MWLU : Chapitre 57

MWLU : Chapitre 56 Bonus
MWLU : Chapitre 58 Bonus
〈 57. Le présage (1) 〉

 

4 avril. C’était l’époque à laquelle le ciel devenait clair plus souvent.

Son entrainement terminé plus tôt que prévu, Yu Sae-Jung n’avait plus grand-chose à faire et elle décida de se rendre au quartier général de la Société dans la Province de Gangwon, pour se rendre compte par elle-même de la façon dont les choses évoluaient, ainsi que pour partager quelques mots avec le président, Kim Sae-Jin.

« Le bâtiment est vraiment cool, maintenant. »

Cependant, une mouche venait de se mettre à tourner autour d’elle. Une mouche de niveau moyen supérieur appelée Joo Ji-Hyuk.

Ses yeux s’arrondirent alors qu’il étudiait le bâtiment de la Société à laquelle il appartenait. C’était un peu dur à croire, mais un immeuble aussi classe était réservé pour l’usage exclusif d’une Société de rang C-.

« Oui, bon… C’est plutôt évident, non ? La fondation de l’Aube en est l’architecte, après tout. Alors bien sûr qu’il est chouette. »

Yu-Sae Jung répondit de façon désintéressée et entra dans le bâtiment, accompagnée de ce claquement caractéristique prévenant de l’arrivée de talons hauts. Joo Ji-Hyuk la suivit avec précaution.

« Bienvenue. »

Aussitôt à la réception, une femme incroyablement belle les accueillit. Le guichet du rez-de-chaussée était tenu par une Elfe. Yu Sae-Jung fronça les sourcils presqu’immédiatement en l’apercevant, et tout en affichant une expression étrange, s’approcha d’elle.

« …Etes-vous une employée ? »

« Oui. Je travaillais en tant que manager dans la Forge de l’Orque avant d’être promue à ce poste. »

Même face à la voix alerte de Sae-Jung, l’Elfe resta polie au possible.

« Hmm… Bon, ok. Mais à part ça, où est Sae-Jin ? »

« Le président est venu tôt ce matin, et il est déjà rentré chez lui. »

« …Ah. »

Yu Sae-Jung se mordilla la lèvre inférieure. Elle se sentait contrariée, irritée, pour une raison qui lui était inconnue. Si Sae-Jin avait juste répondu à ses messages, alors elle ne se serait pas embêtée à venir là… Mais qu’est-ce qu’il avait bien pu faire pendant ces trois heures ?

« Compris. »

Yu Sae-Jung répondit sommairement et pivota sur ses talons pour quitter le bâtiment, mais…

« Oh, c’est trop bête. Ah, d’ailleurs, pouvez-vous me dire où se trouve la structure d’entrainement ? »

Joo Ji-Hyuk venait de demander l’emplacement d’une structure dont elle ignorait même l’existence. Une expression perplexe sur le visage, Sae-Jung le regarda.

« Une structure d’entrainement ? Mais pourquo… »

L’Elfe lui coupa la parole.

« C’est au sous-sol du bâtiment. »

« …Pardon ? C’est vraiment là ? Je veux dire, pourquoi ? »

« Excusez-moi ? Je ne connais pas la raison, mais le président a demandé à ce que deux de ces structures soient construites. L’une au sous-sol, l’autre au dernier étage. Celle d’en haut est réservée à l’usage personnel du président, mais n’est pas encore terminée. »

Yu Sae-Jung fut surprise par les mots de la réceptionniste et jeta un coup d’œil vers Joo Ji-Hyuk, d’un regard lourd de plusieurs sens, incluant l’évident Comment est-ce que tu pouvais savoir un truc que même moi, j’ignorais ?

« Ah, ça, ben… Le président m’a appelé il n’y a pas longtemps. Il a dit que le prototype d’une poupée Athany version 2.0 y est installée et que je devrais y aller pour la tester dès que je trouvais du temps libre. »

Joo Ji-Hyuk se gratta l’arrière de la tête et s’avança lentement vers l’ascenseur, une Yu Sae-Jung pétrifiée qui regardait son dos s’en aller.

 

*

 

Alors que Yu Sae-Jung se sentait délaissée par Kim Sae-Jin, ce dernier venait de remplir son quota quotidien de chasse et était en route vers la zone d’entrée et de repos, d’un pas tranquille.

Aussitôt arrivé sur les lieux, la première chose qui entra dans ses oreilles fut le son d’une émission télévisée.

– Il y a eu récemment des épidémies de monstres plus fréquentes à travers le monde. Actuellement, de nombreuses villes aux USA, au Japon et en Chine sont occupées à faire de leur mieux avec ces épidémies. Et non seulement ça, mais le monde tremble de peur face à cette terrible révélation : les Fissures ne sont pas la cause de ces épidémies…

Les Chevaliers et Chasseurs prêtaient une attention toute particulière à la nature inhabituelle de ce flash d’informations tout en discutant entre eux, mais Sae-Jin n’avait pas le temps pour ça.

Il ne disposait que de cinq heures sous forme humaine chaque jour. Et c’était assurément trop court pour vivre une vie d’humain. En plus, il devait se rendre à la banque, tous les jours.

Alors il accéléra le pas.

 

*

 

« Merci pour votre support ! »

Assis dans la salle VIP de la banque Gangwondo, Kim Sae-Jin vérifia le denier relevé de son compte bancaire tout en était traité avec le plus grand respect par le manager local.

Et mec, ce relevé était fou. Le Chevalier Américain Angela avait payé pas loin de 18 millions de dollars pour l’arme qu’elle avait acquise, alors c’était compréhensible. Mais il se s’attendait pas à la voir envoyer un bonus de 18 autres millions dans la foulée…

« Peut-être, si vous n’avez toujours pas réfléchi à la manière dont vous souhaitez gérer votre patrimoine et votre fortune personnelle, pourrais-je vous recommander quelques spécialistes dans la gestion de ce genre de choses… »

Le manager de la banque suggéra prudemment ce qui aurait pu devenir une opportunité pour ce client richissime, tout en se frottant les mains comme un voleur prêt à sauter sur un tableau de maître. Et la couleur au fond de ses yeux balançait étrangement du mauvais côté de la morale, ce qui poussa Sae-Jin à secouer froidement la tête.

« Non, merci. Je m’occuperai de… »

Kwaaaaaaang !!

C’est à ce moment que ça arriva. De nulle part, une explosion tonitruante se fit entendre de l’extérieur, rapidement suivie par d’étranges tremblements. Face à ces évènements de mauvais augure, Sae-Jin et l’employé de banque se figèrent.

« Qu’est-ce que c’était que ç… Eu-euht ?! »

KWAHAAAANG !!!

Une explosion encore plus puissante que la précédente retentit. Sentant que quelque chose n’allait pas, Sae-Jin se pressa contre la vitre et tenta de comprendre ce qui se passait dehors.

« …Putain, c’est quoi ça ? »

Et c’est par ces mots qu’il commença à marmonner sans trop le remarquer.

Peut-être que le journal télévisé qu’il avait à moitié écouté avait été un signe avant-coureur. Le centre-ville de Gangwon rejouait l’apocalypse, et Sae-Jin était là, avec un puissant sentiment de déjà-vu. Il se revit à Seoul lors de l’épidémie précédente…

Des Wyvernes géantes étaient accrochées au ciel bleu et s’y rassemblaient comme autant de nuages noirs, des Gargouilles balançaient de la magie noire à tire larigot vers le sol, tout en étant soutenues par les monstres volants.

Et non seulement ça, mais un nombre incroyable de monstres étaient alignés sur le bitume. Pas uniquement des Loups, des Gobelins et d’autres monstres de bas niveau, mais même des Liches, des Ogres et une putain de bordel de cul de Manticore.

C’était assez pour qu’il se demande pendant deux secondes s’il n’était pas de retour dans une zone de chasse…

« Hé mec !! Tu dois… »

Sae-Jin allait demander au manager comment il devait faire pour gérer une situation pareille, mais ce fils de pute d’employé de banque avait déjà filé hors de la salle VIP comme une flèche.

« … »

Bien évidemment, le corps d’une personne ne mentait pas.

Soupirant profondément, Sae-Jin était sur le point de briser la vitre et de se barrer de là.

« Kyaaaaaaahk ! Il… Il se passe quoi, ici ?! »

« Eu-ah ah ah !! Courez !! Fuyez !! »

Mais avant qu’il n’esquisse le moindre mouvement, les cris de personnes venant d’en bas des escaliers pesèrent sur sa conscience. Il pouvait bien entendu confirmer grâce à son odorat que les monstres les plus proches s’avéraient être des Orques et une Manticore…

Il pouvait gérer les Orques, ça, ce n’était pas le souci. Mais sous forme humaine, Kim Sae-Jin n’avait pas l’ombre d’un soupçon du début de la moindre chance face à une Manticore.

Il abandonna. Il éclata la vitre d’un coup de poing, du verre blindé qui se brisa si facilement… Il était à un doigt de sauter en bas pour s’enfuir, mais ce cri…

Ce cri. Son corps se figea sur place quand il entendit les cris et les pleurs d’un enfant juste en-dessous. Il grinça des dents et regarda autour de lui, dans la pièce réservée aux VIPs.

Les Yeux du Loup pouvaient voir des choses cachées aussi facilement que les auras des gens. Heureusement, il ne vit aucune caméra de surveillance dans cette salle.

« Ha-ah… »

Se sentant à moitié fou, il émit un son, entre le soupir et le ricanement.

En se concentrant sur ce qu’il reniflait, il put remarquer qu’il y avait de nombreuses traces trahissant la présence de Chevaliers se mobilisant rapidement vers le centre-ville – mais ils étaient tous à une certaine distance de là pour le moment.

Et je ne suis même pas le superhéros d’un bouquin…

Une profonde inspiration de plus… et à l’intérieur de la pièce VIP, en lieu et place de Kim Sae-Jin se tenait un Orque, debout et fier, l’esprit combattif déjà affuté.

« Kroooarrr… »

Il recula d’un pas avant de frapper du pied et de s’élancer à travers ce qui restait de fenêtre. Et pas juste la vitre elle-même, mais des morceaux du mur volèrent en éclat, et de ce trou béant dans la façade tomba un Orque, comme un météore descendant du ciel.

Kwaaaaang !!

Une onde de choc terrifiante se propagea lorsqu’il percuta le sol. À ce moment, les civils tentaient de s’enfuir loin des monstres, et lesdits monstres s’amusaient à les prendre en chasse. Et tout ce beau monde s’arrêta, comme un monde mis sur pause l’espace de quelques secondes, le regard rivé sur cet Orque tombé du ciel.

Son corps entier recouvert d’écailles bleues et une aura malsaine suintant de chaque pore de sa peau, l’Orque regarda à tour de rôle humains et monstres avant de finalement abattre sa masse vers l’ennemi le plus proche.

 

*

 

Au moment où des monstres non-identifiés apparurent en ville, le directeur local de la banque eut une idée de génie et activa le système de sécurité du bâtiment. Grâce à ça, les clients à l’intérieur de la banque furent, temporairement au moins, en sécurité.

Kwang- Kwang- Kwang-

Mais comme le mot le suggérait, c’était une solution temporaire. Les nombreuses plaques d’acier renforcé qui s’étaient abattues pour bloquer les entrées commençaient à se fissurer sous l’assaut constant des monstres de l’autre côté.

Il ne pouvait y avoir que deux issues possible à cette situation si rien ne changeait. Les panneaux de métal allaient se briser avant que les Chevaliers n’arrivent, ou le bâtiment tout entier pourrait s’effondrer.

« …Fuu. »

Le directeur soupira. Il y avait bien trop de gens à protéger ici. Cependant…

Sous l’impact d’un coup particulièrement puissant, l’un des barrages d’acier se fendit et l’ouverture s’élargit, comme s’il pouvait désormais se briser à tout moment. Il n’y avait vraiment plus de temps pour penser, et il devait décider sur-le-champ.

Il serra les poings et cria.

« Tout le monde ! En ligne, direction la salle des coffres de la banque ! »

Le seul et unique endroit où l’on gardait l’argent des clients était celui le mieux protégé. Et il pouvait aussi bien garder les clients eux-mêmes, après tout. Mais l’idée arriva un instant trop tard. Avant qui quiconque ne puisse bouger…

Kwaaaaaaang !!

Les barrières de métal renforcées au mana cédèrent.

Les pas sereins du monstre qui entrait contrastait avec le chaos qui régnait à l’extérieur, le doux bruit de ses pas qui résonnait à travers la banque et qui était suffisant pour plonger tout le monde dans le désespoir.

Cette tête humaine, ce corps de lion et cette paire d’ailes, entre l’aigle et la chauve-souris – une chimère, une monstrueuse chimère. Voilà ce qui venait d’entrer. Un monstre de niveau moyen supérieur célèbre pour son sadisme et sa puissance physique – la Manticore.

Elle entra dans la banque avec ce qui ressemblait à un sourire sur le visage, examinant paresseusement la foule d’humains terrifiés.

Et elle se dirigea vers une femme tenant un enfant dans ses bras.

« … »

Alors même que la Manticore l’approchait, la femme serra son enfant de plus en plus fort, un flot de larmes inondant son visage terrifié.

« Keuheuheuheu… »

La Manticore, quant à elle, semblait apprécier le spectacle. Elle lécha ses lèvres et se mit à hurler de rire. Le son sortant de cette bouche inhumaine pendue à un visage humanoïde ressemblait vraiment à celui d’un homme.

« Euhahahaa !! »

Le monstre n’attendit pas plus longtemps. Continuant à rire d’une manière diabolique et insultante, alors que le tentacule qui lui servait de queue commençait à se diviser en une dizaine, puis en une centaine de fils, il préparait une attaque vicieuse qui allait transformer chaque personne présente en une espèce de pâté pour monstres.

Et tandis que les futures victimes fermaient déjà les yeux, résolues à leur triste sort…

« – – !! »

Un hurlement retentit, sorti de nulle part, suivi d’un esprit combatif indescriptible qui emplit la pièce.

Quelques secondes plus tard à peine, d’autres bruits de pas résonnaient déjà à travers le hall, bien plus lourdes, bien plus déterminées que celle de la Manticore précédemment. Ils furent accompagnés d’une silhouette géante qui se rua vers la chimère en balançant son arme.

« Kkheu-eck !! »

L’arme s’abattit sur la gueule du monstre après une oblique magnifique ; la Manticore fut projetée vers les recoins les plus éloignés du hall de banque, roulant comme une vulgaire canette vide.

« … »

La personne qui… Non… La « forme de vie » qui venait de balancer la Manticore d’un revers de bras était… un Orque. Et c’était un Orque couvert d’écailles reflétant un bleu azur, rien de moins.

Une créature connue et reconnue, certains clients firent immédiatement le rapprochement – l’Orque démoniaque.

Le silence s’abattit sur les lieux, même les mouches n’osaient plus voler. Les monstres au-dehors entreprirent de pénétrer dans la banque par l’entrée fracturée, et l’Orque se tint fièrement entre eux et les civils comme un gardien inopiné, commençant à démolir toute créature qui osait s’approcher.

À chaque fois qu’il balançait sa masse, des membres monstrueux se faisaient arracher comme du carton, et les morceaux volaient dans tous les sens. Le Sang giclait et pleuvait alentours comme une fontaine et bientôt, sol et murs furent plus rouges que blancs, recouvert d’une substance poisseuse et odorante.

C’était réellement une scène à donner la nausée. Mais pour les pauvres civils impuissants qui regardaient le dos de cet Orque dressé entre la mort et eux, la situation était différente. Ils ressentaient à ce moment une confiance absolue en cet incompréhensible sauveur.

« Keu-eheheh. Heuheu… »

Merde. Il est pas mort.

Alors que l’Orque se battait par-là, le rire sinistre de la Manticore s’éleva du fond de la banque. Sae-Jin grimaça d’une grimace d’Orque face à cette situation inattendue.

Il avait tenté de la tuer d’un coup bien placé, et il avait même activé le Guerrier du Renversement et le Coup Féroce, mais… la Manticore était à la hauteur de sa putain de réputation.

Sae-Jin put entendre les pas lourds et étouffés d’un lion courant vers lui dans son dos. Cependant, il ne pouvait pas détacher son attention de ce qui se passait devant lui, l’entrée était peuplée de monstres, alors comment aurait-il pu prêter attention à ce qu’il se passait derrière lui ? Il décida de tout miser sur les écailles de Léviathan.

Khwajeck !!

Mais contrairement à ce qu’il espérait, les crocs de la Manticore pénétrèrent facilement son armure. Et alors que la douleur se répandait rapidement depuis son épaule, Sae-Jin poussa un cri.

« – !! »

Sa douleur se changea rapidement en colère. La colère d’un Orque blessé au combat le fit rugir puissamment, puis il attrapa la queue de son agresseur pour l’envoyer voler contre le mur, le plus violemment possible.

Mais ça voulait dire qu’il ne pouvait plus gérer les autres monstres.

Cette fois, c’était le tour d’un Spartoi. À la hauteur de sa réputation, ce guerrier squelettique formé à partir des os d’un dragon possédait une force considérable.

Et l’épée froide et dure qu’il maniait laissa une blessure profonde dans le flanc de l’Orque.

Faut que je me casse de là…

Après avoir reçu deux blessures sévères, et sous la pression de la limite de temps que lui imposait le Guerrier du Renversement, sa conscience faiblit. Heureusement, il possédait toujours un moyen pour fuir sous la forme de la Ruée Tempétueuse, et il était maintenant prudent de tout arrêter et de laisser le reste aux Chevaliers…

« Krroooarr… »

Mais avant qu’il ne puisse bouger, il devait absolument éclater la gueule du ricanant Spartoi, sinon il n’allait pas se sentir bien. Alors il balança sa masse une dernière fois vers la tête de ce tas d’os.

Son crâne, touché par un Coup Féroce contenant toute la colère et la force d’un Orque aux statistiques démesurées, explosa en autant de petits morceaux qui s’éparpillèrent aux quatre vents. Et sur cette dernière attaque, la force abandonna Sae-Jin d’un seul coup, ses jambes se dérobant sous son corps. Même si la Manticore était toujours vivante, il était arrivé à sa limite…

Néanmoins – d’un seul coup, la colère l’envahit à nouveau, bien plus violemment qu’avant.

Les Orques détestaient abandonner et fuir, plus que tout. Plus que la défaite. Plus que la mort. Et ils haïssaient même la défaite plus que la mort. Quelque chose dans l’instinct de la race sans doute, ou la logique des Orques qui devait être suivie quoi qu’il arrive – quelque part au fond de lui, le désir insurmontable de se battre et une fureur indomptable s’éveillèrent.

« – – !! »

Il était juste impossible de contenir ces émotions, et Sae-Jin laissa échapper un énorme rugissement sans même le réaliser.

L’Orque raffermit sa prise sur sa masse, une fois de plus.

Et juste à ce moment…

Une fenêtre apparut de nulle part, et avec son apparition disparut cette sensation de malaise et de nausée liée à la perte de conscience. La douleur de ses blessures s’envola presqu’aussitôt également.

[Condition remplie : Une bataille désespérée pour la survie, la ténacité de l’Orque (2/2)]
[La forme de l’Orque va maintenant évoluer en Grand Guerrier Orque.]
[Acquis : Compétence passive Qualité Spéciale du Guerrier (niveau F).]

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 56 Bonus
MWLU : Chapitre 58 Bonus

23 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Dagua

    Merci pour le chapitre cette forme va juste devenir démentielle !!!

    Répondre
  3. Storm

    Gngkflfmmdsm

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      J’aurais pas dit mieux.

      Répondre
  4. Newkan

    Meilleurs chapitre et wahou les mots sont tellement bien choisis ! Que d émotion !

    Répondre
  5. Danicool

    merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  6. kyora

    il va casser des bouches de partout merci

    Répondre
  7. Pandi

    Merciii!!

    Répondre
  8. Gunts92Gunts92

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Ce paragraphe en orange à la fin m’a totalement fait frissonner.

    Répondre
  10. tang san

    merci pour le chapitre

    depuis le temps qu’on l’attendait putin !! ça fais plaisir

    Répondre
  11. Cèlen

    Juste Whaaa putain de chapitre merci bcp !!!!

    Répondre
  12. leprophetej

    merci

    Répondre
  13. Soumsoum

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  14. Storm

    Mdrr le compteur de donation est à -1 comment c’est possible ?

    Répondre
    1. Butler

      Il a trouvé un livre de changement de classe légendaire.

      Répondre
      1. Storm

        Mdr t’aurais percé sur Twitter

        Répondre
  15. rhys974

    merci vivement la suite

    Répondre
  16. Shirosuu

    Ça va envoyer du pâté !! Merci pour le chapitre

    Répondre
  17. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  18. TesaYuuTesaYuu

    Ouais !!!!!!!!! Enfin !!!!! ^^

    Répondre
  19. gutsguts

    merci pour le chapitre

    Répondre
  20. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com