Rebirth - Chapitre 124
Rebirth - Chapitre 126

Hop-là, le deuxième chapitre bonus 🙂

Soutien :

Dons de soutiens libres : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

 

Chapitre 125 : La Cité de Jade, Hilderlocke

 

« Woah, j’ai à peine mis un pied dans le bâtiment et vous m’envoyer déjà des questions pièges ! Hmm, voyons… Bien sûr, il n’y a aucun intérêt à rejoindre une petite guilde. C’est pourquoi j’ai cherché un employeur riche et puissant depuis le début. Lorsque j’ai découvert ce magasin, j’étais presque certain qu’il y avait un riche propriétaire qui tirait les ficelles depuis les ombres, mais je n’ai toujours pas réussi à découvrir qui. Peut-être un groupe financier ou une grosse guilde ? Je ne suis pas certain duquel des deux, mais je suis certain d’une chose, l’entité derrière le Starry Night Potion a les poches profondes. Cela ne fait pas longtemps que le serveur est ouvert mais le Starry Night Potion est le type de magasin que même les grosses guildes n’ont pas encore. C’est pour cela que je souhaite travailler ici. Pour voir si mon intuition est correcte. » Avait répondu Quiet Nannan d’une manière franche et directe. Il avait senti qu’utiliser des figures de style et un vocabulaire mielleux pour brosser ce propriétaire retord dans le sens du poil n’était pas la meilleure chose à faire, donc il avait décidé d’être direct.

Combien de jours s’étaient écoulés depuis l’ouverture du jeu ? Probablement, une quinzaine de jour tout au plus ? Et pourtant, un magasin de Tier 2 était déjà apparu dans une des villes majeures. Même s’il était localisé dans les bidonvilles, cela restait un évènement important à remarquer.

Bird avait hoché la tête comme pour approuvé ses dires avant de répondre. Sentant la nature franche de Quiet Nannan, il avait décidé de le tutoyer.

« Nous offrons un contrat avec une part de 10% pour les Alchimistes de ton rang. Es-tu toujours intéressé ? »

« Si bas ? Les autres guildes offrent au moins 20% plus un salaire de base. » Avait répondu ce dernier en fronçant les sourcils. Cette offre était juste trop radine. Il trouverait mieux en joignant une petite guilde.

Même Nie Yan n’avait pas pu s’empêcher d’être surpris en entendant l’offre de Bird. Il lui avait donné les pleins pouvoirs concernant le recrutement des Alchimistes. Du moment que leur part ne dépassait pas 30%, il pouvait prendre toutes les décisions qu’il souhaitait. De plus, les joueurs comme Quiet Nannan et Still Grieving avaient le droit à des privilèges supplémentaires afin de les inciter à venir ici. Il ne se serait jamais attendu à ce que Bird commence ses négociations avec un taux aussi bas. Qu’allait-il faire pour convaincre les Alchimistes de rester avec ce genre de proposition ? En tout cas, Nie Yan avait la ferme conviction qu’une fois la confiance placée, il ne fallait pas la retirer avant d’avoir constaté sa limite. C’est pourquoi il ne comptait pas intervenir dans cette situation afin de voir ce que Bird allait faire avec la confiance qu’il venait de lui accorder.

Bird avait répondu à Quiet Nannan d’une manière calme et collecté.

« Nous n’offrons pas de salaire de base ici car c’est quelque chose de négligeable. Ce que nous offrons en revanche, c’est un montant inextinguible d’ingrédients d’alchimie et une plateforme lucrative pour vendre les concoctions. Si tu veux gagner beaucoup, l’étage au-dessus de nous est ce que tu cherches : des ingrédients – suffisamment pour que tu puisses concocter en continue du lever du soleil à son coucher – ainsi qu’un atelier personnel accordé à chaque employé. En plus de ça, nous comptons aussi bientôt nous agrandir de nouveau, Tier 3, Tier 4, Tier 5… Rien n’est hors de portée. Les Alchimistes vont bientôt tous se précipiter à nos portes avec chaque jour qui passe. Nous avons pour ambition de devenir le plus grand magasin de potion de Calore. C’est pourquoi ce n’est qu’après avoir fait tes preuves, apportant un bénéfice décent au magasin, que nous considérerons augmenter tes gains au-delà de 10%. »

En écoutant Bird déclarer haut et fort ses ambitions, Nie Yan était resté sans voix et un sourire avait commencé à naître sur ses lèvres. Sa méthode de recrutement, bien qu’un peu bourrine, restait adaptée. Comme la nature humaine était si volage, si une offre était trop généreuse, le bénéficiaire pourrait très bien ne pas avoir la juste appréciation de sa valeur, se persuadant que c’était parce qu’il le méritait. Avec la méthode de Bird, cependant, non seulement la persuasion était efficace car il indiquait que le contrat avait pour but de durer et qu’il y avait une grande ambition derrière le Starry Night Potion, mais en plus, cela permettrait de sécuriser la loyauté des employés. Après tout, une fois que quelqu’un a travaillé dur pour obtenir quelque chose, il cherche à le garder à tout prix. Il en va de même avec une augmentation.

Voyant sa performance, tout a priori que Nie Yan aurait pu encore avoir vis-à-vis de Bird avait disparu. Il s’était montré plus qu’à la hauteur de la tâche. Même s’il finissait par ne pas réussir dans la voie de l’alchimie, il finirait par briller en management.

Persévérance, patience et concentration étaient les trois pierres angulaires du succès. Si quelqu’un possédait les trois, aussi longtemps qu’un bon environnement était disponible, il n’y aurait pas de limite à sa croissance. Quant à ceux qui échouaient dans l’achèvement de leur objectif, c’était généralement car l’environnement pour les supporter n’était pas suffisant. Donc aussi longtemps que Nie Yan fournirait une plateforme adéquate, il savait que Bird deviendrait un être exceptionnel. Et il ne serait pas le seul.

C’était pour cela qu’il souhaitait dénicher les perles rares dans les rangs des joueurs. Mais pour ça, il ne pouvait pas se baser que sur ses connaissances de sa vie passée. Bien sûr, certains génies finiraient par sortir du lot quel que soit l’environnement dans lequel ils évolueraient, et ils étaient plus faciles à trouver pour lui, qui avait les connaissances d’une autre vie. Après tout, s’ils étaient disponibles, pourquoi se priver de les enrôler sous son aile ? Mais il allait aussi devoir compter sur l’instinct de Bird et de gens de ce genre pour recruter des génies en devenir qui n’avaient juste pas eu les bonnes opportunités par le passé.

Quiet Nannan était resté silencieux un instant, le regard contemplatif, avant de répondre.

« Est-ce que je peux jeter un regard au second étage ? »

Bird avait discrètement jeté un coup d’œil à Nie Yan, et en voyant ce dernier montrer son approbation, il avait répondu.

« Pas de problème. Suis-moi. »

Alors que les deux avaient commencé à grimper l’escalier, Nie Yan avait envoyé un message privé à Bird.

[Je vais m’en aller. Le magasin est entre tes mains. Tout comme tu l’as dit juste avant, nous allons nous agrandir constamment et recruter de plus en plus d’Alchimistes. Plusieurs dizaines, ce n’est pas assez, et plusieurs centaines ne seront pas assez non plus.]

[Je comprends, boss. Ne vous inquiétez pas, je vous jure que le magasin est entre de bonnes mains.]

Nie Yan possédait un capital suffisant pour investir. Quant à la question des concoctions qu’il allait vendre dans le futur, où même si la valeur de ces potions allait augmenter à un moment, il serait toujours en mesure de prendre des décisions réfléchies. Sous sa tutelle, le Starry Night Potion allait, sans doute possible, devenir un des géants de l’alchimie dans Calore.

Non seulement ça, mais il comptait bien en faire le géant absolu que tous les Alchimistes voudraient rejoindre par la suite !

En plus d’acheter via l’Hôtel des Ventes, il aurait probablement besoin d’une autre source stable d’obtention d’ingrédients et de recettes. Autrement, le magasin finirait par être complètement dépendant des fluctuations de prix du marché. Si une entité capable de rivaliser avec le Starry Night Potion venait à apparaître dans le futur, son incapacité à s’adapter à cause de ça se révèlerait alors au grand jour.

Alors qu’il réfléchissait à ce problème, Sleepy Fox était apparu dans son esprit. S’il pouvait se servir d’Holy Empire comme fournisseur, il n’aurait plus à s’inquiéter de trouver une bonne source d’ingrédients d’alchimie ni de recettes. De plus, il pourrait renforcer son pacte de collaboration avec eux et faire en sorte de dériver leurs intérêts communs dans la même direction.

A l’époque, Cao Xu n’avait réussi à sécuriser sa position que parce qu’il avait la main mise sur Victorious Return et quatre autres grosses guildes. Si Nie Yan souhaitait marquer sa dominance, il ne pouvait pas se reposer que sur lui-même. Cependant, il ne pouvait pas non plus se reposer que sur les autres !

Comme il était revenu dans le passé, chaque pas qu’il effectuait était plus ferme que les précédents. Sa force, à la fois personnelle et financière, était en croissance constante. Mais même ainsi, il était parfaitement conscient que son temps était limité. Lorsque le jeu commencerait à fusionner avec l’économie réelle, il n’aurait plus d’autre choix que de faire face à de nombreux ennemis. Les débuts du jeu ne permettaient de se reposer que sur son talent pour grandir. Mais une fois les deux mondes interconnectés, la richesse réelle pourrait devenir le pouvoir dans le jeu. Le chemin qu’il avait décidé de prendre allait donc être un chemin particulièrement difficile.

Il avait toujours eu un sentiment d’urgence dans un coin de sa tête, et il savait que pour faire partir ce sentiment, la seule manière était de se donner à fond.

Après avoir retiré vingt-cinq pièces d’or du magasin, il s’était dirigé vers l’Hôtel des Ventes pour obtenir plus d’objets avec de la résistance à la pétrification. Arrivé là, il en avait profité pour acheter beaucoup de recettes et d’ingrédients qui pourraient lui apporter des profits dans le futur. Il avait ensuite envoyé tous ses achats alchimiques au magasin de potion.

Dès qu’il avait fini ses affaires à l’Hôtel des Ventes, il avait regardé son coffre personnel. A l’intérieur, des objets de toutes les formes et de toutes les tailles étaient consciencieusement rangés ensembles. En tout, la valeur totale de cette accumulation d’objets était de neuf pièces d’or, mais sa valeur future était bien supérieure.

Après avoir fini tout ça, il lui était quand même resté seize pièces d’or en poche. Se rendant au point de transfert de Calore, il avait commencé à réfléchir à la prochaine phase de son plan.

[Système : Êtes-vous certain de vouloir vous téléporter à la Cité de Jade, Hilderlocke ? Le coût de la téléportation vers une autre ville est d’une pièce d’or.]

Le coût du transfert était élevé car la distance entre les deux villes était vraiment importante. C’était une des raisons qui faisait qu’il y avait peu d’échanges entre les villes majeures dans les débuts du jeu.

Oui !

Quelques secondes plus tard, une ville fascinante semblant sortir d’un rêve avait émergé devant ses yeux.

Cette ville avait été érigée au milieu d’une forêt dense. De nombreux arbres s’élevaient vers les cieux, couvrant la ville entière de leur canopée. La forêt d’émeraude faisait partie intégrante de la ville immaculée, les bâtiments étant tous érigés avec une pierre blanche raffinée, créant un contraste harmonieux et à couper le souffle. Cela, combiné avec la lumière tamisée du soleil à travers les branchages rendait ce spectacle de toute beauté.

Bien qu’il y ait un flot constant de joueurs dans les rues, l’activité restait moins importante qu’à Calore.

Hilderlocke était une des six villes majeures de l’Empire Viridian. L’immobilier ici avait un énorme potentiel car il y avait beaucoup de lieux de haut niveau aux alentours. C’est pourquoi la popularité de la ville allait finir par atteindre des sommets à l’avenir. En même temps, Hilderlocke était la ville avec le moins de terrains en vente. Au total, il n’existait qu’une dizaine de terres. Pour le moment, ce n’était pas quelque chose que les gens savaient, mais dans le futur, le prix du terrain allait exploser. Le commerce prospère en devenir ne pourrait bien évidemment jamais dépasser celui de Calore, mais les prix allaient devenir excessifs, augmentant de plusieurs dizaines de fois leur valeur actuelle.

Nie Yan était actuellement en train de jeter un coup d’œil au marché de l’immobilier car c’était sa raison pour être venu ici. Il allait définitivement acheter les meilleurs terrains au prix le plus bas afin d’avoir l’investissement le plus lucratif possible.

Il s’était rendu dans le bureau de l’administrateur situé au cœur de la ville. En arrivant, un gigantesque palais de cristal avec des jardins de chaque côté était apparu devant son regard. Chaque jardin contenait une fontaine et des plantes toutes plus belles les unes que les autres.

« C’est un plaisir de faire votre connaissance, Administrateur Kallan. »

Il s’agissait de l’administrateur d’Hilderlocke, un homme d’âge moyen légèrement obèse avec une expression amicale.

« Salutations, aventurier de Calore. Vous avez fait une longue route. En quoi puis-je vous aider ? »

« J’aimerais acheter des propriétés à Hilderlocke. »

« Je vois. Dans ce cas, je vous prie de me suivre. » Avait répondu l’Administrateur Kallan en guidant Nie Yan.

Après être entré dans son bureau, il avait présenté une reconstitution holographique d’Hilderlocke avec la liste des propriétés disponibles.

« Nous avons un total de douze propriétés en vente ici, ici et de plus ici… Nous offrons un service d’excellente qualité à ceux qui souhaitent ouvrir un commerce chez nous. Sans parler des lois protégeant vos intérêts. Cependant, comme vous n’êtes pas de notre principauté, nous avons des régulations que nous devons suivre. Si un résident d’une autre ville souhaite acheter un bien ici, il doit payer une taxe de 60% additionnel. En revendant la propriété, il y a aussi une taxe de transfert élevée. » Avait expliqué Kallan.

Nie Yan avait observé les douze terrains. Le moins cher était à deux pièces d’or, mais comme il n’était pas un résident d’Hilderlocke, cela lui coûterait 60% de plus. Le mieux serait qu’il trouve un local pour acheter le bien à sa place, mais hélas, il ne connaissait personne de confiance dans la ville.

Après avoir jeté un coup d’œil expert à l’hologramme, il avait décidé de ce qu’il souhaitait acheter. La propriété était située à une intersection près de la porte sud de la ville. Le prix était d’environ huit pièces d’or, mais elle était relativement grande, parfaite pour faire un Hôtel des Ventes. Même s’il devait payer 60% de plus, cela resterait un bel investissement.

Dans le futur, le sud d’Hilderlocke deviendrait une zone très active. C’était parce que les joueurs seraient obligés de passer par là pour se rendre dans les donjons majeurs comme la Cité de l’Or. Non seulement ça, mais la porte sud en elle-même allait devenir le lieu de rendez-vous des joueurs pour former des groupes avant d’aller en donjon. Il était donc facile d’imaginer le potentiel caché dans la zone.

« Je veux acheter ce terrain. » Avait dit Nie Yan en pointant son choix avec détermination.

« Le prix de cette propriété est de huit pièces d’or. Comme vous n’êtes pas un résident d’Hilderlocke, vous devrez payer un total de douze pièces d’or et quatre-vingt pièces d’argent. »

Après avoir payé son dû, il avait reçu le titre de propriété directement des mains de l’Administrateur Kallan sans le moindre problème. Avec ce morceau de papier en main, Nie Yan avait soudain eu un gain de confiance. Pour quelqu’un qui avait déjà vécu une pauvreté des plus extrême, il savait qu’avoir une propriété terrienne était la meilleure forme d’assurance.

AlthanMaiel
Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
Rebirth - Chapitre 124
Rebirth - Chapitre 126

Related Posts

8 thoughts on “Rebirth – Chapitre 125

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com