Rebirth - Chapitre 476
Rebirth - Chapitre 478

On arrive sur la fin de la semaine, mais l’histoire continue ! Éclatez-vous bien sur ce chapitre et je vous dis à demain 😉

Pour la peine, je vous offre sept Dieux Nordiques. Saurez-vous les retrouver ? (on pourrait même dire huit si on était tatillon ^^)

Expression du jour : « Elle n’a pas tort, Ô daim en pédalo qui effraya Idun en sifflant. »

Soutien :

Dons de soutiens libres : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

Discord : AlthanMaiel#8202 – Discord Xiaowaz : https://discord.com/invite/haBjJ3r

Chapitre 477 – Une Coffre au Trésor… SOUS-LÉGENDAIRE !

 

Un rugissement brutal avait soudain fait trembler le hall, menaçant de faire s’effondrer toute la Cité d’Or.

Nie Yan avait alors tourné la tête et avait aperçu l’Esclave Minier Igrin descendre de son piédestal. Il avait alors tourné la tête en direction de Nie Yan et, faisant un pas lent et lourd, puis encore une autre, alors qu’une cascade de poussière chutait de tout son corps suite aux années d’accumulation, avait déclaré d’un ton démoniaque en Ancienne Langue Commune :

« Misérable humain ! Tu as osé pénétrer dans mon territoire ! »

Du point de vue du système, Igrin possédait une intelligence intermédiaire. Cela voulait dire qu’il faisait partie des monstres les plus compliqués à affronter !

Après s’être étiré rapidement, Igrin avait récupérer toute sa mobilité et s’était alors mis à charger en direction de notre Voleur. Ce dernier avait senti son cœur s’écraser dans sa poitrine face à cet assaut féroce et avait immédiatement ordonné à ses Diableforges d’arrêter leur ancien maître.

Même si les Diableforges étaient des monstres larges et robustes, ils faisaient figure d’enfants face à l’Esclave Minier Igrin dont ils n’atteignaient que la taille. Ce dernier n’avait eu qu’à lever un bras épais et musclé avant de donner un coup de faucille à l’horizontal pour envoyer les quatre monstres voler.

Ces derniers s’étaient écrasés lourdement au sol tout en soulevant un nuage de poussière.

-7.657, -8.391, -8.023, -7.862

Avec des dégâts aussi élevés, une seule de ses attaques seraient suffisantes pour instantanément oblitérer même le Combattant le plus résistant du jeu ! Même Bladelight n’avait pas suffisamment de points de vie et de défense pour survivre à une simple attaque de base d’Igrin pour le moment, alors inutile de mentionner Nie Yan !

Les quatre Diableforges s’étaient difficilement remis sur leurs pieds avant de tenter une nouvelle charge. Lorsque Nie Yan les contrôlés directement, ce n’était pas un problème, mais avec une intelligence aussi basse que la leur, ils ne pouvaient pas comprendre la différence de force entre eux et leur adversaire et ne pouvaient que foncer dans le tas s’ils étaient laissés libres d’agir comme bon leur semble.

Igrin n’avait pas cherché à savoir pourquoi ces insectes revenaient vers lui et en avait envoyé un voler violemment avec un coup de pied.

En voyant que ses servants n’avaient pas la moindre chance face à ce Seigneur, Nie Yan s’était dépêché de rappeler P’tit Doré. Il avait ensuite activé Danseur Sombre et s’était fondu dans les ténèbres.

Pendant ce court laps de temps, Igrin avait complètement massacré les Diableforges, les réduisant à l’état de pulpe sanglante et informe. Et lorsqu’il avait de nouveau levé les yeux, le hall entier était complètement vide, sans la moindre trace de l’intrus ! Il avait alors laissé échapper un hurlement de rage avant de se mettre à la recherche de traces.

Alors qu’il voyait le boss s’approchait, Nie Yan, qui n’était en réalité qu’à 10 mètres de ce dernier, s’était dépêché de reculer. Et c’était en regardant en direction du bout du hall qu’il avait repéré une gigantesque porte en or. C’était l’entrée du Trésor d’Igrin !

Ni une, ni deux, il avait commencé à se diriger en direction du trésor, courant par courtes foulées pour éviter de se faire repérer tout en s’y dirigeant le plus vite possible.

Lorsque Igrin était revenu dans sa direction, Nie Yan s’était caché dans un coin sombre, essayant de ne faire plus qu’un avec les ténèbres, tout en se demandant s’il pourrait débloquer la porte du trésor sans se faire repérer. Mais en voyant Igrin aussi près de lui, il n’avait pas pu s’empêcher d’être stressé. S’il était découvert maintenant, tout le reste n’aurait plus la moindre importance.

Alors que le boss s’approchait de plus en plus près, le cœur de Nie Yan avait commencé à battre la chamade, jusqu’à lui faire résonner un rythme lourd et rapide dans les oreilles. Danseur Sombre ne faisait qu’améliorer les capacités de camouflage. Il ne rendait pas du tout son utilisateur immunisé à la détection ! Autrement dit, si la Perception d’Igrin était suffisamment élevée, étant donné leur différence de niveau, il se ferait facilement découvrir !

C’était pour cela qu’il avait essayé de se tasser de plus en lui sur lui-même avec anxiété pendant qu’Igrin se rapprochait.

9 mètres… 8 mètres… 7 mètres…

Arrivé à un moment, Nie Yan avait même sorti un Parchemin de Transfert Inconnu et l’avait serré dans sa main, se préparant à se téléporter au moindre danger.

D’après ses connaissances de sa vie passée, dès qu’il quitterait le lieu, la Clé du Trésor disparaîtrait. Igrin remplacerait alors la clé avec une nouvelle et elle se retrouverait à un autre endroit.

Autrement dit, s’il devait obtenir le trésor, c’était maintenant ou jamais !

Alors qu’il était sur le point d’être découvert, il avait serré les dents et avait alors couru à toute vitesse vers un autre coin sombre, espérant ne pas être découvert durant sa transition.

En se faisant, il s’était approché jusqu’à 5 mètres du maître des lieux ! Mais celui-ci semblait avoir du plâtre dans les yeux car il n’avait pas remarqué notre Voleur agile.

Après être arrivé dans un autre coin de pièce, Igrin s’était de nouveau arrêté pour observer à droite, à gauche avant de reprendre sa route dans une autre direction. Il avait maintenant le comportement d’un monstre en patrouille.

En voyant qu’il avait réussi à échapper à la détection d’Igrin, Nie Yan avait été stupéfait. Réussir à s’approcher d’un Seigneur de niveau 90 à moins de cinq mètres sans se faire repérer était un exploit proche du miracle ! Il avait alors réfléchi pendant un moment.

Tout d’abord, son Camouflage et sa Couverture étaient toutes les deux bien plus élevées que n’importe quel autre Voleur dans Conviction à l’heure actuelle, et pour être exact, probablement plus élevées que tous les Voleurs de sa vie passée à son niveau actuel. Et en ajoutant à ça le bonus de 300% de Couverture de Danseur Sombre, cela devenait compréhensible.

Avec cela, il avait pu au moins confirmer que tant qu’il resterait à plus de cinq mètres d’Igrin, il devrait être en sécurité.

Enfin rassuré, il s’était dirigé vers la porte du trésor.

Igrin continuait à patrouiller, inspectant le hall de son regard perçant.

Face à la porte, Nie Yan avait pu voir qu’elle était vraiment étrange. Elle était faite dans un bloc d’or brut avec de nombreuses gouttières, comme si elle était composée de plein de pièces de puzzle. Et au centre se trouvait un trou correspondant parfaitement à la clé qu’il avait obtenu un peu plus tôt.

Vérifiant par-dessus son épaule qu’Igrin était encore de l’autre côté de la salle, à plus de 100 mètres, et lui tournant le dos, il avait inséré la clé dans la serrure.

Il n’espérait pas pouvoir ouvrir la porte immédiatement, mais il voulait au moins estimer le temps qu’il faudrait pour l’ouvrir. Si c’était vraiment long, il n’aurait qu’à penser à comment le faire autrement.

Mais soudain, la porte avait avalé la clé et des bruits de rouages avaient commencé à retentir avant qu’une petite entrée de la taille d’une personne apparaisse.

Mais cela ne s’était pas arrêté là. Comme une machine dons les rouages s’éveillaient après plusieurs siècles de silence, ils avaient continué à tourner, agrandissant petit à petit la taille du passage.

C’était à ce moment qu’Igrin avait enfin remarqué que quelque chose n’allait pas. Se retournant et voyant la porte s’ouvrir, il avait hurlé de rage et avait commencé à se précipiter dans la direction de la porte à grands pas.

En voyant le boss arriver à toute vitesse, Nie Yan avait tourné son regard en direction de la porte avant de prendre sa décision. S’il attendait plus longtemps, Igrin le tuerait immanquablement !

Et même s’il ne savait pas quels dangers l’attendaient dans la salle au trésor, cet inconnu était toujours mieux qu’une mort certaine !

« Et puis merde ! » Avait-il dit en serrant les dents tout en chargeant dans la salle au trésor. Il fallait qu’il trouve la Cape de Ruine d’Abak le plus rapidement possible ! S’il laissait trop de temps passer, Igrin pourrait alors entrer dans la salle et il n’aurait alors plus d’autre choix que de mourir ou fuir les mains vides !

L’entrée de la salle au trésor était encore d’une taille humaine. Cela voulait dire que tant qu’Igrin et son énorme stature ne pourraient pas passer, il pourrait grappiller du temps pour sa recherche.

Après avoir passé la porte, Nie Yan avait immédiatement sorti la Pierre Sacrée et l’avait placée sur sa paume gauche, se laissant guider par la radiance qu’elle émettait.

La Cape de Ruine n’était pas loin, et plus il se rapprocherait, plus la lumière deviendrait intense.

La salle au trésor était un couloir de 200 mètres de long avec des salles en pierre de chaque côté, remplies de pièces d’or, gemmes et autres objets de valeur. Ce genre de spectacle pouvait rendre même le moine le plus ascétique avare ! Mais les sens aiguisés et l’instinct entrainé de notre Voleur lui disaient que ces richesses étaient enveloppées par une aura lugubre.

Grâce à ses expériences passées, il avait vite compris que cet or ne devait pas être touché !

« Comme on dit, la Cupidité est l’un des péchés originels ! »

Si d’autres joueurs étaient venus au lieu de lui et avaient découvert ces richesses, ils auraient probablement tenté d’en prendre pour eux. Mais non seulement ils n’auraient pas pu prendre quoi que ce soit, ils auraient aussi très vraisemblablement perdu leurs vies !

Cependant, Nie Yan était différent de celui qu’il était dans sa vie passée et que tous ces joueurs ordinaires. Sans s’aveugler avec sa cupidité, il avait parcouru la salle du trésor en ne cherchant qu’une chose et une seule, la Cape de Ruine d’Abak ! Il avait vécu trop de choses pour tomber dans un piège aussi évident.

Et après sa réincarnation, il devait avouer que sa manière de penser avait complètement changée. Offrir sa vie en échange de richesses n’était que folie pour lui maintenant.

Et puis, il n’avait pas besoin de se reposer sur ce genre de trésors pour avancer. Ses dix années d’expérience et de connaissances étaient un trésor suffisant pour lui permettre de grimper jusqu’au sommet de Conviction ! Il n’avait donc aucun besoin de se rabattre sur une telle cupidité.

Grâce à la Pierre Sacrée, Nie Yan avait fini par arriver dans une pièce au bout du long couloir. Elle était assez spacieuse, considérant qu’elle faisait 25 m², et un petit coffre était glissé dans un de ses coins.

Des symboles démoniaques étaient délicatement gravés sur la surface de ce dernier, et ils brillaient en alternance d’une lueur rouge, verte et bleue au rythme d’une pulsation lugubre. Cela faisait qu’il était de temps à autre aussi brillant qu’un soleil et d’autre fois aussi ordinaire qu’un coffre de rangement classique.

En le voyant, le cœur de Nie Yan avait commencé à accélérer sous le coup de l’excitation. C’était un Coffre Sous-Légendaire !

Il en avait déjà entendu parler mais il n’en avait jamais vu de toute sa vie ! Il était dit qu’ils brillaient de trois couleurs différentes et qu’ils renfermaient toujours un trésor exceptionnel ! Bien sûr, il avait cru que ce n’était qu’une rumeur dans sa vie passée, mais maintenant, il ne pouvait qu’admettre que la description correspondait !

Quant à savoir s’il contenait la Cape de Ruine d’Abak ou un autre objet il n’avait qu’à l’ouvrir pour le découvrir.

Oubliant complètement l’existence d’Igrin à ce moment, il s’était immédiatement penché au-dessus du coffre pour commencer à le déverrouiller.

« Oui ! Mon Crochetage est assez élevé ! »

Ouverture du coffre… Progrès : 3%… 5%…

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
Rebirth - Chapitre 476
Rebirth - Chapitre 478

Related Posts

11 thoughts on “Rebirth – Chapitre 477

    1. Elle n’as pas tort, Ô daim en pédalo qui effraya Idun en sifflant.
      Hel n’a pas Thor, Odin en peda Loki et Freja Idun en Sif flant.

      Frey et Freja peuvent être compté comme deux ou un ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com