SSN Chapitre 163

SSN Chapitre 162
SSN Chapitre 164

Chapitre 163 : Le château de Vivie 2/4

 

Au sein de l’hôtel particulier de KH, les invités étaient rassemblés dans le hall où était installé un buffet. Seuls les meilleurs éveillés du monde furent invités, si nombreux que tous n’eurent pas de quoi s’asseoir„ mais tous savaient déjà parfaitement de quoi ils allaient discuter. Et pour cause, leur hôte n’était autre que Kang Woojin. Jung Minchan, lui aussi présent, vint trouver un homme aux épaules tombantes.

« Eh mais, ne serait‐ce pas vous, maître Park ? » lui lança‐t‐il, un sourire au visage.

« Hmm… »

L’homme fit semblant de s’en ficher et but d’un trait son verre, avant de s’étouffer en toussant.

« Même ça, je n’y arrive pas. Dois‐je vous appeler Premier ministre Jung ? » lui répondit le chef de la guilde du Marteau.

« Ha ha. Oui. Je suis le Premier ministre d’Alandal. »

Le rapport de force s’était inversé, et les deux hommes eurent tôt fait de se sentir mal à l’aise.

« Alors… J’ai entendu dire que vous aviez eu quelques difficultés à organiser cette réunion ? » dit Jung Minchan, pour partir sur une banalité.

« C’est peu dire ! De nombreuses guildes m’ont menacé de procès s’ils ne recevaient pas leur invitation, quand ce n’était pas des lettres de menaces. Sans parler des… » s’interrompit soudainement Park Sahngho.

À l’évidence, le maître de la guilde du Marteau avait visé trop gros en cherchant à prendre en main l’organisation de cet événement mondial, malgré son insistance pour le faire quand l’opportunité s’était présentée à lui. Kang Woojin avait accepté étant donné l’urgence de la situation, mais la guilde KH s’avéra bien plus douée dans le domaine. Park Sahngho avait eu beau se débarrasser de cette énorme source de soucis, il n’en semblait pas moins fatigué et vieilli.

« Je suppose qu’on a placé trop d’exigences… » dit‐il, comme pour confesser sa faute.

« Non, je comprends tout à fait. » admit Minchan.

Woojin avait eu cette idée suite à l’assemblée au sein de la guilde Titan, en présence de Melody. Le principe était ici le même : donner au monde davantage d’informations sur les donjons et sur Alphène. L’attention du monde entier y était ainsi tournée, et de trop nombreuses personnes souhaitaient y assister. Par delà les problèmes organisationnels, Park Sahngho avait surtout craint pour la sécurité des invités. Entre le recrutement du personnel, le lieu à trouver et les vérifications à effectuer sur chaque invité, la pression n’avait fait qu’augmenter jusqu’à atteindre son point de rupture. Et même s’il était soulagé que la guilde KH ait repris le flambeau en main, tous ses efforts furent vains.

« Vous pensez que ça va bien se passer ? » demanda Park Sahngho.

« Comment ça ? » s’étonna franchement Jung Minchan.

« Eh bien, il y a de nombreuses guildes qui n’ont pas été invitées, et… »

« Nous avons invité toutes les guildes du monde. Nous n’avons ignoré personne. »

« Oui, enfin un message sur Senbook, ce n’est pas non plus… »

« C’est largement suffisant. » trancha Minchan.

En vérité, plusieurs des grandes guildes chinoises s’étaient offensées de ne pas recevoir d’invitation officielle et étaient ainsi absentes de cette convention.

« J’ai peur tout de même des conséquences… » insista Sahngho.

« Ils ont fait leur choix. »

Le Jung Minchan qu’il avait connu semblait avoir disparu… L’actuel avait bien plus de courage et de testostérone.

« Le bonjour, Premier ministre Jung ! » lui lança Baek Jongdo en venant à sa rencontre.

« Monsieur Baek… » le salua poliment Minchan en lui tendant la main.

« Hugh. J’ai vraiment trop tiré sur la corde, j’ai encore mal partout… Même le sommeil ne me soulage pas. » avoua‐t‐il en se massant l’épaule.

« Ha ha, vous en faites trop. J’ai entendu dire que vous aviez été mesurer votre rang à nouveau ? Alors, la Corée compte un nouveau rang AA ? »

« Les nouvelles vont vite, à ce que je vois… »

« Eh bien, les journaux parlent beaucoup de vous, c’est vrai. »

« Jaemin aussi doit être de rang AA… Melody est de rang S, on le sait déjà, mais qu’en est‐il de Blanka et Haesol ? » se demanda Jongdo.

« Ce ne serait que pure spéculation, leurs rangs n’ont pas été vérifiés depuis longtemps. » répondit Minchan.

« Ha ha. Vous êtes trop humbles, à Alandal. Sunggoo, ce n’est même pas la peine de le mesurer, il est sans le moindre doute possible de rang S. »

« C’est vrai qu’il progresse très vite… »

« Enfin, je suppose qu’on verra ça s’il revient en vie… »

Minchan eut un silence. Il se doutait bien des tourments que devait traverser Hong Sunggoo…

« Tous les éveillés d’Alandal ont ce niveau ? » s’étonna Park Sahngho.

« Ah, c’est vrai que vous n’êtes pas très au courant. Même leurs nouvelles recrues sont assez formidables ! » s’amusa Jongdo.

« Je vois… »

Park Sahngho eut alors un regard lourd de signification pour son ancien associé et se convainquit que c’était à lui qu’on devait la découverte d’individus au talent si prolifique. Il était de surcroît devenu le Premier ministre d’Alandal et avait participé à ses fondations. Il regretta de n’avoir pu lui offrir tout son support plus tôt…

J’aurais pas dû te laisser partir, mon vieux Minchan…

« Le maître est arrivé ! » se satisfit soudain l’intéressé.

Il se dirigea vers les flashs des journalistes et vit à la place de celui qu’il pensait être arrivé Woo Soonghoon.

« Où est‐il passé, encore ? » demanda‐t‐il.

« Dans les loges. Il m’a demandé de vous faire passer l’ordre de vous dépêcher de tout terminer. » répondit calmement Soonghoon.

« Hmm, vous avez préparé toutes les données ? »

« Évidemment ! »

« Bon bon, d’accord. Mettons‐nous au travail. »

Il restait encore une heure, mais ils n’en semblaient pas moins pressés par le temps.

 


 

La pièce dans laquelle eut lieu la réception ressemblait à l’un de ces amphithéâtres des universités, généralement tout aussi blindés en début d’année. D’ailleurs, les invités y étaient tout aussi mal installés… Toutefois, personne ne trouva motif à se plaindre. Le secret de polichinelle les intéressait trop : Kang Woojin allait enfin tout leur révéler. Rediffusée en direct, la conférence commença.

« Mon nom est Jung Minchan. Je suis le Premier ministre d’Alandal. » dit‐il en s’efforçant de sourire.

Le trac le tuait. Le monde entier était tourné vers lui, et sa mère eût probablement été très fière de lui, mais il devait pour l’instant réussir à tenir bon. Jamais une telle ambition ne l’avait animé, mais il n’avait plus d’autre choix que de faire avec.

« Avant que le Roi n’arrive, je vais vous faire un bref résumé des informations que nous avons jusqu’alors découvert. »

Il lança le début du diaporama affiché derrière lui, sur un écran géant.

« Trahnet. Ce mot ne vous dit peut‐être pas à tous grand chose, et il fait pourtant partie désormais de l’imaginaire collectif. Il est pourtant bien réel. C’est Kang Woojin qui nous l’a présenté. Il faut voir Trahnet comme un lien entre plusieurs planètes, avec de nouvelles passerelles chaque jour. »

Du mot Trahnet, affiché largement en rouge, apparaissait des lignes de la même couleur qui se dirigeaient vers les schémas de plusieurs planètes, dont la Terre. La diapositive changea alors au profit d’un montage de photographies, où apparaissait notamment, au centre, un dragon installé comme un serpent autour d’une branche, mais sur l’arbre tout entier.

« Les seigneurs dimensionnels utilisent justement ces passerelles pour nous envahir. On les appelle aussi des seigneurs monstres, et les monstres sont leurs troupes. »

Appuyant sur une petite télécommande, il afficha cette fois les images de plusieurs stations, légendées de leurs noms.

« Les seigneurs dimensionnels possèdent tous un domaine, séparé de notre dimension. Ce domaine, c’est ce que nous avons jusqu’à présent appelé des donjons de haut rang, mais il en va différemment : le donjon est tout à fait standard, sinon du fait qu’il soit possédé par un seigneur dimensionnel. Chaque chef de donjon de haut rang est un lieutenant direct du seigneur dimensionnel. Car ils ne peuvent pas directement accéder à la Terre. »

Il afficha une gemme de retour.

« Si on voit un donjon comme une porte, alors il faut considérer cette pierre de retour comme une clé. Il faut trente jours pour qu’ils puissent se synchroniser parfaitement à la Terre, et ainsi utiliser cette clé. À ce moment se produit ce que nous avons jusqu’à présent appelé une invasion, mais si un groupe d’éveillé parvient à voler la clé, l’énergie du donjon va se vider et se transformer en mine. » conclut Minchan.

« Attendez, alors comment vous expliquez les invasions qui ont eu lieu avant la période de 30 jours ? » demanda un homme dans l’assemblée.

« C’est une excellente question ! Nous avons trouvé la cause de ce problème : il s’agissait du maître de la guilde Hwarang, monsieur Lee Sahngho. Il a ouvert sciemment les portes en leur remettant les pierres de retour. » répondit Minchan, avant d’afficher une vidéo du passage de Kang Woojin aux États‐Unis, de l’attaque terroriste à la réponse musclée de Dolsae.

« Voyez‐vous, l’endroit que vous pouvez voir sur la photo, reprit‐il, a été utilisé comme un site d’essais. C’était la première fois qu’un donjon était ouvert en dehors d’une station de métro, ce grâce aux travaux du professeur Riola et d’une bande de malfrats qui l’ont assisté. »

Alors que la tension semblait à son comble, Minchan fit une annonce qui la poussa à de plus grands sommets encore.

« Nous allons maintenant écouter le Roi d’Alandal s’exprimer. »

Quoique personne ne leur en donna l’ordre, l’intégralité des invités se levèrent afin de le saluer, comme si un professeur éminent était venu leur donner une leçon. L’intéressé n’eut aucune réaction particulière, trop habitué à ce genre de réactions.

« Asseyez‐vous. Vous savez qui je suis, je suppose, donc on va directement rentrer dans le vif du sujet, dit‐il en sortant une gemme de couleur violette à la vue de tous. J’imagine aussi que vous savez ce que c’est ? L’Angleterre m’en a acheté une, donc l’information doit avoir été révélée. »

Les recherches filaient encore bon train en dépit des informations qu’il avait donné à leur sujet, mais l’audience se sidéra malgré tout de poser les yeux sur un objet aussi rare et que d’aucuns estimaient à plusieurs milliards.

« Lorsque vous avez trois de ces fragments dimensionnels, vous pouvez devenir un seigneur dimensionnel. Un seul suffit à créer un donjon. » continua Woojin.

« Euhm, monsieur, vous êtes donc un seigneur dimensionnel ? » lui demanda quelqu’un, sur un ton hésitant.

« Bah évidemment, ouais. »

« Vous n’avez aucune honte ? Vous avez gardé secret quelque chose d’aussi profitable ?! » s’offusqua son interlocuteur.

« Hahaha ! Tu veux te faire des sous ? Vas‐y mon con, je n’empêche personne de faire quoi que ce soit. » lui lança Woojin.

Il était vrai que Woojin profitait bien des avantages liés à ce statut, mais ceci ne se faisait qu’au prix de nouvelles responsabilités. L’homme se rassit, et Jung Minchan laissa échapper un rire. C’était tellement typique de lui…

« Le fait est que le lien vers la Terre est d’ores et déjà établi. Les invasions vont continuer. Il ne s’agit pas de profit pour moi, sinon j’aurais précieusement gardé ce que je suis en train de vous expliquer pour continuer à jouir de l’exclusivité. Moi, mon seul but, c’est de protéger ma famille. Protéger la Terre est important aussi, mais c’est secondaire. »

« Et vous connaissez un moyen de le faire ? » demanda une femme qui, à son accent, devait être d’une guilde américaine.

« Yep. J’ai acquis récemment un porte‐avions, où va être relocalisée ma famille et le protéger. »

Quelques sourcils s’élevèrent à l’idée de cette arche de Noé. Ce n’était pas du tout le sens de sa question… Jung Minchan lui‐même sembla gêné.

« Vous dites que vous ne sauverez que vous‐même et vos proches, c’est bien ça ? » revint à la charge la même femme.

« Non, pas du tout. Je viens simplement avertir que mes, et j’espère vos, ennemis ne sont pas tous issus d’autres mondes. » répondit Woojin avec détermination.

En dépit de la formulation maîtrisée, tous comprirent le message. C’était une menace. Il avait révélé ce qui l’important le plus au monde, et quiconque tentant de s’y opposer subirait son ire.

« Bref, je vais pas me perdre en blabla, ce n’est pas mon genre. La véritable question qui se pose et à laquelle je vais répondre, c’est : comment faire pour affronter ceux qui cherchent à envahir la Terre ? »

Il marqua une longue pause.

« Il faut briser les liens. Ensuite, nous pourrons directement affronter leurs propriétaires. »

Quelques personnes se mirent à soupirer. Ça tombait sous le sens, alors pourquoi en faire des caisses ? La seule chose un peu nouvelle était qu’il proposait de s’unifier.

« Vous avez d’ores et déjà les moyens d’assurer votre survie. Vous voulez qu’on vous serve de chair à canon, ou quoi ? » lança quelqu’un, le ton profondément agacé.

« Ah mais non, on ne s’est pas du tout compris. Je serai le fer de lance de cette résistance. » répondit‐il, criant afin de mettre une emphase sur sa dernière phrase.

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 162
SSN Chapitre 164

12 Commentaires

  1. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  2. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. reds

    marci

    Répondre
  4. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  5. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. noname.exenoname.exe

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. newkan

    j’adore woojin XD merci ^^

    Répondre
  10. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. Yuuji

    Bon elle sort quand la suite ?

    Répondre
    1. Coco

      Faut dire s’il-te-plaît 😮

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com