SSN Chapitre 127

SSN Chapitre 126
SSN Chapitre 128

Bonjour ! Un petit chapitre bonus signé de la main d’Athomic qui vient tâcler BTTH. J’en profite pour faire un point sur les règles de notre bataille de Noël : la première place est obtenue par le premier à avoir atteint un certain nombre de chapitres. En d’autres termes, c’est actuellement BTTH qui est en tête. J’espère que ce sera bien clair pour tout le monde afin d’éviter des crises. 😀

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 127 : Clôture 2/3

 

« L’Effroyable… Il a donc décidé de s’en prendre à la Terre. »

Encore qu’à bien y regarder, l’Effroyable avait sans le moindre doute pris cette décision avant de visiter le domaine de Kang Woojin.

〈Vous avez choisi le mode Assaut.〉
〈En cas de victoire, vous recevrez des points de succès.〉

« Je suis un éveillé moine, je vais pouvoir vous bénir. » dit Blanka.

L’idée ne l’aurait sans doute pas dérangé s’il s’était simplement agi de renforcer ses capacités et celles de ses créatures, mais la bénédiction avait au contraire un effet négatif sur le nécromancien.

« Non, pas la peine. Contente-toi de rester en arrière et n’essaie rien. » répondit Woojin.

« Je suis un éveillé de rang A, vous savez. Je peux vous aider. »

Woojin ne prit cette fois même pas la peine de lui répondre. Baek Jongdo secoua la tête, un peu dépité.

« Ah, s’il nous dit d’attendre, il faut le faire. »

Blanka était l’un des éveillés d’élite de l’Inde, membre de la première guilde Vishnu, et il avait ainsi dû apprendre le coréen, le japonais et même le mandarin afin de servir dans les relations diplomatiques avec les autres guildes. Il connaissait déjà Baek Jongdo.

C’était un homme d’une très grande intelligence et axé sur le soutien de ses alliés davantage que sur la force brutale, aussi ne comprenait-il pas la réaction de l’éveillé coréen.

« Nous sommes venus en équipe, ne devrions-nous pas l’aider ? »

« Équipe ? Vous avez vu une équipe, vous ? Il aura terminé d’ici moins de 5 minutes. »

« C’est cela oui… Écoutez, je peux comprendre qu’il ne désire pas partager ses méthodes avec moi, je suis un étranger. Mais pour vous, Baek Jongdo ? Pourquoi vous traite-t-il ainsi ? »

Aussi connu fut-il, on en savait très peu sur les manières de Kang Woojin, sinon qu’il ne laissait à ses côtés qu’un cercle très restreint de personnes. Baek Jondo aurait bien dû en faire partie.

« Vous ne comprenez pas : nous ne l’aiderions pas. » reprit Jongdo.

Ils auraient au mieux gagné 10 secondes, et encore, rien ne garantissait qu’ils y survivent. En Chine comme au Japon, les éveillés avaient tenté d’en apprendre plus sur lui mais n’avaient appris qu’une seule chose : sa terrifiante efficacité.

« Contentez-vous de prendre des notes, Blanka. Il sait se débrouiller pour le reste. Et ne me regardez pas avec cet air désolé, je suis juste venu m’amuser. »

« Comment ? »

« On va bien manger, vous allez voir. »

Le portail rouge se forma tout à coup, proche de la position du maître de la guilde KH. En l’espace de seulement quatre minutes, Woojin en avait déjà terminé avec la première phase, à la stupéfaction de Blanka.

« Hahaha, vous devriez voir votre tête, mon vieux. C’est marrant que vous ayez tous la même réaction… Allez, debout. On va voir ce qui nous attend. »

Kang Woojin et Hong Sunggoo refirent bientôt leur apparition, et les quatre éveillés pénétrèrent dans l’autre dimension. Après un léger sifflement, ils virent une plage.

« Woah, c’est magnifique, hyung ! » s’écria Sunggoo.

La plage était faite de sable fin, et ses eaux étaient d’un bleu cristallin. C’était comme voir de ses propres yeux l’une de ces photos illustrant des guides de voyage. Sunggoo courut jusqu’à elle afin de vérifier la température de l’eau quand quelque chose lui fit pousser un hurlement.

« Hyung-nim ! Y’a des crabes géants ! Je nous les fais à la vapeur ? »

« C’est dangereux, reculez monsieur Hong ! » ne put s’empêcher de le rappeler à l’ordre Blanka, inquiété par la vue de ce monstre de plus de 50 centimètres.

« Mais non, un petit coup de chaud et… Hop, bien cuit. »

La carapace devint toute rouge, ne laissant aucun doute sur le fait que la bête était prête à être ingérée. Sunggoo sortit à cet effet une épée courte afin d’en extraire la viande quand il réalisa que le danger était bien réel.

« Reculez, tous ! Ils attaquent en groupe ! » lança-t-il.

La plage fut en effet bientôt envahie de plus d’une centaine de crabes géants, dont les pinces pouvaient briser un os sans le moindre effort. Ils étaient aussi nombreux qu’une horde de ravets 1)Les ravets, c’étaient les cafards géants qui attaquent en très larges groupes. C’était pour cela que la guilde Vishnu n’avait pas tenté un nouvel assaut après leur premier échec.

Sunggoo recula rapidement jusqu’au niveau de ses collègues, une étrange expression de joie plaquée au visage.

« Ça c’est une belle pêche, hein hyung ?! »

« T’as pas intérêt à te foirer sur la cuisson. On va manger un peu puis on commencera à chasser après… »

Ils étaient assez pressés par le temps mais pouvaient bien profiter de l’écart de temps pour se nourrir à leur faim. Woojin installa à cet effet une table et quatre chaises, avant de prendre quatre bières.

« Le meilleur moment de la journée ! » s’excita Baek Jongdo.

« Comment pouvez-vous faire une chose pareille… Nous sommes dans un donjon de rang 6… »

« Oh, tu parles bien coréen, l’étranger. Prends une bière, ça va pas te tuer. » remarqua Woojin.

Blanka s’exécuta avant de voir le repas préparé sous ses yeux, sous forme de flammes gigantesques dressées tout le long de la plage.

« Ton sort de mur de feu est vraiment pas mal, Sunggoo. »

« Héhé, merci hyung-nim. »

Il souriait comme un enfant tandis qu’il entreprit de briser les carcasses. Blanka n’en revenait quant à lui toujours pas.

« Vous savez que nous sommes dans un donjon, tout de même ? »

« Hein ? Je pensais qu’on était venus faire une randonnée ? Qui a osé me mentir ? » fit semblant de s’offusquer Woojin, d’un ton moqueur.

« Ce que je veux dire, reprit sérieusement Blanka, c’est que je m’étonne que vous ne vous sentiez pas menacés. Le danger est partout. »

« Nous n’avons absolument rien à craindre. »

Il était pourtant du sens commun de toujours rester sur ses gardes dans des lieux aussi risqués. Pourtant, à les regarder, la situation semblait assez paisible.

« Ah, c’est encore meilleur que les crabes des neiges. Bravo, Sunggoo, tu les as mieux cuits que la dernière fois. » se satisfit Jongdo.

Riche héritier, Baek Jongdo avait le palais d’un fin gastronome. Pourtant, la nourriture et l’alcool que lui proposaient Woojin l’intéressaient plus encore. Il fallait dire que non content de ses vastes connaissances dans ce domaine, Woojin savait comment préparer chaque pièce de viande et à quel alcool l’allier, tel le plus aguerri des sommeliers.

« Déride-toi un peu, l’étranger. Tu n’auras peut-être pas l’occasion de passer un si bon moment avant longtemps. » relança Woojin en tapotant l’épaule de Blanka.

Le combat à la mort revêtait d’un coup des allures de dimanche en famille…

« Il va vous falloir un plan, malgré tout. Le feu ne sera d’aucune utilité dans l’eau. »

Le repaire de l’Effroyable était en effet un temple sous-marin. Il n’était pas seulement question de la difficulté d’évoluer sous l’eau, mais aussi d’avoir les techniques appropriées à cet environnement. C’était l’une des raisons qui avaient poussé les éveillés indiens à s’en détourner.

« De surcroît, il y a plusieurs centaines, voire plusieurs milliers de méduses qui vont nous attaquer en même temps. Leur poison paralysant est tellement puissant que la plupart des antidotes ne fonctionnent pas… Atteindre la pierre de retour risque de s’avérer extrêmement complexe. »

Woojin, satisfait de cette explication comme du repas qu’il venait de prendre, se leva d’un air décidé.

« Restez-là. S’ils sont autant que vous le prétendez, Blanka, ça devrait le faire. »

Il existait en effet une excellente raison pour que le nécromancien préfère combattre des groupes que des individus isolés. Aussi prodigieuse soit la défense de l’Effroyable, elle ne pouvait lui résister. De sa seule pensée, toutes les carcasses des crabes explosèrent, faisant apparaître de nombreux mages squelettes.

Toutefois, il fut forcé de supprimer ceux n’utilisant pas la magie de foudre ou de poison. Il ne lui resta plus alors que 20 d’entre eux. Il s’avança alors dans l’eau, accompagné de ses squelettes, et fut rapidement cerné de méduses. Quand elles furent suffisamment proches, il lança sa nova de poison.

D’autres suivirent encore au fur et à mesure que les méduses s’approchaient, polluant l’eau en s’y mélangeant de façon exponentiellement concentrée. Les corps commençaient à s’amasser à la surface de l’eau lorsque Woojin, un sourire au coin des lèvres, invoqua de nouveaux mages. Il n’avait grâce à son niveau plus besoin du moindre os. Cette fois, son armée se porta à 500 âmes.

« Défoncez-les. »

Des orbes de poison et de puissants arcs électriques se mirent à exploser en tous sens, laissant à Woojin l’occasion d’aller se rasseoir parmi ses compères.

« Ha ha. Mon petit Woojin, rappelle-moi de ne jamais te froisser. Tu chasses avec une facilité déconcertante. » lui dit Baek Jongdo.

« Ce n’est vrai que pour les plus faibles monstres, ça. »

En effet, qu’il s’agisse de défense ou d’attaque, aucun groupe aussi large soit-il ne pouvait rivaliser contre ses squelettes. C’était même lui offrir l’avantage. Toutefois, si des individus jouant davantage de leur force que de leur nombre venaient à l’attaquer, son armée des morts lui serait parfaitement inutile. Tout du moins en ce qui concernait les squelettes…

« Il ne reste plus qu’à attendre que la saloperie de pieuvre sorte. Qui dit bière, en attendant ? »

« Bière ! Au fait, quelle pieuvre ? » s’étonna Jongdo.

« Tu verras ça sous peu… »

Quelques corps de poissons commencèrent eux aussi à remonter à la surface. La tentation de dévorer des sushis malgré le repas colossal déjà ingurgité était forte, mais ceux-ci étaient trop empoisonnés pour oser même les approcher. C’était d’ailleurs là-dessus que comptait Woojin pour pousser le seigneur dimensionnel à sortir de l’eau.

Heureusement, l’appétit leur passa très vite lorsque la vue de tous ces cadavres devint insoutenable. L’Effroyable sortit tout à coup et vint se réfugier sur le rivage. Les mages squelettes entreprirent de l’attaquer de concert, mais une épaisse barrière magique se forma autour de lui. De ses huit tentacules agitées, l’Effroyable fulminait.

« Hahaha… Qu’est-ce que tu fais, pauvre imbécile ? C’est une déclaration de guerre ? »

« Dont tu es responsable. De quel droit te permets-tu de t’attaquer à la Terre ? »

« Oh, il est énervé l’humain ? Il pense pouvoir protéger la Terre de son seul pouvoir ? »

Aucun seigneur dimensionnel, aussi puissant soit-il, n’aurait été jusqu’à clamer l’intégralité d’un monde. Aucun, sauf bien sûr Kang Woojin.

« Haha ! Je dois bien te reconnaître malgré tout un certain courage d’oser t’attaquer à moi. Malheureusement, tu vas payer cet affront de ta vie, humain ! »

L’Effroyable tenait encore trop à sa proposition de le voir rejoindre l’alliance du Lézard Jaune pour s’offusquer d’une proposition de bataille dimensionnelle. Au mieux, il l’aurait dépanné d’un peu de son pouvoir pour lui mettre le grappin dessus. Toutefois, la situation était ici bien différente. S’attaquer à son donjon revenait à s’attaquer personnellement à lui. Ce n’était pas en seigneur qu’il venait, mais en assaillant.

L’Effroyable exultait de façon grotesque, bavant et soufflant comme une bête immonde. Ce pauvre éveillé était limité à ses seules compétences quand lui avait toute la puissance de son domaine à disposition. Son règne avait assez duré, il ne restait plus qu’à lui prendre son domaine dimensionnel.

« Tu vas comprendre pourquoi on m’appelle l’Effroyable. »

La tête de la pieuvre devint écarlate en se chargeant de la magie environnante des cadavres des méduses dont il était entouré.

Quelle puissance pouvait bien se tenir à sa disposition… Ou à celle de Woojin ?

〈Explosion corporelle〉

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 126
SSN Chapitre 128

References   [ + ]

1. Les ravets, c’étaient les cafards géants qui attaquent en très larges groupes

7 Commentaires

  1. Max

    Merci pour le chapitre !

    Et bonne chance pour la compétition !

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  5. Gilgamesh

    Merci

    Répondre
  6. Darkaito

    merci pour le chapitre et passe de bonnes fêtes!!!

    Répondre
  7. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com