Rebirth – Chapitre 106

Rebirth - Chapitre 105
Rebirth - Chapitre 107

Bonjour à tous !

Je commence avec un Rebirth, comme ça je peux ensuite me concentrer sur les ICDS !

Bonne lecture, la fin devrait être bien pour attendre jusqu’à la semaine prochaine 🙂

 

 

Rebirth – Chapitre 106 : Le Talentueux Nie Yan

 

« Espèce de petit bâtard ! Tes parents nous doivent tellement d’argent. Même si on te vendait on ne pourrait même pas en tirer un dixième de ce qu’ils nous doivent ! » Avait aboyé la femme de Luo Ming.

Contrairement à sa femme, par contre, Luo Ming avait perdu de son arrogance. Il n’avait pas pu s’empêcher de remarquer que l’atmosphère qui entourait son neveu était totalement différente de par le passé. Il n’osait plus traiter Nie Yan comme un gamin qu’il pouvait chahuter sans problème.

« Petit Yan, tu t’es entraîné récemment ? Viens, montre à ton cher Oncle Lin à quel point tu t’es amélioré ! » Le changement de situation avait rendu M. Lin vraiment joyeux et avait redonné vie à la flamme du combat dans son cœur. Voir le fils de son vieux camarade devenir aussi fort était aussi une des choses qu’il désirait le plus dans sa vie.

Tout en proposant ce match amical, il avait repoussé les autres personnes présentes dans un coin de l’appartement. Bien que le lieu ne soit pas gigantesque, il était suffisant pour un petit combat amical. Et pour dire la vérité, un espace exigu permettait de mieux évaluer les vraies capacités d’un combattant.

Luo Ming et les autres avaient tous regardé M. Lin avec des yeux médusés. Qu’est-ce qu’il comptait bien faire ?

« Oui ! » Avait répondu Nie Yan en hochant la tête. Il avait le plus grand des respects pour M. Lin, mais aussi de la culpabilité à son égard. Dans sa vie passée, du fait du lien proche entre les deux familles, M. Lin avait aussi été ciblé par Cao Xu jusqu’à un certain niveau.

Soudain, M. Lin avait lancé un coup de poing vers Nie Yan.

Ce dernier avait levé son bras gauche en une garde horizontale avant de riposter avec un puissant coup de pied de côté. Sa jambe a produit un léger bruit en fendant l’air en direction de la poitrine de son adversaire.

« Joli coup ! » Avait dit M. Lin, plaisamment surpris. Il s’était penché sur le côté pour éviter le coup avant de frapper avec un coup de coude.

Nie Yan avait rapidement esquivé l’attaque avant d’utiliser l’élan de son coup précédent pour effectuer un coup de pied circulaire.

M. Lin avait levé son bras pour bloquer le coup.

{Bang !}

La force du coup l’avait forcé à reculer de plusieurs pas et il n’avait pu récupérer son équilibre qu’en prenant appui sur le bureau derrière lui. La puissance du coup l’avait complètement choqué, mais la joie de constater la croissance de Nie Yan avait rapidement repris le dessus. Il avait alors ri comme un gamin en disant.

« Pas mal ! Viens, on recommence ! »

Après cela, ils avaient échangé plusieurs coups, mais le résultat final n’avait pas été probant. Luo Ming et les autres en étaient étonnés face à cette scène quasi-impossible dans leurs esprits. Lin Ya était un vétéran de l’armé et son niveau d’art martial était loin d’être ridicule. Même six hommes adultes sans entraînement ne pourraient pas l’arrêter s’il le souhaitait, mais devant leurs yeux, Nie Yan, un gamin, arrivait à tenir aussi longtemps. Sans parler du fait qu’il réussissait à lui rendre la pareille. C’était tout simplement inconcevable.

[Bang !]

Nie Yan et M. Lin avaient tous les deux reculé de plusieurs pas après ce dernier échange.

« Petit Yan, tu as commencé à apprendre les arts martiaux, n’est-ce pas ? Pas mal… Je suis déjà vieux, donc je ne peux pas me comparer avec toi et ta jeunesse. » Avait dit Oncle Lin sans retenir ses louanges. Il était heureux que son ancien camarade ait un fils aussi prometteur. Aussi longtemps que ses notes seraient correctes, entrer dans l’académie militaire n°1 du pays ne serait pas difficile. Ils pourraient même prendre l’initiative de le recruter directement !

« Je n’ai appris que les bases. Oncle Lin, vous êtes peut-être vieux, mais vous n’êtes certainement pas devenu faible. »

« Être trop modeste n’est pas bon non plus. Donc, est-ce que tu as pensé à ce que tu voulais faire après le lycée… ? » Avait nerveusement demandé le vieil homme.

« Non, je n’y ai pas pensé. » Avait répondu le jeune homme. Il n’avait pas encore réfléchi à ce détail. Après tout, il lui restait encore un an.

« Postule à l’académie militaire n°1 dans ce cas. J’ai un vieil ami qui travaille comme instructeur de combat là-bas. Je peux lui demander de te faire une faveur. Et puis, ton talent est une assurance suffisante. Tes notes ne devraient pas être un problème non plus. Après tout, à l’époque, ton père a raté l’entrée de très peu et c’est devenu un de ses plus gros regrets. Mais tout se passera probablement bien pour toi. L’année prochaine, en Janvier, l’académie fait passer des examens pour les recrutements spéciaux. Tu dois définitivement postuler ! » S’était exclamé Oncle Lin.

« Oui. » Avait répondu Nie Yan solennellement. Dans sa vie passée, il n’avait pas été capable de passer l’examen de l’académie militaire. Son père avait été très déçu, pendant longtemps, à cause de ça. De plus, le moment où son père avait reçu les résultats de l’académie, il avait eu l’air de vieillir de plusieurs années d’un coup. Dans cette vie, il ferait en sorte d’être une fierté pour son père !

Entendant les mots « académie militaire n°1 », Luo Ming avait repris ses esprits. Les capacités nouvellement acquises de son neveu l’effrayaient. Il était effectivement capable de vaincre un vétéran de l’armée qui avait vécu plusieurs guerres. Deux ans auparavant, le fils du Vieux Liu avait passé l’examen d’entrée de cette académie avec succès. Et pourtant, tous les ans à son retour, il se faisait botter le cul par Lin Ya. En prenant ça en considération, il était plus qu’assuré que Nie Yan entrerait dans cette académie.

Quel genre d’endroit était cette académie ? C’était le fleuron de la nation, une académie portée par le seul but d’éduquer l’élite de la nation ! Aussi longtemps que quelqu’un réussissait l’examen d’entrée, il recevrait une bourse d’étude d’au minimum 60.000 crédits par an. Et une fois engagé dans les rangs, il aurait au minimum le rang d’officier de compagnie. Les performances de chacun lors de l’examen était en directe corrélation avec son rang militaire. Certains réussissaient même à devenir officiers de régiments ou plus juste à leur sortie de l’académie !

Comme le proverbe le dit, ‘Des citoyens ne devraient pas s’opposer à un militaire.’ Si Nie Yan était effectivement destiné à entrer dans cette académie, qui sait s’il ne reviendrait pas vers eux pour régler leurs comptes une fois pour toute ?

En pensant à ça, Luo Ming et les autres avaient senti des fourmillements sur leur crâne en se souvenant du regard glacial du jeune homme à leur encontre.

« Luo Ming. Je pense que si Petit Yan peut passer l’examen d’entrée, ça ne devrait pas être un problème pour lui de rembourser les dettes, correct… ? » Avait dit Lin Ya en se tournant vers le groupe. Si ce groupe de personnes continuaient à harasser le jeune homme et que cela affectait ses résultats académiques, il se disait qu’il devrait peut-être leur donner une leçon.

« Ça ne devrait pas être un problème, n’est-ce pas… ? » Avait-il répété sur un ton menaçant.

Face à ce spectacle, plus personne n’osait parler brutalement à Nie Yan.

« Petit Yan, fais de ton mieux. Si tu entres dans l’académie militaire, en tant que ta tante, je serais vraiment heureuse et fière. » Avait dit sa tante paternelle avec un sourire aussi faux qu’embarrassé.

« Oui ! Petit Yan, fais de ton mieux ! On va partir maintenant pour te laisser étudier. »

Nie Yan n’avait même pas daigné leur répondre en les fixant avec un regard froid. Ce n’était qu’après avoir entendu qu’il pourrait potentiellement avoir un futur prestigieux qu’ils avaient commencé à devenir amicaux. Mais ce qu’ils ne savaient pas était qu’il y avait zéro chances qu’il leur pardonne.

Après leurs mots mielleux d’encouragement, ils avaient tous quitté l’appartement un par un. Lin Ya, de son côté, était resté un peu plus longtemps pour discuter avec Nie Yan.

« Petit Yan, fais de ton mieux ! Tu dois réussir à entrer dans l’académie. Si quoi que ce soit te dérange, tu n’as qu’à m’en parler. Tant que tu peux entrer à l’académie militaire n°1, tous tes problèmes disparaîtront. Et en faisant ça, tu rendras la vie de tes parents moins difficiles. Travaille dur ! Je vais y aller maintenant. » Avait dit Lin Ya.

« Oui ! Merci, Oncle Lin. » Avait répondu Nie Yan en hochant la tête. Ce que Lin Ya ne savait pas était que le plan de ses parents allait être une réussite avant même qu’il ne puisse entrer à l’académie, et que leur niveau de vie allait rapidement s’améliorer.

Après le départ de Lin Ya, Nie Yan n’avait pas quitté son appartement de la journée. Au lieu de sortir, il avait étudié et s’était entraîné, réapprenant tout ce qu’il avait oublié. Après être revenu dans le passé, il avait décidé de ne plus passer ses journées à sourire bêtement en ne faisant rien. Il travaillerait dur afin de prendre en main son destin. Après avoir vu la réaction de ces parasites qu’il devait appeler membres de la famille, cela n’avait fait que renforcer ses convictions qu’il fallait qu’il devienne fort pour que les personnes pitoyables et mesquines finissent par avoir peur de lui. Autrement, ils reviendraient sans arrêt le tourmenter.

Lorsque l’horloge avait indiqué cinq heure, Nie Yan avait enfilé de nouveau son casque afin de vider une dernier fois le marché de Phénol Noir. Après avoir fini ceci, il était allé tuer les boss sauvages, Gato le Roi Lion et l’Ogre Dévoreur. En répétant la même méthode que la veille, il avait été capable de les vaincre sans effort, mais ces deux radins ne lui avaient donné que trois pièces d’équipement de rang Or et une Gemme de Fortune. Heureusement, l’un des objets était une partie du set qui l’intéressait – Les gants de Sangnoir : Résilience +7, Dextérité +12.

Les deux autres équipements étaient pour Prêtre et Paladin, bien que Nie Yan ne compte pas les vendre comme il ne manquait pas d’argent. A l’avenir, il aurait un flot constant d’argent affluant dans ses poches. Voilà pourquoi il préférait laisser traîner ce genre d’équipement dans son coffre plutôt que de les vendre au risque qu’ils tombent entre les mains de ses ennemis. D’un autre côté, si une connaissance à lui était intéressée, il pourrait alors y réfléchir.

Peu de temps après s’être connecté, une annonce avait été passée, indiquant la sortie de la Vallée de Sosil !

Cette nouvelle incroyable avait provoqué la ruche, et d’innombrables joueurs s’étaient précipités vers ce nouveau terrain de jeu afin de prendre l’avantage sur les autres.

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

Rebirth - Chapitre 105
Rebirth - Chapitre 107

9 Commentaires

  1. IsybileXiaoNovels

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  2. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. anto

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  9. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com