Rebirth - Chapitre 475
Rebirth - Chapitre 477

Bonjour à tous et à toutes ! Dans ce chapitre, j’ai été amené à écrire un poème alors que dans la version anglaise, c’était juste un texte un peu poétique (pas de rimes, pas de vers, etc). J’espère que ça ne gênera pas ceux qui l’ont déjà lu en anglais, j’ai essayé de maintenir le sens au maximum ^^ (A vrai dire, j’en ai chié pour le créer aussi fidèle que possible xD)

Expression du jour :  » Se vanter n’est que de l’égocentrisme. Mais apprécier son propre travail, c’est de la fierté. »

Soutien :

Dons de soutiens libres : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

Discord : AlthanMaiel#8202 – Discord Xiaowaz : https://discord.com/invite/haBjJ3r

Chapitre 476 – Le Chant du Pinson du Nord

 

Nie Yan avait ramassé la cape obtenue sur le Démon Déchu. Elle était couleur noir corbeau et un pinson du nord doré était brodé dessus. La cape était suffisamment grand pour le recouvrir complètement, comme un manteau.

En voyant ça, il avait écarquillé les yeux. Cette forme de pinson était vraiment unique, provenant de l’Ere Sombre. Ce symbole avait une histoire longue et riche, c’était le symbole des Huit Voleurs, les Pinsons du Nord ! D’après les légendes, leur but avait été de sauver les humains prisonniers des griffes des dragons, et il était dit qu’ils avaient tué des centaines de dragons nobles en se faisant. Durant leur dernière mission, les Pinsons du Nord auraient réussi à assassiner l’Archiduc Dragon Kotni, mais cela leur aurait couté la vie. C’est cette mission qui les aurait rendus plus célèbres que quiconque à l’époque et une chanson, transmise depuis, conterait leurs exploits.

Les pinsons du nord sont de petits oiseaux considérés comme des nuisibles et détestés par le public en général. Il est aussi dit qu’ils ne chantent qu’un seul chant durant toute leur vie. Et du jour où ils quittent leur nid pour la première fois, ils ne vivent que pour trouver un arbre roncier. Une fois celui-ci trouvé, ils empalent leur corps fin et délicat sur l’épine la plus longue et la plus acérée et chantent leur chant unique alors qu’ils se vident de leur sang. Un spectacle des plus déchirant. Les légendes disent que cette merveilleuse mélodie, semblable aux nuages rouges d’un crépuscule naissant, est le plus beau son au monde ! Et une fois qu’un pinson du nord a atteint sa limite, s’étant vidé de toute force, alors il meurt aux côtés de son chant.

Ces oiseaux représentaient donc la souffrance tragique qui se fond en une beauté éternelle.

Les Huit Voleurs avaient été nommés les Pinsons du Nord du fait du sacrifice de leurs vies incroyables et sublimes afin de créer une légende éternelle. Leurs exploits étaient encore gravés dans l’esprit de nombreuses personnes, encore à ce jour !

Le Pinson du Nord émergeant des bois,

De toute sa vie ne chante qu’une fois.

Dès son envol loin de son nid, son destin il cherchera

Et d’un arbre roncier, sur la plus longue épine il s’empalera

Ainsi, sur sa branche désolée, son sang nourrissant la terre,

Il chante son unique cadeau à tous l’univers.

Le rossignol et l’alouette se cachent face une telle beauté

Capable d’adoucir la pierre et, les volcans, apaiser.

Ce chant, aussi beau qu’éphémère, à jamais disparaît

Quand le pinson s’éteint finalement, épuisé.

Le monde écoute en silence la beauté éphémère de cet hymne,

Au point qu’un sourire apparaisse sur les lèvres divines.

Car la plus belle chose au monde, cette magnifique transe

Ne peut naître, après tout, que d’une grande souffrance.

(Le Chant du Pinson du Nord)

(NdT : ce n’est pas la version originale mais ma propre version du chant. J’espère que vous l’avez aimé)

Les Huit Voleurs avaient porté les souffrances et l’agonie d’innombrables personnes. Après leur mort, le symbole du pinson du nord n’avait plus été utilisé. Et leur histoire fut passé de génération en génération. Et les pérégrinations des bardes apportèrent leur légende à travers le monde.

Vous avez découvert la Cape du Marcheur de l’Ombre. Vous époussetez délicatement la poussière qui la recouvre avec un soupir déchirant. Que ceux qui ont disparus puissent se reposer en paix à jamais. Que les souvenirs douloureux puissent se perdre dans les étendues sauvages du temps. Qu’une aube nouvelle nous apparaisse après la nuit. Suivez les pas des héros, et laissez le pinson du nord chanter une nouvelle fois librement…

En lisant cette notification, Nie Yan avait eu le sentiment qu’un énorme mystère était caché dans ces paroles. Mais comme aucune quête n’avait été déclenchée, il ne pouvait rien y faire. Il avait donc observé les propriétés de la cape.

Cape du Marcheur de l’Ombre (Bronze) : Objet spécial

Description : Une relique de l’Ère Sombre transmise par la Lumière.

Propriétés : Cache toutes les informations de l’utilisateur. Permet à son utilisateur de garder son nom caché, même en attaquant les autres joueurs.

Danseur Sombre : Couverture +300%, rend l’utilisateur immunisé aux sorts d’inspection, mais peut quand même être détecté. L’effet du sort est rompu si l’utilisateur attaque ou entre en contact physique avec un ennemi. Durée : 10minutes. Temps de recharge : 3 heures.

La Cape du Marcheur de l’Ombre ne donnait pas de stats bonus directes, mais ses propriétés étaient plus qu’utile ! Par exemple, la capacité de garder son nom caché et d’empêcher l’inspection pouvait permettre d’éviter bien des problèmes. Et le sort de Danseur Sombre pouvait aussi se révéler des plus utile pour de l’exploration.

C’est pourquoi, sans hésiter, Nie Yan l’avait équipé immédiatement. Elle pouvait être portée comme un manteau, ne gênant absolument pas ses mouvements.

A quelques exceptions près, elle allait devenir sa cape de référence pour ce qui était de voyager et d’explorer. Il pourrait même l’utiliser pour échapper à des poursuivants.

Maintenant que cela été fait, Nie Yan avait commencé à inspecter le hall, cherchant derrière les statues pour découvrir comme les mécanismes des statues avaient été déclenchés. Après avoir observé une statue d’une Bête Démoniaque, il avait inspecté le moindre millimètre.

Six minutes plus tard, il avait découvert un enfoncement caché assez suspicieux. Après y avoir posé sa main, par curiosité mais sans oublier la prudence, le hall s’était mis à trembler de nouveau et un rideau de poussière était soudain tombé de la statue.

Elle était en train de se réveiller !

Le mécanisme était vraiment bien caché et pouvait facilement être ignoré par un observateur superficiel. Si quelqu’un n’avait pas déclenché le premier par accident, Nie Yan n’aurait probablement jamais su que ces statues étaient des monstres.

Mais ce n’était pas le moment pour se préoccuper de ce genre de choses. Il avait immédiatement ordonné à ses quatre Diableforges d’encercler la bête Démoniaque. Et P’tit Doré s’était aussi mis à attaquer depuis la ligne arrière. Plusieurs minutes plus tard, une autre gargouille avait mordu la poussière, et une gemme était alors apparue comme butin.

Voyant que ce procédé était complètement fonctionnel, Nie Yan avait alors éveillé les statues les unes après les autres afin de les tuer en toute sécurité.

Et enfin, après deux bonnes heures, presque toutes les statues avaient fini par être vaincues. Le hall avait maintenant perdu son prestige précédent, semblant presque désolé. Mais quelque chose s’était révélé à lui qu’il n’avait pas vu avec les statues au départ. Des lignes semblaient former une formation magique.

Nie Yan avait ensuite continué à tuer les quelques statues restantes tout en inspectant le design de cette formation. Comme ses connaissances magiques étaient limitées, il ne pouvait pas deviner à quoi elle servait. Mais plutôt que de résoudre le mystère seul, il avait fini par prendre une photo avant de l’envoyer à Guo Huai.

[Est-ce que tu pourrais m’aider à découvrir à quoi sert cette formation magique ?]

[Pas de soucis. Je reviens vers toi dans un moment.] Avait répondu le fidèle second. Après avoir reçu les images, il était immédiatement rentré en contact avec les Enchanteurs de la guilde. Comme il savait que Nie Yan était en plein milieu d’une quête, il se doutait que résoudre le mystère de cette formation se révélerait d’une grande aide pour lui. Il ne lui aurait pas demander ça, sinon.

Après avoir reçu les ordres de Guo Huai, les Enchanteurs d’Asskickers United s’étaient immédiatement mis au travail. Ils avaient rapidement réalisé que le schéma utilisé contenait des formules d’une complexité effarante, et ils avaient estimés qu’il faudrait au moins le travail de six Enchanteurs Avancés pendant au moins 20 minutes pour pouvoir juste résoudre le puzzle.

D’où peut bien venir cette formation ?!

Les formules étaient vraiment prises de tête, mais comme les ordres venaient d’en haut, les Enchanteurs n’avaient pas osé se plaindre ou prendre de pause. Et enfin, au bout d’un moment, ils avaient réussi à trouver la solution.

Pendant ce temps, Nie Yan avait continué sa chasse. Et lorsqu’il avait terminé de tuer la dernière gargouille ordinaire, la seule statue restante était celle de l’Esclave Minier Igrin. Mais il n’était pas assez fou pour oser l’affronter.

Si Igrin venait à s’éveiller, il savait qu’il terminerait sur le carreau. Il n’était absolument pas de taille face à lui.

Attendant donc la bonne nouvelle de la part de Guo Huai, il avait fait quelques recherches et mis ses affaires en ordre, et au bout de vingt minutes, Guo Huai l’avait contacté.

[Alors ? Vous avez trouvé la solution ?] Avait-il demandé. Il était vraiment curieux. Qu’autant de temps soit nécessaire pour résoudre cette formation magique l’avait surpris. N’était-ce pas juste une formation normale ? Comme il n’avait pas la moindre connaissance sur les formations magiques, il n’arrivait pas à comprendre leur complexité.

De ses souvenirs, à chaque fois qu’il était allé voir un Enchanteur pour enchanter un objet, ce dernier n’avait eu qu’à dessiner une formation relativement simple. Mais apparemment, elles pouvaient devenir extrêmement complexes, et celle devant lui semblait faire partie des plus complexes.

[Les Enchanteurs m’ont dit de te dire :  « Du point de départ de la région de l’étoile, dirige-toi en ligne droite dans la direction du feu stellaire, vers le terminus. Puis, depuis le centre de la région lunaire, avance en demi-cercle…] Avait dit Guo Huai en répétant les informations qu’il avait obtenu. Les instructions avaient continué un certain temps.

[Ils n’ont rien dit d’autre ?] Avait demandé Nie Yan, confus.

[Ils ont dit que c’était une formation de scellement. Si tu suis leurs directives, tu seras capable de rompre le sceau.]

En entendant ça, il avait réfléchi un moment. Il n’y avait pas de mal à voir s’il pouvait défaire cette formation magique.

« Du point de départ de la région de l’étoile, dans la direction du feu stellaire, vers le terminus. En ligne droite… » Avait commencé à marmonné Nie Yan en suivant les instructions. Lorsqu’il avait commencé à se mettre en marche, une ligne gris cendré avait commencé à apparaître dans son sillage.

La ligne avait continué à se former derrière Nie Yan jusqu’à ce qu’elle complète le schéma. Le tout avait un air étrange, mais l’instant d’après, les lignes s’étaient illuminées, inondant le hall entièrement de lumière blanche.

Un épais grimoire était alors apparu en flottant au-dessus de la formation. A côté de lui se trouvait une énorme clé dorée de la taille d’une main. Elle avait l’air extrêmement délicate et était couverte de runes.

En voyant cette clé, Nie Yan avait immédiatement pensé au trésor de la Cité d’Or !

Aucun doute, c’est bien la clé du trésor !

Lorsqu’il s’était approché des deux objets, ils avaient perdu leur brillance et avaient commencé à tomber, cessant de flotter dans les airs. Par pur réflexe, notre Voleur avait tendu la main et les avait rattrapés avant de les examiner.

Clé du Trésor : Objet spécial

Une notification était alors apparue dans son journal des quêtes.

Progrès de la quête : Utilisez la clé pour accéder au Trésor d’Igrin et recherchez la Cape de Ruine d’Abak.

Il avait déjà réussi à obtenir les Gants de Sceau d’Abak et la Dague Sanglante d’Abak. La Cape de Ruine deviendrait donc la troisième partie du set en sa possession ! Quant au trésor, il était situé exactement derrière la statue de l’Esclave Minier Igrin. Et avec la clé, il pouvait maintenant y accéder !

Quant au livre, il était gris cendré. Sur la couverture se trouvait l’image d’un pinson du nord. Le titre du livre était écrit en Commun Ancien : Le Chant du Pinson du Nord.

Vous avez découvert un ancien grimoire. Il est endommagé et usé. En parcourant la première page, vous lisez une seule phrase : « Car la plus belle chose au monde, cette magnifique transe, ne peut naître, après tout, que d’une grande souffrance. » En voyant l’histoire des Huit Voleurs, vous laissez échapper un profond soupir avant de gentiment refermer le livre.

Ce livre renfermait l’histoire des Huit Voleurs. C’était donc probablement un objet de quête. Nie Yan aurait donc à chercher des indices à son propos dans le futur. Mais ce n’était pas le bon moment pour ça. Il avait donc rangé l’objet dans son inventaire.

 

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
Rebirth - Chapitre 475
Rebirth - Chapitre 477

Related Posts

9 thoughts on “Rebirth – Chapitre 476

  1. Merci pour le chapitre.
    Je suis entrain de penser aux 2-3 Voleurs qui sont entrain de l’espionner, ils doivent halluciner.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com