MWLU : Chapitre 166

MWLU : Chapitre 165
MWLU : Chapitre 167
〈 166. L’Attente (1) 〉

 

Les feuilles tombaient des arbres presque nus ; des manteaux plus chauds répondaient à des températures en baisse. À certains endroits de la province de Gangwon, où le changement de saison était particulièrement évident, de petits flocons de neige flottaient doucement çà et là, au gré de leur envie et du destin.

C’était ce genre de journée, calme et froide.

Le milieu du mois de novembre existait à cheval entre la fin de l’automne et le début de l’hiver, indécis.

Ne désirant pas perdre un temps précieux, Sae-Jin concentra chaque fibre de son corps sur l’exécution de diverses activités commerciales dont il avait le contrôle.

Tout d’abord, son entreprise avait construit une île artificielle de la taille de Yeouido au large des côtes de la mer de l’est, près de Gangwon ; les Griffons y avaient élu domicile, leurs nids ayant été placés là-bas, un peu à l’écart du monde. Il passa également la moitié de son temps à fabriquer de nombreux artefacts et armements ; il écrivit également d’autres grimoires. Bien entendu, ça signifiait également qu’il n’avait plus le luxe de paresser et de dormir au-delà de la stricte nécessité.

Il participa activement aux affaires étrangères, également.

Il rencontra et discuta avec de nombreuses personnes. Des politiciens locaux, des présidents, des premiers ministres ; il les assura que l’avenir de l’humanité allait définitivement voir arriver de jours meilleurs après avoir surmonté cette crise et qu’ils ne devaient jamais abandonner ce léger brin d’espoir, il leur fallait juste tenir le coup encore un peu plus longtemps.

Certaines personnes l’accusèrent de prétendre tout ça sans fondement, d’attiser l’espoir des foules sans preuve mais Sae-Jin les ignora royalement et ne s’arrêta pas pour autant.

En coopérant avec le gouvernement, il fut capable de restreindre l’accès à la maison mère des el Las, sous laquelle la Fissure était apparue.

La taille de cette dernière avait grandi pour mesurer désormais près de 3300 m². En considérant que la Fissure africaine qui avait provoqué la plus grosse catastrophe de l’Histoire ne mesurait que 70 m², celle des el Las était assez grande pour instaurer une peur démesurée et incontrôlable dans le cœur de quiconque la voyait.

L’équipe de surveillance formée par des membres du Monstre et des employés du gouvernement tombèrent dans un profond état de panique une fois qu’ils eurent posé les yeux sur la Fissure dans toute sa splendeur. Si ce n’était pas pour la faculté de Rhosrahdel à contrôler les esprits pour leur faire apparaître la Fissure cent fois plus petite qu’elle ne l’était en réalité, ils auraient sans doute complètement pété les plombs, pour de bon.

Et rapidement, tandis qu’il était plus occupé qu’une abeille à longueur de journée, le moment fatidique approchait. Le point de non-retour n’était plus qu’à un mois en avant.

« Et voilà. »

Et ce jour-là, exactement comme il était écrit dans son journal, Sae-Jin se rendit sur une plage près de Yeongdo, à Busan. Et au loin, entre les nuages blancs épars, il put apercevoir la silhouette familière de cet oiseau blanc.

Bathory regarda dans la direction indiquée par Sae-Jin et observa le monstre aviaire pendant un très long moment. Elle était plus que satisfaite par son apparence extérieure adorable.

« …Il est plus gros que je ne me l’imaginais. »

« Quoi, tu ne l’aimes plus ? »

« Pft. »

Après avoir craché une courte réponse, Bathory étendit son mana en direction du monstre. Sae-Jin s’attendait à ce que la créature se rebelle sauvagement mais à sa grande surprise, elle se mit au lieu de ça à chasser le mana et descendre vers eux. Merde, il piaillait même des mignons piak piak !

Sae-Jin laissa échapper un ricanement discret – est-ce que cette putain de créature avait reconnu son maître destiné, ou quoi ?

Quand l’oiseau se trouva suffisamment proche, Bathory tendit la main. La créature… souriait ?! Elle souriait en approchant mais aperçut soudain Sae-Jin aux côtés de la Reine Vampire et s’en trouva très réfractaire l’espace d’une seconde. Mais rapidement, il s’aventura plus près et se posa doucement sur le bras de Bathory – un peu comme le perroquet d’un pirate ou un truc du genre.

« Regardez-moi ça. »

Finalement, Sae-Jin put enfin avoir le loisir de jeter un regard plus attentif à cette bestiole.

Elle possédait un petit bec protubérant, cette gueule plate et blanche évidemment et deux yeux ronds et clairs qui brillaient en contrastant avec le reste de sa tête. Mais ce qui attira le plus son attention, ce fut ces lettres légèrement visibles à l’endroit exact où l’aile rejoignait le corps. Ce n’était pas anglais, pas plus que coréen.

Sae-Jin pouvait cependant plus ou moins deviner ce qui y était écrit.

« C’est mon nom. Ellie von Bathory. »

Comme si elle avait réalité la signification du regard de Sae-Jin Bathory murmura ces mots avec une émotion distincte dans la voix. Une tristesse évidente ; Sae-Jin n’avais pas grand-chose d’important à dire et il sortit la première chose qui lui passa par la tête.

« C’est un joli nom. »

« …Ta gueule. »

En fait, il aurait mieux fait de ne rien dire. Lorsque Bathory jeta un œil dans sa direction, …

« Ppeheck !! »

L’oiseau, qui était précédemment occupé à se frotter contre Bathory, cracha soudain une gerbe de flamme en direction de Sae-Jin.

C’était comme s’il ne tolérait pas qu’un vulgaire être humain puisse manquer de respect à sa maîtresse. Le visage noirci de Sae-Jin se raidit légèrement.

« Fuhut, bien joué, Profiterole. »

Elle l’avait déjà nommé. Sae-Jin ricana un tout petit peu et tendit la main en direction du monstre.

« Donne-le-moi. Laisse-moi le frapper, juste une fois. »

« Dégage. »

Bathory se moqua de lui de bon cœur, comme s’il avait eu ce qu’il méritait, avant de se téléporter avec son oiseau. Laissé seul au monde, Sae-Jin essuya les cendres qui lui couvraient le visage et partit à la recherche de la signature de mana de Bathory.

Après tout, il avait encore besoin d’un petit peu de sang.

 

***

 

Le premier décembre.

« … »

« … »

« … »

Kim Yu-Rin, Sae-Jin, Hazeline, Yu Sae-Jung et Yu Baek-Song fixaient intensément ce rectangle blanc posé sur la table de conférence, perdus dans leurs pensées.

Qu’est-ce que ce truc était supposé… être ?

« C’est l’invitation… à mon mariage. »

Yi Hye-Rin décida de résoudre le tout en une réponse, d’une voix enjouée.

Tous les cinq levèrent la tête d’un seul coup.

« Si soudainement ? »

« …Nous ne savons pas ce qu’il va se passer à l’avenir, alors je dois me marier avant que quelque chose de grave n’arrive, non ? »

Contrairement à son visage tout sourire, ses mots reflétaient la crainte d’un futur incertain.

« Est-ce que Ji-Hyuk… sait qu’il va t’épouser ? »

Sae-Jin ne put s’empêcher de rire à la question de Kim Yu-Rin. Si le futur marié n’était pas au courant du mariage, alors ce serait le début d’une sacrée comédie.

Yi Hye-Rin fronça légèrement les sourcils en hochant la tête.

« Bien sûr ! Si on compte le temps qu’on a passé à flirter et à sortir ensemble, alors on en est déjà à plus d’un an, tu sais. »

En effet, ils avaient flirté de manière plutôt hardcore.

« Bon, ouais. Joo Ji-Hyuk est quelqu’un de bien alors je ne m’inquiète pas trop, mais… »

Kim Yu-Rin sentit la suspicion monter, si légèrement. En voyant qu’un mariage était prévu bien avant que les personnes concernées ne soient conscients de leur amour, elle ne put s’empêcher de se demander s’il y avait quelque chose à l’œuvre en coulisse.

Comme si elle se trouvait incapable de comprendre pourquoi Kim Yu-Rin se montrerait suspicieuse – ou s’en moquant totalement – Yi Hye-Rin sourit de toutes ses dents en observant tous les visages présents avant de continuer :

« Oh, ouais, c’est vrai – Capitaine, quand donc t’es-tu glissée aux côtés de notre Maître de Guilde ? Alors même que ‘madame’ est présente, ouaouh. »

« Ah, maintenant que tu le dis, c’est vrai. Changeons de place. »

En même temps, Yu Sae-Jin, profondément troublée, se leva de sa chaise pour changer de place.

« Ahaha… Désolée, désolée. »

Kim Yu-Rin se gratta l’arrière du crâne en quittant son siège et Yu Sae-Jung s’y faufila hâtivement.

« Pour le rôle de maître de cérémonie, le Maître de l’Ordre du Corbeau a accepté. Et j’ai également entendu que le Maître de Guilde va chanter le chant de félicitations. »

« …Attends. Je dois chanter à ton mariage ? »

« Ouaip. »

« Mais, je ne sais pas chanter. No, attends, tu ne m’as jamais demandé si… Attends, comment ? »

Il ne pouvait pas se souvenir avoir accepter de chanter. Pas même dans ses cauchemars les plus fous avait-il donné un tel accord. Et face à la perplexité de Sae-Jin Yi Hye-Rin s’en trouva confuse elle aussi.

« Mais j’ai reçu la permission de Sae-Jung… ? Lorsque nous sommes sortis entre Chevaliers, ce soir-là… »

Sae-Jin jeta un coup d’œil froid à Sae-Jung, un œil qui demandait une explication. Elle esquiva en regardant ailleurs et murmura d’une voix faible :

« J’ai oublié de te prévenir… ? »

« E… Eh ?! Mais, mais ! Tu es déjà célèbre pour ta voix suave et profonde, Maître de Guilde ! C’est pour ça que je suis certaines que tu vas chanter à merveille à mon mariage !! Vraiment !! Et je me suis même déjà vanté auprès d’un certain nombre de personnes… que tu vas chanter à mon mariage… »

Sae-Jin ne parvint pas à se décider à dire non à des yeux si désespérément désespérés. Pourtant, il fallait qu’il punisse Sae-Jung pour son acte.

« Ok, je comprends. Je le ferai. Mais… Yu-Rin, je pense que tu devrais changer de place à nouveau. Viens ici. »

« Ah !! Non, tu ne peux pas faire ça !! Je suis désolée ! Je… J’aurais dû te le dire !! »

« Change de place. »

« ………Euh, euh. »

Ainsi, Yu Sae-Jung fut cérémonieusement rétrogradée. Bon, pas longtemps après, même Kim Yu-Rin perdit sa place en faveur d’Hazeline après avoir été prise la main dans le sac, en train de lorgner vers les en-cas de Sae-Jin.

Yi Hye-Rin ne s’empêcha pas de rire bien fort en observant leur manège.

Et ç’aurait été merveilleux de pouvoir passer le reste de sa vie aussi heureuse.

Elle se perdit, l’espace de quelques minutes, dans ce rêve luxueux et impossible.

 

*

 

[La célébrité de la Guilde du Monstre, Yi Hye-Rin, annonce un mariage, choquant le pays tout entier. Le futur époux…]

Peu après, la nouvelle se répandit simultanément dans tous les médias. Comme prévu, la popularité de Yi Hye-Rin et la portée de son influence étaient telles que son histoire dominait non seulement le domaine du divertissement dans lequel elle évoluait mais aussi les pages société dans leur ensemble.

Et le jour suivant l’annonce publique, le mariage arriva aussi rapidement qu’un éclair.

Il allait se dérouler juste devant le QG de la Guilde 1)NdT : Pour des gens qui peuvent se payer absolument n’importe quoi, le plus romantique qu’ils aient trouvé, c’est… ? Question à 10 centimes.

Il s’agissait d’un mariage clos, à petite échelle mais les identités des participants étaient suffisantes pour faire frémir d’envie et de choc n’importe qui, là-dehors. Depuis le Maître de l’Ordre du Corbeau en passant par le premier ministre du pays et en finissant par Jo Hahn-Sung, président de TM…

Et en cet endroit où des poids superlourds étaient rassemblés, Sae-Jin allait devoir chanter en public. La chanson élue était « Toi, dans mes bras ». C’était plutôt marrant, il était tout rouge en chantant mais grâce à sa voix suave, tout le monde se trouva dans le ‘move’. L’atmosphère était des plus romantiques, des plus prometteuses.

Le mariage finit par se terminer sous de très tranquilles auspices.

« Et nous y allons, maintenant~ »

Après avoir fait leurs adieux aux membres de la Guilde et aux familles, Joo Ji-Hyuk et Yi Hye-Rin s’en allèrent direction leur lune de miel.

En réalité, même s’il s’agissait de nom d’une lune de miel, ce n’était rien de plus que le couple marié qui allait prendre trois jours de congés pour se reposer chez Yi Hye-Rin. D’ailleurs, il s’agissait d’une villa valant plus de 38 millions de dollars 2)NdT : Et ils se sont mariés dans la rue, hein. située en banlieue de Seoul. La taille et la majesté de la résidence étaient plus que suffisantes pour impression Joo Ji-Hyuk de manière définitive et profonde.

En même temps, Sae-Jin décida de partir en voyage avec Yu Sae-Jung, qui profitait elle aussi de temps pour elle. À cause de la situation dans le monde, ils ne purent pas partir bien loin et ils décidèrent de se rendre dans une petite villa en bord de mer afin de profiter d’un peu de temps en privé.

Le plan consistait juste à se cacher pendant quelques jours.

« Mais on n’était pas censés y aller juste à deux ? Genre, juste nous deux ?! »

Malheureusement, plusieurs parasites s’étaient accrochés et avaient décidé de ruiner ce plan – Rhosrahdel, Hazeline, même Yu Baek-Song. La façon dont ils avaient deviné leur départ restait un mystère ; ils étaient tout de même apparus, portant bagages et valises.

« Ouais, c’est ce que je pensais aussi… »

Sae-Jin répondit à Sae-Jung tout en transpirant grassement. Hazeline comprit rapidement la situation dans laquelle il se trouvait et le rassura aussitôt.

« Ne t’en fais pas. Notre direction est la même, voilà tout. Nous n’avons absolument pas le même but, tu sais. Tu ne crois pas qu’on devrait nous aussi profiter des dernières vacances de notre vie ? »

Mais dans ce cas, pourquoi fourraient-ils leurs affaires dans la voiture de Sae-Jin ? Il était perdu et un ricanement vide naquit au fond de sa gorge.

« Allons-y~ ! »

Yu Baek-Song était déjà dans la voiture et criait son empressement.

Ainsi, Sae-Jin démarra pour des vacances en groupe, perplexe, incapable de réagir.

 

*

Yu Sae-Jung et Sae-Jin s’installèrent dans leur villa de vacances tandis que le reste du groupe louèrent une pension entière pour eux.

La zone était un coin célèbre connu pour ses jolies montagnes et vallées mais à cause de l’état actuel des affaires, l’endroit était plutôt vide.

Le groupe de Sae-Jin profita des beaux paysages autant qu’ils le pouvaient – l’incident de la noyade d’Hazeline évitée de peu suite à une blague de Yu Baek-Song passant presque inaperçu.

Ils organisèrent un barbecue et le soir venu, allumèrent un feu de camp. Le groupe s’amusait plus qu’il ne se le serait imaginé.

Au début, Yu Sae-Jung était clairement mécontente, ses épaules tombaient et ses yeux crachaient des éclairs. Mais au moment où ils allumèrent le feu, elle aussi arborait une expression joyeuse et pleine d’anticipation, le genre qui disait « c’est plus marrant tous ensemble ».

« On se voit demain~ »

Après s’être fait de simples adieux, ils se séparèrent.

Et aussitôt que notre couple s’en retourna à la villa, ils prirent une longue douche ensemble. Bon, il s’agissait en réalité de Sae-Jin qui avait surgi en plein milieu de la douche de Sae-Jung, mais ce n’était qu’un détail.

« Je suis fatiguée… F… Fatiguée… »

Peut-être qu’elle avait dépensé trop d’énergie dans la salle de bains – Sae-Jung était sur le point de tomber dans un sommeil profond à peine fût-elle sur le lit.

Sae-Jin fit de son mieux mais il abandonna rapidement et dut se satisfaire d’un simple baiser léger avant de la laisser aux bras de Morphée.

Une brise fraiche entrait par la fenêtre ouverte et les arbres de la forêt chantaient leurs plaintes hivernales.

Et un long, très long moment, un laps de temps inconnu, passa.

« Sae-Jung… »

Sae-Jing murmura doucement à l’oreille d’une Yu Sae-Jung qui respirait calmement.

« ……Ng ? »

Elle répondit d’une voix des plus endormies.

Il croisa son regard et lui annonça de sa voix la plus sérieuse.

« Marions-nous. »

Ce qui restait de sommeil la quitta à ce moment, et ses yeux s’ouvrirent en grand.

« Mais… Juste un tout petit peu plus tard. »

Puis, les yeux de Sae-Jung se plissèrent de mépris, cette fois. Elle se mit à bouder de façon ferme.

« Pourquoi ?! »

« Je dois partir pour un long voyage, très loin, tu vois. Quand je reviendrai, je t’expliquerai absolument tout. »

Yu Sae-Jung resta silencieuse pendant un long moment. Il était compliqué de lire sur son visage par cette nuit sans lune ; néanmoins, le sourire qu’elle arborait quelques minutes plus tard était exceptionnellement clair et parlant.

« Combien de temps vas-tu partir, cette fois ? »

« Je ne suis pas sûr… Je pense que ça peut prendre un moment. »

« …Et si je t’attends ? »

Sae-Jin gloussa tout bas.

« Je t’offrirai le reste de ma vie, et tu sauras tout sur moi. Absolument tout, sans restriction. »

« Euh-heuk. Je vais craquer, là. »

Elle fronça les sourcils comme si elle réfléchissait à la proposition mais lui offrit un long baiser presqu’aussitôt. Et il décida de l’accepter comme un oui sans condition.

Cependant…

L’atmosphère fut rapidement mise à mal par un tremblement étrange.

Ce n’était pas grand-chose, mais pas non plus suffisamment anodin pour pouvoir être ignoré.

Peut-être submergé par un mauvais pressentiment, Yu Sae-Jung ouvrit grand les yeux et elle tenta de quitter le lit. Mais Sae-Jin l’arrêta.

« Juste à l’instant… »

« C’est bon. Ça ira. Alors passe simplement la nuit avec moi, ici. »

Le tremblement avait été provoqué par le sol qui s’effondrait alors que la Fissure s’élargissait un peu plus. Il restait encore deux semaines, alors…

« …ne t’en fais pas. Je m’occupe de tout. »

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 165
MWLU : Chapitre 167

References   [ + ]

1. NdT : Pour des gens qui peuvent se payer absolument n’importe quoi, le plus romantique qu’ils aient trouvé, c’est… ? Question à 10 centimes.
2. NdT : Et ils se sont mariés dans la rue, hein.

10 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Gunts92Gunts92

    Ça pue la mort du héros solitaire

    Répondre
  3. DarkramDarkram

    Merci pour ce chapitre !

    Lol ! A peine Bathory a son nouveau familier et les 2 s’entendent déjà très bien. En même temps, quand 2 êtres avec un caractère de merde se rencontrent, ça donne des étincelles ^^.

    Un petit mariage organisé avant la catastrophe, un ! C’est vrai qu’avec tout le pognon que la guilde a, ils auraient pu voir plus grand mais non ! Ils ont préféré le faire devant le QG. La sobriété à son paroxysme ! Et Sae-Jin devant chanter malgré lui sans son consentement alors que celui-ci déteste chanter. Sae-Jung s’étonne après de se faire punir ^^”.

    La fin qui nous laisse suggérer que Sae-Jin va faire quelque chose de fou et risque de partir pour un très long moment. Ça s’annonce dingue ce qui va se passer par la suite ^^.

    La fin approche à très grand pas ! Plus que 8 chapitres et ce sera le 2ème LN de fini sur ce site. Faudra fêter ça ^^ !

    Répondre
  4. IsybileXiaoNovels

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  5. Mat

    Et si le QG ressemble a ça
    https://static1.millenium.org/articles/9/31/68/69/@/768654-hitman-2-article_m-1.png
    Alors c’est pas si mal pour un mariage.

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  7. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  9. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com