Rebirth - Chapitre 464
Rebirth - Chapitre 466

Bonjour à toutes et à tous (oui, j’ai changé l’ordre aujourd’hui, parce que pourquoi pas !)

Voici votre dose quotidienne de Rebirth. Alors on prend sa cuillère tordue, on fait bien chauffer le chapitre jusqu’à ébullition et on se l’injecte dans la tête tranquillement pour un bon quart d’heure de plaisir 😉

Ah oui… Ou on peut le lire aussi… Chacun son truc :p

Expression du jour : « Une des définitions de ‘folie’ est l’égarement de l’esprit. A croire que je suis plus fou que je ne le croyais. »

Soutien :

Dons de soutiens libres : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

Discord : AlthanMaiel#8202 – Discord Xiaowaz : https://discord.com/invite/haBjJ3r

Chapitre 465 – La Propriété du Cinquième Elément

 

Nie Yan n’avait aucune idée de combien de temps ça lui prendrait pour réaliser la quête d’avancement de Danseur de Lumière. S’il se retrouvait trop longtemps isolé, il ne pourrait plus se rendre dans l’Outremonde, ce qui signifierait qu’Asskickers United recevrait un énorme coup financier. Ce n’était vraiment pas une décision facile à prendre.

Ce choix était peut-être le plus difficile qu’il lui ait été donné dans sa vie. Refuser cette quête signifierait perdre l’opportunité de devenir Danseur de Lumière, et ses regrets seraient énormes. Mais s’il acceptait la quête, résultant en la destruction de tout ce qu’il avait eu tant de mal à construire jusqu’à présent, est-ce que ça vaudrait réellement le coup ?

Face à sa propre indécision, il s’était complètement figé.

Après une lutte interne acharnée, Nie Yan avait fini par se décider, choisissant d’abandonner la voie du Danseur de Lumière. Le développement d’Asskickers United était juste trop important en comparaison avec son développement personnel.

« Prêtre Anisen… Je vous présente mes excuses les plus sincères, mais je me vois dans l’obligation de refuser. » Avait-il alors dit tout en serrant les dents.

Choqué par ce refus, Anisen avait arrêté le rituel.

« Jeune homme, souhaitez-vous réellement rejeter l’héritage de la gloire de Dieu ? C’est une opportunité suprême qui n’apparaît qu’une fois dans une vie ! Vous pourriez devenir un Danseur de Lumière, une existence se tenant aux côtés de Dieu ! » Avait dit le prêtre avec un air déçu. Il ne se serait jamais attendu à ce que Nie Yan refuse !

« Prêtre Anisen, je n’aimerais rien tant que de pouvoir voyager dans le passé antique pour suivre les traces de Dieu et recevoir son héritage ! Cependant, je suis un maître de guilde. J’ai trop de personne comptant sur moi en ce moment. Je ne peux pas me permettre de les abandonner en ces temps difficiles pour mon propre gain ! Nos chemins et nos âmes liées à jamais ! » Avait alors déclaré notre Voleur avec une conviction inébranlable.

En entendant ça, cependant, l’expression déçue et inquiète d’Anisen s’était tout de suite adoucie et un sourire tendre était apparu sur ses lèvres.

« C’est donc la raison. Ce n’est pas un problème. Considérez que vous pouvez revenir me voir quand bon vous semblera pour passer ce test. Votre choix de préférer sacrifier votre croissance personnelle au profit de celle de votre guilde est réellement admirable. Les portes du Temple de la Lumière vous seront toujours ouvertes. »

Tout d’abord choqué par cette déclaration, Nie Yan avait ensuite rapidement soupiré de soulagement. La quête de Danseur de Lumière n’avait pas disparue ! C’était vraiment une bonne chose de pouvoir la reprendre quand bon lui semblerait. Si elle avait été perdue pour toujours, il aurait définitivement eu des regrets. Mais maintenant, il pouvait continuer à s’occuper de sa guilde et de ses subordonnés le cœur léger, sachant que son chemin n’était pas bloqué.

« Je vous remercie de me laisser cette opportunité, Prêtre Anisen. » Avait alors sincèrement remercié Nie Yan.

En entendant ce ton sincère et soulagé, Anisen avait doucement ri en disant :

« Allez, maintenant. Et que la Lumière soit avec vous. »

Nie Yan avait alors dit au revoir à Anisen et s’était retourné, sur le point de partir, lorsqu’il avait remarqué un nouveau mot dans sa barre d’information : Altruiste.

Il ne se serait jamais attendu à se voir récompenser pour avoir refusé l’opportunité de passer Danseur de Lumière pour le bien de sa guilde. L’altruisme était la volonté de se sacrifier pour le bien des autres. C’était une vertu sublime, à hauteur des quatre autres en sa possession.

Brave, Juste, Bienveillant, Sincère et Altruiste… En voyant ces cinq mots ensemble, il avait eu l’étrange impression de les avoir déjà vu quelque part.

Mais comme il en avait déjà fait l’expérience, à moins que ce soit des informations avec lesquelles il était particulièrement familier, il avait du mal à se souvenir des choses les plus abstraites, même en se triturant le cerveau pendant des heures. Cependant, cette sensation lui disant qu’il les avait déjà vu dans sa vie passée était plus que présente. Beaucoup de ses souvenirs étaient enfouis dans sa mémoire jusqu’au jour où un évènement les déclencherait.

Tout ce qu’il pouvait faire jusqu’à présent était de mettre ce mystère de côté en espérant obtenir rapidement une réponse.

Après avoir quitté le Temple de la Lumière, il avait commencé à se recentrer sur ses prochaines actions. Le niveau 100 n’était plus très loin. Ce serait donc probablement une bonne idée de consacrer quelques jours à monter en niveau. Après quoi, il pourrait retourner dans l’Outremonde pour sa troisième transaction. Exploiter le Portail Sombre restait la meilleure manière de soutenir Asskickers United financièrement.

A Nisode.

Récemment, la situation de la ville était des plus chaotique. Les flammes de la guerre entre War God Tribe et la Tuoba Family posaient de gros problèmes aux joueurs, incluant ceux qui n’étaient affiliés ni à l’une, ni à l’autre. Des discussions à propos de la guerre se déroulaient tous les jours.

Les 300.000 joueurs du côté de la Tuoba Family étaient en train d’assiéger les murs de War God Tribe. Leurs progrès avaient été explosifs durant les premiers instants, et ils étaient persuadés de pouvoir terminer cette guerre au plus vite. Et ils savaient qu’une fois War God Tribe tombée, même Asskickers United, son alliée, ne pourrait pas débarquer ici pour venger sa pupille. Après tout, elle était encore en train de se remettre de sa guerre contre Bloodlust Blades. Et avec Alliance of Mages et Divine Protectors à l’affût de la moindre opportunité, elle ne pourrait pas se permettre d’envoyer un grand nombre de troupes.

Avec ça en tête, Tuoba Hongye avait ordonné à ses cinq guildes de lancer une guerre totale contre les forteresses de War God Tribe. Et alors que ces bastions semblaient sur le point de succomber, les joueurs adverses avaient soudainement repris du poil de la bête, n’hésitant pas à se jeter dans la mêlée au prix de leur vie dans le seul but de gagner quelques secondes de répit. En voyant ces joueurs se jeter encore et encore contre ses troupes, infligeant des dégâts énormes au prix de leur propre vie, Tuoba Hongye n’arrivait pas à comprendre ce qui avait pu les pousser à faire ça.

Et du fait de ce comportement violent et inébranlable, la guerre qui aurait dû se terminer rapidement s’était soudain figée.

Voyant qu’il n’y avait plus de progrès sur ses fronts, Tuoba Hongye avait commencé à sentir le stress monter. Est-ce qu’il était possible qu’Asskickers United ait envoyé des renforts ? Cela n’aurait, normalement, pas pu être le cas. Mais après ces dernières semaines de folie, il n’avait pas pu s’empêcher de devenir paranoïaque.

A chaque fois qu’il se demandait sur la Maîtresse de Calore avait envoyé des troupes, il ne pouvait s’empêcher de regarder une nouvelle fois les vidéos du Siège de Cripps. Les joueurs d’Asskickers United étaient vraiment terrifiants. Chacun d’entre eux pouvait être décrit comme ayant la force de dix. Si cette guilde entrait vraiment en guerre avec lui, il savait déjà d’avance ce que serait le résultat.

Bien sûr, il ne passait pas juste son temps à se morfondre en regardant ces vidéos d’archive. Il observait aussi avec attention les différents champs de bataille de ses troupes via des vidéos en direct. Avec l’aide d’échelles de siège, ses troupes avaient réussi à gravir les murailles des forteresses ennemies de nombreuses fois. Mais à chaque fois, la riposte avait été d’une violence rare et elles avaient été forcées à battre en retraite. Qui pouvait dire combien de corps s’étaient empilés sur ces murs ?

Pour Tuoba Hongye, cette guerre sur la durée était comme une longue séance de torture.

Dans une résidence privée dans Nisode. Dans une pièce remplie de décorations en tout genre et donnant une impression d’élégance et de grandeur, un joueur habillé en vêtements civils était en train de tranquillement boire du thé. Il était le chef actuel de la Tuoba Family, Tuoba Hongye.

Tout en regardant les avancées de la guerre, il était aussi en train d’attendre quelqu’un.

Après un moment, un jeune homme vêtu d’une armure argentée était entré dans le salon. Il s’agissait de Tuoba Time.

« Assieds-toi. » Avait dit Tuoba Hongye sur un ton digne sans daigner tourner la tête.

Tuoba Time s’était alors calmement assis en face de lui, acceptant le thé qui lui était offert.

« Comment se passe la guerre dans Nisode ? » Avait demandé le nouveau venu.

« Dans trois jours, les forteresses de War God Tribe tomberont. » Avait déclaré sur un ton confiant Tuoba Hongye.

« Oh, vraiment ? » Avait faussement demandé Tuoba Time sur un ton nonchalant.

« Tu es vraiment sûr de vouloir aller jusqu’au bout ? Réfléchis-bien aux conséquences. Tu sais qu’il n’y aura pas de retour en arrière. Entre toi et moi, un seul d’entre nous émergera victorieux. » Avait alors dit Tuoba Hongye, tournant enfin son regard vers Tuoba Time pour le plonger dans le sien.

Ce dernier avait rigolé avant de dire.

« Tu es vraiment devenu vieux et sénile. A l’époque, tu n’aurais jamais utilisé ce genre de phrases pour me menacer. »

En voyant ça, Tuoba Hongye avait été brièvement choqué. Tuoba Time avait vraiment mis le doigt sur quelque chose. Sa menace était, en effet, complètement vide. Après sa lutte contre le Century Financial Group et avoir reçu des attaques sur tous les fronts, sa position de chef de la Tuoba Family avait été ébranlée et il avait maintenant utilisé toutes les ressources à sa disposition. Et même après avoir tout mis en jeu, il s’était rendu compte qu’il ne pourrait très probablement pas s’en sortir victorieux. Son âge l’avait rattrapé et il n’avait plus l’audace et l’impétuosité de sa jeunesse, ne pouvait maintenant que se recroqueviller en position défensive en espérant survivre à l’assaut.

La situation telle qu’elle l’était était déjà hors de son contrôle. Ses actions de la Tuoba Family n’étaient maintenant plus que peau de chagrin et sa position était sur le point de lui être dérobée. Son neveu à qui il n’avait jamais prêté attention était soudain apparu de nulle part, rachetant rapidement une grosse partie des parts de la Tuoba Family et formant même une alliance avec Tuoba Fengyuan. Avec des loups venant de l’extérieur et des hyènes à l’intérieur, Tuoba Hongye était complètement encerclés. Il n’arrivant même toujours pas à comprendre comment Tuoba Time avait réussi à convaincre Tuoba Fengyuan d’abandonner la lutte pour le pouvoir.

Autrement dit, Tuoba Hongye était au bout du rouleau. Si son investissement dans Nisode n’arrivait pas à porter ses fruits, il perdrait tout ce pour quoi il avait combattu toute sa vie.

Au départ, il n’avait jamais prévu d’entrer en conflit avec War God Tribe. Mais il n’était pas aveugle pour autant. Il avait clairement vu des preuves du Nie Family Financial Group derrière le rachat de certaines de ses parts. Et comme War God Tribe appartenait à World Bloc, lui-même étant l’atout principal du groupe financier, il n’était pas assez idiot pour ne pas voir que tout cela était un complot à grande échelle. C’était pourquoi il avait décidé de prendre les choses en main et d’attaquer avec toutes ses forces War God Tribe plutôt que de se faire dévorer petit à petit.

Même s’il était âgé, il avait encore quelques tours en réserve. Il savait que la situation deviendrait binaire dès l’instant où il entrerait en guerre, tuer ou mourir. Mais cela lui permettrait au moins d’avoir une chance de survivre.

Quant à savoir si sa décision avait été la bonne ou pas, il allait devoir attendre quelques jours pour le savoir. Mais sa patience était maintenant épuisé et le stress commençait à le ronger.

Tuoba Time savait tout cela, et il avait souri avant de dire.

« Tu es fatigué. Il est temps de partir à la retraite et de laisser la nouvelle génération prendre l’avenir de la société en main. »

Après ces paroles aux apparences innocentes et bienveillantes mais à l’effet dévastateur, le jeune homme s’était levé et était parti. La seule raison pour laquelle il était venu ici aujourd’hui était pour délivrer ces paroles à Tuoba Hongye. Même si les conflits avaient déjà éclaté depuis des semaines, ils étaient tous cachés. Mais maintenant, il avait pu officiellement déclarer la guerre. Le vainqueur deviendrait le chef de la Tuoba Family, et le vaincu s’effacerait, son existence se diluant dans les ombres du temps.

En voyant Tuoba Time partir, le regard de Tuoba Hongye était devenu particulièrement froid et hostile. Tu veux me traîner hors de mon trône ? Ça ne sera pas aussi simple que ça ! Ne crie pas victoire trop vite !

Personne ne savait quand la guerre se terminerait. Cependant, elle restait le sujet principal de discussion, car sans savoir quand, tout le monde savait que son résultat déterminerait qui deviendrait le nouveau maître de Nisode !

Entre War God Tribe, la pupille d’Asskickers United, et la Tuoba Family établie depuis bien longtemps, il était difficile pour les non-initiés de connaître le résultat en avance.

Regardant la situation de Nisode de temps à autre, Nie Yan avait fini par arriver dans une zone de niveau 90 où habitaient des Gobelins Sombres. Et sans une once d’hésitation, il avait commencé à massacrer les habitants de ces terres énergiquement.

Il voulait atteindre le niveau 100 le plus rapidement possible, mais il savait que, même au plus rapide, il lui faudrait probablement deux ou trois mois. Et bien sûr, c’était sans compter ses allers-retours dans l’Outremonde ni même les possibles obstacles sur la route.

Mais comme la situation était plutôt paisible du côté d’Asskickers United ces derniers temps, il avait commencé à voir des jours s’écouler tranquillement. Les joueurs de la guilde étaient pleins de joie, pouvant enfin farmer et chasser sans avoir une épée de Damocles au-dessus de la tête. Depuis l’établissement de la guilde, c’était la première fois qu’ils pouvaient vraiment se donner à cœur joie dans la prise de niveaux. Et c’était une bonne chose, car les blessures du Siège de Cripps étaient encore vivaces dans leurs esprits.

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
Rebirth - Chapitre 464
Rebirth - Chapitre 466

Related Posts

13 thoughts on “Rebirth – Chapitre 465

  1. Au fait Althan je voulais te dire un grand merci pour le plaisir que tu nous donne a chaque chapitre, tu nous fait des trad de la meilleure qualité qui soit, franchement continue comme ça on te soutiendra jusqu’au bout ❤️

    1. Merci Merci 🙂
      Ces temps-ci j’en chie un peu côté horaires (levé à 6h et j’arrive chez moi vers 18h30 le soir, donc la motiv pour traduire est pas toujours là, mais je tiens le coup !!)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com