MWLU : Chapitre 74 Bonus

MWLU : Chapitre 73
MWLU : Chapitre 75

Ca faisait un petit bout de temps qu’on n’avait pas eu droit à un bonus, et voilà que les choses changent !
Pour le premier bonus après plusieurs semaines, on remerciera encore une fois Gael !

Il est donc reparti pour vous faire plaisir, et moi je vais bientôt, la semaine prochaine sans doute, être reparti pour lui offrir à nouveau un chapitre bonus parce que mine de rien, il vous gâte depuis le début de la série (lui et Antoine, notamment) et ça se récompense chaleureusement ! Donc attendez-vous à un chapitre bonus gratuit au cours de la semaine qui vient !

 


 

 

〈 74. Préparation (3) 〉

 

À travers les portes qui s’étaient brusquement ouvertes, un homme fit son entrée.

Son costume trois pièces élégant et parfaitement ajusté collait idéalement à son physique athlétique ; ses cheveux soignés et maîtrisés remontaient pour accentuer sa posture masculine ; et que dire de ses yeux, ces yeux au regard acéré qui complétait le visage qui avait tout de celui d’un loup.

Après avoir parcouru la salle du regard, il trouve Yu Sae-Jung et entreprit de lentement s’approcher d’elle. Comme il avançait, pas après pas, tranchant dans la distance qui les séparait, elle sentit ses joues rosir, puis rougir.

« Sae-Jung. »

S’arrêtant finalement devant elle, Kim Sae-Jin lui adressa un sourire profond alors qu’ils se regardaient l’un l’autre.

« Pardonne-moi d’être un peu en retard. »

Sa charmante voix de baryton semblait se réverbérer à travers tout le hall, la faisant hocher la tête de manière confuse.

« Tout est déjà terminé ? »

« Eh ? N… Non, pas encore. On en est encore au milieu de… »

Même si elle le connaissait depuis plus d’un an, c’était la toute première fois qu’elle le voyait habillé de la sorte. Peut-être que c’était ça le problème – elle ne pouvait simplement pas s’habituer à son look ultra cool du jour, et ses yeux se précipitèrent vers le sol, comme si elle avait honte.

« Oh-ho. Alors vous êtes le fameux monsieur Kim Sae-Jin ? »

Après avoir regardé ces deux-là interagir avec grand intérêt, Kim Jong-Hyuk tendit la main.

« Je suis le directeur Kim Jong-Hyuk des Electroniques de la Grande Sagesse. »

« Oh. Bonjour. Ravi de vous rencontrer. Je suis Kim Sae-Jin. »

En lui serrant la main, Sae-Jin scruta son potentiel via les yeux du Loup. Et presqu’aussitôt, il faillit reculer d’un pas. Une énergie sombre et tourbillonnante émanait de cet homme, Kim Jong-Hyuk. Sae-Jin n’avait pas encore vu de couleur aussi ténébreuse jusqu’alors.

« Hahaha. Maintenant que je vous ai rencontré en personne, vous avez l’air bien plus élégant que sur les vidéos et les photos. »

Kim Jing-Hyuk aboyait face à Sae-Jin, qui ne voulait pas passer une minute de plus avec ce mec. Alors il s’apprêtait à l’ignorer royalement pour discuter avec Yu-Sae-Jung, quand…

« Uh~ Si ce n’est pas une surprise ! N’êtes-vous pas le dernier né du propriétaire des entreprises de la Grande Sagesse ? »

« Ohh, c’est bon de vous revoir, monsieur le ministre ! Combien de temps cela-fait-il ? »

…des gens commencèrent à s’amasser autour d’eux. Ces types utilisaient Kim Jong-Hyuk comme excuse pour approcher Sae-Jin et tenter de se construire une relation avec lui.

Mais peut-être était-ce ce qu’on appelait « qui se ressemble s’assemble », chacun d’entre eux possédait un degré moral basculant dangereusement vers le côté obscur de la force. Bien entendu, aucun n’était aussi mauvais que Kim Jing-Hyuk, mais quand même.

« Alors ce gentleman est le fameux monsieur Kim Sae-Jin, n’est-ce pas ? Comment allez-vous ? Je suis le ministre en charge de l’intérieur… »

« Euh, ouais. Bonjour à vous. Au fait, qui est ce type à vos côtés ? »

Sae-Jin, devenu le centre d’attention malgré lui, désigna inexplicablement le secrétaire de ce ministre qui venait juste de se présenter. Tout ça parce qu’il était bien trop talentueux pour se trouver à côté d’un vieil homme immoral de ce genre.

« Ah, il s’appelle Kim Ho-Hyung. Il est mon secrétaire mais il n’est pas si malin. C’est le fils d’un domestique qui a travaillé pour moi pendant longtemps. Sous prétexte de lui offrir un bon avenir, je le traîne avec moi. »

Quand il laissa échapper un rire sarcastique, le reste de la foule fit de même. Tout ça paraissait aussi faux que ça pouvait l’être.

Kim Sae-Jin ne souhaitait plus du tout rester là plus longtemps. Il se retourna légèrement pour examiner l’humeur de Sae-Jung.

Et elle avait l’air de penser exactement comme lui. Tout en le voyant l’interroger du regard, elle hocha la tête.

« Oh. Mais j’ai une légère migraine pour l’instant. Peut-être à cause de tout le boulot qui me tombe dessus en ce moment… »

Sae-Jin fit semblant d’avoir mal en se massant les tempes.

« Haha. C’est très compréhensible. De nos jours, il n’y a plus un seul secteur dans lequel le Monstre n’est pas entré, après tout. Même Son Excellence en a parlé. »

« Quand vous dites Son Excellence, vous voulez dire… »

« Bien entendu, je parle de monsieur le président. Qui d’autre ? »

Pendant qu’ils étaient tous occupés à jacasser et à rire ensembles, Sae-Jin fouilla dans sa poche intérieure et en sortit quelque chose qui brilla sous la lumière.

C’était une carte de visite sur laquelle étaient gravés les mots [Kim Sae-Jin, Président de la Société Le Monstre]. Mais ce n’était pas une carte ordinaire. Fabriquée en aplatissant de l’or pur aussi finement que possible, chacune d’entre elle ne valait pas moins de 650 $.

Il les avait faites ainsi non pas pour en faire l’exhibition, mais seulement après avoir décidé qu’il les donnerait aux gens qui pourraient lui être utiles dans le futur.

« Oh-ho ? Et qu’est-ce que cela pourrait-il bien être ? »

Les premiers signes d’avarice pointaient déjà le bout de leur nez dans les yeux du ministre qui avait immédiatement reniflé l’odeur de la valeur de la carte.

« C’est une carte de visite. »

« Aha. Alors c’est votre carte. Je l’ai déjà vue dans un journal, en effet. J’ai entendu que vous ne la donniez pas à n’importe qui… Mais est-ce réellement fait d’or pur ? »

Le ministre, faussement persuadé qu’il était celui à qui était destinée le précieux, bomba le torse et se raidit de fierté.

« Oui, de l’or pur. »

La parade de gens alentours laissa échapper une série d’exclamations d’admiration tout en fixant la carte en bavant mentalement.

Le ministre, quant à lui, laissa échapper une quinte de toux factice, et tout en redressant légèrement le haut de sa cravate, attendait patiemment que l’objet en question atterrisse dans sa main.

« Monsieur, je suis jaloux. »

Kim Jong-Hyuk s’immisça dans la conversation, tentant d’amuser le ministre avec un sourire de façade. Ce dernier lui répondit d’un gloussement appréciatif.

« Huhuhuhu. Comme on peut l’attendre du plus talentueux jeune homme de sa génération, vous avez de bons yeux pour juger les gens. »

Et juste à cet instant…

Kim Sae-Jin tendit la carte au secrétaire de ce pauvre type persuadé qu’il allait être le centre de l’attention pendant encore un moment.

« Quel est votre nom ? »

« …Eh ? Excusez-moi ? »

« Votre nom. Ou avez-vous peut-être une carte à me donner ? »

« Ahh. Je suis Kim Ho-Hyung. Je… Je n’ai pas de carte de visite… »

Sae-Jin hocha la tête et plaça sa propre carte dorée dans la main de ce type ébahi.

« Vous devriez m’appeler un peu plus tard. »

Après avoir prononcé ces mots, Sae-Jin quitta le banquet alors qu’à peine 20 minutes s’étaient écoulées depuis son arrivée.

« … »

Le ministre suivit du regard le dos de cet homme étrange, sans trouver quoi dire. Puis il tourna les yeux d’un air vicieux vers la carte dorée qui n’était pas, selon lui, entre les bonnes mains.

Ce n’était absolument pas chose compliquée que de lire sur son visage toutes les intentions contenues dans ce regard, mais Ho-Hyung se contenta de rapidement faire disparaitre la carte dans une de ses poches.

« C’est… ce simple fils de domestique est… »

Le ministre le regardait avec des yeux de plus en plus fous. Mais malheureusement pour lui, il ne pouvait pas se permettre de laisser éclater sa colère face à toute cette foule.

 

*

 

Sae-Jin avait prévu de rentrer chez lui après s’être échappé de la petite fête, mais il ne pouvait pas ignorer les yeux plaintifs de Yu Sae-Jung, qui l’avait suivi à l’extérieur.

« Quoi ? Il y a un endroit en particulier où tu veux qu’on aille ? »

« Je veux aller chez toi. »

« … »

Il se surprit à serrer son volant un peu plus fort tout en la regardant.

« Ben quoi ? Je ne peux aller nulle part accoutrée de cette robe, de toute façon. Ce serait trop embarrassant… »

Yu Sae-Jung lui parlait tout en soulevant légèrement sa robe, comme pour lui montrer de quoi elle parlait. Ses joues rougissaient un peu alors qu’elle révélait un peu de sa peau blanche en-dessous, et Sae-Jin vérifia le temps qu’il lui restait sous forme humaine.

Trois heures, trois minutes.

Cependant, dans trois heures, il serait minuit et le temps qu’il lui resterait alors serait réinitialisé.

En d’autres mots, il avait tout le temps du monde devant lui.

« Je suis une adulte qui est passée par sa cérémonie maintenant… On ne peut pas simplement profiter d’un diner tous les deux ? »

Yu Sae-Jung n’avait pas manqué l’opportunité créée par son dilemme intérieur, et enroula gentiment sa main autour de la sienne.

 

*

 

« Ouah. C’est tellement propre et bien rangé. »

Finalement autorisée à entrer chez Sae-Jin comme elle le rêvait, ses yeux s’arrondirent totalement en prenant la mesure de son intérieur. (NdT : Elle n’était pas déjà rentrée chez lui pour se faire tatouer ? WHAT ?)

« Je te le redis, tu rentres chez toi pour dormir. Compris ? »

« Argh. J’ai déjà compris la première fois. Je ne suis pas Cendrillon, tu sais… Quand il est minuit passé, je partirai même si tu me supplies de rester. »

Elle jeta un rapide coup d’œil à Sae-Jin avant de s’assoir sur le canapé du salon.

« C’est vraiment doux et confortable. Qu’est-ce que tu fais ? Ne reste pas planté là, viens t’asseoir. »

Yu Sae-Jung tapota vigoureusement sur la place libre à côté d’elle. Sae-Jin s’approcha d’un pas quelque peu étrange.

« Ta-dah !! »

Aussitôt qu’il fut assis, elle lui présenta fièrement le sac en papier qu’elle transportait déjà avant de monter dans sa voiture.

« C’est quoi ? »

« De l’alcool. »

« …Huh ? »

Le front de Sae-Jin s’emplit d’un seul coup de tout un tas de collines et de vallées, de crevasses et de pics. Mais Yu Sae-Jung se permit simplement de sourire de façon de plus en plus lumineuse.

 

*

 

Une heure après que leur petite beuverie improvisée avait commencé, la bouteille d’alcool fort, titrée à 57%, était déjà presque vide.

« …Vraiment, grand frère est juste trooooooop. Grand frère, t’sais peuquoi j’voulais ‘ne c’rémonie l’premier janviiiier ? »

Yu Sae-Jung, le visage tout rouge, laissa échapper un long soupir. Elle avait tellement bu, même son haleine avait l’odeur de l’alcool, désormais.

« Grand frère sait aussi, hein ? À quel point j’aime grand frère. Y a pas moyyyyen qu’tu saches pas. Pas moyeeeeeeen… Moi. Grand frère chante t’les jours et chante et chante, adulte, adulte, aduuuuulte quand t’sras aduuulte ! Alooors, il fallait qu’j’fasse maint’nant… »

« Il est temps pour toi de rentrer chez toi. Laisse-moi t’y conduire. »

« Tu vaaas juste écouteeeer et j’squ’à l’fin ! Moi j’n’sais pas p’quoi grand fr’re aussi… kyaaaak !! »

Kim Sae-Jin lui prit le verre des mains. Comme si elle se sentait irritée par ce geste, Yu Sae-Jung serra le poing et se frappa légèrement la poitrine.

« Heeyyy !! J’rentre pas ! J’vais vivre là p’r toujours ! C’est tellm… énervant quand tu fais s’blant d’pas l’remarqueeer, alors p’r t’jours, maint’nant… »

« Fuu… »

Cette fois, ce fut au tour de Sae-Jin de soupirer.

Ça ne pouvait pas continuer. Il fallait qu’il la renvoie chez elle immédiatement, pour qu’il n’y ait pas de regrets plus tard…

Alors il se leva le premier.

« Moi, j’ai vr’ment tout fait c’que gr’frère m’a d’mandé, aidé chaque fois. Tu n’as pas idée de c’bien j’ai supplié papa et gr’père, t’sais ? Grand fr, sans moi, Aak ! »

« Allons-y. »

Il la tira par le poignet.

Et étrangement, elle n’offrit pas la moindre résistance.

Quittant la pièce et entrant dans le couloir froid…

« Grand frère. »

Une voix fébrile s’éleva dans son dos. Sae-Jin se retourna pour voir ce qu’il se passait.

À ce moment précis, Yu Sae-Jung retira violemment sa main prise en otage, de toutes ses forces. Et, en enroulant ses bras autour du cou de Sae-Jin, elle tenta de l’embrasser.

Malheureusement pour elle, elle était juste trop petite.

Entre ses 160 cm et les 185 cm de Sae-Jin, il y avait une différence qu’elle ne pouvait pas surmonter même sur la pointe des pieds.

« …Putain. »

C’était supposé être une super contrattaque. Imparable, parfaite. Au bord des larmes, elle finit par planter ses lèvres dans le cou de Sae-Jin.

« Tu sais, hein ? Que j’aime grand-frère, beaucoup. C’est pour ça… Tu ne peux pas m’aimer aussi ? »

Elle confessa à ce moment ses sentiments sincères et ardents à son égard.

« Même si grand frère ne ressent pas la même chose, c’est bon. Je… Je peux attendre. »

Les émotions contenues dans ces yeux humides étaient si désespérément tristes et pathétiques.

Ce fut alors le tour de Kim Sae-Jin d’agir.

Déjà, la moitié de sa capacité à raisonner avait sauté par la fenêtre. Il attrapa puissamment la nuque de Sae-Jung et chercha ses lèvres avec les siennes. Cependant, ce n’était pas du tout un mouvement alimenté par l’amour. C’était brutal. Animal. À tel point que les mots « tenter d’apaiser son désir bestial » pouvaient décrire ce qu’il faisait à la perfection.

« Eup… Heup… »

Sous les mains puissantes de Sae-Jin, des lambeaux de robe volèrent.

Elle paniqua, apeurée par cette soudaine transformation.

« Grand frère, attends… Eu-Eup ! »

Mais il continua. Sa langue errait violemment dans la bouche de la jeune fille, et ses mains pelotèrent ce corps frêle avec non moins de violence.

Avant qu’elle ne le remarque, une larme se forma au coin de l’un de ses yeux. Elle était effrayée. Elle allait pleurer.

Bien sûr, si elle voulait refuser, elle pouvait. Le mana avait cet effet subtil d’annihiler les effets de l’alcool d’un corps. Mais quand même… Et s’il se mettait à la détester si elle le rejetait maintenant, après tout ce qu’elle lui avait dit ?

Elle en était encore plus paniquée.

« Ahhh. »

Grâce à cette larme, Kim Sae-Jin parvint plus ou moins à regagner un semblant de conscience.

Il aperçut les morceaux de tissu au sol, et la jeune fille pratiquement nue devant lui.

« …Je… Je suis désolé. »

Il attrapa sa tête dans ses mains et se retourna rapidement. Il se trouvait tellement pitoyable. Même s’il savait que les choses pouvaient terminer ainsi, il l’avait laissée entrer chez lui.

Mais, …en se voyant poser le blâme sur les instincts du monstre en lui… Il se sentit tellement pathétique, tellement injuste et égoïste.

« …Non, non, je suis juste… »

Etrangement, ce fut elle qui prit la parole.

Elle observa son dos, à lui qui se tenait là, tourmenté au possible. Puis elle approcha lentement et le serra dans ses bras, se collant dans son dos.

« Je vais bien. »

Il ne montra aucune réaction.

« J’ai juste été surprise, c’est tout. »

Elle serra sa taille encore plus fort.

« Alors… Je vais rentrer maintenant. On parlera demain. Souviens-toi juste de ce que je t’ai dit… Ah. Même si ce n’est pas demain. Quand tu seras prêt. »

Ses bras le quittèrent lentement.

« J’aime vraiment la personne que tu es. Ce genre d’émotion, je ne l’ai jamais ressentie pour personne. »

Elle laissa derrière elle la confession la plus importante et la plus sincère de toutes, avant de quitter la maison.

 

*

 

Deux jours plus tard.

« Il y a deux types de guerriers – orthodoxe et instinctif. »

Au sein de la zone d’entrainement du Monstre, Kim Sae-Jin recevait un cours personnel d’un Chevalier invité de l’Ordre du Corbeau.

« Le type orthodoxe est comme le nom le suggère – il suit assidument les procédures, les guides et les façons de faire de leur style de combat. Il y a de nombreuses sectes de ce genre, et actuellement, la mieux classée est celle fondée par le Maitre de l’Ordre du Corbeau, la secte Hyunso, basée sur son Trait. »

Un entrainement sérieux avec un Chevalier puissant provoqua une nette amélioration de plusieurs compétences, alors il participait à cette session de bon cœur, précisément pour augmenter les capacités de sa forme humaine.

« Et les Chevaliers célèbres qui suivent cette voie sont Kim Yu-Rin, et moi-même, le Chevalier de Haut niveau Jin Yi-Hahn. »

Il était fier de se présenter comme tel.

« Puis vient le tour des guerriers instinctifs. Ils ne suivent aucune autre règle que ce que leurs tripes leurs dictent sur le moment. L’exemple le plus fameux est le Maitre de l’Aube, monsieur Yu Soo-Hyuk. De ce que je sais, vous semblez également faire partie de cette catégorie. »

Sae-Jin hocha la tête. Même si les compétences passives jouaient un rôle, la base de son style de combat était simplement une application de ce que son corps lui dictait.

« Bien. Commençons à tester vos capacités. »

Jin Yi-Hahn devint admiratif tout en tâtant des doigts la surface de son épée d’entraînement. Même si ce n’était qu’une arme d’entraînement, elle était déjà d’un niveau exceptionnel.

« …Est-il possible d’emmener l’une de ces épées avec moi ? »

« Hm ? Ah, oui. Comme vous voulez. »

« Merci. »

Jin Yi-Hahn s’inclina respectueusement.

« Bien. Attaquez-moi avec tout ce que vous avez. »

 

*

 

L’affrontement à coups d’épées d’entrainement était devenu plutôt intense, mais se termina plutôt simplement par nature.

Jin Yi-Hahn plaça une dernière attaque qui laissa derrière elle une tempête venteuse acérée qui trancha l’arme de Sae-Jin en deux. Et après avoir encaissé l’impact, ce dernier finit par rouler au sol, les quatre fers en l’air. Comme on pouvait s’y attendre, un Chevalier de haut niveau n’était pas à prendre à la légère.

« Vous êtes incroyable. »

« Non, non. C’est plutôt ce que j’ai envie de dire à votre sujet. »

Jin Yi-Hahn s’approcha de Sae-Jin et lui tendit la main. Même s’il avait été vaincu, Sae-Jin se sentait profondément satisfait tandis qu’il attrapait cette main offerte pour se relever.

[La Qualité Spéciale du Guerrier – Maîtrise : 98.99%]

Rien que grâce à cette session, sa maîtrise avait bondi de 3% d’un coup. Voilà pourquoi.

« Même si vous ne pouvez pas utiliser le mana, avec ces capacités, je pense que vous pouvez anéantir un Chevalier de niveau moyen. »

« Vous croyez vraiment ? »

« Oui. »

Jin Yi-Hahn afficha un sourire confiant.

Alors, tant mieux.

Avec si peu de maîtrise manquante, il pourrait bientôt franchir un cap dans sa compétence. Il n’avait aucune idée du genre d’effet que ça allait lui procurer, mais ce serait assurément quelque chose d’utile, voire essentiel.

« Ah. Mademoiselle Sae-Jung vous attend là-bas. »

Jin Yi-Hahn pointa du doigt en direction de l’entrée de la salle d’entraînement. Et on pouvait voir la une Sae-Jung charmante et souriante qui faisait des signes de la main.

 

*

 

Encore deux jours plus tard, dès les premières heures de l’aube, des messages urgents passèrent sur toutes les chaînes.

– Les signes de la Lune Rouge ont été détectés et elle est attendue dans trois jours…

Tout ça pour délivrer une information sur le sombre présage que représentait la Lune Rouge, et sa proche venue détectée.

La Lune Rouge.

Comme le nom l’indiquait, la lune elle-même se teintait d’un rouge sang. Cet évènement, que la science moderne ne parvenait pas à expliquer, se manifestait tout autour du monde ; chaque Chevalier, Chasseur et Sorcier sous la houlette des différents gouvernements étaient sur le qui-vive et prêts à se battre.

Mais pour une personne comme Sae-Jin, la Lune Rouge était une chose qui dépassait largement le cas d’une simple calamité pour être plutôt directement un plongeon dans l’apocalypse.

D’ailleurs, la personne qui avait reporté l’arrivée de ladite Lune Rouge était Sae-Jin lui-même.

– Le Mercenaire légendaire, le Lycan, est la première personne a en avoir découvert les signes ; il a établi un rapport au ministère de la défense après avoir senti le léger changement dans la lumière du jour. Les citoyens remercient de tout cœur le Lycan pour avoir détecté cette catastrophe globale avant qu’elle ne se manifeste…

Avec un timing malsain, le présentateur expliquait ce qu’était la Lune Rouge, en tout état de cause. Sae-Jin fut légèrement confus, ayant l’impression de regarder une fenêtre d’alerte lui indiquant [La réputation du Lycan a augmenté.]

Mais peu importait, la seule raison pour laquelle Sae-Jin fut la première personne au monde à être capable de détecter l’arrivée de la Lune Rouge fut…

[Attention : Les Yeux du Loup ont détecté les signes de La Lune Rouge ! Sous l’influence de la Lune Rouge, le temps disponible sous forme humaine va diminuer de 90%.]

…grâce à une fenêtre d’informations.

La signification de ces mots, sa forme humaine réduite à 10% de sa durée habituelle – il ne pourrait plus rester humain que 45 minutes par jour. C’était un risque trop important, il ne pouvait pas rester vivre dans la société humaine de la sorte.

Et il prit une décision.

Il allait être beaucoup plus simple de vivre et de devenir plus fort au sein de la zone de chasse, pour en même temps enquêter sur la base cachée potentielle des Vampires sous la montagne Geumgang. Ce fut sa décision.

« Eau, bouffe en conserve, potions, une tente… »

Il empaqueta tout ce dont il pourrait avoir besoin durant son séjour de survivaliste pendant la saison de la Lune Rouge à l’intérieur de sa Poche Extensible.

Il avait déjà laissé à Jo Hahn-Sung le soin de diriger les choses en son absence. Et pour Yu Sae-Jung, comme leur relation était devenue plutôt compliquée après ce jour… il fut plus ou moins capable de la convaincre, au bout du compte.

« C’est bon. Alleeeeeeeez !!! »

Sae-Jin souleva sa Poche Extensible emplie de près de 300 kg de matériel, et quitta la maison.

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 73
MWLU : Chapitre 75

13 Commentaires

  1. KingloanKingloan

    Merci pour le chap ^^

    Répondre
  2. Gunts92Gunts92

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Cèlen

    Merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  5. drak

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Shirosuu

    Merci pour le chapitre, vivement la suite !

    Répondre
  7. tang san

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Xander

    Merci pour le chap!!!
    On pari combien qu’il passe son séjour au village orc ? 😀

    Répondre
  9. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  10. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    J’adore les histoires avec Sae Jung.

    Répondre
  12. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  13. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com