Rebirth – Chapitre 578

Rebirth - Chapitre 577
Reibrth - Chapitre 579

Et voici votre dernier chapitre de la semaine, comme expliqué dans le chapitre précédent. Bonne lecture à tous, et que votre fin de semaine soit longue et agréable !

Expression du jour : « Caleçon, qui gratte, morpion qui squatte ! »

 

Chapitre 578 – Un Final Epoustouflant

 

Après avoir réfléchi un moment, Nie Yan avait décidé de ne pas invoquer P’tit Doré. Non seulement sa taille pourrait jouer à son désavantage face à l’agilité du Barbare Berserk, mais une chose que le Paladin avait prouvé à notre Voleur était que ce boss tapait comme une mule.

En plus de ça, avec la qualité de ses sorts maintenance, Nie Yan était persuadé de pouvoir facilement vaincre le Barbare Berserk seul, donc il n’était pas nécessaire d’appeler des renforts.

Il avait continué à se rapprocher par derrière, doucement. Son adversaire n’avait pas la moindre idée qu’il était maintenant pris en chasse. La distance entre les deux n’était que de sept mètres.

Lorsque la tension de Nie Yan avait atteint le maximum et que ses lèvres s’étaient étirées en un sourire, quelques pas plus tard, le Barbare Berserk avait fini par remarquer que quelque chose n’allait pas. Il s’était alors retourné et…

…c’était le moment choisi par notre Voleur pour utiliser ton Intimidation Extrême de Rang 9 !

Le Barbare Berserk s’était alors raidi, le sort l’empêchant de bouger son corps, comme s’il était tétanisé.

Frappe Vacillante !

Nie Yan avait alors disparu de sa position originale et avait émergé juste derrière le boss, plongeant l’Épée de Zennarde dans son dos. Après avoir atteint le Rang 10, Frappe Vacillante avait atteint un bonus de 500% de dégâts !

-12.839 !

Le corps du Barbare Berserk avait tremblé, indiquant la fin de l’Intimidation Extrême. Il était, en effet, digne d’être un boss vu le peu de temps où il était resté bloqué. Mais alors qu’il était sur le point de se retourner pour faire face au moucheron qui l’attaquait, ledit moucheron avait commencé à le contourner aussi, suivant son dos. Puis, après avoir transféré tout son élan dans son bras, Nie Yan avait frappé avec son Brise-Vertèbres !

-14.376 !

Cette fois-ci, le Barbare Berserk s’était retrouvé bloqué pendant six secondes !

Même si cette durée était plus courte que d’habitude, cela restait impressionnant en sachant que le sort avait été lancé par un joueur en-dessous du niveau 100 face à un boss de niveau 120.

Nie Yan avait vu son sourire s’élargir à ce moment-là et avait alors commencé à mettre en marche son plan diabolique. Maintenant qu’il avait réussi à contrôler le boss, il aurait dû pouvoir l’enchaîner violemment et continuer à le contrôler en boucle jusqu’à le tuer. Mais au lieu de ça, comme il n’était pas pressé, il avait décidé de le trousser !

Larcin !

Larcin réussi ! Vous avez obtenu 5 pièces d’or et 23 pièces d’argent.

C’était la première fois qu’il volait quelque chose à un Élite de niveau 120. Et il fallait le dire, ce barbare en pagne était plus riche qu’il n’y paraissait !

Notre Voleur avait alors fait honneur à sa profession, et après avoir réussi trois Larcins d’affilé, il en était ressorti 17 pièces d’or plus riche. Bien sûr, pour un nabab comme Nie Yan, ce n’était rien du tout. Mais la valeur de son butin avait grandement augmenté lors du quatrième Larcin.

Larcin réussi ! Vous avez obtenu Livre de Sort (Sous-Légendaire) : Rage du Berserk

Propriétés : Points de vie +10%, Force +200%, Résistance à la Magie +30%, Défense -30%. Durée : 60 secondes. Temps de recharge : 20 minutes.

Restrictions : Berserk.

Rage de Berserk était un sort incroyable ! La majorité des Guerriers deviendraient fous en voyant un sort augmentant de 200% la Force. Si ce Livre de Sort arrivait sur le marché, il se vendrait facilement pour 50.000, voire 90.000 pièces d’or.

« Je connais un petit Smoke Stub qui va être content, héhé. » Avait marmonné Nie Yan avec un sourire.

A ce moment-là, les effets de Brise-Vertèbres s’étaient dissipés, mais seulement pour être remplacés par ceux de Coup de Pommeau. Autrement dit, après six secondes de contrôle venaient deux secondes supplémentaires.

Si le boss avait été capable d’émotions, il aurait hurlé de frustration.

C’était le plan initial de Nie Yan. Commencer par six secondes de contrôler avec Brise-Vertèbres Rang 11, puis deux secondes avec Coup de Pommeau Rang 8 suivi de trois secondes de Coup Assommant de Rang 9, une brève interruption du Coup de Pied Rang 15 puis une immobilisation de deux secondes avec Blocage Avancé Rang 9 avant de finir par cinq secondes d’handicap avec Contre Rang 10. Avec ça, un peu plus de 18 secondes étaient écoulés depuis l’utilisation de Brise-Vertèbres, permettant de recommencer le cycle. Et en quelques rotations, il était donc possible à Nie Yan de tuer son adversaire sans qu’il puisse riposter.

C’était pour cela qu’il avait décidé de prendre son temps et de plutôt utiliser Larcin plusieurs fois pour bien lui faire les poches. Après tout : ‘poche pleine, je te vide, poche vide, je te plains.’

Après plusieurs Larcins, le Barbare Berserk avait semblé à court d’argent, et à l’exception du livre de Rage de Berserk, qui n’était pas mal du tout, les autres récompenses obtenues par cet allègement forcé n’étaient pas particulièrement intéressantes. Bien sûr, du point de vue d’un dieu de Conviction comme Nie Yan. Si un joueur ordinaire pouvait obtenir une fraction de ce qu’il avait obtenu aujourd’hui, il serait en extase totale.

Il avait donc décidé de commencer à enchaîner le boss pour le finir complètement, puis, quelques coups avant la fin du combat, il avait eu une fenêtre temporelle sans pouvoir lancer de sort offensif, ce qui lui avait fait utiliser Larcin par habitude. Et soudain, une notification était apparue.

Larcin réussi ! Vous avez obtenu Parchemin du Monde des Rêves (Légendaire) : Consommable

Description : Piège une cible dans une illusion pendant 20 secondes, quelle que soit la différence de niveau. Se déplacer durant l’activation du parchemin annulera le lancement du sort. Temps d’incantation : 3 secondes.

Restrictions : 30 Énergie.

En voyant ça, Nie Yan avait senti son cœur battre la chamade. Ce parchemin n’était pas particulièrement efficace dans une situation normale ou en affrontant un joueur car il fallait pouvoir rester immobile pendant trois secondes, et honnêtement, il pouvait finir n’importe quel joueur en moins de temps que ça. Mais face à un boss de haut niveau, cela pouvait faire une énorme différence ! Tout pouvait arriver pendant 20 secondes ! Cela pouvait même sauver une expédition d’une annihilation !

Voyant qu’il n’avait pas encore tué la poule aux œufs d’or, il lui avait de nouveau mis la main au cul pour voir si d’autres merveilles se trouvaient encore dedans. Mais hélas, après avoir utilisé Larcin encore quelques fois, il s’était rendu compte que la seule chose qui restait au Barbare Berserk était son slip kangourou, et il ne voulait surtout pas lui ôter.

Il l’avait alors affaibli avec Extinction Apocalyptique et l’avait frappé avec un Coup en Traître Retourné et toutes sortes de sorts de dégâts. Chaque attaque infligeait plus de 10.000 points de dégâts, ce qui avait un effet dévastateur sur la barre de vie du boss. Et après une petite minute à ce régime, la barre de vie du Barbare Berserk était tombée à moins de 7%.

Nie Yan devait l’admettre, le bronzé était plus résistant qu’il ne l’avait pensé. Arrivant à la fin d’un cycle de contrôles, Nie Yan avait de nouveau frappé avec un Brise-Vertèbres, mais cette fois-ci, un lourd bruit avait retenti et le Barbare Berserk n’avait pas semblé incapacité. Il avait cependant profité de ce répit pour balancer un bon gros coup de hache autour de lui.

Entaille Tourbillonnante !

En effet, afin d’éviter qu’un joueur puisse se faire un boss tout seul dans la limite du raisonnable, il existait une mécanique cachée permettant aux boss de développer une résistance aux contrôles après un certain temps. Même si cela n’était pas toujours vrai, la règle générale était que la troisième utilisation du même sort réduisait considérablement l’efficacité et la quatrième immunisé le boss au contrôle.

Sentant la pression du vent se diriger sur lui, Nie Yan avait rapidement activé Pas de Bourrasque pour éviter l’attaque.

Lorsque le Barbare Berserk avait perdu trace de son adversaire, il avait laissé échapper un hurlement tonitruant qui s’était répandu tout autour de lui comme une vague sismique, balayant tous les alentours et frappant notre Voleur qui était camouflé cinq mètres plus loin.

-10

Après ces dégâts colossaux capable de vaincre Bladeli… Euh, après cette pichenette ridicule, la silhouette de Nie Yan s’était de nouveau révélée.

En vérité, cela pouvait sembler inutile d’avoir un sort de ce genre, infligeant des dégâts insignifiants, mais les attaques sonores comme ce cri étaient en fait un outil incroyable face aux Voleurs, car il était impossible de se protéger contre une attaque sonore qui n’était considérée ni comme physique ni comme magique. Ces sorts ne généraient pas beaucoup de dégâts en règle générale, mais ils permettaient non seulement de révéler les invisibles autour, mais aussi les empêchait de se recamoufler immédiatement à cause du bourdonnement incessant provoqué.

Face à ce sort absolument inattendu de la part de notre Voleur, ce dernier avait exprimé son mécontentement de manière diplomate.

« Ta mère la grosse ! »

Charge !

Le Barbare Berserk avait décidé de protéger l’honneur de sa mère en expliquant aimablement à coup de hache qu’il ne fallait pas toucher aux mamans.

Nie Yan avait alors activé Retraite Rapide et avait rapidement reculé.

Affronter un Barbare Berserk immobilisé était une chose, mais l’affronter alors qu’il était en état de combattre était beaucoup moins marrant, surtout en considérant le fait qu’un seul de ses coups pouvait être fatal.

On aurait dit que la Faucheuse était venue observer la bataille, car même si le boss ressemblait à une petite montagne de muscles, sa vitesse restait ahurissante.

Mais face à cette situation qui aurait semblé désespérée pour beaucoup, Nie Yan n’avait pas paniqué. Il avait son regard vissé sur un de ses sorts : Exécution Infernale.

Il n’avait que rarement eu l’opportunité de l’utiliser, mais cela n’en faisait pas moins un excellent sort. C’était un sort complémentaire de l’Épée de Zennarde qui permettait d’exécuter une cible avec moins de 20% de ses points de vie maximum.

Après avoir porté toute sa concentration sur les mouvements de son adversaire, notre Voleur avait alors utilisé des Pas Illusoires pour esquiver les coups puis s’était jeté à l’assaut avec une Exécution Infernale.

A ce moment, il avait eu l’impression que son âme se faisait aspirer par l’Épée de Zennarde. Ce genre de sentiment était des plus désagréable, mais il ne pouvait plus faire marche arrière.

La lame diabolique était alors devenue rouge, comme si le feu des Sept Enfers se trouvait au cœur même de l’arme et une aura impie avait nimbé cette dernière.

Exécution Infernale !

L’Épée de Zennarde avait alors tracé une ligne à travers la poitrine du Barbare Berserk, transperçant facilement l’armure insignifiante du boss et creusant un long sillon dans sa chair. Une gerbe de sang avait alors jailli de ce poitrail musclé.

-272.303 !

La charge du Barbare Berserk s’était immédiatement arrêtée et il s’était mis à tituber sur quelques pas avant de s’effondrer au sol.

Et pourtant, le visage le plus choqué de cette scène n’était pas celui de la victime mais celui du bourreau. Les dégâts d’Exécution Infernal avaient choqué notre Voleur. Il avait alors regard l’Epée de Zennarde avec un mélange de peur et d’admiration alors que le sang qui la recouvrait s’évaporer sous l’effet résiduel de la chaleur infernale. Quelques instants plus tard, elle était redevenue complètement normale.

Une peur quasi panique avait alors envahi le cœur de Nie Yan à l’idée d’utiliser une nouvelle fois Exécution Infernale. C’était probablement un effet spécial de l’arme. Il savait que ce n’était pas possible mais il avait réellement eu l’impression que son âme s’était faite aspirée lors de l’activation du sort.

Lorsqu’il avait enfin pu détacher son regard de son arme, il avait alors tourné ce dernier le cadavre devant lui. Personne dans le jeu n’aurait pu deviner que ce tas de chair sanguinolente était un boss de niveau 120 exécuté par une attaque à plus de 270.000 dégâts.

Exécution Infernale était vraiment incroyable ! Une fois maitrisée, il allait pouvoir l’utiliser sur une multitude de boss dans le futur !

Se remettant de ses émotions, notre Voleur avait alors farfouillé pour récupérer son butin. Mais à l’exception de six misérables pièces d’or, il n’y avait rien à piller. Dans un sens, c’était normal étant donné qu’il avait déjà détroussé son adversaire à coup de Larcins.

Il était maintenant temps de s’occuper de son véritable objectif : Le Coffre Sous-Légendaire ! Ces coffres étaient de véritables mythes, au point qu’il n’en avait jamais vu dans sa vie passée et en avait même que rarement entendu parler. Seules les grosses guildes qui exploraient les zones pour la première fois avaient des chances d’en trouver. Et pourtant dans cette vie, ce n’était pas son premier. Bien sûr, les Coffres Légendaires étaient bien plus rares, au point qu’il n’en avait jamais entendu parlé.

En se dirigeant vers le coffre, Nie Yan avait senti son cœur accélérer. Quand il s’était penché pour l’ouvrir, ses tympans donnaient l’impression d’avoir invité l’Amicale des Amateurs de Djembés.

{Boom Boom ! Boom Boom !}

Il avait alors commencé à crocheter la serrure, et fort heureusement, son niveau de Crochetage était suffisamment haut !

Ouverture du coffre… Progression : 2%… 35%…

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
Rebirth - Chapitre 577
Reibrth - Chapitre 579

Related Posts

10 thoughts on “Rebirth – Chapitre 578

  1. La fin du combat était un peu étrange mais le chapitre était super !
    Merci pour le chapitre !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com