Rebirth - Chapitre 454
Rebirth - Chapitre 456

Quand on y pense, de tous les groupes de super-héros, les X-Men sont les plus connus mais les ‘Amen’ sont les plus couramment évoqués…

Et bonjour à tous et à toutes 😉

ps : je me suis planté de chapitre, donc je vous met le bon. Désolé pour la bourde 😉

Expression du jour : « Dire de la merde constamment est un effort de tous les instants. N’en doutez jamais. »

Soutien :

Dons de soutiens libres : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

Discord : AlthanMaiel#8202 – Discord Xiaowaz : https://discord.com/invite/haBjJ3r

Chapitre 455 – Esclaves

 

Dans Conviction, on pouvait trouver plusieurs types d’esclaves. La majorité avaient un niveau d’intelligence bas ou au mieux moyen. Cependant, il en existait quelques-uns, très rares, qui avaient un talent immense et pouvaient faire face à d’innombrables situations. Certains pouvaient même combattre à la place des joueurs ou d’autres pouvaient, à la place, utiliser leur talent pour fabriquer des objets.

Bien évidemment, Nie Yan ne cherchait pas un esclave combattant. Étant donné qu’un esclave était, avant tout, un PNJ de Conviction et non pas une invocation, sa mort était absolue.

Au lieu de ça, il comptait acheter trois esclaves pour l’aider dans sa gestion de ses magasins afin qu’il n’ait plus à s’en occuper par la suite.

Le marché aux esclaves était un lieu sale, délabré et avec des tentes abîmées dressées au petit bonheur la chance entre des rangées de cages en bois. Ces énormes cages contenaient des PNJ de tout âge, avec comme trait commun un regard vide et dépourvu d’émotions. Certains, qui semblaient plus musclés que les autres, étaient ligotés.

Les gardes devant les cages avaient tous un air patibulaire et maniaient des fouets effrayants. Même l’action la plus anodine d’un esclave semblait déclencher des torrents de rage de la part de ces gardes avant que des séries de claquements de fouets et de cris ne s’élèvent dans les airs.

En voyant ce genre de scène se répéter, Nie Yan avait eu un air visiblement dégoûté. Il ne pouvait pas s’empêcher de se dire que même si c’était un jeu, c’était vraiment une vision horrible. Conviction avait pour but de dépeindre un monde réaliste, non pas dans son bestiaire, étant donné qu’il s’agissait d’un monde fantastique, mais dans la dure réalité de ce que pouvait réaliser la race humaine. Cela avait pour but de sensibiliser les gens aux horreurs ayant déjà été commises par le passé ainsi que de permettre à tout un chacun de remettre en question les valeurs qui lui avaient été inculquées.

C’était le monde de Conviction. Et tous les joueurs étaient dans l’obligation de suivre ses lois !

Sachant qu’il ne pouvait rien faire pour changer la situation, il avait commencé à regarder les stats des esclaves. La majorité était moyens ou bien médiocres, à peine capables de réaliser les tâches les plus simples. Et certains semblaient avoir un potentiel décent, leur permettant même de combattre pour leur maître.

Il avait continué à regarder autour de lui, observant les cages des deux côtés de la rue. Son objectif était avant tout d’obtenir au moins un esclave avec un talent unique.

« Sire, est-ce que vous cherchez à acheter un esclave ? Les miens sont les meilleurs de tout le marché ! » Avait commencé à dire un marchand d’esclave obèse en s’approchant de lui. Il était si gras que ses yeux étaient réduits à deux fentes formées par les bourrelées de sa peau. Son visage boursouflé tremblotait à chacun de ses mouvements, lui donnant un air écœurant.

Nie Yan avait tout d’abord commencé à reculer par pur instinct. Et alors qu’il était sur le point de refuser, il avait aperçu un visage familier dans une des cages derrière le marchand. Il s’agissait du jeune Collins !

Il était avec deux autres enfants. L’une était une jeune fille avec des traits délicats semblant avoir le même âge que lui. L’autre était un garçon un peu plus âgé, ayant probablement dans les quinze ans. Il était grand et musclé et semblait être capable d’imposer son point de vue dans un combat.

Après avoir remarqué Nie Yan, les yeux sans vie de Collins s’étaient soudain illuminés.

« Sire, c’est vous ! »

« Comment as-tu fini ici ? » Avait demandé Nie Yan avec étonnement. Il avait donné 1.000 pièces d’or à Collins. En tout logique, il n’aurait jamais dû terminé dans une cage d’esclave.

« Ce vilain, Berrik, m’a attrapé. Il m’a volé l’or que vous m’avez donné et m’a enfermé ici. » Avait répondu Collins en observant l’homme obèse qui se tenait derrière Nie Yan.

« Ne croyez pas les mensonges de ce gamin, cher sire. C’est un enfant de la rue et un sale petit voleur. » avait dit Berrick avec une pointe de cruauté dans le regard. En voyant ce regard, Collins savait déjà qu’une fois Nie Yan parti, il était définitivement mort.

Bien sûr, notre Voleur avait rapidement compris la situation. Cependant, tous les marchands d’esclaves, Berrick compris, étaient au moins des Elites de niveau 80.

« Sire, je vous en prie, faites-nous sortir d’ici ! Nous sommes prêts à devenir vos esclaves et nous ferons tout pour vous ! » Avait commencé à supplier Collins. Nie Yan était son dernier espoir.

Ce dernier se souvenait que, du point de vue du système, acheter un esclave dans ces conditions signifiait une loyauté accrue, généralement aux alentours de 90 ou plus. En temps normal, l’achat d’un esclave apportait une loyauté de 70. Et bien qu’il n’était pas nécessaire de payer un esclave, si sa loyauté descendait en-dessous d’un certain seuil, il était possible pour l’esclave de se retourner contre son maître. Bien que la possibilité soit base, elle restait tout de même existante.

Nie Yan avait inspecté les traits spéciaux de Collins avec un peu plus d’attention que précédemment.

Sens du Danger : Collins a un sens du danger développé et peut esquiver les situations les plus dangereuses. Cela lui permet ainsi d’éviter d’être blessé par les monstres.

Rapide : Collins est bon à la course, sa vitesse étant de 528.

Collectionneur : Collins aime trouver des trésors et objets de valeurs. Il a plus de facilités que les autres à trouver des minerais et des objets perdus.

Nie Yan avait été complètement surpris en voyant cela. Les trois capacités du jeune garçon étaient toutes rares. Il n’était pas le genre de PNJ à rester confiné dans une ville. Il pouvait se rendre dans la nature et explorer des zones de haut niveau. Son seul défaut était qu’il n’avait pas la moindre capacité de combat.

Après avoir découvert cette perle rare, Nie Yan avait commencé à observer les amis de ce génie de l’exploration. La petite fille s’appelait Delfina. Elle possédait Sens du Danger, comme Collins, mais avait deux autres capacités : Artiste et Hypersociale. Hypersocial lui permettait de communiquer facilement avec les autres PNJ, quant à Artiste, cela lui permettait de dessiner et même copier des documents complexes, comme par exemple des patrons, plans et recettes !

L’esprit de Nie Yan s’était retrouvé en plein chaos à ce moment. Delfina pouvait dupliquer en quelques heures des patrons normaux et en un jour ou deux des patrons de haut niveau ! Cela voulait dire qu’il pourrait lui demander de reproduire les Plans de la Catapulte Blindée de Glace par exemple !

Le talent d’Artiste à lui seul était suffisant pour que Nie Yan décide de sa prochaine action ! Il allait obtenir ces esclaves coûte que coûte !

Finalement, il avait regardé les talents du second garçon. Il s’appelait Bernard et bien qu’il soit jeune, il était grand pour son âge. Sa peau cuivrée était tendue par ses muscles saillants. Au premier coup d’œil, Nie Yan avait pensé qu’il s’agissait d’un esclave de combat. Mais après l’avoir examiné, il s’était rendu compte qu’il était plus orienté vers la récolte que le combat. Ses talents étaient les suivants : Sens du Danger, Rapide et Taupe Humaine.

Bernard savait comment creuser. Autrement dit, s’il recevait une bonne pioche, il lui serait possible de devenir un excellent Mineur.

« Combien pour ces trois-là ? » Avait fini par demandé notre Voleur à Berrick.

Les yeux de ce dernier avaient commencé à luire. Alors qu’il était sur le point de dire quelque chose, Nie Yan l’avait cependant coupé.

« J’espère que vous me ferez un bon prix. Je suis certain que l’administrateur d’Hilton ne serait pas du tout ravi d’apprendre qu’une personne de mon statut a été escroqué au sein de sa forteresse. »

En entendant ça, Berrick avait immédiatement lâché un rire mal à l’aise.

« Oh, je n’oserais pas, Sire Grand Erudit ! Pour ces trois-là, 120 pièces d’or devrait être un prix juste, n’est-ce pas ? »

« Menteur ! Une autre personne est venue avant et il lui a demandé uniquement 60 pièces d’or ! » Avait alors hurlé Collins. Le visage de Berrick s’était immédiatement teint en rouge.

« Tiens, voilà 120 pièce d’or. Ils m’appartiennent maintenant. » Avait dit Nie Yan sans la moindre politesse et ne souhaitant plus interagir avec cette lie de l’humanité.

Voyant Nie Yan lui donner l’or dans même hésiter, Berrick s’était senti vexé de n’avoir pas demandé plus. Mais comme la transaction était maintenant finie, il ne pouvait rien y faire. Après avoir ouvert la cage, il avait jeté un regard noir aux trois gamins en leur disant :

« Vous avez un nouveau maître maintenant, gamins. Dégagez ! »

Collins, Bernard et Delfina avaient tous les trois regard Berrick avec animosité, ne souhaitant rien d’autre que de se jeter sur lui pour le massacrer. Mais bien sûr, leur Sens du Danger leur avait naturellement indiqué qu’ils n’étaient pas de taille face à lui.

« Allez, venez. » Avait fini par dire Nie Yan.

Une fois qu’ils avaient quitté le marché aux esclaves, il avait découvert que leur loyauté avait dépassé 90. Collins avait la plus haute, atteignant la valeur 99, alors que Delfina et Bernard étaient respectivement à 96 et 95. Avec un tel montant, toute idée de révolte était absolument impensable.

Ces trois enfants allaient définitivement devenir des atouts pour Asskickers United. Delfina serait responsable de la duplication des plans, patrons et autres ressources de ce genre alors que Collins et Bernard iraient chercher des ressources dans la nature. Et chacun pourrait toujours occasionnellement s’occuper d’effectuer des achats pour lui.

Nie Yan s’était soudain plongé dans ses pensées. Le nombre de joueurs artisans au sein de la guilde augmentait à une vitesse prodigieuse. Le Starry Night Potion faisait aussi preuve d’une croissance exceptionnelle, produisant de nombreux Alchimistes de haut rang. Pour ce qui était des autres professions, de nouveaux employés apparaissaient chaque jour. Bien sûr, tous ne travaillaient pas nécessairement et beaucoup étaient occupés à réaliser de nombreuses quêtes pour se développer. Pour tout dire, chaque profession était liée aux autres. Dans les derniers stades du jeu, la création d’un objet nécessiterait la participation de plusieurs professions, un peu comme pour le Canon Magique Gobelin ou la Catapulte Blindée de Glace.

Et du fait de ceci, une idée était apparue dans la tête de notre Voleur. Pourquoi ne pas rassembler tous ces joueurs au sein d’une même guilde ? Une guilde composée uniquement d’Alchimistes, Ingénieurs, Forgerons, Tailleurs, Enchanteurs, Mineurs, etc ? Cela aurait pour objectif de développer leurs compétences dans un environnement purement orienté vers la fabrication tout en leur permettant de développer leur travail d’équipe. Et qui plus est, en tant que guilde, il serait possible d’établir un atelier géant divisé en plusieurs zones pour chaque profession !

Bien sûr, le coût d’un tel atelier serait probablement élevé, de l’ordre de plusieurs dizaines de milliers de pièces d’or même. Mais cela valait largement l’investissement ! Lorsque beaucoup de professions étaient rassemblées au même endroit, les possibilités devenaient infinies ! Et cela développerait aussi la valeur de ses différents magasins.

Bien sûr, il avait déjà décidé de fabriquer cet énorme atelier à côté du Starry Night Potion. Il lui restait encore trois terrains assez grands dans les environs et ils étaient inutilisés pour le moment, essentiellement car peu de joueurs pouvaient se permettre de payer le loyer de surfaces aussi grandes. Au départ, il n’avait pas trop su quoi faire de ces terrains, aussi il avait juste créé des magasins de Tiers 1 dessus pour éviter que le système réclame possession de ces terres.  Mais maintenant, les choses étaient différentes ! Il allait donc immédiatement devoir rentrer à Calore pour s’occuper de tout ça !

Toujours en marchant avec les trois enfants, son sourire s’était élargi alors qu’il imaginé déjà sa guilde pour artisans. Un grand plan était en train de prendre forme dans sa tête.

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
Rebirth - Chapitre 454
Rebirth - Chapitre 456

Related Posts

7 thoughts on “Rebirth – Chapitre 455

  1. Merci pour le chapitre, mais je suppose qu’il y a eu une erreur de chapitre, celui-ci est le 456, le 455 « esclaves » est le bon, comme sur le Patreon.

    Encore merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com