Rebirth - Chapitre 398
Rebirth - Chapitre 400

On s’en rapproche, on s’en rapproche ! Lundi prochain, on aura le chapitre 400 !

Expression du jour : “N’oubliez pas que le moment le plus agréable de la semaine n’ai pas le week-end mais le vendredi soir, ce moment où on ne s’est pas encore rendu compte de tout ce qu’on doit faire durant samedi et dimanche ! Alors amusez-vous !”

Soutien :

Dons de soutiens libres : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

Discord : AlthanMaiel#8202 – Discord Xiaowaz : https://discord.com/invite/haBjJ3r

Chapitre 399 – Banquet

 

Nie Yan se rappelait parfaitement de cette partie de sa vie, planquait sur le toit d’un immeuble pendant plusieurs jours pour enfin pouvoir appuyer sur la gâchette, mettant fin à la vie de Cao Xu alors qu’il était sur le point d’entrer dans sa voiture. Les projections de matière grise sur les gardes du corps de son adversaire avaient été, pour lui, sa plus belle œuvre d’art.

Ce seul tir avait capable de le libérer de toute sa rancœur accumulée au fil des années.

C’était pourquoi sa haine pour Cao Xu n’était pas aussi intense dans cette vie que dans sa vie passée, sans quoi il aurait directement foncé sur lui pour lui trancher la gorge. Après tout, ses parents étaient en vie dans cette vie, et l’entreprise se portait bien. Mais si Cao Xu osait faire le moindre mouvement dans leur direction, Nie Yan savait que sa raison ne pourrait pas le retenir très longtemps !

Bien qu’il ne soit pas encore de taille à affronter un magnat de la finance comme Cao Xu, il commençait petit à petit à accumuler du pouvoir. Et un jour viendrait où il arriverait au même niveau que son ennemi.

Environ 20% des profits du Century Financial Group provenaient de l’industrie de la réalité virtuelle alors que 70% provenaient de domaines liés à cette industrie. Autrement dit, si l’industrie de la réalité virtuelle venait à recevoir un nouveau géant, fissurant les fondations du Century Financial Group, cee dernier finirait par plonger rapidement.

De retour dans la salle de banquet, un jeune homme d’environ 24 ans était assis en face de Cao Xu. Il avait un sourire mutin sur le visage, attirant l’attention des femmes aux alentours. C’était probablement un Don Juan avec un tableau de chasse bien rempli.

Quelques femmes aux robes très révélatrices s’étaient approchées de lui pour le saluer. Il les avait salués en retour avec un léger sourire, faisant preuve de grâce et d’élégance.

Après avoir échangé quelques plaisanteries avec les femmes aux alentours, son regard avait vagabondé dans la salle et s’était soudain arrêté sur Xie Yao. N’importe quel homme serait devenu fou en voyant cette demoiselle parfaite.

« Très bon goût, jeune maître Fan. Êtes-vous intéressé ? » Avait soudain demandé Cao Xu en suivant le regard du jeune homme avec un sourire entendu.

« Pas mal, un peu immature. D’ici quelques années, elle fera définitivement partie des plus belles femmes au monde. » Avait répondu Fan Yuan. Il devait l’admettre, Xie Yao, qui était le centre d’attention de la salle entière, était assez belle pour lui en donner des frissons.

« C’est la jeune héritière du Dragonsoar Financial Group. En l’obtenant, vous obtiendriez le support du groupe, vous permettant de facilement écraser vos rivaux, héritant ainsi facilement de l’Euro Fortune Financial Group. Avec elle à vos côtés, rien ne pourrait vous arrêter. Bien sûr, ce serait à ce moment que j’aurais à me reposer sur vous, mon ami. » Avait dit Cao Xu d’une voix mielleuse avant de prendre une gorgée de vin.

« En assumant que ce jour viendrait, seriez-vous encore capable de tolérer ma présence ? » Avait demandé Fan Yuan avec un sourire moqueur. Il savait mieux que quiconque qu’il ne fallait jamais mettre toute sa confiance dans un vieux roublard comme Cao Xu. Leur relation était peut-être amicale, mais c’était parce qu’il était actuellement faible et que Cao Xu voyait un intérêt financier à le supporter pour le moment. Mais s’il venait à devenir une menace pour le Century Financial Group, le vieux vicelard n’hésiterait pas à l’éliminer !

Cao Xu avait doucement rigolé en entendant cette phrase pleine de sous-entendu venir de son jeune protégé, puis avait posé son verre sur la table.

« Et que pensez-vous du support que le Dragonsoar Financial Group apporte à Asskickers United ? » Avait alors dit Cao Xu, changeant de sujet.

« Qu’est-ce que j’ai à en penser ? Asskickers United n’est rien comparé à mon Angel Corps. C’est une pitié que l’Empire Viridian soit aussi éloigné de l’Empire Satreen. Sans quoi, en juste 10 jours, je les écraserais tellement que même Nirvana Flame n’oserait plus mettre un pied dans Calore ! » Avait annoncé Fan Yuan sur un ton arrogant.

« Ne sous-estimez pas la croissance d’Asskickers United, tout particulièrement maintenant qu’elle a le support du Dragonsoar Financial Group. » Avait prévenu Cao Xu avec un regard grave. Il avait originellement prévu de s’approprier l’Empire Viridian. Tout d’abord, il avait tenté de saisir Asskickers United, mais avait été reçu avec un refus catégorique. Après quoi, il avait essayé d’utiliser la puissance combinée de Victorious Return, Radiant Sacred Flame, Bloodlust Blades, Alliances of Mages et Divine Protectors pour faire table rase et construire son empire, mais ses plans avaient de nouveau été contrariés par Asskickers United. Victorious Return et Radiant Sacred Flame avaient perdu leur valeur et Bloodlust Blades était aussi sur le point de s’effondrer. Et bien qu’Alliance of Mages et Divine Protectors semblent puissantes de l’extérieur, à moins qu’elles ne mettent la main sur plusieurs forteresses chacune très rapidement, elles resteraient bien trop vulnérables.

En plus de ça, du fait de la population de Calore et de la croissance monstrueuse d’Asskickers United, elles ne semblaient pas pouvoir avoir un futur radieux.

Asskickers United avait complètement détruit ses plans pour l’Empire Viridian. Fort heureusement, la vingtaine de propriétés qu’il possédait dans cet empire lui permettaient de maintenir Alliance of Mages et Divine Protectors à flot. Après avoir calculé ça, il avait décidé de rediriger tout son support financier en direction de l’Empire Satreen, sur Angel Corps pour être exact. Mais ce qui le gênait considérablement était ce jeune homme en face de lui, Fan Yuan, le maître de guilde d’Angel Corps. En plus de son titre dans Conviction, il était aussi l’un des héritiers potentiels de l’Euro Fortune Financial Group, et son éducation faisait qu’il était bien plus roublard qu’il ne l’avait imaginé au départ, le rendant ainsi beaucoup plus dur à manipuler.

La montée en puissance d’Asskickers United avait été trop rapide et exponentielle pour être prévue. Comment Cao Xu pouvait ne pas lui prêter attention, tout particulièrement après qu’elle ait reçu le support du Dragonsoar Financial Group ? Avec l’assistance de cette guilde inconnue, le Dragonsoar  Financial Group avait reçu plusieurs quartiers d’affaires, provenant de 6 Forteresses Basiques et 1 Forteresse Intermédiaire ! Cela voulait dire que le groupe financier commençait maintenant à être bien établi dans l’industrie de la réalité virtuelle, devenant ainsi une menace pour son Century Financial Group.

Nie Yan, de son côté, était bien trop éloigné pour entendre ce que les deux compères disaient. Mais en voyant la direction du regard des deux hommes, il pouvait deviner que c’était en rapport avec Xie Yao. Tout particulièrement en voyant le regard libidineux de Fan Yuan, le rendant particulièrement mal à l’aise.

A ce moment, Fan Yuan et Cao Xu s’étaient levés et s’étaient dirigés en direction de Xie Yao et de son père.

Bien que le père de Xie Yao et Cao Xu se soient salué courtoisement, Nie Yan avait facilement pu sentir l’hostilité qui existait entre eux. Cela prouvait bien que Cao Xu n’était pas venu juste pour l’anniversaire de Xie Yao, mais pour d’autres desseins aussi.

« Cela fait longtemps qu’on ne s’était pas vu. » Avait dit Fan Yuan, levant un verre d’une manière raffinée en saluant Xie Yao.

« Je me souviens que tu n’avais que 12 ans la dernière fois que nous nous sommes croisés. A l’époque, l’Euro Fortune Financial Group et le Glory Financial Group venaient juste de signer un accord important. Qui aurait cru que cette petite fille de l’époque deviendrait une telle beauté après seulement six années ? »

« Vous me flattez. Comment se porte Tante Fan ces temps-ci ? » Avait poliment répondu Xie Yao.

Sentant la distance que la jeune fille avait immédiatement mise entre eux, Fan Yuan s’était légèrement figé avant de laisser échapper un petit rire.

« Elle parle sans arrêt de toi. Quand est-ce que tu vas revenir en Europe ? Nous pourrions nous retrouver et je te ferais visiter. »

Liu Rui était aussi présent à ce banquet, mais il n’osait plus s’approcher de Xie Yao depuis les récents évènements à l’école. Mais voyant Fan Yuan parler avec son ex-fiancée, de l’hostilité était immédiatement apparue sur son visage. Il savait parfaitement qui était Fan Yuan. Son statut n’était pas très différent du sien. Mais ce Fan Yuan était l’un des héritiers de l’Euro Fortune Financial Group, l’un des plus gros groupes financiers d’Europe, donc la richesse dépassait même celle du Century Financial Group.

Fan Yuan avait levé son verre pour porter un toast à l’anniversaire de Xie Yao avant de commencer à discuter avec les autres autour de lui. Il incluait de temps à autre Xie Yao dans la conversation, lui disant quelques mots à droite à gauche. En gros, il semblait complètement à l’aise, comme un poisson dans l’eau.

Xie Yao, en revanche, commençait à être ennuyée par les discussions constantes de ce Fan Yuan. Bien qu’il semble élégant et raffiné au premier abord, il n’était qu’un playboy hypocrite. Elle avait souvent entendu parler des scandales sexuels de ce méprisable individu. Cela lui avait naturellement laissé une mauvaise image du jeune homme.

Pourquoi est-ce que Nie Yan n’est pas encore arrivé ? Ne me dis pas qu’il a oublié… ? Avait commencé à se demander la jeune fille avec anxiété. Elle avait continué à regarder parmi la foule, cherchant désespérément son pilier, son support, et enfin, après qu’une personne ait avancé, elle avait vu apparaître Nie Yan, assis sur un sofa à côté d’une fenêtre. Immédiatement, un sourire avait éclos sur le visage de la belle. Il était là depuis le début !

Remarquant le regard joyeux de sa compagne, Nie Yan l’avait saluée avec un sourire enchanté.

Lorsqu’il avait vu Xie Yao discuter avec Fan Yuan l’instant d’avant, il s’était senti mal à l’aise. Mais après avoir vu l’expression de pure joie sur le visage de la jeune fille lorsqu’elle l’avait aperçu, il avait tout de suite été de meilleure humeur.

Fan Yuan était un coureur de jupon expérimenté, mais Xie Yao ne lui avait même pas adressé le moindre regard autre que le minimum syndical.

Alors qu’il était sur le point de faire quelque chose pour remédier à ça, Xie Yao l’avait interrompu/

« Excusez-moi. J’ai quelque chose d’important à faire. »

Entendant ça, le jeune homme était devenu rigide et une expression étrange était apparue sur son visage. Mais il s’était vite remis et avait dit.

« Pas de problème. On parlera plus tard. »

Cependant, il avant senti comme un goût amer en voyant que Xie Yao n’avait même pas attendu la fin de sa phrase pour partir.

De son côté, la jeune fille avait fait une ligne droite en direction de Nie Yan, les gens s’écartant sur son chemin avec des salutations de courtoisie.

« Continuons notre conversation, mes amis. » Avait fini par dire Fan Yuan en se replongeant dans sa discussion. Mais cela n’avait pas empêché son regard de suivre discrètement la belle. Lorsqu’il l’avait vu arriver devant un jeune homme et commencer à discuter joyeusement, il avait pu dire que les sentiments de Xie Yao envers ce jeune homme étaient purs. C’était comme le jour et la nuit entre le traitement qu’elle lui avait réservé et celui qu’elle avait réservé à cet inconnu. Naturellement, son regard était devenu d’un coup beaucoup plus froid.

A côté, plusieurs jeunes femmes avaient commencé à discuter entre elles sur le ton du ragot.

« Qui c’est ? »

« Je ne sais pas. Ce n’est quand même pas le petit ami de Xie Yao, pas vrai ? »

« On dirait bien. Pour quelle autre raison discuteraient-ils aussi joyeusement entre eux ? »

Une femme un peu plus âgée avec le visage couvert de tellement de maquillage que ça lui donnait l’air d’un clown et avec une robe si révélatrice qu’elle était à deux doigts de ne pas être utile avait secoué la tête.

« Ce garçon n’est définitivement pas le petit ami de Yao Yao. Elle ne l’a jamais mentionné devant nous auparavant. Vous réfléchissez trop. C’est probablement l’un de ses camarades de classe. »

Cette femme était la tante paternelle de Xie Yao, Xie Yi.

Mais malgré ses paroles, son regard, tourné sur les deux tourtereaux, était plein de mauvaises intentions. Cette gamine est vraiment une fauteuse de troubles ! Comment est-ce qu’elle ose faire quelque chose comme ça durant son anniversaire ?

En tant que membre de sa famille, Xie Yi avait l’habitude d’abuser de sa position pour casser du sucre sur le dos de Xie Yao. Leur relation était loin d’être cordiale.

Xie Yao souriant et faisant la coquette devant un garçon avait laissé son père pantois. Elle n’agissait normalement de manière aussi détendue qu’à la maison.

Xie Jun, de son nom, avait observé Nie Yan avec attention en voyant ça. Je vais devoir avoir une petite conversation avec ce jeune homme, histoire de juger sa personnalité. Hélas, il n’avait pas beaucoup de temps pour le moment. Avec tant de personnes à accueillir, il ne pouvait pas se libérer un peu de temps pour ça et ne pouvait que repousser leur entretien d’homme à homme.

« Pourquoi est-ce que tu restes assis dans ton coin ? Je te cherche depuis le début et j’ai mis du temps à te trouver. » Avait dit Xie Yao avec une fausse moue boudeuse. En le voyant porter un costume, certes pas aussi strict que les autres hommes de la salle, mais bien plus distingué que ses vêtements habituels, elle avait posé une question innocente avec une pointe de danger.

« Qui a choisi ces vêtements pour toi ? »

« Moi-même. Je les ai achetés dans un magasin appelé Rheims. C’est la première fois que je porte quelque chose comme ça. » Avait-il répondu avec un sourire.

« Pas étonnant. La prochaine fois, je viendrais avec toi pour t’aider à choisir des vêtements. » Avait-elle déclaré, la lueur de jalousie dans ses yeux ayant disparue, faisant place à de la joie, rapidement remplacée par un peu de honte. Ses joues s’étaient aussi rosies à ce moment-là. Elle venait de remarquer ce que signifiait ses paroles.

« Très bien. » Avait répondu Nie Yan avec un plus grand sourire encore. Il avait alors fouillé dans sa poche et avait sorti un petit écrin.

« Tiens, c’est pour toi. Joyeux anniversaire. »

« Qu’est-ce que c’est ? » Avait-elle demandé, un sourire s’étendant de part en part de son visage. Elle avait alors immédiatement ouvert la boîte, et en voyant le collier elle s’était exclamée.

« Oh ! Il est magnifique ! Merci, Nie Yan ! »

Immédiatement après, elle avait relevé ses cheveux et avait mis le collier. Le cadeau en lui-même était secondaire pour elle. Ce qui était important à ses yeux, c’était que cela provenait de Nie Yan. Le délicat collier étincelait sous les lumières du hall, allant parfaitement avec le teint de sa peau d’albâtre. Elle ressemblait à un ange !

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
Rebirth - Chapitre 398
Rebirth - Chapitre 400

Related Posts

13 thoughts on “Rebirth – Chapitre 399

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com