Rebirth - Chapitre 243
Rebirth - Chapitre 245

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Je vous met un chapitre qui change de d’habitude pour attendre jusqu’à demain 😉

Soutien :

Dons de soutiens libres : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

 

Chapitre 244 – Enfin Revoir Xie Yao

 

Nie Yan avait posé son casque de jeu sur sa table de chevet. C’était son deuxième premier jour dans sa nouvelle école. Entant que nouvel élève transféré, il avait été autorisé à commencer quelques jours après les autres afin de s’habituer à son nouvel environnement. Mais comme il lui tardait plus que tout de revoir Xie Yao, il avait rapidement fait son sac avant de se rendre en cours.

Ses parents, qui étaient partis travailler tôt, avaient laissé son petit-déjeuner sur la table. Comme l’entreprise venait juste d’être établie, il y avait beaucoup d’affaires à gérer.

Dans sa vie passée, Nie Yan s’était senti négligé dans cette villa, tout seul, le faisant ainsi développer une personnalité rebelle. Mais il avait juré de ne pas répéter ses erreurs du passé avec la nouvelle vie qu’il avait reçu en cadeau.

Un chauffeur d’une cinquantaine d’année l’attendait dans une voiture à l’entrée de la villa, prêt à l’emmener à l’école.

Le Lycée Affilié à Huahai était un lieu très familier pour Nie Yan. Il avait beaucoup de souvenirs qu’il chérissait provenant de cet endroit.

Le campus de l’école était magnifique, avec un chemin tracé de part et d’autres de buissons en fleurs avec une petite crique ruisselant non loin. Les osmanthus qui bordaient ce chemin étaient tous parfaitement alignés, et même s’ils n’étaient pas encore en fleur, Nie Yan se rappelait la fragrance qu’ils libéreraient d’ici quelques mois.

Tout était comme dans ses souvenirs.

Bien qu’il y ait quelques changements par rapport à sa vie passée, comme par exemple son lieu d’habitation, l’essentiel semblait avoir été préservé. L’histoire n’avait qu’à peine commencé à dévier par rapport à ses souvenirs.

Beaucoup d’élèves étaient déjà en train de discuter dans la Classe 3. C’était le début d’un nouveau semestre, donc tout le monde prenait des nouvelles des vacances de chacun. Rassemblés en bandes d’amis, ils avaient tous des discussions pleines de vie. Ce ne serait qu’une fois que la sonnerie retentirait qu’ils poseraient à leurs places pour le début du cours.

C’était une salle multimédia, avec des ordinateurs intégrés dans le bureau de chaque élève. L’assise était très confortable. La qualité du matériel éducatif et de l’environnement n’avait rien à voir avec le lycée d’où venait Nie Yan, à Ninjiang.

Ses yeux avaient observé la foule d’élève avant de s’arrêter sur un visage familier. Elle portait un haut jaune et une jupe bleu ciel, mettant en avant sa jeunesse et sa beauté. Son sourire était particulièrement brillant. Elle était la définition même d’un cygne au milieu des oies.

Entourée par huit jeunes filles, elles discutaient toutes de ce qu’elles avaient fait durant les vacances.

L’image de Xie Yao que Nie Yan avait dessiné dans son cœur résonnait avec celle qui se trouvait devant lui à ce moment. Après l’avoir revu, il n’arrivait plus à rester calme.

Même si l’image qu’il avait gardée d’elle était plus mature, plus proche d’une adulte qu’elle ne l’était maintenant, les sentiments qu’il avait accumulés durant ces deux vies n’avaient cessé de croître, lui pesant de plus en plus sur le cœur.

Ce n’était qu’après avoir réussi à reprendre un peu de sang-froid qu’il avait réussi à se diriger vers elle.

Remarquant le jeune homme se rapprochant, la jeune fille avait levé les yeux avec une pointe de curiosité. Elle avait l’impression qu’il était particulièrement familier avec quelqu’un qu’elle avait rencontré auparavant. Mais après l’avoir observé un peu plus en détail, elle n’avait pas réussi à mettre le doigt dessus.

« Salut. » Avait dit Nie Yan.

Xie Yao avait hoché la tête avant de demander sur un ton quelque peu hésitant.

« Salut. On s’est déjà rencontré ? Tu es… ? »

« Je m’appelle Nie Yan. Le Nie s’écrit avec la clé de l’oreille et le Yan est celui du langage. » Avait répondu Nie Yan en se présentant. (NdT : 聶言 signifie Nie Yan, son prénom et le 聶 contient cette clé 耳)

« Oh ! C’est toi ! » S’était soudain exclamée Xie Yao. Elle avait eu une expression indiquant une plaisante surprise. Elle se souvenait de la fois où elle l’avait rencontré dans Ninjiang et le fait qu’elle l’avait pris pour un collégien à cause de son visage enfantin. Mais il avait l’air complètement différent maintenant. Plus grand, et plus musclé aussi.

Rigolant en la voyant se rappeler de lui, il avait dit.

« Je suis heureux que tu te souviennes de moi. Je viens juste d’être transféré dans cette école, et le hasard a voulu que je sois dans cette classe. En tant que ton nouveau camarade de classe, je suis heureux de voir un visage familier. »

« Quelle coïncidence en effet ! Bienvenue ! » Avait dit la jeune fille sur un ton enjoué. Lorsqu’elle avait vu Nie Yan, une autre silhouette lui était venue en tête, une personne qu’elle avait rencontrée dans un jeu et qui menait une puissante bande d’expert contre vents et marées telle une véritable tempête. Elle ne savait pas dans quel recoin du pays il vivait, mais elle ne pouvait s’empêcher de penser que ces deux personnes se ressemblaient étrangement. Alors que ses pensées dérivées vers cette personne qu’elle admirait, ses joues s’étaient soudain rosies.

« Merci beaucoup. » Avait répondu Nie Yan en hochant la tête.

Une camarade se tenant à côté de Xie Yao avait alors taquiné son amie en lui demandant.

« Ah ? Xie Yao, c’est qui ? »

« Ouais ! Dis-nous ! Il est grand et plutôt pas mal… Attends ! Ne me dis pas que c’est ton copain ?! » S’était exclamée une autre de ses camarades en couvrant sa bouche tout en gloussant.

« Non, arrêtez avec vos bêtises ! C’est un ami que j’ai croisé il n’y a pas longtemps. » S’était exclamée la cible des commérages avec embarras avant de se tourner vers Nie Yan avec un sourire désolé.

« Désolé, elles sont toujours comme ça, mais elles ne sont pas méchantes. »

Un élève qui avait regardé la scène se dérouler depuis l’autre côté de la classe s’était soudain levé avant de se diriger vers le groupe.

L’expression de Nie Yan était soudain devenue glaciale en l’apercevant. Le destin avait apparemment autant d’intérêt à rassembler les amis que les ennemis. Sa haine envers Liu Rui n’était pas de celles qui pouvaient être facilement expliquées en quelques mots. Dans sa vie précédente, sans l’intervention constante et acharnée de ce dernier pour le rabattre plus bas que terre, il n’aurait pas développé une si faible estime de soi. Que ce soit en termes de pedigree, d’apparence ou de notes, il avait toujours perdu face à Liu Rui. Ce n’était qu’après avoir réussi à développer sa maturité en tant qu’adulte qu’il avait réalisé que rien de tout cela n’importait face au véritable amour. Cependant, le temps qu’il comprenne cela, Xie Yao s’était déjà mariée à lui.

Mais dans cette vie, Nie Yan allait reprendre tout ce qui lui avait été arraché dans la précédente. Il comptait bien écraser Liu Rui sous ses pieds afin de se venger de toutes les humiliations qu’il avait subies !

« Bonjour, qui es-tu ? » Avait demandé Liu Rui en tendant la main, révélant un sourire élégant.

« Bonjour. Je m’appelle Nie Yan. Je viens juste d’être transféré ici. » Avait répondu Nie Yan en serrant la main de son ennemi sans laisser paraître ses véritables sentiments. Maintenant qu’il avait atteint un certain degré de maturité, il comprenait que certaines actions, peu importe à quel point elles étaient superficielles, nécessitaient d’être effectuées, encore plus avec Xie Yao comme témoin.

« C’est donc pour ça. Si j’ai bien compris, toi et Xie Yao vous êtes déjà rencontrés avant ? » Avait-il demandé. En voyant le nouveau venu, Liu Rui avait senti une sorte d’urgence croître en lui. Il semblait être un rival dangereux !

« Nous nous sommes croisés une fois avant aujourd’hui. » Avait répondu Nie Yan avec un sourire aimable. Il était impossible pour quiconque de déceler la moindre once d’animosité dans son comportement ou sur son visage.

En entendant ça, Liu Rui avait soupiré de soulagement. Il avait initialement pensé que ce Nie Yan et Xie Yao étaient amis d’enfance ou quelque chose du genre. Mais apparemment, il n’était qu’une connaissance de passage.

Xie Yao avait révélé une expression ennuyée. De quel droit Liu Rui osait-il s’immiscer dans ses affaires privées ? Elle avait souvent eu une impression favorable de lui du fait qu’il était talentueux et qu’il excellait généralement dans ce qu’il entreprenait. Mais alors que ses horizons s’étaient élargies, elle avait vite réalisé que des personnes plus talentueuses que lui pouvaient être trouvées partout. Et avec cette réalisation, ses défauts étaient devenus de plus en plus évidents : de la vanité, de l’orgueil, de l’étroitesse d’esprit et une possessivité proche de la jalousie. Tous ces traits l’avaient rempli de dégoût pour le jeune homme.

Nie Yan avait tranquillement discuté avec ses nouveaux camarades de classe. Chacun d’eux semblait avoir une bonne impression de lui. Ils avaient le sentiment qu’il était charmant, amusant et décontracté.

« Nie Yan, tu pratiques le Taekwondo ? Tu es vraiment musclé. » Avait demandé une de ses camarades.

« Non, je n’ai jamais pratiqué le Taekwondo. En revanche, je me suis un peu entraîné en kickboxing ainsi que dans quelques autres arts martiaux. » Avait répondu ce dernier. En tant que jeune adulte en devenir, s’il n’avait jamais appris d’art martial, cela aurait été probablement mal vu.

« Le kickboxing est plus concentré sur le combat réel, pas vrai ? Tu peux vraiment combattre ? » Avait demandé la même élève avec des étoiles plein les yeux. Elle avait toujours pensé que les hommes pratiquant le kickboxing étaient bien plus attirants.

« Tu fais du kickboxing ? J’ai reçu quelques rudiments de la part du Professeur Yang. Que dirais-tu d’un combat ? » Etait intervenu Liu Rui. Il s’était rendu compte depuis quelques minutes que le feu des projecteurs était de plus en plus attirés par ce nouvel élève plutôt que sur lui, et il avait saisi cette opportunité pour reporter l’attention sur lui en plus de lui enseigner qui était le vrai alpha dans le coin.

Xie Yao avait ses yeux limpides emplis de curiosité depuis un moment déjà en regardant Nie Yan. Elle avait l’impression qu’il était vraiment mystérieux. Il n’avait rien à voir avec le Nie Yan qu’elle avait rencontré par inadvertance dans la rue quelques temps auparavant. Il était difficile d’imaginer qu’il s’agissait de la même personne.

« Professeur Yang… » Avaient murmuré quelques filles en entendant les paroles de Liu Rui.

Après avoir entendu la proposition de ce dernier, les yeux de Nie Yan avaient été traversé par une ombre démoniaque. Gamin, ça fait tellement longtemps que j’attends que tu dises ça. Dans sa vie précédente, il avait été continuellement provoqué par Liu Rui dans classe de sport jusqu’à ce qu’il cède et accepte le combat. Bien sûr, il avait été misérablement écrasé et avait subi de graves blessures. Lui Rui l’avait sonné, mis au sol et avait posé son pied sur son cou, appuyant toujours plus jusqu’à ce qu’il admette sa défaite, l’humiliant devant tout le monde. C’était à cause de cet incident qu’il n’était pas venu à l’école pendant tout un mois.

Liu Rui était l’assistant du prof. Que ce soit en kickboxing ou en Taekwondo, il démontrait un talent évident. Comment le Nie Yan d’avant aurait pu gagner contre lui ? Ce n’était que parce que Liu Rui avait découvert que Nie Yan était amoureux de Xie Yao qu’il avait saisi cette opportunité pour l’humilier !

Cette fois, la situation est différente. Tu es jeté tout seul dans la gueule du loup ! Avait pensé Nie Yan. Il avait fréquemment été la cible des humiliations de Liu Rui par le passé. Mais cette fois, il allait rétablir l’équilibre, et avait les intérêts en prime !

Liu Rui avait été choqué en voyant cette ombre démoniaque passer dans le regard de sa victime. Ses poils s’étaient hérissés comme s’il venait de croiser le regard d’une bête sauvage. Puis, recroisant le regard de ce dernier en attendant la réponse, il avait eu soudain l’impression d’avoir affaire à une personne discutant tout à fait normalement avec ses camarades, comme si tout avait été un rêve.

Mon esprit me joue des tours ?

Après tout, il devait être un peu fatigué. Ce Nie Yan n’avait pas l’air très fort.

Pendant tout le temps où il avait discuté avec ses nouveaux camarades, Nie Yan n’avait cessé de jeter des coups d’œil à Xie Yao. Mais contrairement à dans la vie passée, où il n’avait pu que lancer de discrets coup d’œil sans le moindre courage, là il n’hésitait pas à garder le contact visuel pendant une ou deux secondes avant de continuer à discuter à chaque fois que leurs regards se croisaient.

En voyant ce comportement complètement détendu et confiant, les joues de la jeune fille n’avaient cessé de venir rouge à chaque fois, commençant avec hâte des conversations avec ses amies autour d’elle. Ce regard la rendait embarrassée à chaque fois, comme si son âme était percée à jour petit à petit. En tout cas, c’était une sensation bien plus plaisante que lorsqu’elle regardait Liu Rui.

« Pas la peine. Je ne suis pas très bon en kickboxing. Cela ne me donnera que l’occasion de m’embarrasser devant mes nouveaux camarades. » Avait répondu Nie Yan, prétendant de refuser l’offre.

Cela avait encore plus renforcer le sentiment de Liu Rui que ce morveux devant lui n’était qu’un autre faible parmi tant d’autres. C’était une excellente opportunité. Il allait définitivement l’humilier !

« Pas de problèmes. C’est juste une joute amicale, histoire d’échanger quelques coups. S’il y a quoi que ce soit que tu ne comprends pas, je pourrais t’aider. J’ai récemment été désigné comme assistant du Professeur Yang. Au cas où tu ne le saurais pas, il s’agit de notre professeur cette année. » Avait dit Liu Rui, avec une pointe de fierté et d’orgueil dans la voix.

« Il y a quelques jours, Liu Rui a passé un test à l’Académie Militaire numéro un. » Avait dit un élève avec un air vicieux en essayant de se voir à la conversation.

Nie Yan le connaissait très bien. Il s’agissait du laquais de Liu Rui, Han Jun. Il faisait partie des personne qu’il détestait le plus.

« Wow ! Comment ça se fait que tu ne nous l’ai pas dit, Liu Rui ? » S’était exclamée une élève avec surprise.

Se sentant fier comme un paon, Liu Rui avait rigolé avec un geste de la main en déclarant.

« Ce n’était qu’un test ordinaire, pas un test officiel. »

« Ça reste incroyable ! »

« Ouais ! On parle de la meilleure académie militaire du pays ! »

« Ça veut dire que je ne peux définitivement pas t’arriver à la cheville. Je ne connais que quelques mouvements de base en kickboxing. » Avait dit Nie Yan. Il comprenait parfaitement la nature de Liu Rui. Lorsque ce bâtard avait ses yeux rivés sur une cible, il était pire qu’un bulldog et ne lâchait jamais prise. Il n’avait plus qu’à attendre que ce dernier morde à l’hameçon.

« T’inquiète, ce n’est pas grave. Allons trouver un lieu pour cet échange. » Avait répondu le chacal en bombant le torse, feignant d’être magnanime.

AlthanMaiel
Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
Rebirth - Chapitre 243
Rebirth - Chapitre 245

Related Posts

9 thoughts on “Rebirth – Chapitre 244

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com