservée aux membres, possède l’intégralité des grimoires corrigés. Quelque chose qu’aucune Tour ne peut prétendre posséder, monsieur. »

Kim Sun-Ho sortit son téléphone et montra à Sae-Jin un aperçu de la situation actuelle.

[(Flash de dernière minute !) Le Sorcier de Bangbae-Dong a corrigé un grimoire de plus, montant son œuvre à 24 ! Il sera vendu durant le mois d’août. Les Tours de Sorciers sont déjà en compétition au moment où je vous en parle !]

– Nom de tous les dieux. Comment peut-on écrire un grimoire aussi rapidement ? Il doit être un super génie.

– Vous trouverez bientôt d’autres Sorciers comme lui grâce à lui. Mon oncle, qui possède un bar là-bas, l’adore. Il dit qu’on y dépense maintenant de l’argent comme si demain n’arrivera jamais.

– Au fait, comme tous les grimoires sont écrits en Coréen, les Sorciers se marchent dessus pour apprendre la langue. Il y a des écoles qui fleurissent un peu partout… Un de mes amis en est professeur. Il dit que les Sorciers étrangers veulent tous lire les grimoires corrigés originaux.

Sae-Jin gloussa en lisant les commentaires avant de lui rendre son téléphone.

« Je suppose qu’on pouvait s’y attendre, vraiment. Ce Sorcier a effectué un travail que d’autres ont mis des dizaines d’années à effectuer de manière moins précise. Et il l’a fait en moins d’un an, tout seul. »

« Haha… Vraiment ? Oh, c’est vrai. Sun-Ho, il y a une chose… Ah, laisse tomber, ne t’en fais pas. Bon, on en a fini, tous les deux ? J’ai un travail sur lequel je dois retourner. »

Le plan consistant à se débarrasser de la salope Bathory était, pour l’instant, un secret même pour Kim Sun-Ho.

« Oui, monsieur. Compris. On se voit si vous avez besoin de moi. »

Kim Sun-Ho n’y prêta pas plus attention et retourna vaquer à ses occupations.

Aussitôt parti, Sae-Jin se dirigea vers la zone d’entraînement privée située dans les sous-sols, les restes du raid italien dans les mains.

 

***

 

Après avoir absorbé la pierre de mana d’Asmodeus, Sae-Jin gagna une nouvelle compétence.

[Flammes infernales de Rétribution] [Niveau de maîtrise D]

– Les dégâts d’attaques liées au feu sont annulés, et lorsque l’hôte effectue une attaque liée au feu, les Flammes de Rétribution s’activeront. Ces flammes ne s’éteindront pas à moins que l’hôte ne le désire.

C’était assurément une compétence incroyable, en effet. Comme il pouvait maintenant utiliser des attaques de souffle enflammées sous la forme du Léviathan et sous la forme humaine, c’était vraiment idéal. Et non seulement ça, mais les flammes seraient aussi améliorées par la Rétribution…

Merde, même le nom « Souffle enflammé : Flamme de Rétribution » était vraiment, ultra-méga-cool et ressemblait à une attaque de jeu vidéo ou d’un monde de ninjas.

Quant aux cornes du démon, Sae-Jin les broya pour en créer des potions, du genre qui entrait non seulement dans le cœur et les muscles mais même dans le mana coulant dans les veines de l’heureux élu qui la boirait. Elle serait capable d’augmenter la puissance globale d’une personne de deux ou trois fois, minimum.

« Avec tout ça… »

Sae-Jin sentait que les préparations étaient sur le point d’arriver à leur terme et anticipant la chasse, il sortit le cristal de communication qui le connectait directement aux Nosferatus.

« …Vous pouvez m’entendre ? »

Il y eut un moment de silence statique, et il put entendre la voix de Lillia venant du cristal.

– Oui. Je t’entends.

« J’en ai plus ou moins terminé avec mes préparatifs. Et de ton côté ? »

– …

Il y eut un blanc.

– Nous avons fini également, mais… Je me dois de faire part de mes inquiétudes en rapport avec la hâte avec laquelle cette opération est préparée et menée. Je suis obligée de rappeler que notre cible, la dirigeante de la maison Bathory, n’est pas quelqu’un avec qui on peut plaisanter ou faire des erreurs. Non, tu pourrais bien devenir l’une de ses victimes sans même t’en rendre compte.

« Cependant, nous avons l’écaille du Léviathan adulte, n’est-ce pas ? »

Le Léviathan ayant terminé sa croissance était un monstre qu’on disait capable de faire fuir les vrais dragons.

Si Sae-Jin, sous sa forme du Léviathan, pouvait avaler cette écaille, il serait capable de comprendre le mana et toute la gloire majestueuse qu’elle contenait afin d’évoluer rapidement. Ensuite, même quelqu’un comme cette Vampire ne serait plus capable de s’opposer à lui.

– Si c’est ce que tu souhaites… Nous comprenons. Nous allons déployer nos agents afin de tenter de mener notre cible vers la mer de l’est quand peu de gens s’y trouveront – au mois de décembre.

« N’est-ce pas un peu trop loin ? »

– Pas du tout. Nous avons besoin de créer une barrière d’isolation ainsi que de mettre en place d’autres préparatifs pendant ce temps.

« Hmm… Ok. Compris. »

Sae-Jin fut sur le point de mettre un terme à la communication lorsqu’il entendit la voix de Lillia le rappelant à elle.

– Oh, avant que tu y ailles, est-ce possible d’engager un Sorcier avec d’excellentes capacités, en tant que soutien ?

« Un Sorcier ? Pourquoi ? »

– Nous allons avoir besoin d’un Sorcier en qui tu as confiance.

« … »

Sae-Jin y réfléchit pendant une seconde avant de se rappeler d’une certaine femme qui collait parfaitement avec la description. Un Sorcier talentueux et en qui il avait toute confiance. Il hocha la tête.

 

***

 

Une semaine plus tard, dans le quartier général de la Guilde, plus précisément dans la bibliothèque réservée aux membres, Hazeline était plongée dans l’étude d’un grimoire réécrit par le fameux Sorcier de Bangbae-Dong.

« Ohh… Alors, déplacer le mana de cette façon rend la chose plus facile… »

Comprenant enfin pourquoi les autres Sorciers chantaient les louanges de ce type anonyme à longueur de journée, Hazeline forma un joli O avec ses lèvres, montrant la profondeur de son appréciation.

Ainsi, complètement inconsciente du fait que l’auteur de ces livres était Sae-Jin lui-même, elle laissa échapper exclamation sur exclamation face à la facilité de lecture et aux améliorations de ces nouveaux grimoires. Elle pouvait le sentir immédiatement.

« Huh ? Qu’est-ce que tu fais là ? »

« … !! »

Avant qu’Hazeline n’ait eu le temps de réagir à cet appel soudain, Yu Sae-Jung s’approcha d’elle. La jeune fille jeta un coup d’œil à la couverture du livre et ses yeux se firent ronds comme deux lunes.

« Le Sorcier de Bangbae-Dong… Est-ce un grimoire qu’il a publié ? »

« Uh ? Oh, uh… Oui. Je connais déjà ces sorts, mais comme j’ai entendu qu’ils avaient été corrigés d’une main de maître, alors… »

Hazeline ferma le grimoire. Elle se sentit soudain si gênée – elle avait tout de même quitté le monde de la magie longtemps auparavant, et pourtant elle était là, occupée à étudier le travail d’un junior totalement inconnu au bataillon.

« Mais pourquoi cet intérêt soudain dans les grimoires ? »

L’intuition féminine que possédait Sae-Jung laissa deviner un gros point d’interrogation dans sa tête. Elle s’assit à côté de l’Elfe.

« Ben, je, uh, j’étais une Sorcière avant, tu sais ? »

Hazeline répondit d’une manière étrange et s’en sentit désolée. Ce qu’elle ressentait pour Kim Sae-Jin pouvait bien être de l’amour de son point de vue, mais de celui de Sae-Jung, ce ne serait vu que comme de mauvaises intentions.

« Hmm… Ce grimoire n’est pas censé être très rare ? »

« Ou… Oui. Je suppose ? Je suis curieuse, tu sais. À chaque fois que ce Sorcier publie un truc, il y a rupture de stock dans l’heure. Alors comment notre Guilde… »

« …Bah, c’est grâce à Sae-Jin, il en a les capacités… »

Yu Sae-Jung expliquait ça avec un sourire béat sur le visage. Pendant ce temps, Hazeline goûta à un arrière-goût plus amer qu’amer tout en hochant la tête, impuissante.

« Bon. Je devrais peut-être me mettre à étudier, moi aussi… »

Légèrement perdue dans son sentiment de victoire, elle ne quitta pas Hazeline. Au lieu de ça, elle sortit un ordinateur portable, plusieurs bloc-notes et enfila même une paire de lunettes lui donnant un air des plus intellectuels.

Soudain, les portes de la bibliothèque s’ouvrirent en grand, violemment.

« Argh, mais qu… ?! »

Yu Sae-Jung retira rapidement les lunettes qu’elle portait depuis quelques secondes à peine et tourna la tête. En même temps, un cri explosa comme un coup de tonnerre.

« Je m’appelle Yi Yu-Jin, un nouveau membre de la Guiiiiiiiiiiilde !!! »

« *&%# !! Qu’est-ce que ?! Qui c’est, celle-là ?! »

Hazeline se boucha les oreilles en fronçant les sourcils.

« Cette fille… Ah, c’est vrai. Nous l’avons acceptée comme nouveau membre… »

La Guilde avait organisé une nouvelle sélection de membres qui s’était terminée par la consternation du pays entier. C’était un sujet si bouillant que les 13 plus grands Ordres du monde s’étaient concertés pour voter – qui serait les candidats les plus à même de devenir membres de cette Guilde ?

« Yi Yu-Jin… Ahh, alors elle a été choisie. »

Même si une annonce officielle restait à faire, Sae-Jin les avait déjà tenues au courant de son choix.

Yu Sae-Jung se leva de sa chaise et s’approcha de la nouvelle venue.

« Félicitations. »

« Ahh, oui !!! Merci beaucoup !!! »

« Entendons-nous bien, toi et moi. »

…Et derrière Yi Yu-Jin, Sae-Jin passa la porte à son tour. Son corps trembla légèrement quand il aperçut sa petite amie.

« Uh ? Mais qu’est-ce que tu fais ici ? »

« …Oh, uh, j’étais… »

…Il était venu pour discuter d’une affaire importante avec Hazeline, en réalité. Il le lui avait dit au téléphone, « aide-moi », mais ne lui avait donné aucun détail.

« …Je suis là pour vous présenter Yi Yu-Jin. »

Mais comme il ne pouvait pas s’attendre à ce que Yu Sae-Jung comprenne la situation, il utilisa le nouveau membre comme excellente excuse.

« Bon. Je vous laisse briser la glace, hein ? »

« Ah, mais… Attends… »

« …Quoi ? Pourquoi ? »

Quand Sae-Jin pencha la tête, légèrement confus, Yu Sae-Jung s’approcha de lui.

Elle resta ainsi, sur la pointe des pieds, enroulant ses bras autour de son cou et l’embrassa à pleine bouche. Et ce n’était pas qu’un petit bisou, hein – c’était si intime que même Yi Yu-Jin, qui se tenait près d’eux et observait la scène dans toute sa gloire, n’eut d’autre choix que de rougir.

« …Qu’est-ce que c’était que ça, d’un seul coup ? »

Le baiser se termina après une pleine minute et Sae-Jin se sentit obligé de demander.

« Juste… Je voulais, c’est tout. »

Yu Sae-Jung ricana et lui tapota sur l’épaule. Sae-Jin ne demanda pas son reste et quitta la bibliothèque en se grattant la joue.

Pendant ce temps, Hazeline ne put que se mordre sévèrement la lèvre tout en étant le témoin malchanceux d’une horrible scène pour son cœur.

« …… »

Elle était jalouse. Si jalouse. Et envieuse. Si envieuse. Son cœur lui faisait mal – comme si une myriade de poignards le transperçait et y déposait un poison létal.

En plus de ça, elle venait de s’imaginer une chose qui n’aurait jamais dû traverser son esprit. Sae-Jin l’embrassant, elle. Si ç’avait été elle au lieu de Yu Sae-Jung, elle n’aurait même pas eu besoin de se tenir sur la pointe des pieds…

Elle tenait son stylo trop fermement et il était sur le point de se faire broyer entre ses doigts. Hazeline pouvait sentir les larmes menacer de fondre… Et elle était si jalouse, envieuse, et le simple fait qu’elle ne pouvait rien dire rendait tout ça tellement difficile…

« Hm, hmmm~~ »

Yu Sae-Jung chantonnait en se rasseyant.

Hazeline fit de son mieux pour retenir tout ce qu’elle avait en elle et se concentra sur le grimoire. En attendant, Yu Sae-Jung lui jeta un coup d’œil furtif et narquois tandis qu’un léger sourire se formait doucement au coin de ses lèvres.

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 132
MWLU : Chapitre 134 Bonus

11 Commentaires

  1. FenrirFenrir

    Merci pour le chapitre.

    Ne t’inquiètes pas, Dame Hazeline. Le meilleur est pour la fin…

    Répondre
  2. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Cèlen

    Merci pour le chapitre !
    Ca fait mal au coeur pour Hazeline tout ca quand meme !

    Répondre
  4. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Rien ne sert de courir, il faut partir à point.#teamSaeJung

    Répondre
  6. Shirosuu

    Merci pour le chapitre, perso elles sont toutes chiante, moi je dis que notre MC irait bien avec barthory mdrr

    Répondre
    1. Darkaito

      Exactement !!!

      Répondre
  7. gutsguts

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  8. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Courage hazline =D

    Répondre
  9. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  10. Pomé

    Préso je trouve que l’auteur est vraiment nulle en amour dans son LN j’ai l’impression que le MC n’aime PERSONNE!! ses relations son presque toxique. en plus la relation de confiance c’est pas son fort.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com