Rebirth - Chapitre 326
Rebirth - Chapitre 328

Et un gros plop à vous tous ! Voici de quoi vous mettre quelque chose sous la dent 😉

Expression du jour : “La fortune sourit aux audacieux.”

Soutien :

Dons de soutiens libres : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

Discord : AlthanMaiel#8202 – Discord Xiaowaz : https://discord.com/invite/haBjJ3r

Chapitre 327 – Parchemin d’Entravignes

 

Nie Yan et Tang Yao étaient entré dans le bâtiment étrange, voyant des fissures couvrir les murs d’une façon qui donnait envie de prendre ses jambes à son cou avant que le toit ne s’effondre. Mais contrairement à ce à quoi on aurait pu s’attendre, il y avait beaucoup de PNJ à l’intérieur. Chacun d’eux portait une dishdasha et une shemagh couvrant leur visage. Ils semblaient être des marchands vendant toutes sortes de consommables et de matériaux d’artisanat locaux.

Nie Yan avait mené Tang Yao au-delà de ces PNJ, jusqu’à un coin reculé de la bâtisse, avant de s’arrêter devant une porte en mauvais état. Après avoir poussé celle-ci, ils avaient fait face à un passage souterrain long et étroit.

« Allons-y. » Avait dit Nie Yan avait de s’enfoncer dans le passage.

« Où est-ce qu’on va ? » Avait fini par demandé Tang Yao en emboîtant le pas de son ami. Ce couloir était si sombre qu’il ne pouvait même pas voir ses pieds.

« On va voir un PNJ pour acheter quelques parchemins. » Avait répondu Nie Yan. Sa vision nocturne s’était notablement améliorée depuis qu’il avait obtenu la Perle de Destin de l’Impératrice Finas, et comme l’obscurité du passage était naturelle et non pas le résultat d’un sort, il pouvait facilement voir à plusieurs mètres devant lui.

« Ah ! Donc on va juste acheter des parchemins ! » S’était exclamé Tang Yao tout en soupirant de soulagement. Il avait d’abord pensé qu’ils allaient devoir combattre dans cette zone de haut niveau ! Mais en y réfléchissant, il trouvait vraiment que le PNJ chez qui ils allaient était vraiment trop difficile à trouver. Si Nie Yan ne lui avait pas montré la voie, il n’aurait jamais pensé à venir dans la bâtisse, ni même à franchir cette porte miteuse pour suivre un immense couloir sombre !

Les magasins secrets étaient légions dans Conviction. On pouvait en trouver dans tous les coins de chacune des villes, et même parfois au milieu de nulle part. Milo la Tremblotte était un bon exemple de magasin secret urbain. Et généralement, ces magasins secrets permettaient l’achat de biens impossibles à trouver dans les magasins conventionnels.

Davina la Calligraphe était une femme excentrique. Il y avait plusieurs rumeurs autour d’elle dans la ville du désert de Soyu. Mais peu savaient qu’elle habitait dans la ville même ! Son tempérament était étrange et personne ne voulait s’associer à elle. Et pourtant, deux joueurs étaient en chemin pour lui rendre visite.

Une des particularités de Davina était qu’elle refusait de vendre plus de 10 parchemins par jour. Si un joueur voulait aller outre cette restriction, elle le dégageait de la manière la plus humiliante possible. Les objets qu’elle vendait étaient tous très rares, et occasionnellement, des objets exceptionnels pouvaient faire leur apparition entre ses mains. Les joueurs avaient donc généralement beaucoup de choses à obtenir auprès d’elle.

Après avoir marché pendant plusieurs minutes, les deux compagnons avaient fini par voir de la lumière.

« On est arrivé. » Avait dit Nie Yan, ses pupilles, qui s’étaient légèrement illuminées sous l’effet de sa Vision Nocturne, reprenant leur éclat habituel. Il avait observé les alentours après avoir franchi le seuil du passage et avait pu voir une pièce de 5 mètres sur 3 avec des étagères remplies de parchemins dans tous les coins. Un bureau et une chaise se trouvaient au milieu de la pièce, et le peu d’espace vide qui restait ne pouvait accommoder que deux ou trois personnes. Malgré les rangements nombreux dans la pièce, des parchemins étaient aussi étalés au sol dans un chaos absolu.

Derrière le bureau se trouvait une personne portant une robe noire couvrant son visage. La chose pouvant être déterminée était qu’il s’agissait d’une femme, à en juger par les fines mains pâles. L’une d’elle aplanissait un parchemin sur le bureau alors que l’autre tenait une plume cendrée, virevoltant sur le parchemin avec un doux bruit de grattement de la plume sur le vélin. Sous le bec de la plume se dessinait à une vitesse incroyable d’étranges motifs runiques.

Cette personne était tellement entourée de parchemins, formant des monticules à l’équilibre précaire, qu’on aurait dit qu’elle était en train de se noyer dedans. Elle semblait être complètement dans sa bulle, inconsciente du reste du monde.

« Elle vends des parchemins ? » Avait demandé Tang Yao, sur le point de s’avancer.

Nie Yan l’avait immédiatement stoppé en voyant ça avant de s’exclamer.

« Attends ! Ne bouge surtout pas ! »

Notre pauvre Mage Arcanique s’était retrouvé en équilibre sur un pied, l’autre en avant sans savoir quoi en faire.

Nie Yan s’était alors penché en avant et avait commencé à ramasser les parchemins au sol. Avec une pile de parchemins dans les bras, il s’était alors déplacé vers les étagères et avait commencé à les ranger avec sérieux.

La Calligraphe Davina avait continué à gratter son vélin avec sa plume, ignorant complètement les actions de Nie Yan.

Dans sa vie passée, lorsque les joueurs avaient découvert ce lieu, certains avaient marché sur les parchemins sans y prêter attention. Non seulement Davina avait refusé de leur vendre quoi que ce soit, mais elle les avait même dégagés de son antre avec force. C’était une sorte de prérequis caché pour pouvoir faire affaire avec elle. Seuls les joueurs faisant preuve de suffisamment de respect à son égard avaient le droit de lui acheter des parchemins.

Ramasser les parchemins étalés au sol était une sorte de test de la part de la Calligraphe pour Nirvana Flame et Young Sparrow Hawk.

Comprenant un peu la situation, Tang Yao avait alors commencé, lui aussi, à ramasser des parchemins avant d’aider son ami à les ranger.

Il n’avait pas fallu longtemps avant que tous les parchemins soient rangés proprement sur les étagères et que la pièce redevienne acceptable.

Ce n’était qu’alors que les deux joueurs s’étaient approchés de Davina.

« Vous avez besoin de quoi ? » Avait demandé l’artisane avec une voix rocailleuse.

Un menu était apparu devant Nie Yan et il avait commencé à le parcourir pour voir les biens qu’elle vendait. Il y avait plus de 60 types de parchemins différents, incluant des sorts mono-cible, des sorts de zone et toutes sortes de rares parchemins magiques.

La qualité était excellente, et certains parchemins qui pouvaient être achetés pour une cinquantaine de pièces d’or auprès de Davina pourraient facilement se vendre à plusieurs centaines de pièces d’or sur le marché.

Hélas, Davina n’acceptait de vendre que 10 parchemins par jour, limitant le choix de Nie Yan. Son regard s’était alors rapidement posé sur l’objet de sa venue.

Parchemin d’Entravignes Avancé : Invoque une vigne pour entraver les ennemis d’une zone et leur infliger un effet d’affaiblissement pendant 30 secondes. Portée : 30 mètres. Temps d’incantation : 10 secondes. Prix : 20 pièces d’or.

Nie Yan avait immédiatement atteint la limite en achetant les 10 pour 200 pièces d’or.

Cette énorme dépense lui avait un peu fait mal au cœur en pensant à tous les membres de la guilde en train de chasser, mais il savait que cette quête était importante et qu’elle serait irréalisable sans ces parchemins.

« Tu as acheté quel parchemin ? » Avait demandé Tang Yao. Il avait lui aussi une fenêtre devant lui, mais tous ces parchemins lui donnaient le tournis. Ils étaient tous excellent, c’était indéniable. Par contre, les prix étaient juste abusés ! Certains coûtaient plusieurs centaines de pièces d’or !

« J’ai acheté 10 Parchemins d’Entravignes Avancé. » Avait répondu Nie Yan. Il les avait pris dans le seul but de réussir sa quête.

« Juste 10 Parchemins d’Entravignes ? Rien d’autre ? » Avait demandé Tang Yao avec surprise. Il y avait tellement de parchemins et chacun d’eux était extrêmement utile ! Pourquoi est-ce qu’il avait acheté que ça ?

« On y va. On pourra acheter d’autres parchemins la prochaine fois. » Avait dit Nie Yan en l’emmenant hors de l’antre de Davina.

Dans sa vie passée, peu de personnes connaissaient l’existence de Davina la Calligraphe. Lui-même n’avait appris son existence que via un ami. Du fait qu’elle ne vendait que 10 parchemins par jour, certains venaient dès le matin pour pouvoir acheter un maximum, et beaucoup se retrouvaient dans l’incapacité d’acheter ne serait-ce qu’un seul parchemin. Nie Yan, lui-même, avait réussi à n’acheter que quelques parchemins en tout auprès de Davina.

Il n’avait pas vraiment étudié ce PNJ à fond, mais il savait qu’à la fin de sa quête, il pourrait enfin acheter ce dont il avait besoin auprès d’elle.

Après quoi, il avait réfléchi un moment. Est-ce qu’il devrait demander à Guo Huai d’envoyer quelqu’un acheter des parchemins ici tous les jours ? Il pourrait faire pas mal de profits en les revendant sur le marché. Par exemple, un Parchemin d’Entravignes pourrait facilement se vendre 60 pièces d’or sur le marché et ne coûtait que 20 pièces d’or ici. Le seul problème était que si ces parchemins finissaient par apparaître régulièrement sur le marché, cela attirerait énormément l’attention. En plus de ça, si un de ses ennemis venait à acheter ces parchemins, cela pourrait se retourner contre lui, ce qui serait un peu déprimant.

Cependant, il pourrait d’abord commencer par les stocker dans un coin. Et si Asskickers United venait à réellement être dans le pétrin financièrement, il pourrait alors les vendre.

Nie Yan avait alors instruit Guo Huai pour qu’il envoi quelqu’un s’occuper des parchemins. Après lui avoir expliqué la situation, ce dernier avait pris les choses en main. Après quoi, Nie Yan et Tang Yao avaient quitté la ville sur leur monture. Alors qu’ils galopaient, les cheveux au vent, Tang Yao n’avait pas pu contenir sa curiosité plus longtemps.

« On va où maintenant ? »

« Au centre du désert, au Drame de Gobi. » Avait répondu Nie Yan.

Le Drame de Gobi était une région synonyme de mort dans le désert. Nie Yan avait appris quelques informations concernant cette région dans sa vie passée. Cela avait été originellement un désert ordinaire, mais le lieu était devenu hanté après qu’un véhicule volant du Royaume de Colin ne se fasse intercepter par un escadron de Chevaliers Griffons de l’Empire Viridian et qu’il s’écrase violemment dans le désert. La région était nommée le désert de Gobi et le lieu du combat qui avait apporté la mort à tellement de personne avait été nommé le Drame de Gobi après ça. Encore à ce jour, il était possible de trouver des décombres datant de cet évènement en se rapprochant du lieu du crash.

Il y avait un boss connu dans cette zone. Un Seigneur de niveau 60 nommé Spectre de la Princesse Ina. Elle n’avait pas la moindre attaque mais pouvait invoquer de puissants Mages Maléfiques, jusqu’à 20 ou 30 à la fois. Une fois éliminée, elle revenait à la vie au bout d’une journée. Dans la vie passée de Nie Yan, elle était souvent tuée en chaîne et une multitude de personnes rôdaient dans le désert dans l’espoir de pouvoir l’affronter.

Après une chevauchée assez rapide en soi, les deux joueurs avaient pu voir des débris immenses sortir du sol. Certains faisaient plus de 30 mètres de haut, indiquant ainsi facilement la taille du vaisseau qui avait été abattu. Il avait été tellement immense que toute une région du désert était couverte de ses débris.

Vous avez découvert le Drame de Gobi.

« On y est. Descends de ta monture. Il me semble que tu as un sort de hâte. Qu’est-ce qu’il fait exactement ? » Avait dit Nie Yan en descendant de son Faulkner.

« Chassebrise. Il augmente ma vitesse de déplacement de 80% pendant 120 secondes. Mais je ne peux l’utiliser que sur moi. » Avait répondu Tang Yao. C’était son seul sort d’augmentation de vitesse.

Les sorts de ce type pour les classes Mages donnaient des bonus relativement énormes. Cependant, une augmentation de 80% de la vitesse d’un Mage revenait au même qu’une de 30% pour un Voleur de même niveau. Mais même en prenant ça en compte, Chassebrise était suffisant pour ce qu’ils avaient à faire.

« Chassebrise ? Pas mal ! Suis-moi. Ah oui, bois une Potion d’Invisibilité. » Avait dit Nie Yan avant de disparaître avec son Camouflage.

Tang Yao n’avait pas hésité et avait bu la potion avant de suivre son ami. Heureusement qu’ils étaient dans le même groupe, sans quoi il n’aurait jamais su dans quelle direction ce dernier était parti.

Après avoir marché un moment, ils avaient repéré un groupe de spectres au loin. Ils semblaient tous indistincts, leurs visages brouillés. Après s’être rapprochés à 20 mètres de distance, Nie Yan s’était arrêté. Il n’avait même pas osé utiliser Vision Transcendante pour les examiner du fait de la différence de niveau trop grande et la peur de se faire repérer.

Après avoir traversé la zone, Nie Yan avait repéré sept énormes spectres devant. Ils faisaient environ 3 mètres de haut et tenaient d’énormes maillets en fer. Ils semblaient féroces et vaillants.

Ils étaient les célèbres monstres de type Spectre de sa vie passée, les Spectres Berserks, des Elites de niveau 60 pouvant complètement ignorer les attaques physiques.

Il savait qu’ils n’avaient que 8.000 points de vie, mais comme ils ne pouvaient pas recevoir de dégâts physiques, les Guerriers n’avaient pas la capacité de maintenir leur aggro dessus. Et une fois qu’ils finissaient par pourchasser les Mages, ils pouvaient les éliminer en un seul coup avant de balayer le reste du groupe sans le moindre problème.

Le nombre de groupe qui s’était fait éliminer par ces monstres dans sa vie passée avait facilement atteint plusieurs dizaines de milliers au fil du temps.

AlthanMaiel
Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
Rebirth - Chapitre 326
Rebirth - Chapitre 328

Related Posts

9 thoughts on “Rebirth – Chapitre 327

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com