SSN Chapitre 152

SSN Chapitre 151
SSN Chapitre 153

안녕 ? Bonne lecture de ce qui est, de mon point de vue, le meilleur chapitre de la série depuis un moment. Des découvertes, des combats, de l’inquiétude, du rire, y’a tout ! Au passage, j’ai corrigé un petit détail dans le chapitre précédent : ce n’est pas la Protection de Gehen, mais la Défense de Gehen. En tous cas, j’ai préféré traduire comme ça avant, donc pour des soucis de consistance on va continuer ainsi. À tout à l’heure pour les bonus d’EER !

 

 

Chapitre 152 : Défense de Gehen 1/2

 

Rélik ?

À son appel, un nuage de fumée noir apparut, révélant un chevalier noir muridé1)Muridé : famille des rats. qui mit un genou à Terre en signe de respect.

« Amène-moi ça. » lui ordonna-t-il en lui désignant le drapeau.

Silence.

« Tue quiconque s’opposera à toi. »

« Je… vis pour vous servir. » finit-il par répondre.

Rélik hésita encore quelques secondes, ne connaissant que trop bien l’importance qu’accordait son peuple à ce symbole. Toutefois, là encore, il ne fit le souhait de froisser son maître, et fonça en direction de la tour sans la moindre résistance. Il revint à un rythme tout aussi rapide, offrant avec la plus grande déférence le précieux objet à celui vers lequel des guerriers de la tribu se dirigeaient à leur tour, craintifs.

La Défense de Gehen… J’ai peine à croire qu’elle soit ici.

« Arrêtez-vous ! » cria un vieux rat.

Les guerriers s’inclinèrent face à lui et le saluèrent.

« Chef Pépio ! »

Le plus honorable de tous les Raticks lança un regard de flammes à Woojin.

« Ceci est la relique sacrée du Dieu de la Destruction ! Elle n’a rien à faire entre les mains d’un arriviste ! » cria-t-il à nouveau.

« Ah, vous connaissez le Dieu de la Destruction ? » s’étonna Woojin.

« C’est l’une des divinités primordiales ! Même les plus arrogants des prédateurs le fuient ! » aboya Pépio.

« Héhé. Et vous allez m’empêcher de prendre cette relique, donc ? »

Rélik devint nerveux, serrant du poing avec le regard instable. Il avait donné sa parole de tuer quiconque s’opposerait à lui…

« Maudits prédateurs, tous à vous prendre pour des dieux ! Mais cette relique sacrée émane d’un authentique dieu, elle consumera votre corps ! »

Woojin afficha soudainement un très large sourire.

Elle consume les corps… Donc, aucun autre seigneur dimensionnel n’a pu les récupérer.

〈Défense de Gehen (brisée)〉
〈Description : Armure complète bénie par la puissance de Gehen. Armure et spallières manquantes, seule la cape est intacte.〉
〈Effets : Contrôle +100, bloqué, bloqué, bloqué.〉
〈Compétences offertes : Récupération d’âmes infinie, bloquée, bloquée.〉
〈Effet d’ensemble : bloqué.〉

L’armure avait beaucoup d’effets, mais la plupart étaient scellés de par son état. Même la valeur de contrôle conférée était très largement inférieure à la normale. Pourtant, la suppression de la limite d’âmes était quant à elle très intéressante. S’il parvenait à accumuler des milliers d’âmes, aucune embuscade, aucune bombe nucléaire même ne pourrait plus jamais le menacer. Le nom était particulièrement bien trouvé : c’était la défense de Gehen. Woojin ne put s’empêcher de continuer à sourire.

« Que doit-on faire, chef ? Si on perd la relique, nous devrons redevenir nomades… » chuchota un guerrier à l’oreille du vieux guerrier.

En effet, l’objet n’avait pas été choisi par hasard comme drapeau. Il émettait une légère atmosphère, mauvaise et sournoise, comme une malédiction perpétuelle. Ceci avait réussi à les protéger de la plupart des monstres, même si bien sûr, un seigneur dimensionnel qui aurait pris la décision de les assaillir ne se serait certainement pas laissé impressionner par ce qui avait perdu sa gloire.

« Ne t’inquiète pas, soldat. La malédiction le tuera. » répondit Pépio, plein d’assurance.

Il avait déjà vu trois seigneurs dimensionnels tenter de l’emporter et en mourir. La situation semblait tourner à leur avantage. Tous les regards convergèrent vers lui tandis qu’il l’épousseta, avant de la placer autour de son cou. En l’absence de l’armure, son apparence ne changea qu’assez peu, mais il se rendit immédiatement compte des effets.

« Hahaha ! » se satisfit Woojin en constatant que la limite d’âmes avait été ôtée.

« Je… Je n’y crois pas… Comment se fait-il que la malédiction… ? » balbutia péniblement Pépio.

De par le passé, elle avait tuée tous ceux qui avaient osé l’enfiler. Ce prédateur était différent.

« Je l’emporte. Si ça ne vous convient pas, manifestez-vous maintenant ou taisez-vous à tout jamais. » l’avertit personnellement Woojin.

« Partez… » répondit l’intéressé.

« Bien. Ne croisez plus mon chemin. »

Il était un peu déçu de ne pouvoir amasser toutes leurs âmes, mais après tout, il avait obtenu ce trophée sans avoir à combattre. Et puis, il subsistait encore tant de monstres… Il partit.

« La… La légende… »

« Chef ! » hurla de désespoir Raksha.

« Le Champion de la Destruction… Notre planète va être détruite. » continua Pépio, comme possédé.

L’épopée du prédateur qui des autres prédateurs se nourrissait ne pouvait être en erreur. Le Champion de Gehen, le nouveau collecteur de ses reliques, était sur Jaku. En le voyant s’éloigner, Raksha céda aux larmes.

 


 

Après trois jours de combats intenses aux abords de la colonie, la situation commençait à leur échapper. La faute, sans doute, à l’excès de confiance naissant entre ce groupe qui en vint à travailler rapidement comme un seul corps. Ce n’était pas vers le point faible de la colonie qu’ils s’étaient dirigés, mais vers un piège mortel.

« Putain de merde ! » cria Baek Jongdo, en constatant les très nombreuses blessures dont il souffrait, en dépit des sorts de Blanka.

La lumière de Melody vint à nouveau danser autour de lui, sous l’influence de sa prière. Sans elle, il serait déjà mort depuis longtemps déjà.

« On est en train de s’épuiser… » lâcha Haesol.

En charge de l’équipe, elle l’avait jusqu’à présent rassurée, mais même elle en était arrivée à être à court d’idées. Ils étaient comme pris dans un piège à souris : ils pouvaient toujours se débattre, ils n’en restaient pas moins bloqués.

« Nous devons appeler l’Immortel. » dit Melody.

« Hmpf. Je l’ai déjà prévenu, mais il va lui falloir au moins 5 heures pour arriver. » répondit Jaemin, l’air désolé.

Car quelle que soit la façon dont on eut pris le problème, la faute lui incombait systématiquement.

« Tout est de ma faute… Je me suis laissé emporter par… » ajouta-t-il.

« Non. C’est moi qui ai pris la décision de te suivre. D’ailleurs, sans ta puissance, nous serions déjà morts. » le coupa Haesol.

« Bon, on perd notre temps à parler. Il faut tenir le temps qu’il arrive, on s’y remet. » trancha Jongdo.

« Okay, hyung. On s’y remet. » abonda en son sens Jaemin.

Il serra les poings pour se donner du courage. L’erreur était déjà commise, mais il ne pouvait penser comme un mort en devenir. Leur survie à eux aussi en dépendait. Il fallait tenir…

« Je vois une autre horde arriver, préparez-vous. » les avertit Blanka.

Le groupe formé trois jours plus tôt n’avait qu’en commun le but. Après de telles épreuves, ils étaient devenus si soudés qu’ils accordaient pleine confiance à l’autre pour la protéger. Tant et si bien qu’ils s’étaient persuadés que l’issue la plus favorable était de se précipiter vers un canyon, dont la route était plus escarpée. Ainsi, Baek Jongdo et Do Jaemin assuraient le front, protégeant de fait les positions arrières. Cependant, il n’y avait aucune issue possible, et ils arrivaient à bout de leurs forces, ne tenant plus que grâce à Melody et Blanka.

« N’oublie pas que la Sainte vierge ne peut pas te soigner, Jaemin. Vas-y mollo. » le prévint Jongdo.

« C’est compris, hyung. »

Blanka et le sang étaient ses seuls espoirs.

« Alors c’est parti ! »

Les poings de Baek Jongdo devinrent à nouveau aussi sombres que l’obsidienne tandis qu’il fonça tout droit. Jaemin le rattrapa très rapidement et se déplaça avec une aisance et une rapidité sans pareille. Ses griffes ne se contentaient plus de blesser les orcs, elles les décapitaient. Et s’il jouait de son agilité, Jongdo jouait quant à lui de sa force, s’enfonçant dans la mêlée comme un bulldozer. Le nombre d’orcs morts n’avait de cesse d’augmenter, mais leurs rangs ne semblaient jamais diminuer. Ils furent forcés de commencer à reculer, s’enfonçant chaque fois plus vers le mur.

Heureusement, la horde fut forcée de commencer à ralentir la cadence face au nombre grandissant de cadavres qui gênait leur marche. Melody lança une énième bénédiction à Jongdo tandis que Jaemin en profita pour se repaître d’un orc à demi-conscient.

« C’est sans issue ! » cria Haesol désespérée.

Dès que les orcs auraient fini de dégager la voie, le combat reprendrait à nouveau.

« On ne pourrait pas essayer de grimper la falaise ? » demanda Blanka.

« Non, les dragonnets ne nous laisseront pas nous en tirer à si bon compte. » observa Melody.

« Il y a quand même moins de ces saloperies que d’orcs… » s’opposa Jongdo.

C’était précisément pour éviter ces espèces d’hélicoptères d’attaque qu’ils s’étaient réfugiés ici. Leurs pattes, au nombre de huit, ressemblaient en tous points à celles des araignées, leur permettant de se saisir de leurs proies avec la plus grande facilité, et de les dévorer tandis qu’ils volaient.

« Euh… Je préfère combattre des orcs, si ça ne dérange personne. » lança Jaemin, un peu hésitant.

Il ne restait plus de temps pour discuter plus longtemps. Le chemin dégagé, les orcs lancèrent déjà une nouvelle charge. La vision de cette masse noire leur apparut toujours plus grosse, malgré la quantité déjà tuée. Mais il fallait continuer.

« C’est reparti ! » lança encore Jaemin.

« Attendez, c’est quoi ça ? » s’étonna Baek Jongdo, indiquant un point dans le ciel.

« Une boule de feu ? C’est peut-être hyung ?! » se sidéra à son tour Jaemin.

Il prêta plus attention au projectile. Il restait bien sûr la possibilité qu’il s’agisse d’une nouvelle attaque de la colonie, mais à mesure qu’elle descendait, il en discerna plus précisément la forme.

« Je crois que c’est Sunggoo ! » cria Jaemin, souriant enfin.

« Hein ? Oh mais putain, oui ! C’est monsieur Sunggoo ! » reprit Jongdo avec la même expression de joie.

La boule de feu vint exploser en plein milieu de la formation orc, balançant des centaines de corps aux alentours, et émettant une onde de choc qui produisit une vague de chaleur dans  toute la vallée.

« C’est lui ! C’est vraiment lui ! » fit Haesol, les yeux écarquillés.

Les orcs se mirent à hurler, ceux ayant survécu s’affairant à se jeter par terre pour éteindre les flammes. Le chaos les gagna rapidement. Tout autour de lui brûlait.

Qu’est-ce qui lui est arrivé ?

Son identité ne faisait aucun doute, mais elle ne le reconnaissait plus, malgré tout le temps qu’elle avait passé à s’entraîner à ses côtés. Quelque chose chez lui avait changé. Il marchait comme un titan de feu, créant des geysers de lave à chaque pas. Jaemin, tout en faisant attention à ses propres pas, ne put s’empêcher d’aller le saluer.

« Sunggoo ! Qu’est-ce que tu fais ici ? »

« Ha ha. Qu’est-ce que tu crois ? Hyung-nim m’a envoyé. » répondit Sunggoo, tout en éteignant une flammèche sauvage qui brûlait ses cheveux.

« Ah… Il a pensé à nous. » répondit Jaemin.

« J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle. » trancha Sunggoo, conscient de la gravité de la situation.

« Hmm. La bonne d’abord. »

« Je suis devenu extrêmement puissant. J’ai même appris à voler. »

Do Jaemin le regarda avec admiration. Jamais il n’aurait cru possible que Sunggoo devienne un jour si… cool ?

« C’est la liche dont on avait parlé qui t’a appris ça ? » demanda-t-il en s’efforçant de maîtriser ses émotions.

« Oui. »

« Ok… Et la mauvaise nouvelle ? »

« La liche essaie de me tuer. »

« Comment ? »

Face à sa réponse sidérée, Sunggoo lui indiqua une position dans le ciel. Jaemin et les autres virent alors une espèce de nuage sombre approcher à l’horizon. C’était l’ombre de la mort.

« Putain de merde, il m’a déjà retrouvé. Je pars en avant ! » lança Sunggoo.

« Mais… Et nous, on fait quoi ? » demanda Blanka.

« Vous me suivez. » répondit-il.

« Euh… ? » s’étonna Haesol.

De toute façon, ils n’avaient d’autre choix. Sunggoo ne leur laissa d’ailleurs pas le temps de poser d’autres questions, partant au pas de course vers des horizons moins exigus. Deux murs de flammes s’érigèrent sous son influence, créant un passage presque sécurisé pour le groupe. Ce n’était plus un canyon, c’était l’enfer.

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 151
SSN Chapitre 153

References   [ + ]

1. Muridé : famille des rats.

11 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre ! Janis passe trop pour le méchant XD

    Répondre
    1. essitamessitam

      C’est un méchant 🙂

      Répondre
  4. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  5. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  6. reds

    marci

    Répondre
  7. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Cèlen

    Merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  9. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Sun&Moon

    Merfi pour le chap chap♪

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com