Rebirth - Chapitre 338
Rebirth - Chapitre 340

Un doux bruissement, son caractéristique du papier frottant contre le papier. Ce léger ‘fruuuiii’ si particulier alors que la suite du texte apparaît soudain sous nos yeux. Cette odeur si particulière, la Madeleine de Proust des plus anciens, si je peux dire. Oui, un souvenir que nous ne sommes pas certains de laisser à nos futures générations.

Extrait du roman imaginaire – Le Livre

Donc pour répondre à vos questions, oui j’ai pété un fusible, non ce n’est pas un vrai roman et non je ne sais pas pourquoi j’ai écrit ça.

Expression du jour : “Parfois, il faut demander de l’aide pour aller de l’avant. Mais, bordel de merde, arrêtez de la demander quand vous êtes au bord d’un précipice !”

Soutien :

Dons de soutiens libres : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

Discord : AlthanMaiel#8202 – Discord Xiaowaz : https://discord.com/invite/haBjJ3r

Chapitre 339 – Juste Monstrueux

 

« Yao Yao, nos deux familles sont proches depuis longtemps. Nos parents voudraient qu’on aille dans la même école pour se couvrir l’un l’autre. Quant à Nie Yan, il est juste un peu meilleur que moi en combat. Je n’ai perdu face à lui la dernière fois que parce que j’ai été imprudent. Tu penses vraiment qu’il peut se qualifier pour entrer dans l’Académie Militaire ? En plus de ça, je trouve que son caractère est particulièrement détestable. Tu devrais arrêter d’interagir avec lui. » Avait dit Liu Rui en jetant un regard en coin à la jeune fille. (NdT : le mec, il manque vraiment pas d’air Oo)

Le visage de Xie Yao s’était contracté, formant un regard dégoûté et nauséeux. Elle commençait vraiment à en avoir assez qu’il rabaisse sans arrêt Nie Yan devant elle. Si ce n’était pour l’amitié que ses parents avaient pour les parents de Liu Rui, elle aurait depuis longtemps complètement coupé tous les ponts avec ce ver.

« Je n’ai pas besoin que tu viennes mettre ton nez dans mes affaires. Occupe-toi des tiennes pour commencer. » Avait répondu la jeune fille sur un ton assez froid pour geler un lac de magma.

« Je n’ai dit ça que pour ton bien. » Avait répondu Liu Rui sur un ton plutôt impatient. Il commençait à être irrité par l’attitude froide que la jeune fille avait à son encontre. Il n’était après elle que pour la fortune qui lui était attachée, mais en même temps, c’était aussi l’obstacle qui le bloquait le plus. Il savait que s’il osait poser un doigt sur elle sans son accord, il pourrait dire adieu à sa virilité, et encore s’il était chanceux.

A ce moment, un lycéen s’était approché de Liu Rui. Il s’agissait d’un de ceux qui avaient vanté les exploits de Liu Rui un peu plus tôt.

« Chef, le résultat pour le coup de poing de Nie Yan s’est affiché. »

« Il s’en est sorti comment ? »

« 511.3kg… »

« Q-Quoi ?! T’as dit quoi ?! » S’était exclamé Liu Rui en se retournant violemment vers ce lycéen. Il avait été tellement choqué qu’un filet de bave s’était échappé de sa bouche.

A ce moment, une vague d’acclamations avait émergé de la salle d’attente. Les résultats venaient d’être confirmés par toute l’assemblée.

« Whaaaat ?! 511.3kg ? C’est quoi ce malade ?! »

« C’est vraiment un lycéen ? Le mec peut probablement décapiter quelqu’un juste avec un coup de poing ! Il va probablement être classé dans les meilleurs dans l’académie avec ce genre de résultat ! Il paraît que quand un génie comme ça apparaît, après avoir subi une investigation, il lui est possible d’être diplômé avec deux ans d’avance ! »

« Oh bordel ! Comment on est supposé se comparer à ça ?! J’arrive à peine à dépasser les 100kg ! »

« Il doit pouvoir envoyer quelqu’un voler à 10 mètres avec un coup comme ça ! »

En entendant la dernière phrase, Liu Rui avait senti ses poils se hérisser sur tout son corps. De plus, il restait médusé face à ce résultat. Si la différence avait été de 30kg, il aurait pu se dire qu’avec un peu d’entraînement il pourrait le rattraper, mais là on parlait d’une différence proche du double !

Après tout ce qu’il avait dit sur le fait que Nie Yan était ridicule et mauvais, est-ce que cela ne revenait pas au même que de dire que tout ceux qui étaient en-dessous de lui, c’est-à-dire tout le monde, était aussi mauvais ? Lui compris ?

Xie Yao, Zhai Hao et Xia Ling avaient, eux aussi, le regard absent en voyant ce résultat.

« Putain ! Il fait vraiment profil bas ce p’tit con ! Je savais qu’il cachait sa force, mais 511.3kg ?! Est-ce qu’on peut encore le considérer comme humain ?! » S’était exclamé Zhai Hao.

« Tu peux être rassurée maintenant. Avec ce genre de résultat, il est quasiment garanti de rentrer à l’Académie Militaire. » Avait fini par dire Xia Ling à Xie Yao sur un ton taquin après s’être remise du choc. En entendant ça, Xie Yao avait serré la main de sa meilleure amie avec force. Il était clair qu’elle souhaitait vraiment entrer à l’Académie Militaire aux côtés de Nie Yan.

Ses sourcils s’étaient enfin détendus lorsqu’elle s’était rendue compte que ce niveau d’examen n’était rien aux yeux du jeune homme.

« Qu’est-ce que tu aurais fait s’il avait échoué ? » Avait demandé Xia Ling, poussant la taquinerie jusqu’au bout.

« Je l’aurais suivi, quelle que soit l’université qu’il aurait choisie. » Avait répondu Xie Yao sans l’ombre d’une hésitation. Cela faisait déjà quelques jours qu’elle en était arrivée à cette conclusion.

Xia Ling avait observé son amie, une trace de choc dans le regard, avant de finalement soupirer.

« Je vois. Ta famille est tellement riche que ça ne te changerait pas grand-chose de ne pas aller dans l’Académie Militaire. »

Juste à ce moment, un autre choc avait frappé l’assistance. Le reste des résultats avaient fini de s’afficher.

« Il a fait quoi dans les autres tests ? »

Coup de poing : 551.3kg

Coup de pied : 563.23kg

Squat : 835.78kg

Tirage poitrine : 582.21kg

Nie Yan avait fini par devenir un combattant accompli dans sa vie passée. C’était le résultat d’années d’entraînements militaires stricts afin de pouvoir se venger de Cao Xu. De plus, depuis qu’il s’était réincarné, il avait appliqué cette discipline d’acier à sa vie de tous les jours, lors de sa période de croissance la plus importante. Il avait aussi accès à des compléments alimentaires de meilleure qualité que dans sa vie précédente. Autrement dit, il avait fait en sorte de devenir une véritable machine de guerre, et cet examen de l’Académie Militaire n’était rien à ses yeux.

« Oh mon dieu ! Il pourrait probablement me tuer avec un seul coup de pied ! »

« Tu rigoles ? Rien qu’avec un coup de 300kg de puissance, il pourrait déjà briser des os ! Si tu prenais un de ses coups dans un organe vital, ciao bye bye, mec ! »

« Il faut combien d’années d’entraînement pour atteindre ce niveau ? Il a commencé à faire des pompes dans le ventre de sa mère ou quoi ?! »

Nie Yan était instantanément devenu le sujet de discussion numéro un du hall.

De son côté, il était relativement satisfait de ses résultats. Sa première partie de l’examen étant terminée, l’un des examinateurs s’était approché de lui avec un sourire.

« Vos résultats sont vraiment pas mauvais, jeune homme. Vous avez définitivement passé la partie physique de l’examen. La prochaine étape est l’examen académique. Voyons voir si vous avez le talent nécessaire pour devenir l’un des As de l’Académie Militaire. Mon nom est Li Yue. Je suis aussi un des instructeurs militaires de l’académie. Si vous avez le moindre problème, n’hésitez pas à me contacter. »

Nie Yan avait jaugé Li Yue du regard. Il avait une silhouette assez allongée. Il trouvait ça étrange qu’un instructeur de l’académie ait une telle carrure.

Il était dit que l’Académie Militaire n’acceptait qu’une dizaine d’As chaque année. Quiconque pouvait être identifié comme un As était reconnu par la fédération et était considéré comme un talent extraordinaire. Prenant en compte le fait que l’Académie Militaire était déjà un lieu qui rassemblait l’élite, ce n’était pas peu dire que les As de l’académie était les meilleurs des meilleurs. Aussi longtemps qu’un As continuerait à passer son évaluation annuelle, il pourrait conserver son statut d’As. Le seul problème était qu’en cas de guerre, tous les As étaient obligatoirement déployés. Mais le pays n’avait pas vu de guerre depuis plus d’un siècle.

« Je remercie Instructeur Li. Quand est-ce que l’examen académique va se dérouler ? » Avait demandé Nie Yan sur un ton respectueux. Il n’avait aucune intention de rentrer dans les rangs militaires après ses études. Cependant, le statut spécial d’As le tentait grandement. Cela lui donnerait des privilèges nombreux, dont celui d’avoir le droit de porter une arme à feu. De plus, dans le cas où sa vie serait menacée par un tiers, il aurait le droit d’agir en prévention pour le neutraliser avec la loi de son côté. Il comprenait parfaitement que ce genre de privilège existerait toujours dans le monde. Et que plutôt que de crier à l’injustice, il était plus intéressant de faire de son mieux pour exploiter le système. Ces privilèges pourraient se révéler plus que précieux pour protéger ses proches dans le futur.

Dans sa vie précédente, Tang Yao avait été tué par le fils d’un officiel du gouvernement et le cas était resté non résolu ad vitam æternam. A quoi avaient bien pu lui servir sa haine et son chagrin ? S’il était entré dans l’Académie Militaire à l’époque, il n’aurait peut-être pas pu empêcher la mort de son ami, mais il aurait pu au moins lui apporter justice !

Pendant qu’il était perdu dans ses pensées, la paume de Li Yue s’était soudain précipité vers sa gorge.

L’action de Li Yue avait été à la fois décisive et sans pitié. Il ne semblait pas rigoler.

Nie Yan avait réagi par réflexe, levant son bras gauche pour parer le coup.

{Bang !}

Il avait soudain senti une sensation d’engourdissement lorsqu’un coup violent avait frappé son bras droit.

Li Yue n’avait pas arrêté son assaut. Au contraire, il avait enchaîné avec un coup de pied de côté, son pied frôlant la joue de Nie Yan.

Nie Yan avait crié en attrapant le pied de Li Yue. Il avait ensuite contre-attaqué de toutes ses forces avec un coup de pied dans la poitrine.

Li Yue avait croisé les bras pour bloquer le coup.

{Bang !}

Il avait alors reculé de plusieurs mètres avant de pouvoir reprendre son équilibre.

Nie Yan n’avait pas enchaîné après ça. Il y avait eu quelque chose d’étrange dans les attaques de Li Yue. Elles étaient en effet sans pitié, mais elles manquaient d’envie meurtrière. Voyant que l’échange était terminé, il avait baissé sa garde.

A ce moment, Li Yue avait observé l’autre examinateur qui avait hoché avec satisfaction.

« Parfait, votre examen est terminé. Vous avez gagné le droit d’entrer à l’Académie Militaire. Quant à savoir si vous deviendrez un As, cela dépendra des résultats de votre examen académique. » Avait annoncé Li Yue.

En effet, il n’avait fait que le tester. Nie Yan s’était penché pour saluer l’examinateur avant de quitter la zone d’examen.

Tous les lycéens proches avaient pu voir l’échange à travers le cadre de la porte encore ouvert. Ils avaient eu à la fois une expression de peur et de respect envers ce jeune homme du même âge qu’eux. C’était juste un gros taré ! Il avait réussi à bloquer l’attaque d’un instructeur de l’académie et l’avait même fait reculer de plusieurs mètres !

Dans l’inconscient collectif, il était devenu un genre de monstre ! Tout le monde était resté sans voix devant ça.

L’apparition d’un talent caché de ce niveau avait vraiment causé une vague d’acclamations et de peur dans le cœur des lycéens présents.

Lorsque Liu Rui avait vu Nie Yan s’approcher du groupe, il avait jeté un coup d’œil en direction de Xie Yao avant de partir la queue entre les jambes. Comparé à Nie Yan, il avait l’impression d’être un chimpanzé.

Nie Yan, quant à lui, avait regardé Liu Rui s’éloigner à toute vitesse. Ce gars avait vraiment obtenu un destin tragique lorsque Nie Yan s’était réincarné. Il n’aurait pas la moindre occasion d’inverser de nouveau la balance entre eux.

Cela faisait déjà un moment que Xie Yao n’avait plus la moindre trace de Liu Rui dans son cœur.

Zhai Hao s’était avancé vers son ami et lui avait posé la main sur l’épaule en disant.

« Frère, j’aurais jamais pensé que tu étais si fort que ça ! Tu as gagné tout le reste de mon admiration ! »

Puis, lorsqu’il avait vu les autres lycéens regarder Nie Yan avec des yeux bovins, il avait ri en s’exclamant.

« Tu as vraiment réussir à te mettre sous les feux des projecteurs cette fois-ci ! »

Nie Yan et Xie Yao s’étaient simplement souri mutuellement, partageant une compréhension mutuelle qui était déjà au-delà des mots.

« Allons célébrer tous ensemble ! » Avait proposé Xia Ling.

« Ça va devoir attendre. Je dois d’abord passer la partie académique de l’examen. » Avait dit Nie Yan en regardant l’heure. Il avait été informé par l’instructeur Li que l’examen pour les As allait commencer d’ici une heure. Il était supposé être bien plus difficile que l’examen ordinaire.

« Quoi ? C’est pas dans cinq jours ? » Avait demandé Xia Ling avec surprise.

« C’est un examen différent pour devenir un As. » Avait répondu Nie Yan. Cet examen était juste pour lui.

« Un As… ! » Avait murmuré Xia Ling en ouvrant la bouche en grand. Les autres n’étaient pas mieux.

Il fallait comprendre que leur lycée n’avait pu fournir que deux As à l’Académie Militaire ces cents dernières années ! S’il réussissait, Nie Yan deviendrait le troisième !

« C’est pour être commandant ou le voyage interstellaire ? » Avait-elle fini par demander. L’Académie Militaire n’avait que deux département pour les As.

« Je ne sais pas encore. » Avait répondu Nie Yan, ne sachant effectivement pas encore. Après tout, comme il ne souhaitait pas intégrer l’armée par la suite, il ne s’était pas intéressé à ça. Son but était les privilèges et le statut spécial d’As. Pour ce qui était du département qu’il rejoindrait, cela ne ferait pas la moindre différence pour lui. La dernière chose qu’il voulait était de se retrouver sur un champ de bataille réel. Conviction lui suffisait pour cela.

 

AlthanMaiel
Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
Rebirth - Chapitre 338
Rebirth - Chapitre 340

Related Posts

10 thoughts on “Rebirth – Chapitre 339

  1. Merci pour ce chapitre !

    Je crois qu’il y a une faute de frappe au 16ème paragraphe en partant de la fin, celui qui commence par “Lorsque Liu Rui avait vu Nie Yan s’approcher du groupe, …”.
    Tu as écrit “avait de partir” au lieu de “avant de partir”.

    Et vivement la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com