SSN Chapitre 165

SSN Chapitre 164
SSN Chapitre 166

Chapitre 165 : Le château de Vivie 4/4

 

Woo Soonghoon fut le premier à tomber sur Sunggoo, pour sa plus grande joie.

« Oh, Sunggoo ! J’ai entendu dire que ça n’avait pas été très facile… »

« C’est peu dire… Il s’est passé quelque chose, sinon ? J’ai vu une animatrice en venant. » demanda directement Sunggoo, encore un peu troublé de sa rencontre.

« Comment ça ? » s’étonna son interlocuteur.

« Ben, Cindy, des Demoiselles de l’Hibiscus. J’ai même obtenu son autographe, héhéhé… »

« Ah, elle. Oui, elle est arrivée il y a quelques jours pour voir ses anciens camarades, mademoiselle Do Jiwon et notre cher Roi. » expliqua Soonghoon.

« Uh, il est pote avec elle ?! »

« En quelque sorte, oui. »

« Ça alors… Elle est encore plus populaire depuis qu’elle a décidé de se lancer dans le cinéma. »

« Je… je suppose, oui. »

Woo Soonghoon ne sut trop quoi répondre. De fait, Hong Sunggoo ne réalisait pas à quel point la popularité du Roi d’Alandal écrasait la sienne.

« C’est quand même barge ! reprit Sunggoo. Ils ont mangé ensemble, peut-être ont-ils même partagé leurs couverts ?! »

« Sunggoo… Si vous l’appréciez tellement, pourquoi ne pas lui proposer un rencard ? »

« Ha ha. Comme si j’avais la moindre chance avec une fille pareille… »

« Vous voulez rire ? Le directeur Hong Sunggoo n’est pas n’importe qui ! »

« Ah, vous moquez pas de moi ! J’ai déjà eu son autographe, c’est cool. » répondit Sunggoo, en explosant de rire.

Soonghoon lui jeta alors un regard parfaitement dépité. Pas une seule personne en Corée, et peut-être même dans le monde entier, n’était sans connaître son existence, et lui hésitait encore à aborder une banale, au mieux, présentatrice ?

« Au fait, où est hyung-nim ? » ajouta Sunggoo.

« Dans son bureau, bien sûr. »

« Ah, je vais aller le voir alors. À plus tard m’sieur Woo ! »

Pliant avec le plus grand soin la précieuse signature, Sunggoo entra dans le bureau et y vit en la compagnie de Woojin plusieurs personnes, qu’il connaissait bien.

« Te voilà enfin ! » s’exclama Woojin, sincèrement satisfait.

« Comme tu peux le voir ! » répondit alors Sunggoo, tout aussi souriant.

« Jaenis t’a donné son aval ? »

« Grmpf… Oui, enfin tout du moins il pense que je peux survivre à tout. » rétorqua-t-il, quelque chose de sombre dans le regard.

« Si Jaenis le dit, c’est entièrement vrai. Excellent travail, Sunggoo. » trancha Woojin.

« Mouais. Alors, qu’est-ce que vous faites tous là ? »

« Assieds-toi. »

« Okay… »

Il vint s’installer aux côtés de Jaemin et en profita pour saluer ses deux autres comparses, en les personnes de Blanka et Che Haesol.

« On pourra s’y mettre dès que Melody sera là. » lui expliqua Woojin.

« Se mettre à quoi, au juste ? » revint à la charge Sunggoo, toujours pas satisfait de la réponse.

« D’après toi ? J’aimerais qu’on mette au clair les derniers détails de notre expédition. »

« Hmm… Pourquoi, au juste ? Si c’est comme sur Jaku, on n’a qu’à y aller et tout passer à sac… »

« Alphène et Jaku sont incomparables. Les monstres qui nous y attendent sont bien plus féroces, et il y a un nombre incalculable de donjons dont les maîtres ne sont autres que les maîtres des 72 Marches. »

Woojin prit un air légèrement grave.

« Qui ça ? Ils sont supposés être forts ? »

« Ce sont les 72 êtres qui possèdent le plus de points dimensionnels. »

« Donc, ils sont plus forts que les autres ? » demanda Sunggoo, les sourcils un peu surélevés.

« Si on veut. Ils peuvent se servir de cette énergie pour reconstituer leurs forces, et on ne risque pas d’arriver à bout de leurs réserves. Ils ont bien trop de donjons pour ça. »

Non-contents de profiter de formidables domaines dimensionnels, ils avaient à leur disposition quantité de résidents qui assuraient sans cesse de nouveaux apports d’énergie. Tenter de tenir un siège contre eux était exclu.

« Ah ouais, c’est un peu comme essayer de vider l’océan avec une paille… »

« Comparaison absurde mais tout à fait à propos, oui. »

Leur conversation fut soudain interrompue. Elle était enfin arrivée, et se joignit immédiatement à l’explication dont elle avait saisi les dernières paroles.

« La seule raison pour laquelle l’Immortel a pu tenir contre lui, c’est parce qu’il est lui aussi capable de reconstituer ses forces. » dit-elle à l’intention de Sunggoo.

Les trois pouvoirs d’Alphène étaient constitués de la coalition des indigènes d’Alphène, de leurs envahisseurs démoniaques affiliés à Trahnet, et enfin de l’inflexible Immortel, le Roi des morts. Seuls deux d’entre ces pouvoirs étaient capables d’assurer un combat perpétuel, or l’une de ces forces avait justement disparu à un moment critique. La chute d’Alphène s’était opérée en un instant.

« Ne reste pas debout, il y a de la place pour tout le monde. » l’invita Woojin, quoique le ton employé sonnait plutôt comme un ordre.

Elle s’inclina puis s’exécuta aussitôt. Ne pouvant tenir au silence, elle prit une nouvelle fois la parole : « Je tiens de tout mon être à vous remercier de m’assister dans la libération d’Alphène. »

« Tu m’as aidé aussi. » répondit-il, cette fois plus conciliant.

De toutes les manières, il devait aller sur Alphène afin de récupérer l’ensemble de pièces d’équipement de Gehen. Melody le savait, mais elle n’en restait pas moins touchée qu’il souhaite travailler main dans la main avec elle. Aria ne s’était pas trompée. L’Immortel, enfin, Kang Woojin, était bien l’homme de la situation.

« Nous pouvons dès lors commencer. J’ai déjà créé une porte qui amène à Alphène directement à partir du domaine dimensionnel. » commença-t-il, avant de dévoiler son plan relativement simple.

Il y avait bien eu quelques envahisseurs, mais Kiba les avait repoussé sans une suée, si tant est qu’il eût pu en produire.

« Le front sera constitué de Sunggoo, Melody, Jaemin et enfin moi. »

« Et nous ? » demanda Haesol, désignant du même coup Blanka.

« Vous viendrez 48 heures après notre départ. Huit jours se seront écoulés sur Alphène, ce qui devrait être suffisant pour nous permettre de trouver les membres de la coalition qui ont survécu. Après quoi, je ferai une colonie, qui nous servira de quartier général afin de récupérer Alphène. Blanka et Haesol, vous serez chargé d’escorter les nouveaux éveillés. Nous ferons à ce moment trois groupes : l’unité de secours, celle d’extermination et celle de reconnaissance. » répondit Woojin, l’attention des autres éveillés lui étant parfaitement accordée.

Il marqua une pause, mais aucun question ne venant à fuser, il poursuivit : « L’unité de secours sera constituée d’Haesol, Blanka et Melody. Vous travaillerez avec le Peloton Spectral, dont Haesol est à la tête. »

C’était parfait. Déjà habitués à travailler ensemble, leurs capacités seraient d’autant plus mises en avant qu’avec autant d’éveillés à leur disposition, Blanka et Melody pourraient tirer le maximum de leurs sorts d’amélioration de puissance.

« Alors, je fais partie de l’équipe de reconnaissance avec Jaemin ? » demanda Sunggoo.

« Non, vous faites partie de celle d’extermination. Vous allez détruire les colonies et les donjons, un par un. » lui répondit Woojin.

« Hein ? »

« Vous risquez d’avoir du mal à faire ça juste tous les deux, donc je vous conseille vivement de bosser avec les types d’Alphène. Le véritable front, c’est vous deux. »

C’était donc eux, la force d’attaque ? Eux, les seuls à même de remplir un rôle aussi critique ?

« Et qu’est-ce que tu vas faire, hyung ? » demanda, à propos, Jaemin.

« Je vais faire une petite chasse au trésor. Et tout détruire sur mon passage. » répondit Woojin, un sourire aux lèvres.

« Alors, je peux aller me détendre un peu ? » fit, un peu hésitant, Sunggoo.

« Oui, mais même si je sais que tu en as un peu chié, il faut que tu te tiennes prêt. On va bientôt partir pour Busan. »

« Ok, on se retrouve plus tard. » trancha aussitôt Haesol, invitant tout le monde à sortir.

Sunggoo resta comme bloqué sur place, aussi l’invita-t-elle de façon un peu plus musclée à bien vouloir sortir. Dans le bureau, il ne resta plus alors que Melody et Woojin.

« Qu’est-ce que tu fais encore là ? » lui demanda-t-il, non pour l’inviter à sortir à son tour mais bien par réelle surprise.

« J’ai quelque chose à vous annoncer… » répondit Melody.

« Qu’est-ce qu’il y a ? »

« J’ai eu une révélation… Je pense qu’il vaudrait mieux que je vous en révèle le contenu. »

« Je t’écoute. »

Elle hésita un petit moment, avant de soupirer longuement. Puis elle parla.

 


 

Face à l’entrée de la grotte de lave Majanggul avait été érigée une barrière de taule et de bois, qui en bloquait parfaitement l’accès. Au grand détriment de Kim Taeshik, un employé de la zone de tourisme.

« Enfin, vous pourriez au moins me laisser voir l’avancée des travaux, non ? »

« Désolé monsieur, l’accès à la zone est interdit. » lui répondit quelqu’un qui ne pouvait qu’être de la guilde Hwarang.

« Mais je travaille ici depuis plus de dix ans ! » s’offusqua Kim Taeshik.

Une berline noire vint se garer proche d’eux, coupant court à leur dispute. En descendit justement Lee Sahngho, qu’il avait déjà rencontré. Sans le savoir… Il vint à la rencontre de l’homme étrange aux lunettes noires.

« Monsieur Lee Sangjoon ! » lui cria-t-il.

« Eh bien, qu’est-ce qu’il vous arrive ? » répondit l’intéressé.

« Oh, c’est juste que cet imbécile m’interdit d’entrer. J’aimerais voir où en sont les travaux. »

« On ne vous a jamais appris que la curiosité était un vilain défaut ? »

« Et quoi ? Je travaille ici depuis longtemps, et je n’ai encore jamais vu de travaux de cette ampleur, c’est bien normal que je m’interroge ! Surtout avec toutes ces caisses que vous faites sans arrêt transiter… »

« Vous avez raison, lui répondit Sahngho en feignant un sourire. Venez, je vais vous montrer. »

« Ah, enfin quelqu’un de raisonnable ! se satisfit Kim Taeshik. Bien, je vous suis. »

Ils se mirent tranquillement en marche vers la grotte, tout en continuant à discuter.

« Je sais que vous travaillez bien, monsieur Lee, mais je m’inquiète un peu. C’est un endroit protégé et sacré aux yeux de certains, je ne voudrais pas qu’il y ait de dégâts… »

« Ceci vous honore. Nous ne sommes plus très loin. »

L’apparence ombrageuse et l’air si mystérieux de celui qu’il appelait Lee Sangjoon le mettaient mal à l’aise, mais après tout, il ne semblait pas si désagréable. Le guichet qu’il occupait en temps normal avait été condamné, tout comme l’était le restaurant aux abords de la grotte. C’était dans toute sa carrière une première… En vérité, Kim Taeshik était en proie à la plus grande méfiance, mais il préféra garder ses doutes pour lui seul.

« Descendons. » lui dit Sahngho, arrivé aux escaliers.

Quelque chose fit hésiter Kim Taeshik. Comme si une force le repoussait et l’attirait tour à tour. Il entendit divers sons, dont un l’inquiéta tout particulièrement.

« Qu’avez-vous donc ? »

« Vous… Vous avez entendu ce bruit ? »

« Quel bruit ? »

« Hmm, ça devait être une chauve-souris… » se justifia Kim Taeshik, s’efforçant de maintenir son calme.

Lee Sahngho se contenta de hausser des épaules en continuant à descendre. Kim Taeshik ne le remarqua pas, mais un sourire commençait à se dessiner sur son visage. Comment aurait-il bien pu le remarquer, d’ailleurs, quand il n’était même plus capable d’avancer ? C’était comme si son corps ne lui répondait plus… Il s’éleva légèrement du sol avant de dévaler les escaliers sur le dos.

« Ahhh ! Je… je… respire plus… Aidez-moi… »

Il lui tendit la main, cherchant son secours. Il n’y trouva qu’un air carnassier.

« Que… Qu’est-ce que vous… »

« Vous n’êtes même pas capable de prendre soin de vous, et vous voudriez protéger cette grotte ? » lui répondit froidement Sahngho.

Il le laissa ainsi étendu au sol tandis qu’il s’éloigna. Quelques secondes plus tard, il entendit à nouveau ses hurlements. Les monstres avaient eu leur repas journalier. Parvenu au cœur de la grotte de lave, qui n’en avait d’ailleurs plus que le nom avec le froid glacial qui s’en dégageait, Sahngho vit Isaz, installé sur son trône de glace.

« L’Immortel ? » lui demanda, inquisiteur, le seigneur dimensionnel.

« Il va établir sa base d’opérations dans une colonie. » expliqua Lee Sahngho, portant le genou à Terre, sans même oser regarder son bienfaiteur.

« Une colonie, hein… »

« Oui, il va l’établir sur un porte-avions. »

« Bien… Autre chose ? »

« Il prépare son départ pour Alphène. »

« Alphène ?! » grogna Isaz. »

« Oui, il part dès demain. »

« Ha ha. Quel imbécile… il laisse la Terre sans surveillance. »

Isaz n’avait demandé ces informations que depuis très peu de temps, mais déjà Lee Sahngho les lui avait fournies.

« Je ne pensais pas que tu avais à ta disposition autant de ressources. Tu féliciteras tes espions. Quant à moi, je vais te donner une récompense. » lui dit Isaz, d’un air aussi satisfait qu’en était capable un bloc de glace.

« Merci, maître… »

Le doigt glacial d’Isaz vint lui toucher le front, et une gigantesque quantité d’une énergie glaciale vint l’emplir aussitôt. Lee Sahngho vit alors de toutes nouvelles compétences à sa disposition.

« Je vous servirai de toute ma loyauté… » le remercia encore Lee Sahngho.

Enfin, presque toute. Il prit la décision de garder secret l’utilisation d’internet, qui lui avait fourni ces informations en une fraction de seconde.

 


 

〈Colonie créée. Veuillez choisir un nom.〉

Woojin se gratta un peu la joue, comme pour réfléchir plus activement, tout en portant le regard sur l’arbre gigantesque qui avait déjà pris forme sur le porte-avions. Très rapidement, c’est le visage de Vivie qui troubla son horizon, pratiquement collé au sien.

« Donne-la moi ! Donneeeee ! Tu as dit que tu allais me la donner ! » cria-t-elle en sautillant.

« Hmm… » hésita-t-il.

« Mais euh, allez ! Tu m’avais promis ! »

Elle s’accrocha à sa jambe en prenant une moue triste. Comment résister à ces yeux… Il finit par céder d’un hochement de tête. À la vérité, il ne pouvait se permettre d’assumer seul la gestion de cette colonie, et Vivie était parfaitement capable de s’en occuper.

« Bon, c’est d’accord. Mais je ne te donnerai que très peu de points pour la décorer, je te préviens ! »

« C’est pas grave ! »

Son domaine dimensionnel avait pris des teintes de roses et de turquoise, et des fleurs y poussaient jusque sur les toits des bâtiments. Ses serviteurs en assuraient de toute façon la défense, mais la gestion des points était ici beaucoup plus critique.

« En revanche, tu peux dépenser tout ce que tu veux pour la défense. Ne me fais pas regretter ma décision, Vivie, je te préviens. » ajouta Woojin, afin de s’assurer qu’elle comprenne bien de quoi il retournait.

« Ne t’inquiète pas, je vais protéger ta famille. Tu peux me faire confiance ! »

« Alors félicitations, maîtresse de colonie Vivienne Rodrio ! »

« Youpi ! Ah, je t’aime tellement maître ! »

Elle se remit à sautiller. Le jour était si clair… quel meilleur temps pouvait-il exister pour voir la naissance du château de Vivie, la forteresse volante ?

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 164
SSN Chapitre 166

9 Commentaires

  1. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. hollowrebel

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. tang san

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Cèlen

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  6. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  7. Jensaisrien

    « Vous viendrez 48 heures après notre départ. Seules 8 heures se seront écoulées sur Alphène »

    @Nostrax
    Tu voulais dire 8 jours non ? De mémoire le temps passe 4 fois plus vite sur Alphène que sur Terre (Woojin a passé 20 ans sur Alphène avant de se rendre compte que seulement 5 années se sont écoulées sur Terre)
    Ou alors c’est moi qui ne suis plus le rapport au temps dans l’histoire haha

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      Hmm… Ben y’avait bien écrit heures, mais t’as raison, ce doit être jours. J’vais modifier ça.

      Répondre
  8. noname.exenoname.exe

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com